Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Construction
LaVieImmo.com
ConstructionConstructiondimanche 19 janvier 2020 à 07h00

Les professionnels des produits de construction sont moins optimistes pour 2020


Produits de construction: transition en 2020, après une année 2019 meilleure qu'attendu
Produits de construction: transition en 2020, après une année 2019 meilleure qu'attendu
Produits de construction: transition en 2020, après une année 2019 meilleure qu'attendu (©Philippe Huguen - AFP)

Après une année 2019 meilleure qu'attendu, les industriels français des produits pour la construction tablent sur un exercice 2020 "de transition".

(BFM Immo) - Les industriels français des produits pour la construction s'attendent à une année 2020 de "transition" avec un "ralentissement de la progression" de l'activité, après un exercice 2019 en hausse et meilleur qu'attendu, selon l'enquête annuelle de leur fédération. L'année 2019 "globalement a été meilleure que ce qu'on anticipait pour le secteur", a résumé Hervé de Maistre, président de l'Association française des industries des produits de construction (AIMCC), lundi devant la presse.

L'enquête menée par l'AIMCC en décembre et janvier auprès de ses organisations adhérentes a montré que la plupart avaient connu des progressions d'activité en 2019, et "pour la moitié d'entre elles, relativement significatives" (plus de 3%), a commenté Jacques Manzoni, président du groupe de travail économie de l'AIMCC. Plus de 8 des organisations professionnelles interrogées sur 10 ont eu une activité en hausse l'an dernier, tandis que pour 10% seulement elle était en baisse.

"Ralentissement de la progression"

En 2020, "on entre dans une phase de transition, de ralentissement de la progression", mais "pas forcément de baisse", a souligné Jacques Manzoni, en rappelant que les secteurs de la construction et des travaux publics tablent sur un ralentissement de l'activité.

Selon l'enquête annuelle de l'AIMCC, "57% des répondants prévoient une progression de leur volume d'activité" en 2020, mais à un niveau inférieur à 2019, a-t-il précisé. Près d'un tiers estiment que le niveau d'activité sera stable. "On n'a pas retrouvé les niveaux de 2008, mais néanmoins petit à petit, on est en train de remonter la pente", a ajouté Jacques Manzoni. De son côté, Hervé de Maistre a souhaité placer l'AIMCC en "partenaire responsable" des pouvoirs publics, notamment en matière d'économie circulaire.

Interrogé sur la mise en place de filières de recyclage pour les déchets du bâtiment, prévue dans la loi pour l'économie circulaire en discussion au Parlement, il estime que l'on a "beaucoup avancé en 2019" et que "les esprits ont évolué". "De part et d'autre, on est un peu plus prêts à se comprendre et à travailler sur des choses efficaces", a-t-il dit, en insistant sur la prise en compte des "spécificités et particularités de chacun des matériaux" dans le recyclage. "Je suis résolument optimiste sur le fait que nous allons collectivement construire, en partenariat, acteurs économiques et gouvernement, quelque chose qui tient la route pour les années à venir", a-t-il déclaré.

Avec AFP

D. L. - ©2020 BFM Immo

Programmes neufs

Programmes neufs

Guide Acheter dans le neuf

Guide Acheter dans le neuf

Guide loi Pinel

Guide loi Pinel


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)