Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 2 décembre 2008 à 15h51

L Ogic -immo lance un indice de confiance de l'immobilier


(LaVieImmo.com) - Un indice de plus ? Pas vraiment. L Ogic -Immo innove et lance un indicateur d’un nouveau genre : l’indice de confiance de l’immobilier. « Il s’agit du premier outil prospectif sur le marché de l’immobilier », explique le spécialiste des petites annonces. « Il permet de mesurer en temps réel le moral des futurs acquéreurs et leur vision à court terme de l’évolution du marché de la pierre ».

Construit sur le principe de l’indice de confiance des consommateurs américains que l’université du Michigan publie tous les mois depuis plus de vingt ans, le nouvel indicateur a la particularité de rendre compte en temps réel l’évolution de l’opinion des internautes. Sur le site L Ogic -immo.com, ceux-ci peuvent répondre à une série de quatre questions - dont deux mesurent leur perception de la situation présente (« Est-ce le bon moment pour acheter un bien immobilier » ; « Votre situation financière a-t-elle changé depuis six mois ») et deux leurs perspectives à court terme (sur l’évolution de la conjoncture économique et celle des prix de l’immobilier). Pour chacune des quatre questions, le sondage propose trois niveaux de réponses (positive, négative et neutre), qui sont autant de variables qualitatives. L’indice de confiance du marché de l’immobilier est ensuite calculé à partir de la moyenne des pourcentages de réponses positives moins le pourcentage de réponses négatives pour chacune de ces quatre questions. A noter que l’indice est recalculé toutes les 500 réponses, chaque calcul étant archivé et horodaté pendant une durée de six mois.

L’indice peut varier entre -100 et +100. « S’il est positif, c’est que les acteurs interrogés sont optimistes sur le marché de l'immobilier », explique L Ogic -immo. « Sinon, c’est qu’ils sont pessimistes ». Lancé il y a une quinzaine de jours, le baromètre est solidement ancré dans le rouge, malgré une tendance à l’amélioration. Le 2 décembre à 15h00, il s’établissait à -26, en hausse de 1.5% sur 24 heures et au-dessus d’un plus bas de -59 touché le 23 novembre. « La progression sur 24 heures permet de suivre les réactions des acteurs du marché par rapport à des thèmes d'actualité stricte, comme les décisions des pouvoirs publiques, les communiqués des organisations professionnelles sur les prix de l’immobilier ou les événements géopolitiques », ajoute le spécialiste.

E.S.

LaVieImmo.com - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)