Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

bien choisir son notaire

2 Reco 08/07/2016 à 17:11 par basil8

bonjour
tout est dans le titre, je signale que nous n'avons pas de notaire de famille
Quels sont les critères à prendre en compte et à éviter ?

Quels sont vos conseils ?

Merci


1 Reco 09/07/2016 à 11:12 par Danielmmo

C'est impossible de vous indiquer des critères, sachant que pour connaitre la qualité d'un notaire il faut avoir déjà fait des affaires avec lui.

1 Reco 11/07/2016 à 09:15 par TEDD

Bonjour
d'abord tous les notaires ont une spécialité dans laquelle ils excellent, vous devez donc choisir un notaire spécialisé dans le droit de la famille.Ensuite,vous devez prendre en compte l'expérience professionnelle dans le domaine pour lequel vous sollicitez ces services ,sa compétence,le nombre de dossiers déjà traités

0 Reco 13/07/2016 à 18:23 par basil8

Danielmmoa écrit : C'est impossible de vous indiquer des critères, sachant que pour connaitre la qualité d'un notaire il faut avoir déjà fait des affaires avec lui.Pour un 1er rdv , quelles seraient alors les questions pertinentes à poser ?Faut il prendre ceux plus agés ou les plus jeunes?

0 Reco 13/07/2016 à 20:39 par marc19

basil8a écrit : Pour un 1er rdv , quelles seraient alors les questions pertinentes à poser ?Faut il prendre ceux plus agés ou les plus jeunes?Qu'avez vous de si pointu à demander à un notaire pour que vous soyez si méfiant ?

0 Reco 13/07/2016 à 20:44 par MisterHadley

Ooohhhh..!!!

M'enfin, Marcuccio..!!!

=)

0 Reco 14/07/2016 à 09:43 par draike

pour moi ,un bon notaire est celui qui prend le temps de tout t'expliquer,peu importe son age

1 Reco 15/07/2016 à 16:01 par lomax

marc19a écrit : Qu'avez vous de si pointu à demander à un notaire pour que vous soyez si méfiant ?et bien vue qu'on a le libre choix , autant en choisir un avec toutes les qualités et compétences requises !

0 Reco 16/07/2016 à 08:27 par marc19

Notaire , c'est au minimum BAC + 7.

On peut quand même esperer qu'il connaît son métier .

Aprés , la différence se fait dans le relationnel .

Vous ne prenez aucun risque sur une étude notariale bien implantée .

Quoique , certains , peu nombreux, partent avec la caisse ^^

0 Reco 16/07/2016 à 09:38 par MisterHadley

Bah faut surtout pas se fier à ce prétendu "BAC+7", moi j'te l'dis..!!!

Le tout dernier exemple qui pourrait te le démontrer, à titre perso, date de ce mois d'avril, et j'en ai toute une collection du même genre...

Tu ne peux pas savoir sur qui tu tombes au départ, tu t'apercevras de la compétence... et du reste... en temps réel dans le cadre de l'affaire que tu lui confieras...

Il est d'ailleurs plus que grand temps que cette profession d'un autre âge soit profondément réformée.

Tu dois aussi porter ton attention sur le personnel, qui lui pose encore bien plus de problèmes que les notaires en eux-mêmes...

Et vérifier à chaque étape de ton affaire si chaque démarche, chaque acte, est bien conforme à ce qu'il devrait être...

En bref, c'est la loterie, quoi, tu ne peux pas savoir d'avance, malheureusement.

Message edité 16/07/2016 à 09:44
0 Reco 16/07/2016 à 10:44 par marc19

C'est vrai qu'une bourde n'est jamais à exclure

comme partout ailleurs .

Dans ces conditions , tu restes immobile , le cul sur ta chaise , à cogiter sur le risque à prendre si tu te lèves ......


0 Reco 16/07/2016 à 13:03 par MisterHadley

marc19a écrit : C'est vrai qu'une bourde n'est jamais à exclure

comme partout ailleurs .

Dans ces conditions , tu restes immobile , le cul sur ta chaise , à cogiter sur le risque à prendre si tu te lèves ......
... ou alors, option bis, tu te passes de notaires...

