Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Achat-Vente

Nouveau sujet

Vente - Pression agence

0 Reco 04/03/2016 à 19:39 par Xavier30

Bonsoir,

Voici mon histoire,
Avec ma concubine nous avons acheté un appartement en 2008.
Suite à un déménagement nous avons mis en location l'appartement puis il y a un an nous avons décidé de le vendre.

Nous avons finalement reçu une proposition orale par l'intermédiaire d'une agence mais légèrement en dessous du prix indiqué sur le mandat.

Bien que très en dessous de notre prix achat nous envoyons un simple mail à l'agence pour signifier notre accord de principe.

Toutefois ne pouvant me résigner à vendre à ce prix, nous n'avons pas envoyé les documents que l'agence nous demandait pour réaliser le compromis et j'ai entamé des démarches pour trouver une autre solution.

En faisant appel à un courtier bien connu sur internet et une rencontre avec le directeur local, nous avons trouvé une solution qui nous permet de réaliser notre nouveau projet immobilier tout en conservant en location l'appartement acheté en 2008. Nous avons aussitôt fait savoir à l'agence toujours par mail que nous renoncions à la vente.

Aujourd'hui, coup de fil de l'agence qui nous dit que notre premier mail nous engage et que nous ne pouvons plus faire machine arrière, la vente doit se faire et les honoraires doivent-être payés. A présent, l'agent nous dit que c'est dans les mains de sa directrice et du groupe, ainsi que dans celles du notaires.
Nous devons joindre sa directrice demain matin et les potentiels acquéreurs restent injoignables.

Est-ce de l'intox ? un mail nous engage-t-il surtout dans le cas ou l'offre est en dessous du prix indiqué sur le mandat ?

Par avance merci !


2 Reco 04/03/2016 à 20:13 par Danielmmo

C'est vraiment du grand n'importe quoi.

Vous avez totalement le droit de refuser une offre si elle n'est pas au prix du mandat, et le mail que vous avez envoyé ne change rien.

De plus tout vendeur a le droit de décider de ne plus vendre son bien, dans ce cas il suffit de résilier le mandat pour LRAR en indiquant que vous renoncer à vendre votre bien. Le mandat tombe immédiatement.

0 Reco 04/03/2016 à 20:31 par Xavier30

Le courrier est prêt mais il semble qu'il y ait un délai de quinze jours pour que la résiliation prenne effet.

C'est écrit dans mon contrat et le courrier type que j'ai téléchargé semble aller dans ce sens également.

2 Reco 04/03/2016 à 20:47 par Danielmmo

Xavier30a écrit : Le courrier est prêt mais il semble qu'il y ait un délai de quinze jours pour que la résiliation prenne effet.

C'est écrit dans mon contrat et le courrier type que j'ai téléchargé semble aller dans ce sens également.
Tout mandant (donc vous) peut résilier le mandat car vous ne souhaitez plus vendre, ce qui est votre cas. La résiliation est immédiate il n'y a aucun délai.

Comme l'offre n'est pas au prix, l'agence ne fera rien, cela aurait été différent si vous aviez une offre au prix du mandat.

Vous indiquez dans votre courrier :
Révocation du mandat sans préavis pour cause de renonciation à l’opération de vente.

0 Reco 05/03/2016 à 08:42 par marc19

Xavier30a écrit : Bonsoir,

Voici mon histoire,
Avec ma concubine nous avons acheté un appartement en 2008.
Suite à un déménagement nous avons mis en location l'appartement puis il y a un an nous avons décidé de le vendre.

Nous avons finalement reçu une proposition orale par l'intermédiaire d'une agence mais légèrement en dessous du prix indiqué sur le mandat.

Bien que très en dessous de notre prix achat nous envoyons un simple mail à l'agence pour signifier notre accord de principe.

Toutefois ne pouvant me résigner à vendre à ce prix, nous n'avons pas envoyé les documents que l'agence nous demandait pour réaliser le compromis et j'ai entamé des démarches pour trouver une autre solution.

En faisant appel à un courtier bien connu sur internet et une rencontre avec le directeur local, nous avons trouvé une solution qui nous permet de réaliser notre nouveau projet immobilier tout en conservant en location l'appartement acheté en 2008. Nous avons aussitôt fait savoir à l'agence toujours par mail que nous renoncions à la vente.

