Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

Diviser achat maison en "co-investissement"

0 Reco 26/05/2020 à 19:31 par Artizart

Bonjour,
Une amie et moi-même, au vu des prix pratiqués et de nos recherches respectives concernant achat maison... Nous nous demandons si l'achat en "co-investissement" d'un même bien, avec chacun nos propres emprunts auprès de nos banques respectives, sans que ce soit donc fait sous le régime de l'Indivision et sans même fonder une SCI mais pour ensuite diviser ce bien et devenir chacun propriétaire de sa propre partie et en jouir librement. Donc faire d'une maison, deux maison mitoyennes...
Ceci est-il envisageable s'il vous plait ?
Comment procéder ?
Auriez-vous peut-être des liens à nous communiquer afin de lire sur ce sujet ?
Vous remerciant de vos conseils et de votre aide.
Recevez nos cordiales salutations,
Sandy et Eddy


0 Reco 26/05/2020 à 21:53 par David13

Oui c’est possible mais pas simple
La banque va demander une hypothèque ou une caution et en général ils n’aiment pas se baser sur un bien « futur » Il faudrait faire l’état descriptif de division et créer les lots avant d’acheter....
Rapprochez vous d’un notaire

0 Reco 26/05/2020 à 22:20 par Artizart

Bonsoir David13,

Merci de votre réponse et conseil.

Une hypothèque ?
Sans remettre en cause la véracité de votre propos, je trouve ça étonnant.

Pour quelle raison ce type de garanties hypothèque ou caution s'il vous plait ?

Lors d'un emprunt pour un achat plus "traditionnel" et je ne vous apprendrai rien, les seules conditions d'accord pour un prêt sont les garanties professionnelles et un taux d'endettement à ne pas dépasser...

Qu'est-ce qui différerait dans cette situation de co-investissement ?

Merci à vous, vous souhaitant une bonne soirée

Sandy & Eddy

0 Reco 27/05/2020 à 08:10 par David13

Bonjour

Sur l'immobilier les banques prennent systématiquement ce genre de garantie.

Mais pour pouvoir prendre cette garantie la banque doit pouvoir identifier la partie vous appartenant d'où l'intérêt d'un état descriptif de division, de cette façon chacun d'entre vous achètera un lot défini (même si les travaux ont lieux apres)

0 Reco 27/05/2020 à 10:45 par brigitteb

pas évident tout ça....

il faut déjà vous renseigner pour savoir si une division est possible
(à savoir création d'une copropriété de 2 lots dans votre cas)
il faut voir cela avec le service urbanisme de la commune

si c'est possible il faut le mettre en condition suspensive sur le compromis:

-création d'une copro
-lot 1 pour acquereur 1
-lot 2 pour acquéreur 2

avec les financements différenciés, sinon cela posera de gros problème

consultez donc votre notaire ou vos notaires pour la faisabilité de la chose
ne signer rien avant

0 Reco 27/05/2020 à 11:09 par Artizart

David13a écrit : Bonjour

Sur l'immobilier les banques prennent systématiquement ce genre de garantie.

Mais pour pouvoir prendre cette garantie la banque doit pouvoir identifier la partie vous appartenant d'où l'intérêt d'un état descriptif de division, de cette façon chacun d'entre vous achètera un lot défini (même si les travaux ont lieux apres)
Bonjour David 13,

Merci de votre nouvelle réponse.

La division devra donc avoir lieu avant tout autre chose.

Mon conseiller bancaire que j'avais encore au téléphone hier, me disait que ce type de projet en co investissement était envisageable mais seulement en formant une SCI et me conseillait un emprunt total commun auprès d'une même banque... Il doit certainement ne pas être très bien informé sur le sujet et j'ai malgré tout eu comme impression, qu'il était quelque peu réticent sans l'évoquer clairement...

Bonne journée à vous,

Sandy et Eddy

0 Reco 27/05/2020 à 11:16 par Artizart

brigitteba écrit : pas évident tout ça....

il faut déjà vous renseigner pour savoir si une division est possible
(à savoir création d'une copropriété de 2 lots dans votre cas)
il faut voir cela avec le service urbanisme de la commune

si c'est possible il faut le mettre en condition suspensive sur le compromis:

-création d'une copro
-lot 1 pour acquereur 1
-lot 2 pour acquéreur 2

avec les financements différenciés, sinon cela posera de gros problème

consultez donc votre notaire ou vos notaires pour la faisabilité de la chose
ne signer rien avant
Bonjour Brigitteb,

Merci pour votre intervention très utile pour notre projet.