0 Reco 16/07/2016 à 14:36 par marc19

On est encore trés loin d'en être là ..........

Dans la majorité des actes , le notaire est incontournable

0 Reco 16/07/2016 à 14:44 par MisterHadley

marc19a écrit : On est encore trés loin d'en être là ..........

Dans la majorité des actes , le notaire est incontournable
En fait, si, dans les faits, on y est déjà...

Pour les successions, un notaire n'est "obligatoire" que lorsqu'il y a de l'immobilier...

Et encore, suivant les choix faits bien avant la succession par celui ou celle qui aurait de l'immobilier et voudrait transmettre celui-ci légalement sans devoir passer par un notaire, il y a des solutions qui existent déjà...

Pour les transactions, le notaire n'est en rien "obligatoire"...

Au final, il n'y a plus que peu d'actes où le notaire reste incontournable...

Autant donc réformer une bonne fois pour toute cette profession d'un autre âge, et ainsi booster l'économie française qui en a bien besoin..!

Message edité 16/07/2016 à 14:46
0 Reco 16/07/2016 à 16:45 par marc19

Réformer , sans doute.............pour l'améliorer mais certainement pas la supprimer .
Va voir dans certains pays que je ne désignerais pas , ils sont organisés comme des manches à pelle, il n'y a même pas de cadastre .

Lorsque tu achètes un bien , t'es jamais sûr que l'on va pas te le contester , même des années aprés .

Une vraie chienlit.

Même dans des pays dits évolués...................

On peut contester , en France, cette profession assimilée à une caste , mais il faut reconnaître son utilité .

0 Reco 16/07/2016 à 17:02 par MisterHadley

marc19a écrit : Réformer , sans doute.............pour l'améliorer mais certainement pas la supprimer .
Va voir dans certains pays que je ne désignerais pas , ils sont organisés comme des manches à pelle, il n'y a même pas de cadastre .

Lorsque tu achètes un bien , t'es jamais sûr que l'on va pas te le contester , même des années aprés .

Une vraie chienlit.

Même dans des pays dits évolués...................

On peut contester , en France, cette profession assimilée à une caste , mais il faut reconnaître son utilité .
Mais c'est aussi le cas de la France, mon bon Marcuccio...

Ne pas confondre l'Administration fiscale, qui tient le cadastre et le fichier immobilier, et la profession des notaires, qui ne te garantie rien du tout en réalité... (et n'a justement aucun monopole sur la "publicité foncière" )

Y a qu'à voir la très longue collection de jurisprudences, ça parle tout seul..!

Cette profession n'est plus justifiée, maintenant, il faut s'y faire, hein...

Et même si tu les encenses, mon bon Marcuccio, ça ne change rien au fait que c'est un frein monumental à l'économie française..!

Une partie des actes qu'ils font peut tout à fait être basculée au niveau des officiers d'État Civil, une autre partie peut être allouée aux avocats...

Et tout le monde serait gagnant, à commencer par le client...

Quoi de mieux que l'accès aux droits pour toutes et tous, sans distinction, hum..?

Bah tu peux donc dès à présent le faire et garantir ce droit d'accès, pour tout acte d'État Civil, en basculant les actes dits "notariés", au niveau des services d'État Civil des communes, tout bêtement..!

A l'heure du débat sur les augmentations d'embauches dans les collectivités territoriales alors qu'il faudrait faire l'inverse, parfois, pour ne pas dire souvent, des emplois de complaisances, autant donc les utiliser et les rentabiliser en leur donnant maintenant une véritable utilité qu'ils n'ont pas forcément partout...

Le basculement des actes dits "notariés" les concernant seraient ainsi absorbés sans augmenter la charge de travail, vu que les services d'État Civil font déjà des actes d' État Civil... qui sont aussi des actes "authentiques", d'ailleurs...

En terme de contrôle, ça ne change rien à la situation actuelle, puisque notaires et officiers d'État Civil sont déjà tous les deux sous le contrôle du Procureur de la République...

Tous ces actes deviendraient alors totalement gratuits, et contribueraient ainsi à une très sérieuse augmentation du pouvoir d'achat des Français, et à une bien meilleure fluidité de toutes les démarches les concernant...

