Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

Calvados : marché parti à la baisse

0 Reco 25/04/2008 à 11:40 par JackPalmer

http://www.caen.maville.com/Immobilier-le-marche-est-parti-a-la-baisse-/re/actudet/actu_dep-620962------_actu.html

Titre : Immobilier : le marché est parti à la baisse

Les chiffres définitifs de l'immobilier en 2007 marquent une rupture avec les années précédentes. Maisons et appartements se sont vendus moins bien.
« Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel... » Le dicton est rappelé par un promoteur immobilier de Lisieux. Il résume très bien les raisons de la déprime traversée actuellement par le marché immobilier. La baisse, qui s'est enclenchée au dernier trimestre 2007, n'est toutefois pas suffisante pour mettre dans le rouge l'année écoulée, calculée du 1er janvier au 31 décembre. Les hausses spectaculaires des biens vendus en bord de mer (30,6 % à Villers-sur-Mer et 15,6 % à Ouistreham), « grâce au budget de Parisiens », viennent compenser la tendance « baissière ». Le mauvais dernier trimestre a quand même provoqué, ici et là, des baisses spectaculaires comme dans le pays de Bayeux où les maisons anciennes ont perdu 7,9 %. La raison avancée ? Les nombreuses libérations de terrains pour permettre la construction de maisons neuves. Mais dans l'ancien, même Caen y va de sa chute (-3,9 %).

« Les gens préfèrent attendre »

« Nous sommes à un tournant », affirme, prudemment, Jean-Michel Boisset, notaire à Bretteville-l'Orgueilleuse et délégué à la communication des notaires de Basse-Normandie. « Actuellement, les gens préfèrent attendre. Ceux qui possèdent déjà une maison et qui désirent acheter plus grand ou plus beau, remettent leur projet à plus tard. Ils ne veulent pas avoir le souci de revendre leur bien. » Les maisons de centre-ville ou dans un rayon maximum de 25 km partent toutefois plus facilement que les autres. « Le produit le plus recherché ? Les maisons de 100 m2 à 200 000 € et les biens d'exceptions situés en centre-ville ou en bord de mer, parfois vendues à plus d'un million d'euros. Par contre, les maisons entre 300 000 et 550 000 € trouvent difficilement preneur. »

« La faute aussiaux agents immobiliers »

Pas étonnant puisque le crédit bancaire coûte désormais beaucoup plus cher. « Les banques sont devenues beaucoup plus frileuses », affirme Pascal Lecourieux, directeur régional de Céléos, société de promotion immobilière qui commercialise des lots à bâtir libres de constructeur. « Les gens continuent de rechercher des terrains, mais ils doivent, du fait du coût du crédit, revoir à la baisse leur nombre de mètre carré. Ils vont demander 800 m2 alors qu'ils auraient aimé 1 000 m2. »

Selon meilleurtaux.com, le refus des banques serait passé de 3 à 8 %, ces derniers mois (lire ci-dessous). Le nombre de prêts immobiliers à taux fixe aurait baissé de 12 % en janvier. « Les salaires n'évoluent pas, mais le coût du crédit a augmenté. Résultat : la capacité d'emprunter diminue.In fine, ça joue sur le prix de vente immobilier », explique Me Boisset.

Certains économistes, comme Marc Touati, anticipent une baisse de 10 % à 15 % pour 2008. « Peut-être, mais si les taux d'intérêt baissent de 0,4 à 0,5 point, ça relance le marché », relativise Me Boisset. Comme la baisse des taux d'intérêt n'est pas vraiment d'actualité, la crise pourrait continuer.

« C'est un peu la faute de notre profession. Pour prendre des mandats, certains agents ont accepté de surévaluer les biens », fustige Jean-Marc Maignan, directeur de l'agence Era, quartier de la Demi-Lune à Caen. « Aujourd'hui, les acheteurs ont la main. Ils négocient. Les délais se sont rallongés. Les prix ont baissé de 10 %, mais le marché a gagné 100 % ces sept dernières années... Les clients frappent toujours à la porte, il faut juste leur proposer les bons prix. »

Guillaume LE DU.

Ouest-France

0 Reco 25/04/2008 à 12:14 par copleboss

"Les maisons de 100 m2 à 200 000 € et les biens
d'exceptions situés en centre-ville ou en bord de mer, parfois
vendues à plus d'un million d'euros. Par contre, les maisons entre
300 000 et 550 000 € trouvent difficilement preneur."

Quelle propagande comme si un jour ils avaient vendu un bien à 1 000 000 € je suis mdr. Le type qui a 1 M€ il vient pas les dépenser au fin fond de la cambrousse.

Quant aux maisons à 550 K€ il s'agit d'un doux rêve, les salaires en province étant trés rarement plus élevés que le SMIC, personne ne peut se payer un machin pareil, ils peuvent attendre longtemps...Ah ces gens qui se croient riches parce qu'ils sont endettés sur 30ans...

0 Reco 25/04/2008 à 13:04 par Craon

a écrit : "Les maisons de 100 m2 à 200 000 € et les biens
d'exceptions situés en centre-ville ou en bord de mer, parfois
vendues à plus d'un million d'euros. Par contre, les maisons entre
300 000 et 550 000 € trouvent difficilement preneur."

