Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Dossiers
LaVieImmo.com
Travaux

Isolation thermique des fenêtres : tout savoir sur le double vitrage et les aides disponibles

Comme les murs ou le toit, les fenêtres font partie des principaux éléments à l'origine des pertes de chaleur. L’installation d’un double vitrage réduit considérablement les déperditions thermiques et peut permettre de réaliser d'importantes économies d’énergie.

Les pertes de chaleur liées aux fenêtres

Selon les données de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les fenêtres représentent de 10 à 15% des pertes de chaleur pour une maison construite avant 1974 et non isolée. A titre de comparaison, les murs représentent pour leur part 20 à 25% des pertes de chaleur et le toit de 25 à 30%. D'où l'importance d'avoir une bonne isolation, notamment pour les fenêtres.

Les parois vitrées sont en effet sujettes aux variations de température : la faible épaisseur d’une fenêtre offre une isolation réduite, notamment si la menuiserie est défaillante et que la fenêtre ne possède qu'un seul vitrage. Les jonctions entre les murs et la menuiserie des fenêtres font d'ailleurs partie des principaux "ponts thermiques" entre l'air extérieur et intérieur. Il s'agit des zones où le froid extérieur a tendance à être plus rapidement transmis à l'intérieur du logement.

Primes éco énergie
Prime éco énergie

Calculez le montant de votre remboursement en euro :


m2

Une meilleure isolation des fenêtres permet ainsi, en hiver, de limiter les fuites de chaleur, et en été, de maintenir la fraîcheur à l’intérieur du logement. Le double ou le triple vitrage offrent une étanchéité quasi-totale des parois vitrées. Vous pouvez également installer en complément des volets, pour augmenter encore l’isolation de votre logement.

>> Partenariat BFM Immo : Simulez votre éligibilité aux aides de l’Etat pour isoler votre logement

Le principe des fenêtres à double vitrage

Un double-vitrage est composé de deux lames de verre. Ces lames de verre emprisonnent une couche d’air ou de gaz (comme de l’argon), offrant une bonne isolation naturelle. On appelle aussi cette technologie vitrage à isolation renforcée ou VIR.

Dans le commerce, on peut trouver différentes tailles de vitrage. Généralement, chaque verre mesure 4 millimètres d'épaisseur et la lame d'air mesure 12 ou 16 millimètres d'épaisseur. Ces vitrages sont ainsi notés 4/12/4 (autrement dit une couche de verre de 4 mm, puis une couche d'air ou de gaz de 12 mm et une deuxième couche de verre de 4 mm) ou 4/16/4. L'épaisseur totale des fenêtres en double-vitrage est ainsi généralement compris entre 20 et 24 mm.

Il existe également d'autres modèles, toujours sur le même principe, mais avec d'autres tailles pour les couches de verre (6 mm) ou la couche d'air (20 mm). Mais pour savoir quelle est la solution la plus efficace, il faut regarder du côté du coefficient Uw. Il traduit la capacité d’isolation et s’exprime en W/(m2 .K). Or, plus il est faible, plus vos fenêtres sont isolées et performantes. Ce coefficient de transmission thermique est actuellement de l’ordre de 1,1 à 1,2 pour les fenêtres à double vitrage. A titre de comparaison, les vieilles fenêtres en simple vitrage ont une valeur Uw proche de 6. Autrement dit, un double vitrage est six fois plus isolant qu'un simple vitrage.

Chaque vitrage a des caractéristiques spécifiques :
- Le double-vitrage classique : le coefficient Uw est généralement compris entre 1,1 et 1,2 W/m².K.
- Le double-vitrage à isolation renforcée: son coefficient de transmission thermique est de 1 W/m².K.
- Le double vitrage anti-réfléchissant: il est idéal en été pour repousser la chaleur des rayons du soleil.
- Le double-vitrage chauffant: il diffuse la chaleur dans toute la pièce grâce à un film intégré dans la vitre.

