Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

Conseil achat en Famille

0 Reco 06/05/2018 à 16:54 par mm80

Bonjour,

J'aurais besoin de conseils :
- j'habite en France j'ai un petit peu d'argent
- mon frère réside/travaille en suisse et lui gagne plutôt bien sa vie, mais pas suffisamment pour acheter un logement là-bas.

Nous aurions souhaité acheter en commun un petit logement à mettre en location. La participation de chacun serait différente et peut-être 30%-70%.
Le but est de se constituer un début de patrimoine et de trouver une nouvelle source de revenus pour l'avenir.

Au delà de trouver un logement valable, de l'entretenir, etc .... Est-il possible d'acheter en commun et de quelle manière est-ce que ce serait le plus judicieux au niveau imposition / patrimoine ? Faudrait-il viser de la location classique ou tourisme ou peu importe ?
Si c'est possible et rentable, l'idée serait d'en avoir un 2nd à l'avenir.

Quelles autres questions importantes faut-il se poser ?

Merci de vos conseils


0 Reco 07/05/2018 à 08:19 par byono

L'achat entre frères est tout à fait faisable. Vous avez le choix entre SCI ou indivision.Cela dépend de vos objectifs. Quoi qu'il en soit ,dans les 2 cas, il est possible de prévoir des spécificités

0 Reco 07/05/2018 à 09:48 par Adrien093

Bonjour,

C'est exact, vous pouvez constituer une SCI familiale qui est très inintéressante d'un point de vue fiscale.

Pour le type d’investissement cela va dépendre du lieu ou vous souhaitez acheter et de votre montant disponible.
Du locatif classique dans une grande ville ou ville étudiante ou du saisonnier dans des régions touristiques sont aussi rentable. Toujours d'un point de vue fiscale le LMNP peut être une bonne solution.

0 Reco 15/05/2018 à 19:16 par magsONE

il faut recourir à la SCI .Elle va permettre de mieux organiser la gestion et la détention du bien immobilier qu'il soit de jouissance ou de rapport.C'est aussi un outil qui facilite la transmission d’un bien immobilier à la génération d'après, que cette transmission se fasse par donation ou par succession.

0 Reco 22/05/2018 à 15:10 par snodeen

Bonjour, j'ai quelques questions concernant la sci familiale, laSCI familiale peut-elle avoir pour associé une personne non membre ?exemple le mari d'une cousine??
Comment se nomme le gerant qui va diriger la SCI familiale ? merci

0 Reco 23/05/2018 à 13:05 par massido

snodeena écrit : Bonjour, j'ai quelques questions concernant la sci familiale, laSCI familiale peut-elle avoir pour associé une personne non membre ?exemple le mari d'une cousine??
Comment se nomme le gerant qui va diriger la SCI familiale ? merci
bonjour ,
les associés ne peuvent qu’être de la même famille jusqu’au 4ème degré.En revanche , le gérant peut etre non associé

0 Reco 29/05/2018 à 08:37 par vicky22

bonjour,
je suis sur le point d’acheter un bien à mes beaux parents mais ma femme ne s’entend pas du tout avecsa soeur cadette, si on achete ce bien peut il y avoir un souci lors de la succession ?

0 Reco 29/05/2018 à 08:53 par marc19

La plus importante question à se poser , aucun montage financier ne vous garantit qu'une situation conflictuelle ne va pas venir mettre à mal la cohésion de la famille .

L' affect et le pognon n'ont jamais fait bon ménage ....................

0 Reco 29/05/2018 à 10:22 par Ctlaltsup

Voulez-vous faire de la location meublée ou nue?

Prévoyez-vous d'autres biens en commun?

La SCI est une mode qui a un coût non négligeable.

0 Reco 30/05/2018 à 09:30 par vicky22

marc19a écrit : La plus importante question à se poser , aucun montage financier ne vous garantit qu'une situation conflictuelle ne va pas venir mettre à mal la cohésion de la famille .

L' affect et le pognon n'ont jamais fait bon ménage ....................
C'est ce qui m'embete dans l'histoire, pourtant c'est à un tres bon prix

0 Reco 30/05/2018 à 10:15 par MisterHadley

vicky22a écrit : C'est ce qui m'embete dans l'histoire, pourtant c'est à un tres bon prixLa "cadette" ferme sa bouche, elle n'a rien à dire sur ce que ses parents font de ce qui leur appartient à eux, et pas à elle.

Les beaux parents pourraient d'ailleurs envisager une donation, plutôt qu'une vente...