Quelle propagande comme si un jour ils avaient vendu un bien à 1 000 000 € je suis mdr. Le type qui a 1 M€ il vient pas les dépenser au fin fond de la cambrousse.

Quant aux maisons à 550 K€ il s'agit d'un doux rêve, les salaires en province étant trés rarement plus élevés que le SMIC, personne ne peut se payer un machin pareil, ils peuvent attendre longtemps...Ah ces gens qui se croient riches parce qu'ils sont endettés sur 30ans...
Il y a plusieurs marchés dans le Calvados et plusieurs types d'acquéreurs.
Il y a bien des maisons (parfois des domaines) à 1M d'€ et plus.

Vous ignorez peut-être que le Calvados est en bord de mer (Deauville, Honfleur, mais aussi le Bessin), qu'on y trouve aussi les plus grands haras de ce pays (Lagardère, l'Agha Khan, Rothschild,...), une architecture de caractère, etc...
Les acheteurs ou les amateurs de ces divers biens ne sortent évidemment pas du fin fond de la cambrouse....

Maintenant, il y a aussi des masures vieillotes dans le bocage Virois, bien moins chères, mais c'est plus rare dans ce département...

A+

0 Reco 25/04/2008 à 13:09 par marcoco

ça à l'air pas mal le calvados, connaissait pas !

0 Reco 25/04/2008 à 14:17 par JackPalmer

a écrit : "Les maisons de 100 m2 à 200 000 € et les biens
d'exceptions situés en centre-ville ou en bord de mer, parfois
vendues à plus d'un million d'euros. Par contre, les maisons entre
300 000 et 550 000 € trouvent difficilement preneur."

Quelle propagande comme si un jour ils avaient vendu un bien à 1 000 000 € je suis mdr. Le type qui a 1 M€ il vient pas les dépenser au fin fond de la cambrousse.

Quant aux maisons à 550 K€ il s'agit d'un doux rêve, les salaires en province étant trés rarement plus élevés que le SMIC, personne ne peut se payer un machin pareil, ils peuvent attendre longtemps...Ah ces gens qui se croient riches parce qu'ils sont endettés sur 30ans...
salut copleboss.

Même à 200 000 c'est dans l'absolu infinancable pour un smicard. Cela ne part que parceque les autres biens sont encore plus innaccessibles.

C'est d'aileurs une technique "classique" chez les AI.
Amusez vous à prendre un quartier ou un village et regardez les tarifs : Il n'est pas rare de voir dans la même agence, quelques belles maisons à des tarifs délirants (> à 500) , et le reste qui est juste "tres cher" (>300) mais potentiellement financable en s'endettant au taquet pendant 30 ans. et quelques "m...s" à 150 réservées au primo

Les belles maisons sont rentreés a des tarifs délirants :
_ à la demande des proprios qui esperent tomber sur un pigeon,
_ sur insitance de l'AI qui veut "ferrer" le client
_ avec la complicité de l'AI car cette maison même si elle est invendable rendra presque "bon marché" les autres biens, et ces biens moyens surévalués permettront de vendre par comparaison les "m...s"

la majorité des maisons se vendaient en gros 100 000 euros il y a 10 ans, la moyenne a du doubler depuis.
Le pouvoir d'achat n'a pas suivi. D'où le retour à la réalité

Jack

0 Reco 25/04/2008 à 14:24 par JackPalmer

a écrit : Il y a plusieurs marchés dans le Calvados et plusieurs types d'acquéreurs.
Il y a bien des maisons (parfois des domaines) à 1M d'€ et plus.

Vous ignorez peut-être que le Calvados est en bord de mer (Deauville, Honfleur, mais aussi le Bessin), qu'on y trouve aussi les plus grands haras de ce pays (Lagardère, l'Agha Khan, Rothschild,...), une architecture de caractère, etc...
Les acheteurs ou les amateurs de ces divers biens ne sortent évidemment pas du fin fond de la cambrouse....

Maintenant, il y a aussi des masures vieillotes dans le bocage Virois, bien moins chères, mais c'est plus rare dans ce département...

A+
Bonjour Craon,

certes il y a toujours un marché pour le luxe et les produits hors normes (ce post me fait penser à la réponse d'un autre intervant sur le topic "capital crash 92", qui disait : il n'y a pas de crash, j'ai vendu un loft à 1,5M euros))

Mais ce marché représente combien de pourcentage des transactions? Surement tres peu.

Encroe une fois ce n'est pas parce que ferrari augment ses ventes de voiture en France, que le marché national se porte bien (ou inversement)

Deux, même ce marché peut baisser: lisez ça.
http://forum.bulle-immobiliere.org/viewtopic.php?f=26&t=38830

Il "arrive" que les gens fortunés soit aussi bien conseillé. Je ne suis pas fortuné mais mon banquier me déconseille l'immobilier depuis deux ans...

jack

1 Reco 25/04/2008 à 14:26 par JackPalmer

Dans le même esprit:
le haut de gamme peut aussi baisser, regarder aussi ceci:
http://forum.bulle-immobiliere.org/viewtopic.php?f=26&t=39121

Dans l'est passe de 1,17ME à 856 KE soit 314 000 euros de baisse

jack