Les avantages du double-vitrage

En plus de sa qualité d'isolation thermique, le double-vitrage vous apporte un confort supplémentaire par rapport au simple-vitrage :
- Les bruits extérieurs sont réduits, ce qui permet un meilleur confort acoustique.
- Le double-vitrage a cet avantage de ne pas être froid lorsqu'on le touche de l'intérieur. Cela apporte un confort supplémentaire et permet d'éviter toute condensation sur les vitres.
- Enfin, le double-vitrage renforce la sécurité de votre logement. En effet, il se brise beaucoup moins facilement que le simple vitrage. L'installation complète de la fenêtre permet une sécurité renforcée puisque les ouvertures des fenêtres contemporaines sont souvent équipées de plusieurs crans de sécurité. Il existe aussi des fenêtres à double vitrage anti effraction, avec des vitres plus épaisses.

Le principe des fenêtres à triple vitrage

Le triple-vitrage permet d'améliorer encore l'isolation d'une fenêtre à double-vitrage. Le triple vitrage est composé de trois lames de verre, emprisonnant deux couches d’air ou de gaz. Plus les épaisseurs d’air ou de gaz sont nombreuses, plus la fenêtre isole. C'est pourquoi le triple-vitrage isole mieux que le double-vitrage. Le coefficient de transmission thermique oscille alors généralement entre 0,6 et 0,8W/m2 .K. Cependant, le triple vitrage est plus cher à l'achat et vous pouvez perdre en luminosité.

"Si le coefficient de transmission thermique du triple vitrage est meilleur que celui du double vitrage, son facteur solaire, lui, baisse, ainsi que la transmission lumineuse. La masse du triple vitrage impose également des contraintes mécaniques sur les menuiseries", souligne ainsi l'Ademe sur son site.

Généralement, les fenêtres en triple vitrage sont en 4/10/4/10/4 (une couche de verre de 4 mm, suivie d'une couche d'air de 10 mm, puis d'une deuxième couche de verre de 4 mm, puis d'une deuxième couche d'air de 10 mm, et enfin une troisième couche de verre de 4 mm). Elles peuvent être aussi en format 4/12/4/12/4.

Les prix pratiqués

Le prix d'une fenêtre double-vitrage (hors pose) oscille entre 150 et 250 euros le mètre carré, soit entre 600 et 1.000 euros pour une double fenêtre classique de 2 mètres sur 2 mètres.

Pour des fenêtres triple vitrage, cela coûte un peu plus cher : généralement entre 200 et 400 euros par mètre carré. Soit entre 800 et 1.600 euros la double fenêtre classique (2 mètres sur 2 mètres).

Pour la pose de la fenêtre, prévoyez des frais d'au moins 150 à 200 euros supplémentaires pour une installation simple.

>> Partenariat BFM Immo : Simulez votre éligibilité aux aides de l’Etat pour isoler votre logement

L'importance de la menuiserie des fenêtres

En terme d'isolation thermique, la menuiserie est aussi importante que la nature du vitrage. Il existe différents matériaux pour la menuiserie de vos fenêtres: bois, PVC ou aluminium. Leur performance isolante diffère quelque peu. La menuiserie en PVC est la plus utilisée car elle présente une meilleure isolation thermique et est plus facile d'entretien. Votre choix va aussi reposer sur vos goûts en matière de design: le bois est plus traditionnel et l'aluminium plus contemporain.

Comment sont mesurées les performances des fenêtres

Il existe trois critères principaux pour mesurer la performance d'une fenêtre:
- Le coefficient de transmission thermique (Uw) : il représente la capacité d'isolation thermique et s'exprime en W/(m2.K). Plus il est faible, meilleure est l'isolation ;
- Le facteur solaire (Sw) : il est compris entre 0 et 1 et indique la part du rayonnement solaire qui est transmise à l'intérieur du logement (plus ce facteur est élevé, plus l'apport en chaleur est élevé) ;
- Le coefficient de transmission lumineuse (Tlw) : il est compris entre 0 et 1 et indique la part de la lumière extérieure qui parvient à traverser la vitre (plus ce coefficient est élevé, plus la quantité de lumière qui passe est importante).