Aujourd'hui, coup de fil de l'agence qui nous dit que notre premier mail nous engage et que nous ne pouvons plus faire machine arrière, la vente doit se faire et les honoraires doivent-être payés. A présent, l'agent nous dit que c'est dans les mains de sa directrice et du groupe, ainsi que dans celles du notaires.
Nous devons joindre sa directrice demain matin et les potentiels acquéreurs restent injoignables.

Est-ce de l'intox ? un mail nous engage-t-il surtout dans le cas ou l'offre est en dessous du prix indiqué sur le mandat ?

Par avance merci !
Pour employer de tels procédés , intox , vente à l'arrache, intimidation , il faut vraiment qu'ils soient affamés et surtout malhonnêtes .
Ils mériteraient une bonne entreprise de démolition en annonçant nom et adresse .

0 Reco 05/03/2016 à 08:59 par MisterHadley

Qu'on s'le dise : le Marcuccio cuvée 2016 ne se laisse pas écraser ses boots en pur croco albinos..!!!

=)

0 Reco 05/03/2016 à 10:41 par brigitteb

marc19a écrit : Pour employer de tels procédés , intox , vente à l'arrache, intimidation , il faut vraiment qu'ils soient affamés et surtout malhonnêtes .
Ils mériteraient une bonne entreprise de démolition en annonçant nom et adresse .
Je trouve vraiment que la mauvaise foi sur ce topic est manifeste.....

je vais prendre un exemple:

vous commandez une pièce montée à votre patissier, helas le mariage ne se fait pas.... le patissier veut être payer pour le travail effectué......tout le monde trouvera cela normal

remplacez patissier par agence immobilière....et comme par miracle l agence devient un voleur et j en passe.

Maintenant Xavier, sachez qu un accord par mail est valable et l agence qui, je le rappelle, a travaillé, à une réaction légitime
ceci dit, elle sait qu elle ne peut vous "forcer" à vendre.
La moindre des choses est d'aller les voir, vous excuser, leur dire que vous avez changé de projet .....
Peut etre une boite de chocolat, histoire quand meme d'etre un peu sympa et cela n ira pas plus loin.
d'autant plus que vous ne vendez plus l appartement.

Le problème aurait été different si le prix proposé était le prix du mandat.

Pour la dénonciation du mandat, effectivement il y a un "préavis de 15 jours"

Il y a des lois qui régissent tout cela, et avant de signer un contrat ou d'écrire quelque chose, renseignez vous et respectez vos engagements....

que ce soit envers un patissier ou.... un agent immobilier

0 Reco 05/03/2016 à 11:08 par MisterHadley

Il n'y a pas si longtemps, la semaine dernière je crois, je faisais moi-même un parallèle avec un gâteau et ses parts, à propos d'un syndicat...

Si l'on symbolise le syndicat par un gâteau, dont les copropriétaires sont propriétaires chacun d'une part...

Une fois que le gâteau est mangé, les copropriétaires sont propriétaires de quoi..?

Bah de que dalle..! ;)

On va finir par ouvrir une pâtisserie, si ça continue...

Ceci dit, les lois et obligations entre un pâtissier et une AI ne sont pas du tout les mêmes, donc...

0 Reco 05/03/2016 à 13:50 par brigitteb

non les lois sont différentes

mais le respect du travail doit être là....

0 Reco 05/03/2016 à 16:11 par Danielmmo

@brigitteb

je pense qu'effectivement un petit geste de sympathie envers le négociateur serait un minimum toutefois, les choses doivent s'arrêter là.

Concernant la valeur d'un mail, il a aucune valeur, sauf si vous étiez dans un système de mail avec un organisme certificateur. C'est peut être utile pour vous de croire qu'un mail à une valeur juridique, mais c'est faux. A ce titre faire un avenant à un mandat par email a aucune valeur et le client peut se référer au mandat d'origine.

Concernant le préavis de 15 jours, il n'existe pas lorsque le client renonce à la vente, et la résiliation du mandat est immédiate. La difficulté serait effectivement si l'agence avait trouvé un client au prix, et que le mandant le lendemain de l'offre annonçait qu'il ne souhaite plus vendre dans ce cas il serait redevable à juste titre de la clause pénale du mandat.

A ce titre lorsqu'on renonce à vendre son bien, on peut résilier quand on veut un mandat (exclusif ou pas) et pas besoin d'attendre le délai des 3 mois irrévocables. Par contre un client qui résilierait un mandat pour faux motif peut être redevable de la clause. Cas typique vous avez une exclu, il résilie car il ne veut plus vendre, et 1 mois après il a remet son bien en vente...