Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 23 mai 2018 à 17h13

Le boom de l'immobilier profite au marché du bricolage


AFP
AFP
AFP (©Après des années moroses, le marché du bricolage repart)

Malgré la tendance au minimalisme dans les décorations de logement, le marché du bricolage a progressé de 1,9% l'an dernier.

(LaVieImmo.com) - L'embellie du marché français du bricolage, constatée en 2016 après des années de stagnation, s'est confirmée en 2017 dans un contexte favorable, porté par les ventes de logements anciens, même si certains secteurs comme la décoration reculent.

L'an dernier, le bricolage a généré un chiffre d'affaires global de 26 milliards d'euros en France, en hausse de 1,9% (comme en 2016), selon les chiffres fournis mercredi par Unibal (industriels du secteur) et la FMB (Fédération des magasins de bricolage).

Cette progression s'explique par la bonne forme du marché immobilier, dont la reprise se confirme dans le neuf (420.000 mises en chantier fin décembre 2017), mais surtout dans l'ancien (968.000 transactions).

Tendance au minimalisme

En outre, "le moral des ménages est au plus haut depuis cinq ans" selon l'Insee, favorisant "un climat propice à la consommation et à la réalisation de projets", a souligné Juliette Lauzac, chargée d'études pour la FMB et Unibal, lors d'une conférence de presse.

Seuls bémols à cet optimisme, la tendance au minimalisme dans la décoration (murs blancs et nus, peu de meubles) affecte le secteur des peintures/colles/adhésifs (-2,4%), et celle du développement du marché de l'occasion, notamment entre particuliers adeptes de l'achat "malin", pénalise le secteur, même si cela reste pour l'instant "très marginal", selon elle.

L'essentiel des achats se fait toujours dans les grandes surfaces de bricolage (77% de parts de marché, +1,1%), qui sont dominées par deux grands groupes: Adeo (Leroy-Merlin, 34% de PdM, Weldom et Bricoman) et Kingfisher (Castorama, Brico Dépôt).

Amazon encore loin derrière

La restructuration du secteur l'an dernier, avec le rachat de Bricorama par les Mousquetaires et les restructurations et suppressions d'emplois chez Castorama et Brico Dépôt, n'a pas eu "d'impact négatif" sur son développement, estiment la FMB et Unibal dans un communiqué.

La part de marché des places de marché en ligne (Amazon, ManoMano) s'établit à 3% (+20%), ce qui représente encore "de petits volumes d'affaires", selon Mme Lauzac.

Si l'avantage est toujours donné aux grandes surfaces de plus de 10.000 m2 (51% de PdM), l'année 2017 a constitué un "coup de frein" car c'est la première fois que les superficies des magasins baissent, au bénéfice des services dispensés (formations, ateliers...).

"Aujourd'hui, si nous avons beaucoup capitalisé sur le service, les conseils en points de vente et l'omnicanalité (du web au magasin, ndlr), un nouvel enjeu de taille se profile dans notre développement: celui de la proximité avec la conquête des centre-villes", souligne Frédéric Sambourg, le président de la FMB dans un communiqué.

(AFP)

LaVieImmo.com - ©2018 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)