Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmercredi 1 juillet 2015 à 12h32

Le nouveau contrat de syndic arrive, que change-t-il ?


Du changement à venir dans les copropriétés, mais pas tout de suite pour certaines
Du changement à venir dans les copropriétés, mais pas tout de suite pour certaines
Du changement à venir dans les copropriétés, mais pas tout de suite pour certaines (©dr)

Le décret d'application du nouveau contrat-type de syndics vient d'être publié, destiné à simplifier la facture des copropriétaires. Mais tous n'y auront pas droit dans l'immédiat...

(LaVieImmo.com) - La mesure était attendue depuis plus d'un an. Le nouveau contrat, qui entre en vigueur le jeudi 2 juillet, est sensé clarifier les honoraires de syndic facturés aux copropriétés. Comment ? En précisant les prestations qui relèvent du « forfait », et celles dites « particulières », figurant dans deux listes distinctes, et dont seules ces dernières sont susceptibles de donner lieu à une rémunération spécifique complémentaire. Saluée par Christiane Taubira, garde des Sceaux et Sylvia Pinel, ministre du Logement, cette nouvelle réglementation permettra « de clarifier et de simplifier les relations entre les syndics et les copropriétaires », indiquent les deux ministères.

Si le texte à vocation à s'appliquer à tous les syndics, il ne change rien dans l'immédiat pour les contrats encore en cours. Seuls sont en effet d'abord concernés les nouveaux contrats, ou les renouvellements de syndics conclus à partir du 2 juillet. Les nouvelles dispositions ne s'appliqueront aux contrats en cours qu'à l'occasion des renouvellements de contrats, décidés lors des assemblées générales annuelles. Mais donc à terme, toutes les copropriétés bénéficieront du contrat-type de syndic.

Deux types de prestations facturables

Qu'est-ce qui change ? Les prestations liées à la préparation des assemblées générales, à la mise à disposition de pièces relatives à la gestion du conseil syndical et à la comptabilité du syndicat notamment, seront désormais facturées forfaitairement aux copropriétaires. Tout comme celles liées à l'ouverture du compte bancaire séparé, obligatoire depuis Mars 2015, ou aux assurances et à la gestion du personnel. A l'inverse, les frais de réunions et visites supplémentaires, au règlement de copropriété et à la gestion des sinistres ou aux contentieux, donneront lieu à un paiement complémentaire.

Une plus-value toute relative pour les copropriétaires, selon le courtier en syndic Syneval. « Il faudra scruter la dizaine de pages du contrat-type fixé par le décret pour comparer les propositions de différents syndics. Un exercice particulièrement fastidieux et ardu pour les non initiés, explique Rachid Laaraj, dirigeant du courtier. Quant à savoir comment les syndics eux-mêmes vont s’approprier les dispositions du nouveau décret, seul l’avenir le dira »…



Découvrez quelle solution énergétique est la plus adaptée à votre logement >>

Léo Monégier - ©2018 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)