En partant bien entendu sur un bien divisible, il nous faudrait donc faire cette division avant même la signature du compromis de vente ?

Vous remerciant et vous souhaitant une bonne journée à vous,

Sandy & Eddy

Message edité 27/05/2020 à 11:18
0 Reco 27/05/2020 à 11:31 par brigitteb

il faudrait le prévoir sur le compromis de vente avec l'accord du ou des vendeurs

car le propriétaire actuel ne va pas payer pour cela, ce qui est logique
car la création d'une copropriété a un cout et il faut l intervention d'un géometre

mais encore une fois 1ère démarche: l urbanisme pour vois la faisabilité du projet

0 Reco 27/05/2020 à 13:23 par Artizart

brigitteba écrit : il faudrait le prévoir sur le compromis de vente avec l'accord du ou des vendeurs

car le propriétaire actuel ne va pas payer pour cela, ce qui est logique
car la création d'une copropriété a un cout et il faut l intervention d'un géometre

mais encore une fois 1ère démarche: l urbanisme pour vois la faisabilité du projet
Bonjour Brigitteb,

Merci de votre aide et conseils nous étant précieux.

Oui, nous demanderons au préalable la confirmation de division soumis aux règles du Plan Local d'Urbanisme, ou bien nous risquerions d'être véritablement embêtés si ce n'était finalement pas possible...
Pas trop envie de planter ma toile de tente et faire du camping sauvage dans le jardin ! ;)

La copropriété est-elle forcément obligatoire ?
Le toit de la maison appartenant aux différents propriétaires... ?

Merci à vous,
Vous souhaitant une belle journée ensoleillée

Sandy & Eddy

1 Reco 27/05/2020 à 13:24 par marc19

Ami un jour.........peut-être pas toujours .......

Méditez ce que la vie peut réserver

Ne faites rien qui ne puisse se défaire facilement et que chacun reprenne ses billes sans conséquences fâcheuses ...

L'avis d' un notaire , un bon si possible, me paraît indispensable pour mesurer toutes les options .

0 Reco 27/05/2020 à 13:30 par Artizart

marc19a écrit : Ami un jour.........peut-être pas toujours .......

Méditez ce que la vie peut réserver

Ne faites rien qui ne puisse se défaire facilement et que chacun reprenne ses billes sans conséquences fâcheuses ...

L'avis d' un notaire , un bon si possible, me paraît indispensable pour mesurer toutes les options .
Bonjour Marc19,

Merci de votre Lumière poétique... Mes phases méditatives sont pour entrer en connexion Divine sous le signe de la Protection :)

Nous n'envisageons pas les choses autrement... Faire et défaire si nécessaire dans les intérêts de chaque partenaire

Cordialement,

Sandy & Eddy


0 Reco 27/05/2020 à 19:33 par David13

Pas de sci pour une habitation principal, vous devriez versez le loyer à la sci et être fiscaliser dessus

0 Reco 27/05/2020 à 19:58 par MisterHadley

A moins que la maison ne soit pas encore construite, sinon, pour moi, ce n'est pas possible...

Dans "co-investissement", il y a "co"...

"co" pour "commun"...

Si tu ne veux pas d'indivision, ni de SCI, je ne vois pas comment tu pourrais y arriver...

Oublies la copropriété, surtout à deux, parce que tu ne pourrais pas en sortir ensuite...

0 Reco 27/05/2020 à 20:41 par Artizart

MisterHadleya écrit : A moins que la maison ne soit pas encore construite, sinon, pour moi, ce n'est pas possible...

Dans "co-investissement", il y a "co"...

"co" pour "commun"...

Si tu ne veux pas d'indivision, ni de SCI, je ne vois pas comment tu pourrais y arriver...

Oublies la copropriété, surtout à deux, parce que tu ne pourrais pas en sortir ensuite...
Bonsoir MisterHadley,

Les joies contradictoires 'forumiques'...

