Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

Modification prix de vente avant compromis

5 Reco 01/03/2011 à 15:42 par pepito06

Bonjour a tous,

Voila je m'explique. Ce matin, je trouve une annonce allechante pour un bien immobilier. L'annonce venait d'etre mise en ligne.
J'appelle 30 min apres l'agent et lui explique que je souhaite avoir des renseignements sur l'appartement a 200000 EUR paru sur internet.
L'agent commence alors a m'expliquer que le prix a ete modifie car les proprios le trouvaient trop bas et donc en fait le prix est de 220000 EUR. Pour info, l'agent etait assez confus dans ses explications...
Je prends tout de meme RDV avec l'agent pour visiter et voir si l'appart vaut vraiment le coup.

Je suspecte que etant donne que la premier prix etait tres bas, et pour sur bien en dessous des prix du marche, l'agent a recu beaucoup de coups de telephone et a donc decider d'augmenter le prix de vente unilateralement.

Y a t il un recours contre ceci ? C'est a dire est que l'agent peut augmenter le prix de vente par rapport au mandat de vente signe avec les vendeurs ?

Merci de m'eclairer car ca me permettrait d'eventuellement gagner 20 KEUR :-)

Merci d'avance


0 Reco 01/03/2011 à 15:47 par b2iret8te

Avez-vous penser à imprimer l'annonce?

0 Reco 01/03/2011 à 15:50 par pepito06

oui j'ai imprime l'annonce

0 Reco 01/03/2011 à 16:04 par b2iret8te

Dans ce cas, si après avoir visité l'appartement, il vous plait, faites-lui une offre par écrit du montant exact du prix mentionné par l'annonce. Vous pouvez lui faire signer (mais l'acceptera-t-il) un écrit attestant que vous lui avez bien proposé ce jour, la somme de ... pour la vente de l'appartement dont l'annonce.... est parue via ..... S'il refuse, faites un scandale. Menacez de porter l'affaire devant les tribunaux pour publicité mensongère. Enfin faites tout le cinéma habituel.
Un tel procédé est, de toute façon, inadmissible. Quoique de plus en plus fréquent dans un marché tendu.

Mais surtout ne rêvez pas. Les bonnes affaires en ce moment sont devenues plus que rarissime.
Ce qui n'empêche pas de se révolter contre des pratiques abusives.

1 Reco 01/03/2011 à 16:37 par MisterHadley

Les "bonnes affaires", maintenant, et en temps normal en général...

... soit elles sont confidentielles...

... soit elles se créent...

En aucun cas, elles sont massivement diffusées sur tous supports... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 16:44 par Bernie

Juste une question: au bout de combien de temps après la date de mise en vente, si pas de vente, peut-on raisonnablement faire une offre de prix? C'est bête comme question, hein?

Message edité 01/03/2011 à 16:44
1 Reco 01/03/2011 à 16:47 par pepito06

de toute facon je vais voir ca ce soir...
Comme precise par MisterHadley en effet il doit y avoir un "loup" car meme avec l'augmentation, je peux faire une operation sympa
Dans l'absolu merci b2iret8te pour la reponse !

0 Reco 01/03/2011 à 16:50 par MisterHadley

Ca dépend d'un tas de choses, en fait...

Suivant qui tu es, particulier ou pro...

De ce que tu cherches...

De ce que tu veux faire comme transaction...

De ce que tu achètes...

De la façon dont tu l'achètes...

De combien tu as pour acheter...

Etc, etc...

Mais le truc le plus évident et "universel" sera biensur de ne rien proposer tant que l'on n'aura pas de soi-même visité de fond en comble le bien convoité...

Donc, en gros, tant que le prix de mise en vente varie avant que l'on ait visité quoi que ce soit, faut pas rêver...

