Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 18 septembre 2018 à 18h00

Devez-vous acheter un reflex numérique pour faire vos photos immobilières ?


La photographie, un atout important dans l'immobilier
La photographie, un atout important dans l'immobilier
La photographie, un atout important dans l'immobilier (©Meero)

La photographie est aujourd’hui l’atout le plus important pour la vente immobilière.

Aux États-Unis comme ailleurs, les maisons avec des photos professionnelles se vendent plus cher et plus rapidement :
+ 118% de visibilité sur Internet
32% de délai de vente (89 jours contre 123 jours pour les annonces sans clichés professionnels).

Dès lors, la question d'investir parfois plusieurs milliers d'euros dans un équipement professionnel se pose. Pour obtenir une photographie de qualité, le matériel doit l’être également pour donner une bonne impression dès l’annonce.
Des photos de biens pas nettes, mal centrées, avec un mauvais cadre ou des couleurs pas fidèles à la réalité sont pénalisantes pour attirer l’acheteur potentiel.

Un prix pouvant grimper jusqu’à plus de 2 400 euros juste pour le matériel !

Un investissement conséquent
Le coût (important) des appareils et des objectifs sur le marché : pour un appareil photo d’entrée de gamme, les prix oscillent entre 450 et 629 euros sans objectif.

Le Pentax K-70 à 568 € est l’appareil idéal pour les débutants qui souhaitent apprendre rapidement les différents aspects techniques de la photographie.
Le Sony AIpha 68 à 450€, la priorité de cet appareil a été mise sur le capteur très précis qui permet d’obtenir des images de très bonne qualité.

Le Nikon D5600 à 590€ est pour les photographes qui cherchent des réglages plus poussés et plus de contrôle, le Nikon D5600 est parfait.

Le Canon ÉOS 77D à 629€ est un DSLR compact abordable financièrement et qui offre de nombreuses fonctionnalités. L’écran à l’arrière est esthétique, large et tactile.

Il vous faudra également investir dans un objectif grand angle dont les prix varient entre 560 et 1800 euros.

Nikon – AF-S DX Zoom-Nikkor 12-24mm f/4G IF-ED - à 560€
Un très grand angle élaboré exclusivement pour être utilisé avec le Nikon DX-Format. Ces anneaux dorés indiquent son caractère professionnel et il permet de sublimer les clichés d’intérieur.

Canon EF 16-35mm f/4L IS USM Lens - à 829€
Un objectif semi-professionnel qui garantit une bonne qualité des photos d’intérieur. Sa plus grande force réside dans la stabilisation de l’appareil mais aussi dans la qualité de l’image.

Sony SEL1224G 12-24mm f/4-22 - à 1600€
Un objectif avec une bonne ergonomie. Il est très utile en photographie de paysage et d’architecture. Le f/4 est la marque d’un objectif semi-professionnel (les professionnels sont habituellement à f/28).

Pentax D FA F2.8 ED SDM WR 15-30mm f/2.8 - à 1800€
Un peu trapu, cet objectif a été créé pour des appareils Full Frame, c’est un bon complément si on en a les moyens.
L’utilisation d’un grand angle permet d’avoir un aperçu plus complet et réaliste du bien en vente comme ici :

Avant :

Après :

Crédit Photo Meero

Des dimensions mieux proportionnées :
Avant :

Après :

Crédit Photo Meero

Dans la première photo, la pièce semble sombre, petite et mal agencée alors que dans la seconde, la lumière et l’espace rendent le salon beaucoup plus agréable.

Un grand angle ou un très grand angle permet de rendre l’espace plus grand, plus aéré. Les éléments sur la photo sont mieux séparés les uns des autres et donnent un sentiment d’espace.

Le HDR, un “must” à maîtriser
L’exposition d’une pièce n’est pas toujours idéale, le mauvais temps, le manque ou le trop plein de lumière vont inévitablement gâcher vos photos.
Il faudra donc que vous appreniez à maîtriser la technique du HDR.

Crédit Photo Meero

Pour créer une photo HDR (High Dynamic Range), il faut prendre plusieurs clichés de la même scène avec un cadrage identique à chaque fois, un trépied est donc nécessaire. La seule chose qui va changer entre ces photographies est leur exposition à la lumière. Il faut passer en manuel sur votre appareil pour avoir une photo en -2 EV, une à 0 EV et une à 2 EV. Une fois la prise de vue effectuée, il faut réunir les 3 photos pour obtenir un résultat homogène.

Un gros travail entre la prise de vue et la publication

On pense souvent à tort que le travail du photographe consiste seulement à être derrière son objectif alors qu’il est autant, voire plus devant son ordinateur. En effet, la retouche des photos est une étape primordiale pour s’assurer de la qualité et de l’harmonie des clichés.
La plupart des photographes font appel à des logiciels comme Photoshop ou Lightroom afin de modifier leurs photos. Les sessions de retouche peuvent durer 3 à 4 fois plus de temps que la durée du shooting et nécessitent une véritable expertise. Une formation Photoshop, facturée entre 800 et 1 400 euros sera nécessaire pour maîtriser les bases.
Ajoutée au prix du matériel de photographie, on atteint désormais les 3 000 euros !
Si vous n’en n’avez ni le temps, ni les moyens, vous pouvez passer par un photographe professionnel.

Photographe professionnel : un investissement judicieux

De nombreux sites vous permettent d’être mis en relation avec des photographes expérimentés.
D’autres entreprises, à l’image de Meero, qui, pour 89€, organisent l’intégralité du reportage pour vous : du booking du photographe professionnel, à la prise de vue en passant par la retouche et la livraison de vos photos et vidéos 24h après le reportage.

Avec plus de 4 000 photographes en France (et 40 000 dans le monde) tous formés en interne à la photographie immobilière Meero peut ainsi répondre à tous vos besoins photo, vidéos immobilières ou visites virtuelles avec à chaque fois le même niveau de qualité.

Contenu sponsorisé par Meero. Cet article n'a pas été réalisé par la rédaction de LaVieImmo.

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)