David13 en réponse, je cite:
"Oui c’est possible mais pas simple
La banque va demander une hypothèque ou une caution et en général ils n’aiment pas se baser sur un bien « futur » Il faudrait faire l’état descriptif de division et créer les lots avant d’acheter....
Rapprochez vous d’un notaire"


Brigitteb en réponse n°1, je cite:
"pas évident tout ça....

il faut déjà vous renseigner pour savoir si une division est possible
(à savoir création d'une copropriété de 2 lots dans votre cas)
il faut voir cela avec le service urbanisme de la commune

si c'est possible il faut le mettre en condition suspensive sur le compromis:

-création d'une copro
-lot 1 pour acquereur 1
-lot 2 pour acquéreur 2

avec les financements différenciés, sinon cela posera de gros problème

consultez donc votre notaire ou vos notaires pour la faisabilité de la chose
ne signer rien avant"


Brigitteb en réponse n°2, je cite:
il faudrait le prévoir sur le compromis de vente avec l'accord du ou des vendeurs

car le propriétaire actuel ne va pas payer pour cela, ce qui est logique
car la création d'une copropriété a un cout et il faut l intervention d'un géometre

mais encore une fois 1ère démarche: l urbanisme pour vois la faisabilité du projet"


De toute évidence à la lecture de ces messages, cela semble possible...

Votre nouvel avis sur le sujet et messages précités MisterHadley please ?
Thanks ! Good evening

Sandy & Eddy

Message edité 27/05/2020 à 20:44
0 Reco 28/05/2020 à 00:00 par MisterHadley

Si tu achètes en indivision :

C'est seulement le titre de propriété qui répartit les pourcentages de chacun dans l'indivision, pas le ou les financements...

Ensuite, en indivision, chacun peut mettre ses propres billes, en "co" investissant pour une baraque unique, qui sera la chose "indivise"...

Une fois acquise, vous la coupez en deux, et ensuite, vous procédez au "partage"...

Là, c'est faisable.

Pareil pour une SCI, vous mettez chacun vos billes personnelles au capital...

La SCI va ensuite acheter la baraque et en devenir propriétaire...

La SCI la découpe en deux...

Vous liquidez la SCI et vous vous retrouvez ensuite chacun propriétaire d'une partie de baraque correspondant aux parts de capital que vous aviez...

Pour la copropriété, une copropriété ne disparaît que lorsqu'il n'y a plus de "parties communes" ou lorsque l'ensemble des lots est réuni "en une seule main", c'est à dire que l'un devra obligatoirement racheter l'autre pour qu'elle disparaisse...

Or, si l'un rachète l'autre, il n'y a pas de "co-investissement", puisqu'il n'y a plus qu'un seul des deux qui sera propriétaire de la totalité de l'immobilier...

Donc, la copropriété, faut oublier.

Enfin, si tu ne veux ni indivision, ni SCI, il ne reste plus qu'à acheter un terrain nu, et y construire dessus chacun une baraque à la hauteur de vos moyens réciproques, ou - option bis - acheter un terrain nu, et y créer ensuite une grosse baraque dont les plans seront optimisés pour qu'elle soit découpé par la suite...

Dans les deux cas, la propriété venant du sol, vous devrez diviser le terrain exactement là où sera scindée la baraque en devenant "mitoyenne", ou sinon vous devrez désolidariser la propriété du sol avec la propriété des constructions que vous y édifierez...

Avec une ASL en volumes, par exemple...

Vous "co-investissez" dans l'acquisition du terrain et dans la construction de l'immobilier, et serez alors propriétaires d'un volume dans lequel se trouvera soit votre baraque personnelle, soit une moitié de baraque si vous optimisez les plans pour qu'elle puisse être idéalement découpée par la suite...

L'ASL reste propriétaire du sol, par exemple, et à la différence d'une copropriété, il n'y a aucunes parties communes.

Mais pour l'acquisition d'une baraque pour chacun, c'est déployer énormément d’ingénierie pour un avantage des plus relatif au final.

Sans compter qu'il y a très peu de personnes aguerries sur ce type de montage juridique, alors espérer convaincre une banque de te suivre sur ton histoire de "co-investissement"...

Enfin, une baraque "mitoyenne" comme tu veux se revendra des clopinettes, parce que si c'est ton kiffe personnel, ce ne sera pas forcément celui des éventuels acquéreurs par la suite... et ce, quel que soit le montage effectué pour l'avoir.

Donc, c'est une très mauvaise idée, ce "co-investissement".

.

