Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionvendredi 17 juillet 2020 à 07h00

L'artisanat du bâtiment table sur une chute de 15% de son activité en 2020


L'activité a chuté de 24% au 2T
L'activité a chuté de 24% au 2T
L'activité a chuté de 24% au 2T (©AFP)

Au deuxième trimestre, l’artisanat du bâtiment a vu son activité chuter de 24%. La confédération du secteur craint des milliers de pertes d’emplois.

(BFM Immo) - L'artisanat du bâtiment a vu son activité chuter au deuxième trimestre de 24%, selon un communiqué publié par la confédération du secteur qui prévoit une baisse d'activité aux alentours de 15% sur l'année et des milliers de pertes d'emplois. "La crise du Covid-19 a provoqué un choc inédit bien supérieur à celui de la crise de 2009. La violence de cette pandémie se chiffre en effet à 24% de perte d'activité", affirme Jean-Christophe Repon, président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), cité dans un communiqué.

>> Partenariat BFM Immo : jusqu'à 4 000€ de prime pour les travaux de rénovation de votre logement avec la Prime Eco Energie Auchan

Pour le second semestre, "les artisans se veulent optimistes et espèrent garder leurs salariés et maintenir toutes les compétences dans leurs entreprises", affirme Jean-Christophe Repon. Mais le scénario envisagé par la confédération "fait état d'une baisse d'activité sur l'année 2020 comprise entre 15 et 17%, soit une perte de 20.000 à 30.000 emplois", anticipe son président. Car si l'activité du secteur reprend, elle est toutefois ralentie "par des problèmes d'approvisionnement pour 31% des entreprises artisanales mais aussi par le refus d'une partie de la clientèle privée d’engager des travaux" et par la difficulté d'appliquer les préconisations sanitaires en vigueur pour les artisans du bâtiments.

Construction neuve "gravement touchée"

Entre avril et juin, la chute d'activité a concerné l'ensemble des corps de métiers, l'aménagement-décoration-plâtrerie en tête (-28 % par rapport à la même période l'an dernier). Cet impact a également été ressenti différemment sur le territoire, l'activité ayant moins baissé dans les zones rurales que dans les grandes villes, indique Jean-Christophe Repon. Les entreprises artisanales implantées en Ile-de-France accusent la plus forte baisse d'activité (-30%) suivies par celles des Hauts-de-France. La baisse d'activité est plus limitée --entre 21 et 22%-- sur la façade atlantique ainsi que dans le grand Est, en Bourgogne-France-Comté et en Occitanie.

La construction neuve est, elle, "gravement touchée", avec une contraction de 22% sur ce deuxième trimestre s'ajoutant au recul de 14% au premier trimestre. Sur la période de douze mois achevée fin mai 2020, 409.600 logements ont été autorisés à la construction, soit 39.600 de moins que dans les douze mois précédents. Même tendance sur les bâtiments anciens avec un recul significatif de 25% en entretien-rénovation , après une baisse de 10,5% sur le premier trimestre. En juillet, la Capeb évalue le montant moyen des besoins de trésorerie à 23.000 euros contre 22.000 euros un an auparavant. "De nombreuses entreprises ont ainsi fait des demandes de Prêt garanti par l'État (PGE) durant cette période", souligne la Capeb.

Avec AFP

LaVieImmo.com - ©2020 BFM Immo

Programmes neufs

Programmes neufs

Guide Acheter dans le neuf

Guide Acheter dans le neuf

Guide loi Pinel

Guide loi Pinel


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)