Les labels et certifications

Pour les fenêtres :

La certification Cekal relève la performance en matière d'isolation thermique des fenêtres. Celle-ci mesure :
- La performance thermique : "Cette performance thermique s'exprime sous la forme de la valeur Ug, qui contribue de façon importante à la performance thermique (Uw) de la fenêtre", détaille Cekal ici. https://www.cekal.com/fr/performances-thermiques.html
- La performance acoustique : de AR1 (la moins bonne) à AR6 (la meilleure)
- La performance en matière de sécurité

Pour les menuiseries :

Le label Acotherm relève la performance en matière d'isolation thermique des menuiseries. Les notations vont de Th6 (la moins bonne) à Th17 (la meilleure). Il certifie aussi l'isolation acoustique (de AC1, la moins bonne, à AC4 qui correspond à la meilleure note).

Par ailleurs, le classement AEV (pour air, eau, vent) donne 3 niveaux de performance pour les menuiseries extérieures :
- A : la perméabilité à l’air de la fenêtre, notée de A*1 (la moins bonne) à A*4 (la meilleure) ;
- E : l’étanchéité à l’eau, notée de E*1A (la moins bonne) à E*9A (la meilleure) ;
- V : d'une part la résistance au vent, notée de 1 (la moins bonne) à 5 (la meilleure) et d'autre part la déformation de la fenêtre, notée de A (le plus déformable) à C (le moins déformable).

Pour l'étanchéité à l'air et à l'eau, "si la note est suivie de la lettre A, c’est que l’essai est réalisé suivant une exposition totale, si elle est suivie de la lettre B, c’est que l’essai est réalisé suivant une exposition partielle", précise l'Ademe ici.

Bien faire attention à la ventilation

S'il est recommandé de changer la fenêtre dans son intégralité (dormant, traverse, paroi vitrée, etc.) pour de meilleures performances en matière d'isolation, il faut bien faire attention à la ventilation.

"L’installation de fenêtres neuves, dont l’étanchéité à l’air est bien plus élevée que les anciennes, peut venir perturber le renouvellement d’air de votre logement. Un logement mal ventilé va devenir rapidement malsain pour ses occupants car les polluants de l’air intérieur ne seront plus assez évacués du logement", rappelle l'Ademe. Il convient donc de bien faire vérifier la qualité de votre ventilation par un professionnel avant un changement de fenêtre et de l'adapter si nécessaire.

Les aides à la rénovation pour les fenêtres

Si vous changez vos fenêtres, vous avez droit à plusieurs aides financières pour financer une partie de vos travaux:


- MaPrimeRénov': cette prime pour la rénovation énergétique des logements est accessible à tous les ménages mais va varier en fonction de vos revenus. Les plus aisés (catégorie rose) n'ont pas le droit à une prime pour l'isolation des parois vitrées. Cette aide passe ensuite à 40 euros par équipement (catégorie violet), 80 euros par équipement (catégorie jaune) et 100 euros par équipement pour les moins aisés (catégorie bleu). Pour en savoir plus, cliquez ici.


- Les certificat d'économie d'énergie (CEE) : Des entreprises peuvent également vous aider à financer vos travaux dans le cadre des certificats d'économies d'énergie (CEE). Les entreprises qui vendent de l'énergie (électricité, gaz, fioul, etc.) ont l'obligation de proposer des aides (primes, prêts bonifiés, diagnostics…) pour certains travaux, sous peine de se voir infliger des pénalités financières. Ces aides sont cumulables avec MaPrimeRénov'. Aussi, MaPrimeRénov' avec des CEE permettent de bénéficier d'une aide allant de près de 39 euros par équipement (pour les plus aisés) à 179 euros par équipement (pour les moins aisés).


- Un éco-prêt à taux zéro: ce crédit avec un taux d'intérêt nul est accessible sans conditions de ressources et permet de financer des travaux améliorant la performance énergétique. Un particulier peut emprunter jusqu'à 30.000 euros via un éco-PTZ.


- Le remplacement des fenêtres fait partie des travaux éligibles dans le cadre du dispositif Denormandie (rénovation d'un logement dans certaines villes moyennes).

Pour en savoir plus sur l'ensemble des aides disponibles, vous pouvez vous rendre sur la plateforme officielle Faire.gouv.fr ici.

>> Partenariat BFM Immo : Simulez votre éligibilité aux aides de l’Etat pour isoler votre logement

Dernière mise à jour 07/12/2020 - LaVieImmo.com ©2021 BFM Immo