Message edité 28/05/2020 à 00:11
0 Reco 29/05/2020 à 10:27 par lexmarc

Par rapport au sujet, est ce que le Crowdfunding immobilier?qui s'est déja laissé tenter par cet investissement participatif ?

0 Reco 29/05/2020 à 11:38 par Artizart

MisterHadleya écrit : Si tu achètes en indivision :

C'est seulement le titre de propriété qui répartit les pourcentages de chacun dans l'indivision, pas le ou les financements...

Ensuite, en indivision, chacun peut mettre ses propres billes, en "co" investissant pour une baraque unique, qui sera la chose "indivise"...

Une fois acquise, vous la coupez en deux, et ensuite, vous procédez au "partage"...

Là, c'est faisable.

Pareil pour une SCI, vous mettez chacun vos billes personnelles au capital...

La SCI va ensuite acheter la baraque et en devenir propriétaire...

La SCI la découpe en deux...

Vous liquidez la SCI et vous vous retrouvez ensuite chacun propriétaire d'une partie de baraque correspondant aux parts de capital que vous aviez...

Pour la copropriété, une copropriété ne disparaît que lorsqu'il n'y a plus de "parties communes" ou lorsque l'ensemble des lots est réuni "en une seule main", c'est à dire que l'un devra obligatoirement racheter l'autre pour qu'elle disparaisse...

Or, si l'un rachète l'autre, il n'y a pas de "co-investissement", puisqu'il n'y a plus qu'un seul des deux qui sera propriétaire de la totalité de l'immobilier...

Donc, la copropriété, faut oublier.

Enfin, si tu ne veux ni indivision, ni SCI, il ne reste plus qu'à acheter un terrain nu, et y construire dessus chacun une baraque à la hauteur de vos moyens réciproques, ou - option bis - acheter un terrain nu, et y créer ensuite une grosse baraque dont les plans seront optimisés pour qu'elle soit découpé par la suite...

Dans les deux cas, la propriété venant du sol, vous devrez diviser le terrain exactement là où sera scindée la baraque en devenant "mitoyenne", ou sinon vous devrez désolidariser la propriété du sol avec la propriété des constructions que vous y édifierez...

Avec une ASL en volumes, par exemple...

Vous "co-investissez" dans l'acquisition du terrain et dans la construction de l'immobilier, et serez alors propriétaires d'un volume dans lequel se trouvera soit votre baraque personnelle, soit une moitié de baraque si vous optimisez les plans pour qu'elle puisse être idéalement découpée par la suite...

L'ASL reste propriétaire du sol, par exemple, et à la différence d'une copropriété, il n'y a aucunes parties communes.

Mais pour l'acquisition d'une baraque pour chacun, c'est déployer énormément d’ingénierie pour un avantage des plus relatif au final.

Sans compter qu'il y a très peu de personnes aguerries sur ce type de montage juridique, alors espérer convaincre une banque de te suivre sur ton histoire de "co-investissement"...

Enfin, une baraque "mitoyenne" comme tu veux se revendra des clopinettes, parce que si c'est ton kiffe personnel, ce ne sera pas forcément celui des éventuels acquéreurs par la suite... et ce, quel que soit le montage effectué pour l'avoir.

Donc, c'est une très mauvaise idée, ce "co-investissement".

.
Salut MisterHadley,

Tu sembles bien calé sur le sujet dis-moi !

Ok mais sans SCI et Indivision ou autre... Mais seule la division avant signature compromis de vente réalisée par géomètre pour faire 2 biens distincts ne serait-elle pas envisageable ?

Quand tu vois le prix d'un bien de 50m2 dans le secteur recherché et celui d'un bien dont la superficie est deux fois plus grande ou presque dont celle du terrain multipliée par 10 voir plus... En mettant de côté ces problématiques de division, l'avantage au final est bien réel.

Concernant revente maison mitoyenne, ce ne serait pas la première ni même très certainement pas la dernière si cette option devait être envisagée..

Merci de ta réponse. Bonne journée

Sandy & Eddy

Message edité 29/05/2020 à 11:40
0 Reco 29/05/2020 à 20:27 par MisterHadley

Si tu divises avant la vente, il n'y a plus de "co" investissement, puisque chacun achèterait une partie "divisée" et bien distincte de l'autre.

Je me doute bien que l'intérêt est financier dans ton histoire...

