Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Divers
LaVieImmo.com
DiversDiversmardi 17 avril 2018 à 09h28

Nantes, ville la plus demandée pour la colocation


Nantes, une ville demandée.
Nantes, une ville demandée.
Nantes, une ville demandée. (©Jean-Sébastien Evrard - AFP)

Trois villes sont particulièrement demandée pour la colocation: Nantes, Lyon et Paris.

(LaVieImmo.com) - Nantes est une ville particulièrement prisée pour la colocation. Dans cette commune du Pays de la Loire, il faut compter 6,3 prétendants par offre. C'est la ville où l'écart entre nombre d'offres et de demandes est le plus importants. Elle est suivie de Paris (5,6) et Lyon (5,5), selon le baromètre trimestre réalisé par le site de colocation Appartager.

L'explication est très facile, d'après cette étude: "Retrouver Nantes en tête de ce classement n’est pas une surprise compte tenu du fait que la ville se retrouve régulièrement sur le podium des villes où il fait bon vivre". Le baromètre ajoute également: "Rien d’étonnant non plus de retrouver Paris en 2ème place du classement. La capitale accueille le plus grand nombre d’étudiants en France et les loyers restent bien plus élevés que la moyenne nationale. Les chambres en colocation sont également très recherchées à Lyon du fait que la ville attire de plus en plus d’étudiants et que dans certains quartiers les loyers sont très élevés".

Les étudiants sont les plus demandeurs

Ce sont les étudiants les plus demandeurs de logement en colocation. Au 1er trimestre 2017, le nombre de salariés avait dépassé celui des étudiants. Mais ces derniers sont à nouveau majoritaires. Ils représentent 46% des colocataires. Les salariés 44% et les retraités 1%.

Pour les étudiants, la raison financière reste numéro un. Pour les salariés, c'est surtout pour éviter de vivre seul. Les retraités, eux, mixent les deux raisons. Ils veulent échapper à la solitude, tout en réduisant leurs dépenses.

Par ailleurs, dans son baromètre Appartager note que le loyer moyen d'une colocation en France augmente. Au 1er trimestre 2018, il est de 496 euros contre 463 euros il y a un an. C'est à Bordeaux et Montpellier qu'ils ont le plus progressé. Ils atteignent "respectivement 463 euros (+ 5%) et 417 euros (+ 3%)". Bonne nouvelle tout de même, cette tendance ne se confirme pas dans toutes les villes. "Les loyers ont diminué en Ile de France (585 euros soit – 3%), à Lyon (499 euros soit – 2%) et à Toulouse (389€ soit – 4%)".

D. L. - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)