Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 16 août 2017 à 13h02

Avant de louer, ne négligez pas ces détails


Des détails qui ont leur importance.
Des détails qui ont leur importance.
Des détails qui ont leur importance. (©Medidations - Pixabay)

Lorsqu'un futur locataire visite un logement, il vérifie évidemment que cette habitation est conforme à la description donnée dans la petite annonce, ainsi que le bon état général du bien. Mais il passe souvent à coté de petits défauts qui peuvent vite devenir de gros problèmes.

(LaVieImmo.com) - Lorsqu'il visite un logement, le futur locataire craint toujours de passer à côté d'un "vice caché". Pourtant, "il faut absolument rassurer les candidats locataires", tempère Laurent Lamielle, juriste chez PAP.fr. "À la différence de la vente, pour laquelle on “achète en l’état” et pour laquelle il est complexe et coûteux de mettre à la charge du vendeur le coût de la solution à un problème découvert tardivement, on ne loue pas “en l’état”. Le logement doit obligatoirement atteindre un standard minimum fixé par la loi et il est toujours possible de faire corriger un dysfonctionnement en demandant au propriétaire d’intervenir".

De plus, ajoute Olivier Marin, rédacteur en chef d’Explorimmo et auteur du Mémo de l'immo ( Édition le Mécène) , "il ne faut pas oublier que maintenant le locataire a un préavis d'un mois lorsqu'il veut partir, au lieu de trois". Et il précise: "si le propriétaire doit finalement réaliser des travaux, et qu'ils durent plus de 21 jours, le locataire peut demander la réduction du loyer".

Ça c'est pour les grandes lignes, mais le diable se cache dans les détails. Il existe des broutilles qui peuvent rapidement devenir de vrais désagréments. Des petits riens, trop insignifiants pour justifier des travaux de la part du propriétaire ou un déménagement, mais qui causent des tracas au quotidien.

Vérifier les pièces d'eau

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Le premier conseil de Jean-François Buet, président de la Fnaim, pour éviter les mauvaises surprises est de "vérifier les pièces humides". On pense, bien sûr, à l'aération de la salle de bain et de la cuisine ainsi que les sorties d'eau, mais pas seulement. "Si vous avez une vieille machine à laver qui consomme beaucoup, pensez à demander les normes des prises électriques". En effet, il est préférable de le savoir avant de brancher un appareil qui fait sauter les plombs ou qu'il faudra racheter. Laurent Lamille ajoute: "Il faut examiner le bon écoulement des eaux et la qualité de la robinetterie ! On peut conseiller de tirer la chasse d’eau et de faire couler l’eau dans les lavabos, la douche, les éviers".

Outre le bon fonctionnement de la robinetterie et la qualité des tuyaux, cela permettre également de "vérifier l'usure de certains éléments comme les joints qui, s'ils sont à changer, sont à la charge du locataire", rappelle Olivier Marin.

Autre élément à contrôler: le ballon d'eau chaude. En effet, la loi n'impose pas une exigence de taille. Or une famille avec plusieurs enfants et une baignoire aura du mal à se contenter d'un ballon de 100 litres. Le locataire préférera le savoir avant d'emménager.

Repérer l'emplacement des prises électriques

Dans le salon ou la chambre, outre l'état des fenêtres (et leur facilité d'ouverture) et le fonctionnement des radiateurs, c'est aux prises électriques que le locataire devra faire attention. Mais pour cela, le futur habitant devra se projeter un peu et imaginer où il mettra ses meubles. En effet, rien de plus agaçant que des prises électriques pas suffisamment nombreuses et coincées derrière des armoires ou des canapés. Idem, d'ailleurs, pour des radiateurs installés derrières des portes ou sur le seul mur libre.

Par la même occasion, le candidat à la location aura le bon sens de demander la norme des prises et regarder si elles sont reliées à un interrupteur. Couper sa box en sortant d'une pièce pourra rendre le futur locataire légèrement irritable. D'ailleurs, ce dernier pensera aussi à repérer où sont les prises téléphone et internet.

Lors d'une location meublée, Laurent Lamielle rappelle que le locataire "peut mettre sous tension les appareils électriques et vérifier le bon fonctionnement du mécanisme du clic-clac". Jean-François Buet complète en déclarant que le candidat a intérêt à jeter un coup d'œil à la literie, "attention aux puces de matelas".

Contrôler les serrures, la sonnette ou les boîtes aux lettres

Pour tous les bâtiments d’habitation construits avant le 12 juillet 1979, les prescriptions relatives aux boîtes aux lettres normalisées ne sont pas obligatoires, prévient le Code de la construction et de l'habitation. Le futur locataire devra donc demander au propriétaire ou à l'agent immobilier s'il y a un concierge, s'il distribue le courrier et quels sont ses horaires.

Par ailleurs, certains logements ne sont pas pourvus d'interphone ou de sonnette. "Évidemment tout le monde a un portable", note Olivier Marin. Certes, mais le candidat profitera de sa visite pour vérifier qu'il a le réseau partout dans l'appartement. Pour le judas ou les chaînes de sécurité, si ce sont deux dispositifs importants aux yeux du futur locataire pour des raisons de sécurité, il est conseillé de demander immédiatement au propriétaire de les installer ou s'il autorise ce genre de petits travaux.

La serrure est un élément trop souvent oublié. Pourtant, "c’est un équipement qui coûte cher ! Il faut vérifier le niveau de sécurité et son bon fonctionnement", rappelle Laurent Lamielle.

Jeter un coup d'œil aux caves et local poubelle

Toujours dans le registre de la sécurité, jeter un coup d'œil aux caves et au local poubelle n'est pas une mauvaise idée. Dans certains immeubles, ce sont deux endroits où la sécurité laisse à désirer. Ne pas oser se servir de sa cave par crainte de vol ou de jeter ses poubelles par peur d'une agression, c'est quand même dommage.

Le futur locataire pourra aussi, s'il en a l'occasion, poser des questions aux anciens locataires ou aux voisins sur l'efficacité du ramassage des ordures. Le plus beau des logements se verra vite gâché par des rats et des odeurs.

Diane Lacaze - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...