Il n'en demeure pas moins que si tu ne veux ni indivision, ni SCI, c'est totalement foireux.

0 Reco 30/05/2020 à 00:26 par Artizart

MisterHadleya écrit : Si tu divises avant la vente, il n'y a plus de "co" investissement, puisque chacun achèterait une partie "divisée" et bien distincte de l'autre.

Je me doute bien que l'intérêt est financier dans ton histoire...

Il n'en demeure pas moins que si tu ne veux ni indivision, ni SCI, c'est totalement foireux.
Financier ouais c'est certain mais je rajouterai à ton propos de pouvoir jouir d'un bien avec jardin à la superficie plutôt correcte (mini 80m2 jardin + 50m2 maison le tout multiplié par 2..) en ville ce serait plutôt chouette ! Ce qui finalement, je te l'accorde, revient au même et identique intérêt financier...

Eurêka ! L'idée est bien là.
Si pas de co-investissement, c'est tant mieux, le terme utilisé n'étant qu'une erreur d'interprétation de notre part puisque l'idée est bien celle de diviser avant achat... Sous le terme de "co-investissement" se cachait le fait d'acheter une même maison ensemble pour la diviser mais effectivement chacun sa partie au préalable et avant tout autre chose, divisée... Et chacun son propre emprunt auprès de sa banque.

C'est donc tout à fait possible.
Bien que l'étape notaire sera de toute manière indispensable, voudrais-tu bien nous en dire un peu plus s'il te plaît sur comment procéder pour que chacun si retrouve et ne soit surtout pas lésé, quel que soit ce qui pourrait arriver... ?

Pourquoi dis-tu que sans SCI ou Indivision c'est foireux ?

Thanks MisterHadley !

0 Reco 30/05/2020 à 03:42 par MisterHadley

Parce que tu ne peux pas "diviser" avant d'avoir acheter..!

Et ton vendeur ne va pas le faire pour toi...

Quand bien même il le ferait, il augmenterait alors sérieusement le prix de vente des deux parties après division, selon la loi du marché, ce qui annulerait alors tout l'intérêt pour toi d'acheter à la découpe.

Le top du top absolu, surtout maintenant après le "confinement", ce sera les jardins urbains, le retour à la nature et ses bienfaits dans les villes qui étaient jusqu'ici sur-polluées bruyantes, et accessoirement dégueulasses...

Avoir la zénitude d'un grand jardin, son calme, en plein milieu urbain.

Message edité 30/05/2020 à 03:47
0 Reco 30/05/2020 à 07:57 par marc19

MisterHadleya écrit : Parce que tu ne peux pas "diviser" avant d'avoir acheter..!

Et ton vendeur ne va pas le faire pour toi...

Quand bien même il le ferait, il augmenterait alors sérieusement le prix de vente des deux parties après division, selon la loi du marché, ce qui annulerait alors tout l'intérêt pour toi d'acheter à la découpe.

Le top du top absolu, surtout maintenant après le "confinement", ce sera les jardins urbains, le retour à la nature et ses bienfaits dans les villes qui étaient jusqu'ici sur-polluées bruyantes, et accessoirement dégueulasses...

Avoir la zénitude d'un grand jardin, son calme, en plein milieu urbain.
C'est quand même drôle qu'il faille recevoir un grand coup sur la tête pour que certains s'aperçoivent que rien ne remplacera dame NATURE avec un grand N.

Lorsque l'on pense que des gamins parigots s'émerveillent d'une vache dans un pré, d'une poule qui chante, heureuse d'avoir pondue................

Qui n'a pas surpris la tourterelle sauvage (pas celle des turcs), cachée, discrète, mais tellement envoûtante par ses timides roucoulades ........................

Qui n'a pas remarqué la sitelle torchepot accrochée, la tête à l'envers, à la recherche de sa pitance .................

Qui ne s'est pas arrêté pour apprécié le vol ondulé de la huppe fasciée qui vient d'arriver d' Afrique ............

Et ces "bataillons" de mésanges à longue queue qui volettent les unes derrière les autres en éméttant un petit cri , histoire de dire aux autres , je suis là ...attendez moi

Je plains réellement celui qui est incapable de "se poser", de contempler , de s'émerveiller, d'écouter

Aîe, Aîe, oui , MH , comme tu dis souvent , quelle misère !................