Sans compter l'incroyable facilité pour tous citoyen d'accéder ainsi à ces actes, en plus de leur gratuité, puisque leur accès serait disponible dans chaque commune de France, et donc, avec un maillage de la totalité du territoire que jusqu'ici, personne ne peut donc égaler...

Plus de zones désertées parce que financièrement peu intéressante pour ces messieurs dames les notaires... L'égalité d'accès au droit partout, même dans les pti bled paumés aux fins fonds de la campagne, à tout moment, comme n'importe quel autre service municipal de chaque commune de France...

Quant aux actes qui basculeraient chez les avocats, là, la libre concurrence sur les honoraires permettrait également une très sérieuse augmentation du pouvoir d'achat des Français, puisque les honoraires seraient libres, et donc, concurrentiels, donc, bien moins inutilement élevés qu'ils ne le sont avec les notaires...

Quant aux notaires eux-mêmes : ils ne pourraient pas se plaindre de "disparaître", puisqu'ils évolueraient donc, comme la loi Macron le permet, en sociétés mixtes, dans un premier temps, c'est à dire notaires/avocats, pour ensuite ne plus être qu'avocats, pour celles et ceux qui le souhaiteront...

Ce que tu appelles leur "bac+7" est censé le leur permettre...

Donc, que des avantages à vivre enfin au 21ème siècle.

Message edité 16/07/2016 à 17:28
0 Reco 16/07/2016 à 17:34 par MisterHadley

Tu vois, mon bon Marcuccio : "réformer", c'est simple, immédiat, ça coute pas une thune et pas besoin de légiférer à outrance pour le faire ni besoin de créer je ne sais quelle loi usine à gaz pour prétendre le faire...

Tout est déjà là, à disposition : c'est une simple question de volonté "politique" de faire que la France soit réellement "réformée" et "compétitive"...

Je rajoute qu'avec le Brexit, il est plus qu'évident que nous nous devons au plus vite d'abandonner les méthodes et autres "professions" d'un autre âge...

Le monde va vite, très vite si tu as suivi l'actualité de ces dernières 24h, notamment avec la Turquie...

Il faut donc être ultra réactif, ultra performant, et s'en donner les moyens...

Le 19ème siècle et le temps de Zola, c'est terminé..!

Message edité 16/07/2016 à 17:34
0 Reco 08/11/2017 à 16:25 par basicdesign

On peut bien garder les notaires, suffit de permettre aux avocats de faire les actes que les notaires ont le droit de faire. Je suis pour l'élagage naturel: avec d'autres branches porteuses de fruits (autorisées à faire les mêmes actes), celles pourries tomberont d'elles-mêmes ET il y a plus de choix. Je ne vois vraiment pas pourquoi ça ne peut pas se faire (hormis l'attachement au Moyen-Âge). Itou pour les actes d'huissier, nommément injonction de payer (le souci des années courantes, pour moi). C'est le monopole qui me gêne énormément. Oui on peut de nos jours court-circuiter le notaire pour pas mal d'actes, mais dès que ça se complique ça devient le parcours du combattant. Mon souci très précis: comment trouver un huissier qui ne se foute ps de la tronche du client, puisque je n'arrive pas à trouver de notaire qui veuille bien se charger de ces foutus arriérés à répétition. "Notaire", pas "escroc". J'en suis quand même au quatrième (huissier), et il n'y en a pas tant que ça, ils commencent à se raréfier alentours. Oubli de signatures, erreurs d'adresse, mensonges pour que ce soit par eux que l'argent passe (non ce n'est pas obligatoire, pas du tout mais évidemment on apprend ça après), bouts de dossiers perdus et en plus l'arrogance pas piquée des vers (pour ça au moins j'ai de quoi répondre mais ça n'avance pas les affaires).

0 Reco 09/11/2017 à 10:04 par Danielmmo

Concernant les huissiers ce n'est effectivement pas simple, car ils ne vont pas vous expliquer comment faire pour éviter les frais à votre charge.