A moins que ça n'ait changé depuis, sinon, chacun peut donner à chacun de ses enfants l'équivalent de 100000 euros tous les dix ans, si je me souviens bien...

Donc, beau-papa peut donner l"équivalent de 100000 euros à ta femme...

Et belle-maman aussi, soit 200000 euros au total...

Donc, si la baraque ne vaut pas plus de cette somme, hein... voilà, quoi...

Vous auriez qu'à payer la paperasse du notaire, et c'est tout...

Et la "cadette", bah... elle ferme toujours sa bouche, parce que elle, bah, que dalle..!

Ca lui apprendrait un peu la vie...

Message edité 30/05/2018 à 10:19

0 Reco 10/01/2019 à 12:15 par Julien91620

Bonjour a tous et bonne année,
Mon frere et moi souhaitons acheter un bien pour y installer notre maman. Cette derniere vit en location et va bientot etre a la retraite. Son loyer actuel sera trop élevé et nous voudrions essayer de l'aider en achetant un bien dans lequel elle pourra vivre tout en payant un loyer a hauteur de ce qu'elle pourra.
Pour ce faire, on envisage de contracter un pret. Ce pret serait remboursé par le loyer et un effort d'epargne de chacun d'entre nous?
Quelle solution de montage est elle la plus viable? Sci? Indivision? Quels sont les écueils a eviter en terme de fiscalité?
J'avoue que je cherche une solution gagnant-gagnant pour tout le monde mais jai des difficultés a trouver toutes les réponses.
Merci d'avance d'eclairer mes réflexions.

1 Reco 10/01/2019 à 13:32 par MisterHadley

Vous n'avez qu'à payer tous les deux le loyer au titre du devoir alimentaire qui est le vôtre envers elle, ce n'est pas plus compliqué que ça...

0 Reco 10/01/2019 à 18:11 par lael

Attention, vous avez le droit d'héberger gratuitement quelqu'un mais vous n'avez pas le droit d'appliquer un loyer anormalement inférieur au prix du marché ou qui soit "fluctuant" d'un mois sur l'autre.
Cela peut vous valoir un redressement fiscal.

Il est par contre possible d'héberger quelqu'un à titre gratuit et de lui demander de régler l'intégralité des charges.
Il est possible sous certaines conditions de déclarer le loyer que vous lui offrez comme une pension alimentaire et de le déduire de vos impôts.

Attention également, si vous hébergez quelqu'un à titre gratuit vous ne pourrez plus bénéficier des avantages fiscaux sur l'achat du bien : déductibilité des charges et éventuels amortissements.

Je n'ai malheureusement pas de réponse idéale, je ne me suis pas penché plus que ça sur la question.
Après j'aurais un avis moins tranché qu'au-dessus.
Ça a beau être un devoir moral de subvenir aux besoins de ses parents, c'est quand même mieux d'optimiser la chose pour que ce soit effectivement gagnant-gagnant.
Un confort de vie dans un budget maîtrisé qui ne se fasse pas au détriment de l'un comme de l'autre.

Message edité 10/01/2019 à 18:17
1 Reco 10/01/2019 à 18:19 par MisterHadley

Ce n'est pas qu'un "devoir moral", mais bien une obligation légale..!

Il n'y a pas que les enfants, qui peuvent réclamer une "pension alimentaire" à leurs parents, c'est aussi valable dans le sens inverse...

Les enfants sont tenus de subvenir aux besoins de leurs parents...

Message edité 10/01/2019 à 18:20
0 Reco 10/01/2019 à 18:30 par Julien91620

Et dans le cas ou nous serions ses proprietaires? Cest surement plus complexe?

1 Reco 10/01/2019 à 20:01 par MisterHadley

"L'aliment", dans le sens légal que la loi lui donne dans le cas de l'obligation de subvenir à ses parents (ou inversé), ne s'entend pas forcément par de l'argent, ou de la nourriture, mais peut aussi consister à héberger...

Mais si tu héberges ta mère au titre de ton devoir alimentaire envers elle, tu ne peux évidemment pas lui réclamer un loyer...

Ou alors, dérisoire et plus que symbolique, mais il ne faut pas compter sur elle pour te rembourser l'acquisition que tu envisages de faire...

Par contre, "l'avantage en nature" que tu lui procurerais ainsi en la logeant, te permettrait (normalement mais à vérifier quand même) de déduire l'aide "alimentaire" de ton imposition sur le revenu...

Parlez donc de tout ça entre vous trois, histoire de voir ce que chacun envisagerait, ensuite, vous aviserez.