Ensuite, une fois signé un bon de visite, c'est une autre histoire si entre la signature et une offre qui serait faite ensuite, le prix était revu à la hausse, comme ça, en douce... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 16:56 par Bernie

Merci pour ta réponse. J'tai envoyé un MP. :)

0 Reco 01/03/2011 à 16:59 par b2iret8te

Bonjour Bernie. Je n'ai que deux expériences dans le domaine. Je savais exactement ce que je voulais: l'emplacement. la surface, le type de bien (un appartement à rénover entièrement) le prix maximum que je pouvais mettre. J'avais aussi étudié le marché et guetté les annonces. Et pour les deux fois, je me suis décidée sur place après une demie-heure de visite. J'ai acheté le premier début 98 et l'autre début 2009. Et je m'en félicite. Les très bonnes affaires à Paris se font très rapidement. Mais pour le dernier appartement, j'au dû tempêter avec la propriétaire pour qu'elle honore sa signature sur la proposition de vente que je lui avait faite. Ce qui n'a pas été facile car quelqu'un d'autre même en cette période où les banques avaient dû mal à prêter lui a proposé juste après un prix supérieur et sans passer par une banque (ce que je ne pouvais faire).
J'ajoute que j'avais mon plan de financement déjà prêt et l'appui de ma banque.
Une bonne connaissance de l'immobilier et du marché est indispensable pour acheter aussi vite.
Juste avant j'avais manqué une autre affaire en demandant un délais de réflexion d'une journée. Et pourtant nous étions fin 2008, ce qui est tout dire.
Une chose aussi, il ne s'agissait dans les deux cas que de deux pièces que je loue en meublé. Et je ne suis pas une riche propriétaire foncière, mais une grosse endettée. Voilà, Bernie, vous saurez tout.

0 Reco 01/03/2011 à 17:04 par Bernie

Bonjour b2 (c'est un peu plus court.... :) )

Merci pour ta réponse. Mieux vaut être une grosse endettée qu'une riche propriétaire. Qui s'endette, s'enrichit, n'est-ce pas? :)

Message edité 01/03/2011 à 17:05

1 Reco 01/03/2011 à 17:04 par MisterHadley

Berniea écrit : Merci pour ta réponse. J'tai envoyé un MP. :)Vas-y, bien que tu ne le mérites pas étant donné que tu n'achètes pas une de mes oeuvres...

Tssss...

:p

0 Reco 01/03/2011 à 17:06 par Bernie

C'est fait...... :) Avec mes humbles remerciements, évidemment.

0 Reco 01/03/2011 à 17:08 par MisterHadley

Berniea écrit : C'est fait...... :) Avec mes humbles remerciements, évidemment.Je répondais à ton "mp"... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 17:08 par b2iret8te

MisterHadleya écrit : Les "bonnes affaires", maintenant, et en temps normal en général...

... soit elles sont confidentielles...

... soit elles se créent...

En aucun cas, elles sont massivement diffusées sur tous supports... ;)
Ce n'est pas tout à fait vrai car dans mes deux achat, je suis passée par des annonces et des agences. Simplement, à chaque fois, tout était à refaire. Et la plupart des acheteurs ont dû mal à se projeter dans un appartement qui a besoin de réparations et ,surtout ne savent pas comment s'y prendre et quelles entreprises contactées. Cela laissent des opportunités pour les débrouillards.

0 Reco 01/03/2011 à 17:10 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Ce n'est pas tout à fait vrai car dans mes deux achat, je suis passée par des annonces et des agences. Simplement, à chaque fois, tout était à refaire. Et la plupart des acheteurs ont dû mal à se projeter dans un appartement qui a besoin de réparations et ,surtout ne savent pas comment s'y prendre et quelles entreprises contactées. Cela laissent des opportunités pour les débrouillards.Dans ce cas, on ne parle pas des mêmes "bonnes affaires"... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 17:10 par pepito06

d'accord avec toi !

Ma premiere operation a ete realisee comme ceci et celle de ce soir le sera peut etre :-)

0 Reco 01/03/2011 à 17:12 par MisterHadley

La plupart des gens recherchent les mêmes produits...

