Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 8 avril 2020 à 10h04

Bureaux, logements, entrepôts... Les secteurs immobiliers qui plongent et ceux qui résistent


Les marchés immobiliers résistent
Les marchés immobiliers résistent
Les marchés immobiliers résistent (©Pixabay)

D’après une étude réalisée par Savills, spécialiste du conseil en immobilier, la crise du coronavirus a un impact négatif modéré dans 67% des pays sondés et important dans 29% des cas. Mais tous les secteurs ne sont pas touchés de la même façon.

(BFM Immo) - Si les marchés immobiliers sont en pause actuellement à cause du coronavirus, certains experts du secteur gardent leur optimisme. Ainsi, dans une étude, Savills estime que l’impact du coronavirus sur les marchés d’investissement et locatif est pour l'instant modéré dans 67% des pays sondés, et important dans 29% des cas. Ce sondage d'opinion Savills offre un instantané des conditions de 24 marchés dans le monde entre le 27 et le 31 mars 2020 en se basant sur le ressenti des directions recherche de Savills, qui sont présentes un peu partout sur la planète.

Ainsi, le spécialiste du conseil immobilier a constaté que les transactions immobilières ont été impactées très tôt par l'épidémie de coronavirus. “On note une chute des volumes de transactions dans 62% des secteurs tous produits confondus à travers le monde. Les baisses d'activité les plus importantes sont observées dans le Retail (le commerce, NDLR), avec une chute d'activité dans 82% des pays sondés, et dans le secteur hôtelier avec une baisse dans 84% des cas”.

Stabilité des prix

En revanche, l'impact de la crise actuelle sur la valeur des actifs immobiliers ne semble pour l'instant pas aussi important. Les analystes de Savills observent une stabilité des prix dans 51% des secteurs étudiés à travers le monde. “La plupart des pays signalent ainsi un maintien des prix de vente dans les secteurs du bureau, de la logistique et du logement plutôt qu'une baisse. Dans le secteur Retail, déjà affaibli par des changements structuraux avant l'épidémie, la baisse de la valeur des actifs s'est renforcée avec une diminution observée sur 82% des marchés. Seules les valeurs d'actifs en Chine, en Malaisie, au Vietnam et au Portugal sont restées stables”.

Le secteur logistique résiste bien, aucune hausse ou baisse du nombre de transactions n'étant observée dans 57% des marchés interrogés, tandis qu'une baisse était constatée dans les 43% restants. Le volume des transactions et le niveau des prix du secteur de la santé restent stables.

Concernant la dette, la situation mondiale en la matière est contrastée. En Europe et en Amérique du Nord en particulier, les experts observent un recours à l'emprunt plus difficile et avec des conditions moins favorables, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. La disponibilité et les conditions du recours à l'emprunt restent bonnes dans les marchés émergents tels que l'Indonésie, la République tchèque, Taïwan et le Moyen-Orient.

La demande de bureaux se tient

Bien que de nombreuses entreprises à travers le monde se soient mises en télétravail, la demande en bureaux ne s'en trouve pas fortement impactée. Une baisse modérée de la demande a été observée dans 70% des pays sondés, et une chute plus importante dans seulement 13% des cas. La demande a également diminué de manière modérée dans le logement.

“C'est le secteur hôtelier qui a toutefois été le plus durement touché, 95% des directeurs recherche de Savills observant une chute importante de la demande dans leurs pays en raison de l'annulation des vols internationaux et des mesures de confinement prises dans de nombreux cas”. Le commerce de détail se trouve dans une situation similaire avec des chutes brutales dans 74% des pays sondés. Les secteurs de la logistique et de la santé prennent le contrepied de la tendance actuelle. La logistique en particulier profite d'une demande accrue de la part des commerces alimentaires. Le marché de la santé connaît aussi une forte demande en ce moment en raison de la situation actuelle.

Valeurs locatives stables

Et enfin, les valeurs locatives sont restées stables dans 51% des pays ou secteurs interrogés. “Seules exceptions là aussi, le commerce de détail et le secteur hôtelier avec des baisses brutales observées dans 30% des pays du sondage pour le commerce et 63% pour l'hôtellerie. Des conditions locatives plus favorables pour les locataires de locaux commerciaux ont été relevées dans 86% des pays sondés”. Dans un peu plus de la moitié des pays étudiés, des conditions locatives plus favorables pour les locataires de bureaux ont également été observées. Ce n'est le cas que dans 23% des pays sondés s'agissant du secteur logistique.

LaVieImmo.com - ©2020 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)