Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

"les prix ne baissent toujours pas"

0 Reco 27/05/2008 à 14:49 par bono

« Les prix immobiliers ne baissent toujours pas »

C’est ce que l’on a pu entendre de la bouche de François de WITT sur France Info hier 26 mai. (voir le lien en bas d’article)
Et je trouve que Monsieur de WITT est bien courageux. Car il ne semble pas de bon ton en ce moment d’avancer de tels arguments alors que la plupart des articles prévoient ou constatent même une chute des prix.
En entendant Monsieur DE WITT je me suis senti un peu moins seul. Car sur ce point je suis d’accord avec le journaliste de France Info et au risque d’être à contre courrant j’ai eu l’occasion d’écrire sur certains forums qu’il n’y a aucune raison de voir les prix chuter lourdement et je continue à le soutenir.
En revanche un atterrissage était à prévoir et dès la fin de l’année 2005 certains pouvaient le lire dans quelques commentaires que j’ai pu écrire sur d’autres forums.
Alors pourquoi chez nous contrairement à d’autres pays les prix ne dégringolent-ils pas ?
La raison la plus évidente c’est que nous n’avons pas de crise de l’immobilier.
La demande en logement est toujours soutenue sur les grandes régions économiques. De plus rien ne laisse penser que la demande faiblira sur les régions de tension. D’abord parce que pour des raisons économiques (coût des déplacements) il me semble que l’on cherchera toujours à concentrer sur un espace restreint l’offre de travail avec l’offre de logement. Par conséquent la tension sur le foncier déjà rare sur certains centres économiques ne risque pas de faiblir. Comme tout ce qui est rare est cher…je vous laisse finir la phrase.
Alors si l’on ne peut pas parler de crise de l’immobilier pourquoi les professionnels constatent une forte régression des ventes ?
Il faut chercher les raisons ailleurs.

Comme dans une enquête pour trouver l’assassin il vaut savoir à qui profite le « crime »
Aux acheteurs bien évidemment mais on peut se demander quelle est leur marge de manœuvre de négociation dés lors que les offres ne sont pas pléthore sur les régions les plus recherchées.
Aux banques : n’oublions pas que le métier d’un banquier est de prêter de l’argent.
Prêter oui mais pas dans n’importe quelles conditions.
Depuis la crise de confiance - ou de défiance chacun appréciera – qui a ébranlé le monde de la finance après l’épisode des SUBPRIMES, on peut imaginer que les banques sont en recherche de sécurité. Face à cette exigence on a des emprunteurs dont la capacité de financement se réduit parce que le pouvoir d’achat baisse.
Quand sur certains dossiers assez tendus le banquier pouvait accepter un taux d’endettement légèrement supérieur à 33 %, aujourd’hui ces dossiers sont rejetés d’un trait de plume. D’où un volant d’affaires qui s’envolent pour le préteur de deniers.
Le seul levier qui reste actionnable est celui du prix des biens proposés à la vente.
Cela pourrait expliquer les annonces comme celle que vient de faire Madame Mathilde Lemoine* d’HSBC.
Si comme le dit François DE WITT «la prévision en immobilier est un art difficile » on peut se demander alors sous quelle rubrique intervient Mme Lemoine : prévisionniste ou adepte de la méthode COUE

*(voir l’article « La baisse des prix de l'immobilier s'accélèrera en 2009 » publié sur La Vie Immobilière le 27 05 à 9h57)

http://www.france-info.com/spip.php?article140149&theme=81&sous_theme=106

Pascal BONO
Conseil juridique
CGPI

0 Reco 27/05/2008 à 15:46 par JackPalmer

reprenons le texte original de FDW

Une remarque de fond: ce que fait dFDW c'est dire que d'apres la FNAIM et les notaires cela ne baisse toujours pas. ce qui est exact : d'après eux tout va bien... (arretez de rire betement comme moi)

je cite:
"De nombreux économistes prévoient une baisse légère des prix immobiliers cette année. Il se pourrait qu’ils finissent par avoir raison. Il n’empêche que ce n’est toujours pas que l’on constate. Les agents immobiliers de la Fnaim observent même une légère hausse du prix moyen de l’immobilier ancien en avril. Et d’ajouter que « le marché ne semble pas amorcer un repli brutal » en dépit d’une légère baisse des prix (1%) sur le trimestre à fin avril. Les chiffres des notaires d’Ile de France sont moins récents. Sur le trimestre se terminant fin février, les notaires constatent une hausse des prix de 1,7% en Ile de France, mais avec un très fort ralentissement en février. Et puis les prix des maisons sont stagnants. Le ralentissement de la hausse des prix immobiliers est donc évident. "

