Diagnostics Immobiliers
LaVieImmo.com

Diagnostic Légionellose

Le diagnostic légionellose a pour but de détecter la présence éventuelle de bactéries et germes contaminants qui se prolifèrent dans l’eau – essentiellement l’eau stagnante.

Trouvez un expert

  • Besoin du meilleur expert ?
  • Etude personnalisée
  • Totalement gratuite, confidentielle et sans engagement

2 - Décrivez votre bien

m2

3 - Pour vous joindre

Je souhaite recevoir les offres des partenaires sélectionnées par LaVieImmo.com selon mon profil *
Je souhaite recevoir par e-mail les informations de LaVieImmo.com *
Chargement en cours... Chargement ...

Les informations renseignées dans ce formulaire seront transmises à un partenaire de LaVieImmo.com sélectionné selon votre profil. Vous disposez d'un droit d'accès aux données vous concernant et pouvez en obtenir la rectification ou exercer votre droit d'opposition en nous écrivant depuis notre page contact

Dans quels cas le diagnostic légionellose est-il obligatoire ?

Aucun, le diagnostic légionellose est facultatif. Cependant, il est fortement conseillé.

Quelle est la durée de validité du diagnostic légionellose ?

Le diagnostic légionellose n’a pas de durée de validité juridiquement définie. Cela dit, il est recommandé, si la présence de cette bactérie est avérée, de réitérer le diagnostic chaque année.

En quoi consiste le diagnostic légionellose ?

Bien que facultatif, le diagnostic légionellose n’en est pas moins réglementé. Il doit être effectué par un professionnel, et doit respecter un ordre bien défini :

  • 1) Etat des lieux avec inventaire des zones à risques (coudes des canalisations, ballons d’eau chaude, systèmes de climatisations, installations réfrigérantes, réserves d’eau, etc.)
  • 2) Relevés de température, mesure du PH de l’eau et détection d’une présence de corrosion sur les points sensibles.
  • 3) Analyse en laboratoire de l’élément potentiellement pathogène.
  • 4) Bilan sous forme d’un « carnet de santé » du réseau d’eau et des installations.

A quels dangers s’expose-t-on si on ne réalise pas le diagnostic légionellose ?

Il n’y a pas d’obligation juridique de réalisation du diagnostic légionellose. Les seuls risques encourus se situent donc à un niveau sanitaire. La légionellose est la conséquence d’inhalations de bactéries proliférant dans l’eau, les « légionelles ». Elles se multiplient dans les eaux stagnantes et plus particulièrement dans des environnements chauds (entre 20 et 55°C).

Attention : la simple inhalation d’une particule d’eau contenant la bactérie suffit à contaminer le sujet, qui au bout de 2 à 10 jours d’incubation, peut donner lieu à une infection pulmonaire. Cette infection pulmonaire n’est pas à prendre à la légère, car elle s’avère mortelle dans 15% des cas. Les symptômes sont les suivants : toux, état grippal, douleurs musculaires. Les personnes les plus exposées à une infection de ce type (personnes âgées, ou sujettes à des problèmes respiratoires, de diabète, d’immunodépression, etc.) ont tout intérêt à effectuer le diagnostic légionellose pour prévenir le risque en amont.

En France, on recense depuis 2006 plus de 1000 cas de légionellose chaque année. A savoir que les établissements publics sont plus propices que les autres à la prolifération de ces bactéries, tels que les hôpitaux, thermes, centres de soins, etc.)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...