S'ils en trouvent un et à un prix en dessous de la moyenne, déjà, pour eux, c'est une "bonne affaire"...

C'est en partie pour ça que les prix flambent, justement...

;)

1 Reco 01/03/2011 à 17:13 par tomitoma

L'annonce n'a rien de contractuelle, taper le scandale ne rendra que plus difficile les négociations...
Comme l'a précisé MH, la "bonne affaire" n'a et n'existera jamais sur le net, une bonne affaire ça se travail, ce peut être quelque chose qui ressemble à une mauvaise affaire au depart mais qui en devient une bonne, avec de l'huile de coude...

0 Reco 01/03/2011 à 17:17 par b2iret8te

Berniea écrit : Bonjour b2 (c'est un peu plus court.... :) )

Merci pour ta réponse. Mieux vaut être une grosse endettée qu'une riche propriétaire. Qui s'endette, s'enrichit, n'est-ce pas? :)
Franchement, je préférerais être une riche propriétaire. Et vivre de mes rentes tout en complétant ma collection d'oeuvres contemporaines. Alors que je donne le plus souvent des cours à des jeunes complètement abêtis et scotché à leur téléphone portable. De la confiture aux cochons.! Quant à ma collection, elle se languit ces derniers temps. D'autant que j'ai vendu plus de la moitié des oeuvres (rentabilité 30% en moins de trois an)pour payer l'apport pour le dernier appartement. Enfin bon, je guette toujours les ventes aux enchères car il y a encore quelques opportunités.

0 Reco 01/03/2011 à 17:25 par b2iret8te

tomitomaa écrit : L'annonce n'a rien de contractuelle, taper le scandale ne rendra que plus difficile les négociations...
Comme l'a précisé MH, la "bonne affaire" n'a et n'existera jamais sur le net, une bonne affaire ça se travail, ce peut être quelque chose qui ressemble à une mauvaise affaire au depart mais qui en devient une bonne, avec de l'huile de coude...
Mais si les bonnes affaires de biens à reprendre existent. Pour preuve, le premier appartement acheté par annonce et par agence vaut aujourd'hui le triple de son prix (frais d'agence et travaux compris), l'autre acheté de même en février 2009 a augmenté de 20%.
Vous ne semblez pas vraiment vous y connaître. Du moins sur le marché parisien où les gens veulent des appartements tout de suite habitables. Il est vrai que'il faut se casser la tête pour choisir d'abattre ou non des cloisons, de changer le carrelage, de remplacer toute la cuisine et la salle de bain afin d'embellir l'appartement. J'ai passé plusieurs nuits à me décider entre un carrelage gris bleu et un carrelage gris brun. Et le résultat: mes deux appartements se louent en meublé comme des petits pains.


0 Reco 01/03/2011 à 17:28 par b2iret8te

tomitomaa écrit : L'annonce n'a rien de contractuelle, taper le scandale ne rendra que plus difficile les négociations...
Comme l'a précisé MH, la "bonne affaire" n'a et n'existera jamais sur le net, une bonne affaire ça se travail, ce peut être quelque chose qui ressemble à une mauvaise affaire au depart mais qui en devient une bonne, avec de l'huile de coude...
"taper le scandale" n'arrange peut-être pas la négociation mais la dénonce. Nous ne sommes pas des moutons, nom d"un chien!

0 Reco 01/03/2011 à 17:32 par Bernie

b2iret8tea écrit : "taper le scandale" n'arrange peut-être pas la négociation mais la dénonce. Nous ne sommes pas des moutons, nom d"un chien!Fichtre!

