Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversvendredi 26 mars 2021 à 15h39

En Ile-de-France, les maisons vendues sont de plus en plus grandes


A Paris, les studios représentent encore 22% des ventes.
A Paris, les studios représentent encore 22% des ventes.
A Paris, les studios représentent encore 22% des ventes. (©AFP)

Une note des notaires montre qu'en 2020, 43% des maisons vendues en Ile-de-France comptent au moins 6 pièces. Elles n'étaient que 28% en 2000.

(BFM Immo) - Ce que veulent les Franciliens? Des grandes maisons en grande couronne. Une étude des notaires du Grand Paris montre que depuis 20 ans, davantage de grandes maisons sont vendues en Ile-de-France. 43% d’entre elles comptent au moins 6 pièces en 2020 contre seulement 28% en 2000. Et la progression de la part des grandes maisons se fait au détriment des petites maisons de 3 et 4 pièces, constatent les notaires (30% des ventes en 2020, contre 46% en 2000).

Les notaires précise : "Cette transformation structurelle du marché tient sans doute à un mouvement progressif d’agrandissement des maisons existantes par le biais d’aménagements (combles, sous-sols…) ou de création de nouvelles surfaces. Le développement du parc de maisons en grande couronne, où il est plus facile de construire de grandes maisons, accentue sans doute aussi cette évolution".

>> Estimez le prix de votre bien immobilier avec notre simulateur gratuit

Dans le même temps, le marché des appartements n'a pas tellement bougé. Le cœur du marché reste les appartements de 2 ou 3 pièces qui représentent environ 6 ventes sur 10 depuis 20 ans. Sauf pour les studios. Les ventes de studios ne totalisent plus que 14% des ventes en 2020 contre 15% en 2019 et 18% en 2000. " Cependant, dans Paris, où l’habitat est ancien et donc de petite taille, les studios représentent encore 22% des ventes, bien au-dessus de la moyenne régionale", tempèrent les notaires.

Des prix au mètre carré qui baissent en fonction de la surface

Si avec une surface plus grande le budget augmente, le prix au mètre carré, lui, baisse. Les notaires notent qu'en grande couronne, le prix au m² décroît fortement avec le nombre de pièces, de 4 040 €/m² pour les studios à 2 780 €/ m² pour grands appartements de 4 pièces et plus.

A Paris en revanche, les prix au m² les plus élevés s’observent pour les studios et pour les 4 pièces et plus. "Cette courbe en « U » tiendrait pour certains observateurs au coût des pièces humides (cuisine et salle de bains) rapporté au reste de la surface, qui est très fort pour les studios, décline ensuite puis remonte pour les logements plus grands où une nouvelle salle de bains est souvent présente, surtout pour les biens de haut de gamme".

La petite couronne se situe dans une situation intermédiaire avec une forte diminution des prix au m² quand la taille augmente (de 6 290 €/m² pour un studio à 4 960 €/m² pour un 4 pièces). En revanche, les grands appartements de 5 pièces et plus sont beaucoup plus chers au m² que les 4 pièces, "sans doute parce qu’ils accueillent des familles disposant de moyens conséquents, mais insuffisants pour la Capitale, qui franchissent le périphérique, en particulier dans les Hauts-de-Seine, pour acheter plus grand", expliquent les notaires.

Diane Lacaze - ©2021 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)