Avis d'experts
LaVieImmo.com
Avis d'expertsAvis d'expertsmardi 5 juin 2018 à 17h10

L'éclairage au bureau : que faut-il savoir ?


Thierry Zimmer

Biographie Thierry Zimmer est le président et fondateur de la société Cléram qu’il a créée en 1996. Constituée de plusieurs pôles : commercial, conception, administratif, travaux et communication, la société Cléram se constitue de 33 talents. Agence d’architecture contractant général, Cléram, se situe comme l’ ...Lire la suite

Au même titre que l'acoustique, le chauffage ou encore l'ergonomie, l'éclairage bureau est un élément clé. Pourtant, cet élément est encore trop peu considéré. Que peut vous apporter un bon éclairage ? Quelles sont les conséquences d'un éclairage négligé ? Thierry Zimmer vous livre ce qu'il faut savoir afin que vos aménagements brillent à leur juste lumière.

Éclairage bureau : développer la productivité de vos salariés

Avec un rythme d'entretien et de rénovation faible (en-dessous de 3% par an), le parc d'éclairage de bureau français est l'un des moins bien entretenu en Europe.

Or, l'éclairage demeure un point central au sein de l'aménagement. D'une part, il diminue la consommation énergétique grâce à l'intégration de LED. D'autre part, il permet d'augmenter la productivité des équipes en apportant un confort. Un poste de travail qui requiert l'usage du papier, est suffisamment éclairé lorsqu'il bénéficie d'un éclairage de 500 lux selon le Code du travail. Cependant, seuls 25 à 30% des bureaux aujourd'hui atteignent un niveau d'éclairement de 300 lux. Un éclairage mal adapté soit par l'intermédiaire d'une lumière trop généreuse ou une lumière trop faible, provoque de l'inconfort. Ainsi, des maux physiques peuvent apparaître comme : des fatigues oculaires, des maux de tête, des mauvaises postures, des détresses psychologiques.

Éclairage bureau : respecter vos besoins et usages

L'impact environnemental de l'éclairage mérite que l'on porte une attention particulière sur sa qualité. Aujourd'hui, 70% des postes de travail n'atteignent pas le niveau minimal requis d'éclairement.

L'éclairage de bureau est aujourd'hui abordé de manière trop réglementaire de la part de l'ensemble des techniciens. La conception d'un aménagement de bureau et sa livraison s'effectuent souvent en amont de sa commercialisation auprès d'un locataire. De ce fait, ils ne recensent pas les besoins et usages des futurs locataires. Résultat ? Les salariés aujourd'hui ne contrôlent plus l'éclairage collectif mais le subissent.

Éclairage bureau : respecter chaque identité

La perception des couleurs n'est pas la même selon les individus. En effet, certaines personnes préféreront avoir des températures de couleurs qui procureront un éclairage froid quand d'autres préféreront un éclairage chaud. Comment adopter un éclairage en fonction des individualités ? Nous vous conseillons chez Cléram, de raisonner par activité et non par personnalité afin de déterminer les besoins et usages. Ensuite, nous recommandons de prévoir des détecteurs de présence dans les parties communes (cafétéria, salles de réunion, toilettes) afin d'économiser l'énergie. Enfin, n'oubliez pas que chaque salarié doit pouvoir intervenir sur son éclairage. Par exemple, au sein d'un opens-space l'ajout de cluster ou l'ajout de lapes individuelles sur les bureaux peuvent permettre à chacun de maîtriser son éclairage.

Ce sont l’ensemble de ces éléments qui changent au quotidien la vie de vos salariés mais aussi la qualité de vos locaux.

Thierry Zimmer

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)

Estimation de bien

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...