0 Reco 01/03/2011 à 17:39 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Mais si les bonnes affaires de biens à reprendre existent. Pour preuve, le premier appartement acheté par annonce et par agence vaut aujourd'hui le triple de son prix (frais d'agence et travaux compris), l'autre acheté de même en février 2009 a augmenté de 20%.
Vous ne semblez pas vraiment vous y connaître. Du moins sur le marché parisien où les gens veulent des appartements tout de suite habitables. Il est vrai que'il faut se casser la tête pour choisir d'abattre ou non des cloisons, de changer le carrelage, de remplacer toute la cuisine et la salle de bain afin d'embellir l'appartement. J'ai passé plusieurs nuits à me décider entre un carrelage gris bleu et un carrelage gris brun. Et le résultat: mes deux appartements se louent en meublé comme des petits pains.
A Paris, même de l'insalubre se loue immédiatement, malheureusement...

Ce que tu fais est déjà très bien...

Mais comme je le disais plus haut, il y a "bonnes affaires" et "bonnes affaires"...

Surtout si c'est pour louer ensuite...

0 Reco 01/03/2011 à 17:39 par b2iret8te

Berniea écrit : Fichtre!Et oui, Bernie, de temps en temps, certains commentaires me font venir les nerfs. Alors je joue les chiens de berger. Mais c'est vrai comme dirait le général: "vaste programme!

0 Reco 01/03/2011 à 17:45 par b2iret8te

MisterHadleya écrit : A Paris, même de l'insalubre se loue immédiatement, malheureusement...

Ce que tu fais est déjà très bien...

Mais comme je le disais plus haut, il y a "bonnes affaires" et "bonnes affaires"...

Surtout si c'est pour louer ensuite...
Peut-être que l'insalubre se loue. Mais mes 2 appartements ne le sont pas, bien au contraire. Ce qui vu le prix est normal bien que j'essaie toujours d'être raisonnable. Rien ne vaut de faire surpayer une location car les locataires ne restent pas longtemps. Et je ne suis pas vraiment ok pour les locations de courtes durées.

0 Reco 01/03/2011 à 17:46 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Peut-être que l'insalubre se loue. Mais mes 2 appartements ne le sont pas, bien au contraire. Ce qui vu le prix est normal bien que j'essaie toujours d'être raisonnable. Rien ne vaut de faire surpayer une location car les locataires ne restent pas longtemps. Et je ne suis pas vraiment ok pour les locations de courtes durées.Bah le meublé, ce n'est pas fait pour du long terme, quand même, hein... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 17:49 par b2iret8te

MisterHadleya écrit : A Paris, même de l'insalubre se loue immédiatement, malheureusement...

Ce que tu fais est déjà très bien...

Mais comme je le disais plus haut, il y a "bonnes affaires" et "bonnes affaires"...

Surtout si c'est pour louer ensuite...
Qu'entendez-vous par "bonnes affaires" et "bonnes affaires"? Pour moi il n'y a que celles qui permettent de créer un vrai patrimoine durable et si possible rentable.

0 Reco 01/03/2011 à 17:51 par b2iret8te

MisterHadleya écrit : Bah le meublé, ce n'est pas fait pour du long terme, quand même, hein... ;)Je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre diagnostic. Mes locataires restent pour le moment trois ans en moyenne, ce qui comparé à des locations classiques n'est pas déméritoire.

0 Reco 01/03/2011 à 17:52 par tomitoma

b2iret8tea écrit : Mais si les bonnes affaires de biens à reprendre existent. Pour preuve, le premier appartement acheté par annonce et par agence vaut aujourd'hui le triple de son prix (frais d'agence et travaux compris), l'autre acheté de même en février 2009 a augmenté de 20%.
Vous ne semblez pas vraiment vous y connaître. Du moins sur le marché parisien où les gens veulent des appartements tout de suite habitables. Il est vrai que'il faut se casser la tête pour choisir d'abattre ou non des cloisons, de changer le carrelage, de remplacer toute la cuisine et la salle de bain afin d'embellir l'appartement. J'ai passé plusieurs nuits à me décider entre un carrelage gris bleu et un carrelage gris brun. Et le résultat: mes deux appartements se louent en meublé comme des petits pains.
C'est vrai, je n'y connais pas grand chose, désolé...
Une bonne affaire n'est pas un bien sur lequel il faut attendre 15 ans et une hypothetique envolé des prix immo pour y gagner... c'est un bien acheté à une valeur inferieur à sa valeur vénale, sur lequel en travaillant (abattre des cloisons, mise en copro...), il y a moyen de gagner sa vie, tout de suite et pas dans 15 ans...
Je persiste, une bonne affaire ne ce trouve pas sur le net. Une affaire qui correspond à vos critéres de recherches est une affaire, pas forcement une bonne, professionnellement parlant.

