Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

La bulle immobilière fait pschitt, Wall

0 Reco 29/07/2007 à 16:04 par Phyllis24

La bulle immobilière fait pschitt, Wall Street panique

http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/269503.FR.php

Finance. Les banques touchées par les défauts de paiement des ménages.

"La question, il y a quelques mois, était de savoir si cette débâcle allait affecter l’économie entière. L’inquiétude provenait du fait que ces emprunts ont servi de gage en Bourse, sous la forme d’actions et d’obligations hypothécaires. Mais on ignorait l’étendue exacte de ce marché. Beaucoup d’investisseurs et de grandes banques d’affaires se retrouvent affectés par ces mauvaises dettes."

0 Reco 29/07/2007 à 16:06 par Phyllis24

La peur de l’effet domino

http://blogs.lesechos.fr/article.php?id_article=1300

Cet effet domino, c’est aujourd’hui un risque réel. Aux Etats-Unis, la chute de l’immobilier - la chute des prix, des transactions, de certains établissements de crédits spécialisés aussi, est en train d’y déstabiliser d’abord les banques. Beaucoup d’entre elles souffrent de la crise des prêts à hauts risques. Les banques allant moins bien, elles risquent de prêter moins, d’augmenter aussi le prix de leurs crédits. Et là, tout peut basculer. Faute de crédit, les entreprises n’investiront plus ; les consommateurs boycotteront les magasins ; de nombreuses opérations financières à la mode, ces LBO et autres OPA de grands fonds privés, seront remises en cause. Bref, la crise de l’immobilier peut, par ces différents canaux, plonger l’économie américaine d’abord, l’économie mondiale ensuite dans la récession. C’est ce qu’avait annoncé, il y a plusieurs mois Alan Greenspan, l’ex-patron de la Fed. C’est ce qui est en train, un peu, de se dessiner. Alors, cet effet domino est-il inéluctable ? Non. Absolument pas. Deux éléments peuvent le stopper. La banque centrale américaine d’abord : elle peut baisser ses taux, elle dispose là de bien des cartouches. La croissance mondiale ensuite : elle reste forte, elle peut permettre d’absorber le choc. Alors, cet été, promis, on essaiera de ne pas jouer au domino. Bonnes vacances quand même !