Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructionmardi 18 février 2020 à 13h00

La construction de logements, grande victime du durcissement des conditions d'accès au crédit?


La construction de logements pourrait être pénalisée
La construction de logements pourrait être pénalisée
La construction de logements pourrait être pénalisée (©Philippe Huguen - AFP)

L'une des recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière est de limiter l'endettement des emprunteurs à 33%. Mais cela pourrait engendrer un effet pervers pour la construction. Beaucoup de ménages ne pourront plus faire d'investissements locatifs dans le neuf... et attention à l'effet domino !

(BFM Immo) - Le durcissement des conditions d'accès au crédit immobilier pourrait bien avoir des conséquences beaucoup plus lourdes qu'anticipé. Il fait peser un risque sur toute la chaine de la construction de logements, révèle en exclusivité à BFM Business un courtier en crédits. Ce qui pose problème est l'une dernières des recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière que les banques ont décidé de suivre scrupuleusement. Il s'agit du strict respect des 33% d'endettement. Or d'après Sophie Ho Tong, fondatrice du réseau de courtiers indépendants J'AIMEMONCOURTIER, plus de la moitié de ceux qui investissent en Pinel dépassent ce taux d'endettement. Potentiellement plus de la moitié de ceux qui font de l'investissement locatif dans le neuf ne pourront plus emprunter.

Derrière, c'est toute la chaine de production de logements qui est menacée. Environ 47% des ventes des promoteurs se font en Pinel, d’après les derniers chiffres officiels de la Fédération des Promoteurs Immobilier. Cette recommandation risque de fragiliser les promoteurs et surtout le financement des programmes de construction.

Conséquences très lourdes

Car les immeubles aujourd'hui sont tous mixtes avec des ventes qui reposent sur trois piliers: celles aux bailleurs sociaux, celles aux particuliers pour leurs résidences principales et celles aux particuliers investisseurs. Sans ces derniers, il y aura moins de réservations en amont, rendant le financement par les banques plus compliqué, plus long... voire impossible. Résultat: ce sont des immeubles entiers qui pourraient ne jamais sortir de terre.

>> Trouvez avec notre simulateur gratuit le meilleur taux pour votre crédit immobilier

Des conséquences très lourdes au moment où, justement, la construction est déjà orientée à la baisse. Face à cela, nous dit-on les régulateurs pourraient dès cette semaine accorder aux banques plus de souplesse notamment à l'égard des investisseurs. Il pourrait aussi être question d'élargir la possibilité déjà donnée aux banques de déroger aux règles de bonne conduite mises en avant par le Haut Conseil de Stabilité Financière. Le HCSF avait effectivement déjà laissé une marge de manœuvre de 15% de nouveaux crédits pouvant ne pas se conformer aux recommandations.

Marie Coeurderoy - ©2020 BFM Immo

Programmes neufs

Programmes neufs

Guide Acheter dans le neuf

Guide Acheter dans le neuf

Guide loi Pinel

Guide loi Pinel


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)