Par contre, je ne vois pas en quoi il y a besoin de dénoncer les négociations et le rapport avec les moutons??? :))

0 Reco 01/03/2011 à 17:54 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Qu'entendez-vous par "bonnes affaires" et "bonnes affaires"? Pour moi il n'y a que celles qui permettent de créer un vrai patrimoine durable et si possible rentable.Bah c'est ce que je dis, tu es dans la catégorie des "bonnes affaires" que tout le monde cherche, presque en déjà toutes faites... ;)

La deuxième catégorie est un tantinet plus agressive en terme de rentabilité...

Et ça peut monter bien plus en pourcentage...

... mais celles-ci se créent, bien qu'elles soient visibles de tous, tous ne les voient pas, justement... préférant regarder les "bonnes affaires" presque toutes faites recherchées par la plupart des gens... ;)

Message edité 01/03/2011 à 17:57

0 Reco 01/03/2011 à 17:56 par MisterHadley

tomitomaa écrit : C'est vrai, je n'y connais pas grand chose, désolé...
Une bonne affaire n'est pas un bien sur lequel il faut attendre 15 ans et une hypothetique envolé des prix immo pour y gagner... c'est un bien acheté à une valeur inferieur à sa valeur vénale, sur lequel en travaillant (abattre des cloisons, mise en copro...), il y a moyen de gagner sa vie, tout de suite et pas dans 15 ans...
Je persiste, une bonne affaire ne ce trouve pas sur le net. Une affaire qui correspond à vos critéres de recherches est une affaire, pas forcement une bonne, professionnellement parlant.

Par contre, je ne vois pas en quoi il y a besoin de dénoncer les négociations et le rapport avec les moutons??? :))
Ah, là, je m'inscrit zen faut, Mosieur tomitoma..! :)

Les bases des vraies "bonnes affaires", tu peux les trouver partout, en fait, même sur le net...

... sauf que la plupart ne les reconnaissent pas, c'est vrai...

0 Reco 01/03/2011 à 17:57 par b2iret8te

Pour ne pas tous tomber dans le précipice du jeu des agences malhonnêtes et des propriétaires qui en veulent toujours plus. Une négociation doit être faite sur des bases saines. Ou alors, on passe par les enchères et le mieux disant rapportera le bien.

0 Reco 01/03/2011 à 18:01 par b2iret8te

MisterHadleya écrit : Bah c'est ce que je dis, tu es dans la catégorie des "bonnes affaires" que tout le monde cherche, presque en déjà toutes faites... ;)

La deuxième catégorie est un tantinet plus agressive en terme de rentabilité...

Et ça peut monter bien plus en pourcentage...

... mais celles-ci se créent, bien qu'elles soient visibles de tous, tous ne les voient pas, justement... préférant regarder les "bonnes affaires" presque toutes faites recherchées par la plupart des gens... ;)
Je crois que je comprends ce que vous voulez dire. Pour moi, une bonne affaire est avant tout un investissement à long terme. La rentabilité sera pour ma retraite qui, hélas, du fait de mes études n'interviendra pas avant un certain temps. A moins que je me la finance moi-même à 62 ans, j'aurais alors remboursé le plus gros de mes dettes.

0 Reco 01/03/2011 à 18:11 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Je crois que je comprends ce que vous voulez dire. Pour moi, une bonne affaire est avant tout un investissement à long terme. La rentabilité sera pour ma retraite qui, hélas, du fait de mes études n'interviendra pas avant un certain temps. A moins que je me la finance moi-même à 62 ans, j'aurais alors remboursé le plus gros de mes dettes.Un exemple tout bête et purement standard...