Si c'est eux qui recouvrent la somme ils prennent un % sur cette somme. Le problème est que si vous demandez à l'huissier de recouvrir cette somme c'est bien parce que votre débiteur ne paie pas spontanément. Une solution qui fonctionne est de demander à l'huissier de bloquer tous les comptes de votre créancier, en demandant à l'huissier de ne pas recouvrir la somme. Votre débiteur si il souhaite utiliser son compte devra vous payer.

0 Reco 09/11/2017 à 11:46 par basicdesign

Bonjour Danielmmo, ça correspond à quoi "les comptes de votre créancier" ? Un ou des comptes que l'huissier lui ouvrirait ? (et en quel honneur ?) Si c'est ça, j'aurais pensé que l'huissier n'a pas à ouvrir quelque compte que ce soit tant qu'il n'est pas mandaté pour recevoir de l'argent, non ? Merci pour votre réponse.

0 Reco 09/11/2017 à 18:41 par brigitteb

MisterHadleya écrit : ,

Tous ces actes deviendraient alors totalement gratuits, et contribueraient ainsi à une très sérieuse augmentation du pouvoir d'achat des Français, et à une bien meilleure fluidité de toutes les démarches les concernant...

Sans compter l'incroyable facilité pour tous citoyen d'accéder ainsi à ces actes, en plus de leur gratuité, puisque leur accès serait disponible dans chaque commune de France, et donc, avec un maillage de la totalité du territoire que jusqu'ici, personne ne peut donc égaler...
Il me semble que vous oubliez que ce qu on appelle communement "les frais de notaires" vont pour environ 80% directement dans la poche de l'état et non du notaire
Le notaire vous offre donc une garantie contre finalement très peu

par ailleurs les honoraires des notaires peuvent légèrement variés d'un notaire à l'autre mais très peu


0 Reco 09/11/2017 à 20:27 par MisterHadley

brigitteba écrit : Il me semble que vous oubliez que ce qu on appelle communement "les frais de notaires" vont pour environ 80% directement dans la poche de l'état et non du notaire
Le notaire vous offre donc une garantie contre finalement très peu

par ailleurs les honoraires des notaires peuvent légèrement variés d'un notaire à l'autre mais très peu
Non, je n'oublie rien...

Faudrait lire l'intégralité du message où tu as cité cet extrait, tout y est très clair...

0 Reco 10/11/2017 à 10:27 par brigitteb

j ai bien tout lu.....
d'où cette petite "mise au point" nécessaire

0 Reco 10/11/2017 à 10:45 par MisterHadley

Se passer de notaire équivaut à ne pas payer d'émoluments proportionnels, qui n'ont rien à voir avec les taxes perçues pour le compte de l'État...

Émoluments proportionnels calculés selon un pourcentage précis sur la valeur déclarée pour les actes...

Émoluments proportionnels qui vont dans la poche des notaires...

Pour les actes à émoluments fixes, ils pourraient donc aisément être accomplis par les services d'État Civil de toutes communes sur le territoire national, et donc, deviendrait ainsi gratuit totalement : émoluments fixes, ainsi que droit d'enregistrements forfaitaires...

Donc, il est tout à fait possible de se passer totalement des notaires, ce qui boosterait drastiquement l'économie, ainsi que le pouvoir d'achat des Français...

Cela fluidifierait aussi pas mal de choses en terme de gain de temps, le maillage communale étant sans commune mesure avec le nombre d'études notariales...

Redonnerait vie à pas mal de petites bourgades qui se meurent d'inactivité, puisque tout usager pourrait donc simplement se rendre dans sa mairie pour accomplir la plupart des actes courants qui relèveraient ainsi du service d'Etat Civil, garantissant la "sécurité" des actes ainsi accomplis...

Pour tout autre acte, leur "sécurité étant quoi qu'il arrive garanti par les services fiscaux qui les enregistrent... et qui, pour les enregistrer, doivent donc s'assurer de leur conformité quant à leur "authenticité"...

Si ce frein à l'économie perdure encore, ce n'est que par manque de coronès politique, afin de protéger les intérêts de 9000 et quelques notaires, au détriment de plus de 65 millions de Français...

Message edité 10/11/2017 à 10:58
0 Reco 10/11/2017 à 11:09 par MisterHadley

Je rappellerai également que dans les faits et la pratique actuelle, différents services administratifs le font déjà :

Pour les actes de notoriété, les mairies délivrent déjà des Certificats d'Hérédité... il suffit donc de le déverrouiller au titre de la somme maximale qui en limite actuellement l'usage...

