Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmercredi 20 janvier 2021 à 16h11

En 2021, l'artisanat du bâtiment ne compensera pas la chute de 2020


L'artisanat du bâtiment ne rebondira pas totalement en 2021
L'artisanat du bâtiment ne rebondira pas totalement en 2021
L'artisanat du bâtiment ne rebondira pas totalement en 2021 (©Guillaume Souvant - AFP)

Le secteur a reculé de 9% l'an dernier. Il pense enregistrer une croissance de 5% à 6% cette année.

(BFM Immo) - L'artisanat du bâtiment ne compensera pas l'an prochain la chute de son activité observée en 2020 face à la crise sanitaire et aux confinements, même dans un scénario plutôt favorable, a estimé mercredi l'organisation du secteur. "L'année 2021 pourrait (...) enregistrer une croissance entre 5% et 6% dans l'artisanat du bâtiment qui s'apparenterait plus à un rebond technique qu'à une véritable reprise de l'économie d'avant la crise du Covid", a déclaré dans un communiqué Jean-Christophe Repon, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

Cela ne compensera pas même la chute observée l'an dernier. Selon les chiffres extrapolés par l'organisation après sondage auprès de ses adhérents, l'activité du secteur, qui va de la construction de maisons à la rénovation énergétique, a reculé de 9%. C'est principalement à cause d'un effondrement lors du strict confinement décrété au printemps 2020 pour lutter contre la propagation du Covid-19. En revanche, le reconfinement de fin d'année a relativement peu affecté les artisans du secteur.

15.000 nouveaux postes

Les conditions moins strictes de celui-ci, ainsi qu'une météo plutôt favorable, ont permis aux artisans d'accélérer sur de nombreux chantiers et de les mener à bien. L'organisation se félicite aussi que le secteur ait créé des emplois. Elle estime que 15.000 nouveaux postes ont été mis en place pour permettre ce rattrapage et que 5.000 autres pourraient voir le jour en 2021.

Pour autant, ses prévisions pour l'an prochain restent très hypothétiques, étant donnée l'évolution incertaine de la crise sanitaire. Elles ne prennent par exemple pas en compte l'hypothèse d'un nouveau confinement strict. "Les chefs d'entreprises redoutent en priorité un confinement total", prévient Jean-Christophe Repon, évoquant aussi les conséquences à terme d'une hausse durable du chômage, de nature à décourager les clients d'engager des travaux.

Avec AFP

D. L. - ©2021 BFM Immo

Programmes neufs

Programmes neufs

Guide Acheter dans le neuf

Guide Acheter dans le neuf

Guide loi Pinel

Guide loi Pinel


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)