Tout le monde cherche en premier des petites surfaces, évidemment pour les louer plein pot, et aussi biensur parce qu'elles sont plus facilement accessibles en terme de prix...

Ensuite, les surfaces "moyennes", type T2... pour les mêmes raisons, fautes d'avoir trouvé la première catégorie recherchée...

Bah tu trouves une belle et grande surface...

Plus chère, c'est sûr, mais au m², bien moin chère quand même...

Moins de monde dessus...

Proprios plus enclins à négocier, vu qu'il y a biensur moins de monde dessus...

Ensuite, tu "coupes" en deux...

Et tu obtiens immédiatement soit deux "petites" surfaces, soit deux "moyennes" surfaces type T2 quasi introuvables pour la plupart... ;)

Tu gardes le rapport entre le prix au m² que tu auras payé ton grand appart...

... et tu le loues ensuite en deux "petites" et/ou "moyennes" surfaces, avec là, par contre, le même rapport locatif que la concurrence au m²...

Ensuite, tu vois la vie en rose... ;)

Marge supérieure et de beaucoup...

Marge réinvestie à nouveau...

Et retraite bien mieux attendue sereinement... ;)

Et ce n'est qu'un exemple parmis d'autres "bonnes affaires"...

Message edité 01/03/2011 à 18:17
0 Reco 01/03/2011 à 18:19 par Bernie

Et à terme, il n'y aura plus d'appart familiaux sur le marché parisien... =)

Ce qui fera grave grimper le prix des quelqu'uns qui resteraient......

0 Reco 01/03/2011 à 18:21 par Bernie

Et si le neuf perd de son attrait, tout le monde visera l'ancien, ce qui fera aussi grave grimper les prix.....

0 Reco 01/03/2011 à 18:23 par MisterHadley

Berniea écrit : Et à terme, il n'y aura plus d'appart familiaux sur le marché parisien... =)

Ce qui fera grave grimper le prix des quelqu'uns qui resteraient......
T'inquiètes pas pour ça, il y en a bien plus que tu ne le penses, et leurs surfaces n'ont rien de "familiales", en plus...

=)

0 Reco 01/03/2011 à 18:24 par MisterHadley

Berniea écrit : Et si le neuf perd de son attrait, tout le monde visera l'ancien, ce qui fera aussi grave grimper les prix.....Les vraies "bonnes affaires" se font TOUJOURS dans l'ancien...

0 Reco 01/03/2011 à 18:24 par Bernie

Donc excellente affaire pour ceux qui ont investi avant l'attaque aux grandes surfaces......

0 Reco 01/03/2011 à 18:25 par b2iret8te

A MISTER HARDLEY

C'est peut-être joli quand vous le dites mais à Paris, peu de grands appartements peuvent être coupé en deux pièces. Les configurations ne s'y prêtent pas. De plus, il faut installer non seulement une autre salle de bain et une autre cuisine mais aussi un autre WC. Il n'est pas facile de trouver un autre conduit d'eaux-vannes. Ou alors il faut installer le dit WC sur une estrade haute à moins qu'on veuille prendre au pied du mot, le verbe trôner. Il y a, c'est vrai, les sanibroyeur mais, même s'ils ont fait des progrès, ils constituent toujours une moins-value à l'appartement.
Lorsque j'ai voulu acheter il y a deux ans, j'ai visité un appartement de ce type. Il était tout biscornu. Je n'en ai pas voulu. Vous aller me dire que c'est pour louer pas pou habiter. Certes, mais je n'achète que ce que j'ai envie d'habiter. On ne sait jamais ce que nous réserve la vie. les locataires d'ailleurs ne louent pas, eux-aussi, n'importe quoi.Ou n'y reste pas.
Votre message est surtout destiné aux maisons, je pense, que l'on peut à la rigueur scindées.
Moi, j'y regarderais tout de même à deux fois. Avez-vous vous même fait ce genre d'opérations?


