Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

comme çà

0 Reco 07/02/2010 à 19:36 par lolo12

http://www.lepost.fr/article/2010/02/07/192 8003_ils-investissent-dan s-l-immobilier-et-sont-en dettes-jusqu-au-cou-ils-p ortent-plainte.html


0 Reco 07/02/2010 à 19:37 par lolo12

http://www.leparisien.fr/faits-divers/des-banqu es-dans-le-collimateur-de -la-justice-07-02-2010-80 6880.php

0 Reco 07/02/2010 à 19:38 par lolo12

Faits divers
Des banques dans le collimateur de la justice | RéagirDA.D. | 07.02.2010, 07h00 L’affaire Apollonia pourrait bien déboucher sur un nouveau scandale bancaire. L’enquête menée depuis plusieurs mois sur cette société de placements immobiliers a révélé des bizarreries qui suscitent la curiosité de la justice. Dans le collimateur des magistrats figurent notamment le Crédit mutuel, le Crédit agricole et le Crédit immobilier de France.

Dans les prochaines semaines, plusieurs hauts responsables de ces banques devraient devoir fournir des explications sur leurs relations avec Apollonia.
Comment se fait-il par exemple que ces banques aient validé, sans faire la moindre difficulté, des demandes de prêts dépassant souvent le million d’euros ceci sans jamais rencontrer physiquement l’emprunteur ?
La pratique exige que toute offre de prêt soit envoyée par courrier par la banque directement à l’emprunteur qui doit ensuite l’examiner avant de la renvoyer dûment signée en respectant un délai de réflexion de onze jours, le tout dans l’enveloppe fournie par la banque.
L’enquête judiciaire tend à prouver que des dizaines d’offres de prêts ont transité par Apollonia qui les remettait ensuite à l’emprunteur avant de les réexpédier aux banques. Preuve de cette manipulation : l’essentiel des enveloppes contenant les formulaires de prêts signés était posté depuis Marseille par Apollonia.
La tactique d’Apollonia, basée sur le « on s’occupe de tout », permettait surtout de laisser le moins de latitude possible à l’emprunteur pour examiner dans le détail le prêt qu’il allait consentir. Les enquêteurs ont ainsi saisi des piles de demandes attestant que des dates ont été rajoutées par d’autres mains que celles des emprunteurs. « Les banques ne peuvent pas se défendre en estimant qu’elles ont été flouées. Elles ont profité du système », estime une source proche de l’enquête. « N’oublions pas que cette affaire est une boucle : les banques prêtent de l’argent pour que des gens investissent dans des projets immobiliers dont les promoteurs sont des filiales de ces mêmes banques. »

Tous les articles de la rubrique Le Parisien

0 Reco 07/02/2010 à 19:39 par lolo12

Ils investissent dans l'immobilier et sont endettés jusqu'au cou: ils portent plainte
Par La rédaction du Post le 07/02/2010 à 10:56, vu - fois, - Ces 2000 plaignants accusent une société de leur avoir proposé des placements frauduleux...


Immeuble (photo d'illustration).
Max PPP

"Apollonia: une arnaque de plus d'un milliard d'euros", annonce en double page Le Parisien ce dimanche.

Le quotidien s'est penché sur le cas de 2000 personnes qui affirment avoir victimes d'une société proposant des placements immobiliers dans le cadre de défiscalisation.

"Certains d'entre nous sont endettés à hauteur de 200.000 euros par an", explique Claude Michel, le président de l'association des victimes.

Comment cela est-il possible ?
Des commerciaux d'Apollonia proposaient à leurs futurs clients des "placements sûrs", des "bonnes affaires". Un investissement dans l'immobilier pour s'assurer une rente à vie, un complément de retraite non négligeable...

Sauf que de nombreuses personnes se sont retrouvées avec des emprunts de plusieurs millions d'euros et des loyers pas à la hauteur des estimations.

"Toutes les victimes sont tombées dans le panneau parce que derrière Apollonia il y avait des notaires et des banques", affirme le président de l'association des victimes.

Qui est poursuivi ?
La police judiciaire de Marseille, en charge de l'enquête, a mis en cause 3 notaires des Bouches-du-Rhône soupçonnés d'avoir établi des actes dans des circonstances irrégulières.

La division nationale des investigations financières, également saisie de l'affaire, se penche sur le cas de plusieurs banques soupçonnées d'avoir accordé des emprunts sans avoir respecté les règles.

Mais sont également dans le collimateur des enquêteurs les responsables de l'entreprise Apollonia: Jean Badache, son épouse et son fils ainsi que les commerciaux de la société.

A la justice maintenant de décider de leur sort.

Du côté des victimes, plusieurs vivent des "tragédies absolues". "Beaucoup ont tout perdu, tout vendu mais il reste toujours les traites à payer", explique Le Parisien.

Une information, un témoignage sur cette histoire ? Une faute d'orthographe, une erreur à signaler? Ecrivez à alerteinfo@lepost.fr avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du post.

(Source: Le Parisien)

0 Reco 07/02/2010 à 20:32 par tomitoma

J'ai discuté avec un avocat qui connait bien cette affaire, faut dire qu'il y a des anes qui ont acheté 10 apparts le même jour sans calculer le montant du remboursement à faire chaque mois.... juste attiré par l'économie d'impôts.

0 Reco 07/02/2010 à 20:45 par 6trouilles

tomitomaa écrit : J'ai discuté avec un avocat qui connait bien cette affaire, faut dire qu'il y a des anes qui ont acheté 10 apparts le même jour sans calculer le montant du remboursement à faire chaque mois.... juste attiré par l'économie d'impôts.N'insultes pas les équidés steuplé!

0 Reco 07/02/2010 à 21:27 par tomitoma

mes excuses Bernie, ça m'a échappé... donc je corrige, "...des glands..."