Diagnostics Immobiliers
LaVieImmo.com

Diagnostic Radon

Le diagnostic radon a pour objectif de surveiller la présence de ce gaz dangereux pour l’homme sur le plan sanitaire, dans les sous-sols des bâtiments– cf Code de la santé publique.

Trouvez un expert

  • Besoin du meilleur expert ?
  • Etude personnalisée
  • Totalement gratuite, confidentielle et sans engagement

2 - Décrivez votre bien

m2

3 - Pour vous joindre

Je souhaite recevoir les offres des partenaires sélectionnées par LaVieImmo.com selon mon profil *
Je souhaite recevoir par e-mail les informations de LaVieImmo.com *
Chargement en cours... Chargement ...

Les informations renseignées dans ce formulaire seront transmises à un partenaire de LaVieImmo.com sélectionné selon votre profil. Vous disposez d'un droit d'accès aux données vous concernant et pouvez en obtenir la rectification ou exercer votre droit d'opposition en nous écrivant depuis notre page contact

Dans quels cas le diagnostic radon est-il obligatoire ?

Le diagnostic immobilier radon est facultatif. Il est fortement conseillé pour les biens immobiliers situés dans un département dit « à risque ».

Attention : Le diagnostic radon est tout de même obligatoire pour les bâtiments localisés dans ces départements prioritaires, et qui accueillent du public sur une période prolongée, tels que les écoles, hôpitaux, foyers d’hébergement, etc.). Dans le cas où le diagnostic aurait révélé une concentration de radon supérieure à 400 Bq/m3 dans un bâtiment existant et 200 Bq/m3 dans un bâtiment à construire, une série d’actions sera à envisager, comme la rénovation des sous-sols, des canalisations, etc.

Quelles sont les zones à risques ?

Une campagne nationale entamée en 1992 à l’initiative des pouvoirs publics, a permis de déterminer les zones « à risque ». La moyenne nationale d’exposition au radon a été établie à 66 Bq/m3. Les régions où la concentration de radon est la plus forte sont : la Bretagne, le Massif Central, la Corse et les Vosges, avec une moyenne dépassant le seuil des 100, voire des 150 Bq/m3.

A quels dangers s’expose-t-on si l’on ne réalise pas le diagnostic radon ?

Le radon est un gaz radioactif, inodore et incolore, provenant de la dégradation de l\'uranium et du radium, gaz présents dans la croûte terrestre.

Classé depuis 1987 « cancérigène pulmonaire pour l\'homme », par le Comité International de Recherche sur le Cancer (CIRC), le radon fait l’objet d’une campagne nationale de prévention depuis 1992 en France. Des études sur l’état de santé des ouvriers ayant travaillé dans les mines d’uranium, ont montré que les risques de cancer du poumon sont proportionnels à la durée d’exposition au radon.

La trop grande concentration de radon dans un bien immobilier est le plus souvent due aux fissures de la roche, à la perméabilité du sol ou encore à une déficience des systèmes d’aération.

En quoi consiste le diagnostic radon ?

Le diagnostic radon peut être effectué par un particulier, à l\'aide d’un dosimètre placé à l’étage le plus bas, à une hauteur d’environ 1,5m. Deux mois d\'observation seront ensuite nécessaires pour obtenir un résultat fiable. Les saisons chaudes sont à éviter pour effectuer le diagnostic radon.

Si le résultat de ce test montre une concentration de radon supérieure à 400 BQ/m3, le propriétaire de l’immeuble devra alors faire effectuer un diagnostic complet par un professionnel.