0 Reco 01/03/2011 à 18:32 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : A MISTER HARDLEY

C'est peut-être joli quand vous le dites mais à Paris, peu de grands appartements peuvent être coupé en deux pièces. Les configurations ne s'y prêtent pas. De plus, il faut installer non seulement une autre salle de bain et une autre cuisine mais aussi un autre WC. Il n'est pas facile de trouver un autre conduit d'eaux-vannes. Ou alors il faut installer le dit WC sur une estrade haute à moins qu'on veuille prendre au pied du mot, le verbe trôner. Il y a, c'est vrai, les sanibroyeur mais, même s'ils ont fait des progrès, ils constituent toujours une moins-value à l'appartement.
Lorsque j'ai voulu acheter il y a deux ans, j'ai visité un appartement de ce type. Il était tout biscornu. Je n'en ai pas voulu. Vous aller me dire que c'est pour louer pas pou habiter. Certes, mais je n'achète que ce que j'ai envie d'habiter. On ne sait jamais ce que nous réserve la vie. les locataires d'ailleurs ne louent pas, eux-aussi, n'importe quoi.Ou n'y reste pas.
Votre message est surtout destiné aux maisons, je pense, que l'on peut à la rigueur scindées.
Moi, j'y regarderais tout de même à deux fois. Avez-vous vous même fait ce genre d'opérations?
Et même beaucoup mieux... ;)

Tu es donc bien d'accord sur le fait qu'il y a bien "bonnes affaires" et "bonnes affaires"...

Et tu admets donc aussi ce que disait Mosieur tomitoma sur le fait qu'une vraie "bonne affaire" ne se trouve pas déjà quasiment toute faite, prête à être cueillie par le plus grand nombre...

Les "bonnes affaires", c'est un vrai métier de les créer, et elles ne s'improvisent pas...

Et j'en veux pour preuve ton exemple de "carreaux gris bleus"... ;)

Un professionnel de la "bonne affaire" ne va pas regarder la même chose que toi, ne va pas s'offusquer de la même chose que toi, n'aura en fait absolument pas les mêmes contraintes que toi...

D'où la notion de "bonnes affaires "et de "bonnes affaires"... ;)

Message edité 01/03/2011 à 18:34
0 Reco 01/03/2011 à 18:48 par b2iret8te

Vous avez sans doute raison MisterHardley. J'aime acheter ce que j'aime et non pour faire à tout prix de l'argent. Ce qui ne m'empêche pas de faire de bons investissements. En immobilier comme en art. J'aime que mes locataires se plaisent dans mes 2 appartements. C'est idiot et ils ne me le rendent pas vraiment mais c'est pour moi une certaine façon de voir la vie.

0 Reco 01/03/2011 à 18:57 par MisterHadley

L'un n'empêche pas l'autre, justement...

Les "bonnes affiares" se faisant exclusivement dans l'ancien, tu ne fais pas ainsi une simple pierre deux coups, mais multi jackpots... ;)

1 - tu investis sur du long terme...

2 - Tu n'investis pas dans une "petite" et/ou "moyenne" surface, mais dans une grande... (dans vingt ans, dans trente ans, voir plus, imagines donc la valeur qu'elle aura... ;) )

3 - Tu génères plus d'argent... plus vite, et bien mieux...

4 - Tu procures deux logements à deux locataires distincts... ;)

5 - Tu procures deux logements locatifs aux normes du neuf, là où il n'y a ni logements accesibles à la location car trop cher, là où il n'y a que de l'ancien "ancien", et pas de neuf, justement... ;)

6 - Tu peux remettre absolument tout dans la configuration originale sans aucun blème...

7 - Personne ne peut s'y opposer, dans la plupart des cas, pour ne pas dire dans tous...

