Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Bureau
LaVieImmo.com
BureauBureaulundi 4 mai 2020 à 14h41

La prise en charge des loyers étendue aux entreprises sans salarié contraintes de fermer


Les entreprises sans salarié vont pouvoir bénéficier de la prise en charge des loyers
Les entreprises sans salarié vont pouvoir bénéficier de la prise en charge des loyers
Les entreprises sans salarié vont pouvoir bénéficier de la prise en charge des loyers (©Joel Saget -AFP)

Jusqu'ici, seules les entreprises qui avaient au moins un salarié pouvaient demander de l'aide pour payer leurs loyers. Bercy a décidé d'étendre cette mesure aux indépendants qui ne peuvent plus travailler.

(BFM Immo) - Les petites entreprises contraintes à l'inactivité par la crise du coronavirus pourront bénéficier de la prise en charge de leurs loyers, même s'il s'agit d'indépendants sans aucun salarié, a annoncé lundi le ministre de l'Economie Bruno le Maire.

Le gouvernement, les régions et les assureurs contribuent actuellement à un fonds de solidarité pour les très petites entreprises. Il doit notamment prendre en charge leurs loyers, mais cette disposition était jusqu'à maintenant réservées aux entreprises avec salariés. "Nous avons décidé que tous les indépendants, tous les entrepreneurs qui n'ont pas de salarié, qui se sont vu refuser un prêt garanti par l'Etat et qui ne peuvent pas payer leur loyer pourront avoir accès au deuxième étage de ce fonds de solidarité", a déclaré Bruno Le Maire au micro de France Inter.

"Jusqu'à 5.000 euros pour payer leur loyer"

Il a ajouté que les très petites entreprises pourront donc bénéficier de "jusqu'à 5.000 euros pour payer leur loyer". Bercy a précisé à l'AFP que cette mesure était réservée aux entreprises fermées sur décision administrative. Le "premier étage" du fonds est constitué d'une aide pouvant aller jusqu'à 1.500 euros par mois pour les entreprises dont le chiffre d'affaires a chuté d'au moins 50% durant le confinement, le "deuxième étage" étant réservé aux entreprises menacées de faillite.

Bruno Le Maire a rappelé que "les grandes foncières se sont engagées à annuler les loyers sur trois mois pour toutes les très petites entreprises de moins de dix salariés".

Le ministère de l'Economie a par ailleurs indiqué que le fonds de solidarité serait désormais ouvert aux entrepreneurs qui cumulent une petite retraite avec leur activité, jusqu'à concurrence de 1.500 euros mensuels pour l'ensemble de leurs revenus.

Des faillites à prévoir

Bruno Le Maire a confirmé que le fonds ne s'arrêterait pas au 11 mai, mais au 31 mai, et qu'il serait prolongé en juin pour les entreprises dont les activités seraient encore à l'arrêt comme les cafés, les restaurants ou l'événementiel.

"Le 11 mai, tous les commerces doivent reprendre leur activité et ils continueront à bénéficier d'un soutien financier de l'Etat", a assuré Bruno Le Maire, qui a reconnu qu'il "y aura des faillites" dans les commerces et les très petites entreprises malgré les aides publiques.

(Avec AFP)

LaVieImmo.com - ©2020 BFM Immo

Comparaison de crédit

Comparaison de crédit


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)