Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 18 juin 2019 à 09h59

Ces villes où la construction de logements neufs s'arrête à l'approche des élections


Un chantier de construction
Un chantier de construction
Un chantier de construction (©AFP)

En analysant les données des autorisations de mises en chantier, il ressort que nombre de maires stoppent les chantiers avant les élections.

(LaVieImmo.com) - Si les maires ont tendance à accélérer les travaux de voiries et à finaliser leurs grands projets à l'approche des élections municipales, nombre d'entre eux ont également pour habitude… de tout faire pour freiner les chantiers de construction de logements neufs en fin de mandat. "Un maire qui bâtit est un maire battu" comme dit l'adage. Dans une enquête fouillée, BFM Business, grâce à la compilation de milliers de données issues du ministère du Logement, dévoile la liste des villes qui freinent le plus la production de logements avant les municipales.

>> Téléchargez gratuitement notre guide Loi Pinel

BFM Business a ainsi analysé l'évolution du nombre de permis de construire délivrés dans la plupart des grandes villes depuis 2006. Et un ralentissement systématique a été constaté à l'approche des élections dans un certain nombre d'entre elles. Parmi les communes pour qui cette pratique est devenue une coutume, BFM Business cite notamment Meudon, L’Haÿ-les-Roses, Saint-Cloud, Colmar, Cagnes-sur-Mer, Chartres ou encore Saint-Brieuc. Dans ces villes, le nombre de permis de construire délivrés pour des logements collectifs chute drastiquement au cours des années où ont lieu des élections municipales. A Saint-Brieuc par exemple, le nombre de logements collectifs autorisés passe de 439 à… 75 entre 2007 (dernière année avant les municipales) et 2008. De même, ce chiffre tombe de 122 à 76 entre 2013 et 2014 (année des dernières élections municipales).

Si les villes citées ne sont pas nécessairement de mauvaises élèves en matière de construction (les communes en question sont même souvent assez actives), le ralentissement lors des élections municipales est très net. Une situation qui a le don d'agacer les promoteurs. "Pour préserver la vue de quelques habitants ils nous demandent de réduire nos immeubles de plusieurs étages. Ils essaient de satisfaire tout le monde mais ils se trompent terriblement en oubliant l'intérêt général et en faisant de l'étalement urbain", confie ainsi à BFM Business un promoteur, sous couvert d'anonymat.

L'année 2020 ne devrait pas déroger à la règle. Une tendance qui devrait renforcer l'important ralentissement de la construction déjà à l'oeuvre depuis plusieurs mois, du fait notamment de changements fiscaux en défaveur des ménages. En un an(mai 2018-avril 2019) 444.200 logements ont été autorisés à la construction, soit une baisse de 8,7% par rapport aux douze mois précédents, selon les dernières données du ministère. "Les municipales sont un frein puissant", avait alors commenté le vice-président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) Marc Villand.

Retrouvez l'enquête de BFM Business en deux volets :

>> Immobilier : votre ville freine-t-elle la construction à l'approche des municipales ?

>> Enquête - La liste des villes qui freinent la production de logements pendant les municipales

Jean Louis Dell'Oro - ©2019 LaVieImmo

Programmes neufs

Programmes neufs

Guide Acheter dans le neuf

Guide Acheter dans le neuf

Guide loi Pinel

Guide loi Pinel


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)