8 - Que demande le peuple..? Des logements là où il n'y en a pas... ;)

9 - La vie, quoi... =)

0 Reco 01/03/2011 à 19:10 par b2iret8te

Sans être scato; comment avez-vous résolu le problème des WC et des doubles cusine et salle de bains? Ou alors nous ne connaissons pas les mêmes grands appartements parisiens qui ont déjà des salles bain bien étriquées.

0 Reco 01/03/2011 à 19:17 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Sans être scato; comment avez-vous résolu le problème des WC et des doubles cusine et salle de bains? Ou alors nous ne connaissons pas les mêmes grands appartements parisiens qui ont déjà des salles bain bien étriquées.Je n'ai pas les mêmes contraintes, rappelles-toi... ;)

En fait, et c'est complètement normal... tu ne visualises que l'appartement...

Visualises donc pour commencer la surface, et plus rien d'autres, sauf les parties techniques d'origines...

Je ne rentrerai pas dans les détails volontairement, vu que ya comme qui dirait du copyright sur mes oeuvres... ;)

Mais les wawa ne sont aucunement un obstacle...

D'une façon générale, dis-toi que plusieurs combinaisons de techniques éprouvées font des merveilles... et quelles que soient les surfaces à pourvoir... ;)

0 Reco 01/03/2011 à 19:24 par b2iret8te

Je reste tout de même bien dubitative. Les cloisons ne s'abattent pas au petit bonheur, les eaux ne viennent pas par miracle et ne s'en vont pas par enchantement.

0 Reco 01/03/2011 à 19:26 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Je reste tout de même bien dubitative. Les cloisons ne s'abattent pas au petit bonheur, les eaux ne viennent pas par miracle et ne s'en vont pas par enchantement.Exact...

... d'où les copyright sur mes oeuvres...

=)

0 Reco 01/03/2011 à 19:29 par MisterHadley

Si tout le monde disposait de ce savoir-faire, tout le monde le ferait, non..?

Et c'est justement tout le savoir-faire qui fait la vraie différence...

Quand tu es face à un appartement de bonne surface...

... tu te dois de le connaitre ensuite parfaitement...

Tu dois savoir tout ce que tu peux y faire techniquement, et tout ce qui ne doit pas y être fait...

A partir de là, tu fais tout qu'est-ce que tu veux ensuite...

Et quand tu sais justement ce que tu dois y faire, tout devient ultra simple... ;)

C'est aussi pour ça qu'un professionnel ne va pas regarder la même chose qu'un particulier au moment d'une acquisition...

Perso, je me tape bien de savoir si les murs auront été repeints couleur taupe... ;)

Je me tape presque de tout, en fait, puisque ça n'a pas d'importance...

Par contre, et c'est là que les particuliers se font généralement avoir, je vais immédiatement regarder tout ce qui doit l'être techniquement...

Les particuliers devraient plus s'y attarder aussi, plutot que sur "l'apparence", vu que c'est ce qui va leur couter assez vite muchos dineros ensuite...

Je vais m'y attarder tout de suite parce que je vais en fait déjà évaluer, en plus des couts qui sont secondaires à ce moment-là pour moi, ce que je vais pouvoir me fixer comme limite technique...

Je vais déjà pouvoir savoir, au moins sur les bases, ce que je vais envisager ou non...

Ensuite, par contre, les couts "techniques" me serviront à négocier le prix, et donc de façon justifiés, vu qu'un truc technique à refaire, bah ça coute des ronds...

Même si en fait, je m'en tape en réalité puisque ça va dégager ensuite...

Mais c'est l'jeu, ma pauv'Lucette... ;)

Message edité 01/03/2011 à 19:36
0 Reco 01/03/2011 à 19:51 par b2iret8te

Si tu crois que je ne me suis pas préoccupée des détails techniques? Bien sûr que si, évidemment. C'est pour cela d'ailleurs que je parle des eaux vannes qui m'ont, hélas, donné des contraintes. Tu me prends pour une nunuche? C'est comme pour le devis du plombier. Evidemment que c'est un gros poste tout comme l'électricité.