0 Reco 30/05/2020 à 12:10 par MisterHadley

Parce que les gens sont des gnous... ou des moutons, si tu préfères, mon bon Marcuccio...

Incapables de voir plus loin que le bout de leur nez masqué...

Tout le monde ne pense qu'au pognon, mais surtout, y pense très mal, en n'envisageant que le pognon le plus immédiat et le plus facile à se mettre dans la poche...

A commencer par les politicaillons, qui bétonnent à outrance tout et n'importe quoi et n'importe comment, sans mener une véritable politique d'urbanisme, ni de "bien-être", ni encore moins "humaine"...

Rajoute tous les intervenants, assoifés de pognon, souvent public mais pas seulement, qui se contrefoutent comme de l'an 40 qu'il puisse y avoir un semblant de "nature" dans la bétonisation qu'ils veulent à tout prix...

C'est tout un système de corruption habitué à fonctionner en circuit fermé, dans l'entre-soi, qu'il faut éradiquer, pour reprendre tout de zéro et repartir sur des bases saines...

C'est d'une complexité incroyable, et ce n'est pas à la portée de tout le monde, ça prend énormément de temps, demande énormément d'investissements et d'efforts...

Mais faisable si l'on s'en donne la peine...

Mais au final, pourquoi, vu que la dernière trouvaille des gnous est de jeter comme des gros dégueulasses qu'ils sont par paresse et manque d'éducation, leurs fameux "masques" par terre et n'importe où...

Déjà que ça sort des barbecue de fortune à la moindre occasion sur le moindre m² de pelouse et n'importe où, même là où c'est écrit en gros que c'est interdit, alors...

Il y a des coups de pied au cul qui se perdent à tous les niveaux, moi je te le dis...

Message edité 30/05/2020 à 12:17
0 Reco 03/06/2020 à 10:18 par MAGNIE22

A VOTRE ATTENTION

info:   magnierjean22@gmail.com

Nous Sommes un groupe d'investisseur privé désireux investir des
fonds importants dans tout pays économiques stables dont les
règlements nationaux ne s'opposent pas aux investissements étrangers.
Nous sommes à la recherche d'une opportunité d'affaire rentable et
sommes intéressés par toute activité bénéfique du secteur privé.
Accepteriez-vous travailler en collaboration avec Nous?
Avez-vous des recommandations à nous faire?
Nous sommes dès lors disponibles à financer toute entreprise
privée qui répondra à nos critères dont les buts essentiels sont:
1/ La mise en de mes fonds en activité sure.
2/ La recherche d'un commun profit.
L'intéressé devra m'envoyer des informations relatives à ces
activités, son expérience professionnelle, ses propositions et autres
informations si nécessaire en vue d'une éventuelle collaboration.
Si ces propositions vous semblent intéressantes, je serai assez
heureux de connaître le plus tôt possible votre sentiment.
Je vous prie de croire Monsieur l'expression de mes sentiments les
plus distingués.

Mr MAGNIER
Consultant économique de l'investisseur
Contacté :  magnierjean22@gmail.com

0 Reco 03/06/2020 à 10:18 par MAGNIE22

A VOTRE ATTENTION

info:   magnierjean22@gmail.com

Nous Sommes un groupe d'investisseur privé désireux investir des
fonds importants dans tout pays économiques stables dont les
règlements nationaux ne s'opposent pas aux investissements étrangers.
Nous sommes à la recherche d'une opportunité d'affaire rentable et
sommes intéressés par toute activité bénéfique du secteur privé.
Accepteriez-vous travailler en collaboration avec Nous?
Avez-vous des recommandations à nous faire?
Nous sommes dès lors disponibles à financer toute entreprise
privée qui répondra à nos critères dont les buts essentiels sont:
1/ La mise en de mes fonds en activité sure.
2/ La recherche d'un commun profit.
L'intéressé devra m'envoyer des informations relatives à ces
activités, son expérience professionnelle, ses propositions et autres
informations si nécessaire en vue d'une éventuelle collaboration.
Si ces propositions vous semblent intéressantes, je serai assez
heureux de connaître le plus tôt possible votre sentiment.
Je vous prie de croire Monsieur l'expression de mes sentiments les
plus distingués.

Mr MAGNIER
Consultant économique de l'investisseur
Contacté :  magnierjean22@gmail.com