Pour les certifications d'identité, l'Officier d'État Civil le fait déjà, tout comme les Huissiers de Justice également...

Pour l'immobilier, lorsque vous demandez un permis de construire, ou autre déclaration de travaux préalable, tout est contrôlé par le service d'urbanisme de votre mairie, voir de la préfecture...

Pour les transactions, les avocats peuvent déjà les faire en les faisant valider par un Juge, qui délivre alors une Ordonnance, ensuite enregistrée au Service de la Publicité Foncière...

Ordonnance qui est un acte "authentique" et qui a une "force probante" supérieure à celle d'un acte notarié...

Pour rappel, les notaires n'ont aucun monopole pour enregistrer les actes au fichier immobilier...

Déverrouiller ce frein économique d'un autre âge n'est donc qu'une simple question de volonté et de courage politique, ni plus ni moins, puisque nous disposons déjà de toutes les infrastructures et autres moyens pour nous passer de cette profession maintenant dépassée par l'évolution de la société actuelle...

Nous sommes au 21ème siècle, plus au temps de Zola...

Message edité 10/11/2017 à 11:14
0 Reco 10/11/2017 à 11:26 par MisterHadley

Enfin, je rajouterai un tout dernier point, même si le sujet - passionnant - pourrait durer des heures :

Particulièrement d'actualité avec la baisse drastique des dotations de l'État aux communes qui, à force de se serrer la ceinture, mettent presque des shorts...

En basculant ainsi officiellement pas mal de compétences actuellement dévolues aux notaires, vers les services d'État Civil, et avec le surcroit de travail ainsi occasionné en terme de logistique bien que les communes disposent déjà des moyens pour le faire, les dotations de l'État pourraient donc être cette fois ci particulièrement légitimée par les maires, actuellement en colère unanimement...

L'État s'y retrouverait malgré tout puisqu'il n'y aurait plus de notaires, et récupérerait d'ailleurs le très très gros dossier ultra chaud bouillant des fonds de leur caisse de garantie - pas mal de bons gros milliards bien juteux sur lesquels veillent les notaires justement...

Les communes obtiendraient donc ce qu'elles veulent et de façon justifiée...

Les usagers obtiendraient un considérable pouvoir d'achat supplémentaire, en plus d'une qualité de service et de proximité dans le cadre de l'accès aux droits pour tous sur le territoire national avec un maillage de plus de 36000 communes...

Et l'État ferait également une pierre deux coups : il récupère les fonds de la caisse de garantie pour se renflouer, tout en redonnant les crédits nécessaires aux communes au travers des dotations supprimées et/ou actuellement gelées, tout en faisant du bénef dans la foulée...

Et - cerise sur le gâteau - en terme d'image, le "président des riches" en sortirait sacrément gagnant, puisqu'il penserait cette fois-ci, pour une fois, à ne pas pénaliser les plus modestes, mais au contraire, à leur facilité la vie comme personne avant lui ne l'aura jamais fait, en leur faisant gagner de l'argent et du temps...

Les notaires ne sont pas réputés pour être des indigents, n'est-ce pas...

C'est donc une question de volonté politique, et de coronès...

Ni plus, ni moins.

Message edité 10/11/2017 à 11:40
0 Reco 10/11/2017 à 12:26 par Mrinvestisseur94

Je suis tout à fait d'accord avec " Danielmmo". Il faut trouver des avis clients. Moi je trouve mes prestataires pour mes différents projets immobiliers sur une plateforme (Entrebien).

J'ai trouvé ça sur Google, ça à l'air sérieux.

0 Reco 14/11/2017 à 11:56 par basicdesign

L'idée d'étendre ces fonctions aux mairies me paraît très bien.

1 Reco 14/11/2017 à 12:03 par MisterHadley

Ca participerait à la redynamisation du milieu rural, tout en redéployant des moyens pré-existants...

Il n'y aurait que des gagnants, à commencer par le public...

Quant aux notaires, ils se reconvertiront, puisqu'ils sont professionnels du Droit...



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...