Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertslundi 8 juin 2020 à 15h20

Ce qu'il faut savoir avant d'installer un ascenseur privatif dans votre maison


Claire Viel

Biographie Après un parcours professionnel dans la communication et le e-commerce, Claire Viel est actuellement responsable éditoriale du site Bonjoursenior.fr. Portail dédié aux seniors connectés ainsi qu’à leurs proches aidants, cette plateforme propose des produits et services aux aînés et traite des problé ...Lire la suite

Pour palier un trouble de la motricité, prévenir une perte d’autonomie ou simplement gagner en standing, repenser l’accessibilité de son logement est toujours opportun, en particulier si celui-ci est équipé de plusieurs niveaux. Lorsque le domicile et le budget le permettent, l’installation d’un ascenseur particulier constitue la solution idéale. Décryptage de notre experte Claire Viel, responsable éditoriale du site Bonjoursenior.fr.

Les caractéristiques d’un ascenseur de maison

Capable d’accueillir plusieurs personnes mais aussi un fauteuil roulant, l’ascenseur de maison ou élévateur de personne offre confort et accessibilité à ses utilisateurs. Fonctionnel et ergonomique, ce dispositif est conçu pour s’intégrer parfaitement au style de votre logement. Plus discret qu’un monte-escalier, plus pratique qu’une plateforme élévatrice, l’ascenseur privatif permet à votre bien immobilier de gagner en standing en lui apportant une plus-value. Entièrement personnalisable, son esthétique s’harmonise à la décoration intérieure de votre maison grâce à son large choix d’options (taille, forme, revêtement, éclairage, coloris, vitrage…).

Conçu pour desservir un ou plusieurs étages, cet équipement haut-de-gamme s’adapte également à l’architecture de l’habitation. L’appareil peut ainsi proposer une desserte par la même porte, via des portes positionnées face à face ou bien en angle.

En fonction de la structure du bâtiment, deux types d’ascenseurs privatifs peuvent ainsi vous êtes proposés :

- Le mini-ascenseur en gaine maçonnée permet la circulation d’une cabine d’ascenseur à l’intérieur d’une gaine fermée. Ce dispositif prend appui contre le bâtit et nécessite la présence d’au moins un mur porteur afin de pouvoir être installé.

- En l’absence de mur porteur, on se tournera vers un mini-ascenseur autoporté. Dans ce cas, la cabine navigue à l’intérieur d’une structure autoportante métallique (on parle de pylône). Offrant un gain de place ainsi qu’un grand choix de personnalisation, ce système se révèle également plus onéreux.

Deux technologies permettent de déplacer un élévateur de personne. L’ascenseur privatif hydraulique dispose d’une pompe hydraulique activée grâce à un moteur électrique. Fonctionnant également sur moteur électrique, l’ascenseur privatif électrique utilise quant à lui un système de câbles en acier avec un contrepoids pour s’élever.

Les contraintes techniques de l’élévateur de personne

Conçu sur mesure, l’ascenseur privatif est capable de s’adapter aux contraintes d’un bâtiment. Son design compact permet de réduire son emprise au sol pour un encombrement minimal en particulier dans le cas des appareils autoportants. Son déplacement particulièrement silencieux, notamment pour les modèles hydrauliques, rend son utilisation discrète et agréable. Son installation nécessite toutefois la présence d’un axe d’ascenseur permettant d’intégrer la cage d’ascenseur. Lorsque la configuration de l’habitation n’offre pas cette place, il est possible de positionner le dispositif depuis l’extérieur.

Soumis à la réglementation européenne, l’ascenseur domestique –à distinguer de l’ascenseur classique– doit répondre à des normes spécifiques de sécurité (directive machine 2006/42/CE). Ainsi, sa vitesse d’élévation ne doit pas excéder 0,15 mètre/seconde pour un temps d’ascension entre deux étages variant de 40 à 50 secondes, une durée bien supérieure à celle d’un ascenseur traditionnel réservé aux bâtiments accueillant du public. Généralement relié au secteur à l’aide d’une simple prise électrique, sa consommation énergétique se révèle relativement économique. En cas de coupure de courant, un système de sécurité permet de faire redescendre le dispositif jusqu’au niveau inférieur et d’actionner l’ouverture des portes. Il est également possible d’installer un système de téléassistance ou encore un combiné de téléphone relié à votre ligne téléphonique.

Combien ça coûte ?

Avant de se lancer dans l’installation, il est nécessaire de bien définir les contours du projet en amont (pour qui, nombre d’étages à desservir, hauteur à parcourir, fauteuil roulant à accueillir…). Le coût d’un ascenseur particulier varie en fonction du type d’installation, de système, du modèle choisi ainsi que du nombre d’étages à desservir. Pour un niveau (RDC, 1er étage), les tarifs varient de 12.000 à 18.000 euros pour un ascenseur en gaine maçonnée (hors travaux de maçonnerie) et de 17.000 à 25.000 euros pour un ascenseur autoportant. Chaque étage supplémentaire représente un coût additionnel de 3.000 à 5.000 euros. Une maintenance annuelle est requise afin de contrôler le fonctionnement et la sécurité du dispositif pour un coût estimé de 300 à 800 euros par an.

L’ascenseur de maison offre indépendance tout en valorisant votre bien. Son installation bénéficie d’un crédit d’impôt de 25% dans la limite de 5.000 euros pour une personne seule et de 10.000 euros pour un couple ainsi que d’une TVA réduite à 5,5 %.

Claire Viel - ©2020 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)