---

Deuxièmement il nous refait le coup de:
A l'étranger ça baisse mais pas en France... bien sur, nous visvons dans une économie mondialisée donc ça baissera partout et pas chez nous... naturellement. D'ailleurs notre crédit est franco-français, rien ne vient de l'étranger lol
Au fait, il sais que ça baisse déjà?

"Mais on ne peut pas encore parier sur une vraie baisse des prix comme le pronostiquent les économistes. Ils se fondent sur le fait que dans de nombreux pays, les prix immobiliers ont flambé ces dernières années et qu’ils doivent donc subir une correction, comme aux Etats-Unis. Ce raisonnement est séduisant. D’autant plus que les dossiers de crédit passent plus difficilement d’avant, alors que les taux d’intérêt ont légèrement augmenté. Une baisse des prix serait donc dans l’ordre des choses. "

l'ordre des choses ... comme la gravité quoi...

---

Et le classique :
la demande est forte et y a pénurie...
bien sur, dans les agences c'est comme en Pologne il y a une annonce pour 200 acheteurs... ou c'est l'inverse?

"C’est oublier cependant que la demande immobilière reste forte. Elle représente un facteur de soutien du marché."

---

la fin laisse reveur, il se relit des fois FDW?

Et puis, le magazine réputé The Economist a lancé il y a quatre ans une grande enquête internationale pour justement démontrer que dès cette époque les prix immobiliers étaient déraisonnables. Eh bien, jusqu’à l’été dernier, les faits lui ont donné tort. Mais même aujourd’hui, sur la vingtaine de pays couverts par cette enquête, il n’y en a que cinq où les prix sont en baisse. Il s’agit de l’Irlande, du Royaume-Uni, des Etats-Unis, où la surchauffe était notoire, mais aussi du Japon et de l’Allemagne, qui sont au contraire des marchés déprimés. "

FDW fait réference à ça:
http://forum.bulle-immobiliere.org/viewtopic.php?f=3&t=40167

la france est en surchauffe comme le UK, US et espagne... qui baissent tous! Tout comme nous.

Bref FDW nous resert du réchauffé.

jack

0 Reco 27/05/2008 à 17:30 par brestois29

Quel farceur ce françois!

Même Stéphane Plazza sur M6 a dit que ça baisse
=)

0 Reco 27/05/2008 à 22:23 par leroi

Bonsoir,

Nous ne sommes pas dans la vrai baisse encore, nous ne sommes que dans la phase préliminaire : La baisse du nombre de transactions .. eu je veux dire la chute du nombre de transactions.

La vraie baisse est pour plus tard.

Par contre F.De Witt n'avais rien de cohérent dans son discours et ce qui ont ressort c'est "ca baisse partout sauf chez moi" ....

un peu de sérieux M DeWitt

0 Reco 28/05/2008 à 13:40 par marcoco

Bonjour,

De Witt peut dire ce qu'il veux, moi je constate que depuis le début de l'année, les ventes que je fait sont en général dues à des réductions de prix équivalentes à + ou - 10%.

Je comprends mieux le qualificatif de notre métier à savoir " négociateur immobilier "

et vu la conjoncture, cela risque de devenir bradeur immobilier !

a plus,

marcoco

0 Reco 28/05/2008 à 14:00 par marcoco

re,

pour vous répondre en toute franchise, même nous les AI, ne sommes plus capables d'estimer correctement un bien immobilier.

Je m'explique,

l'estimation de valeur d'un bien est toujours possible par simple comparaison de transactions récentes mais cette estimation doit aussi tenir compte des projets de chacun ( délai pour le crédit relais par ex )ce qui n'est là plus possible puisque nous ne maitrisons plus de délais dans cette conjoncture.

il y a encore quelque jours, je faisais allusion sur ce forum à un client qui avait augmenté ma comm en diminuant son net vendeur uniquement sur le fait que nous ayons vendu rapidement en lui évitant le relais.

De toute les manières, à court termes les vendeurs auront le montant que les acquéreurs voudront bien leur donner.

Moi je m'accroche et j'attend la prochaine vague !

ps: j'espere que ce ne sera pas un tsunami.

marcoco

0 Reco 28/05/2008 à 15:47 par brestois29

Je pense que vous pouvez vous attendre à un Tsunami et pas à une petite vague.

En ce moment, pas un seul jour sans que les médias ne parlent de la crise de l'immobilier. Depuis 1 mois, ce phénomène s'est considérablement accélérer. Avant les TV n'en parlaient quasiment jamais, en ce moment elles s'y mettent toutes. C'est même très surprenant!

Effet assuré sur l'opinion publique.

Qui d'autres a remarqué ce phénomène?

Message edité 28/05/2008 à 15:49
0 Reco 28/05/2008 à 16:19 par cocoyalex


Qui d'autres a remarqué ce phénomène?

Moi,

Cela va bientôt faire 1 an que je suis et participe occasionnellement à ce forum, à cette époque il y avait pas mal d'intervenants (Toutimmo, Bonobob etc...) qui avaient l'air de pas mal s'y connaître en immo et qui constataient déjà que les prix avaient atteint des sommets que les acheteurs ne pourraient plus suivre, on savait vaguement qu'aux US et Espagne ça allait pas fort (seulement par quelques infos données par les milieux économiques) mais on ne parlait pas des subprimes, juste de temps en temps une petite phrase sur les taux d'intêrets qui prenaient 0,5%....Certains sur le forum évoquaient une chute de l'immobilier et se faisaient insulter par les d'autres qui ne voulaient pas y croire (qui se souvient de ce cher Popeyelemarin?), du coup ils ont déserté le forum....Et c'est vrai que pendant des mois on avait l'impression de véhiculer "des bruits de couloir" mais qu'il n'y avait aucun écho.....Et puis d'un seul coup, vlan, des échos alarmistes sur la situation en France aux infos...Des émissions spéciales sur les endettés qui ne s'en sortent plus, les taux variables, les sinistrés des De Robien , la stagnation puis la chute des prix et j'en passe....Maitenant, on y a droit toutes les semaines, voire plusieurs fois dans la semaine.....

Bon ça y est, c'est enfin dit! Et ça commence, on ne sait pas ce que cela fera....Honnêtement, une bonne baisse d'accord mais j'ai du mal à croire au tsunami, mais voilà le pétrole qui s'en mèle....Et ça, c'est pas bon pour l'économie, les prix, l'emploi etc.....Wait and see, mais je crois que le temps est à l'extrême prudence....

0 Reco 28/05/2008 à 16:56 par brestois29

a écrit : Certains sur le forum évoquaient une chute de l'immobilier et se faisaient insulter par les d'autres qui ne voulaient pas y croire (qui se souvient de ce cher Popeyelemarin?), du coup ils ont déserté le forum....Et c'est vrai que pendant des mois on avait l'impression de véhiculer "des bruits de couloir" mais qu'il n'y avait aucun écho.....Et puis d'un seul coup, vlan, des échos alarmistes sur la situation en France aux infos...Des émissions spéciales sur les endettés qui ne s'en sortent plus, les taux variables, les sinistrés des De Robien , la stagnation puis la chute des prix et j'en passe....Maitenant, on y a droit toutes les semaines, voire plusieurs fois dans la semaine.....Complètement d'accord! Celui qui évoquait la possibilité d'une baisse il y a encore 10 mois était traité de loser, de jaloux, d'oiseaux de mauvais augure qui empêche les autres de réaliser leur rêve.

Moi je crois fortement au tsunami car ce mythe de l'immo qui ne baisse jamais à durer 10 ans. La désillusion est d'autant plus brutale dans l'esprit des gens. Déjà, rien qu'une stabilité des prix était inenvisageable il y a encore 1 an pour l'opinion publique. Alors une baisse!

En ce moment, la machine s'emballe, ça se sent...

Message edité 28/05/2008 à 17:22
0 Reco 28/05/2008 à 17:24 par JackPalmer

a écrit : Je pense que vous pouvez vous attendre à un Tsunami et pas à une petite vague.

En ce moment, pas un seul jour sans que les médias ne parlent de la crise de l'immobilier. Depuis 1 mois, ce phénomène s'est considérablement accélérer. Avant les TV n'en parlaient quasiment jamais, en ce moment elles s'y mettent toutes. C'est même très surprenant!

Effet assuré sur l'opinion publique.

Qui d'autres a remarqué ce phénomène?
entierement d'accord, maintenant c'est partout.

Au passage il me semble avoir écrit à plusierus reprise que la vérité sortirait dans les médias après les municipales... on y est

Ce que je trouve surtout intéressant à examiner et qu'il n'y a aucun retour en arriere pour expliquer pourquoi ce qui montait ad vitam eternam baisse maintenant le plus naturellement du monde, c'est très fort.

Cela me rappelle "1984", le passé y est "nettoyé" et les gens indésirables aujourd'hui, sont éffacés des journaux d'hier. C'est pareil, exit la hausse éternelle, bonjour la baisse.

Vous assisterai d'ailleurs peut-être dans quelques années à une situation "rigolote", un autre Jack Palmer vous expliquera qu'il faut acheter dans l'immobilier, et tous le monde lui dira que c'est idiot, que l'immobilier ca baisse toujours, que son beau-frère est empetré pour encore 30 ans dans un crédit à taux variable, qu'acheter c'est jetter payer son banquier, que l'immo aperdu 50% en 5 ans et qu'il disent sur TF1 que ça va continuer...
Ce sera d'ailleurs le moment d'acheter pour investir

En ce meoment je m'amuse beaucoup!

Jack

0 Reco 28/05/2008 à 17:28 par JackPalmer

a écrit : Certains sur le forum évoquaient une chute de l'immobilier et se faisaient insulter par les d'autres qui ne voulaient pas y croire (qui se souvient de ce cher Popeyelemarin?), du coup ils ont déserté le forum....Je m'en souviens bien, ainsi que d'un CRS assez aggresif... j'imagine sa tete s'ils se connecte sur le forum aujourd'hui... des AI qui confirment la baisse et l'appellent de leurs voeux!

je me souvien aussi de Toutimmo, Bonobob etc... j'aimerais assez qu'ils reviennent

jack

0 Reco 28/05/2008 à 19:57 par brestois29

HAHA!

Je me souviens avoir rencontré un jeune couple de professeurs du genre je sais tout et qui s'est acheté il y a 6 mois un T3 neuf flambant neuf à prix d'or, le tout financé sur 20 ans. Ils comptaient y rester 4 ou 5 ans max. Je leur ai fait aimablement remarquer qu'ils prenaient un gros risque financier, Ils m'ont répondu qu'il vaut toujours mieux acheter que jeter de l'argent par les fenêtres... J'ai une pensée pour eux en ce moment...

0 Reco 28/05/2008 à 20:04 par brestois29

a écrit : Vous assisterai d'ailleurs peut-être dans quelques années à une situation "rigolote", un autre Jack Palmer vous expliquera qu'il faut acheter dans l'immobilier, et tous le monde lui dira que c'est idiot, que l'immobilier ca baisse toujours, que son beau-frère est empetré pour encore 30 ans dans un crédit à taux variable, qu'acheter c'est jetter payer son banquier, que l'immo aperdu 50% en 5 ans et qu'il disent sur TF1 que ça va continuer...
Ce sera d'ailleurs le moment d'acheter pour investir

Jack
Exact, et à ce moment là (5 ou 6 ans je pense) les plus malins qui se seront constitués un bel apport pourront presqu' acheter cash la même maison que leur voisin qui lui, aura pris, 6 ans plus tôt, un emprunt sur 25 ans

Message edité 28/05/2008 à 20:15
0 Reco 28/05/2008 à 20:26 par brestois29

Bon allez, c'est définitivement plié!

Sur le journal de France 2, ce soir, un reportage pour expliquer pourquoi et comment le marché baisse. tout y passe, même les Robiens pourris.

Et pour finir: la baisse va entretenir le marché à la baisse, effet psychologique

Toujours quelqu'un pour expliquer que ça baisse pas????

0 Reco 28/05/2008 à 22:16 par STIVALETTI

qu'est ce qui baissent ? Les prix ou les appels de potentiels acquéreurs? Devinez !!!!:)

0 Reco 28/05/2008 à 23:14 par brestois29

D'abord les acquéreurs potentiels, ensuite les prix...

Tellement évident

0 Reco 29/05/2008 à 09:48 par JackPalmer

a écrit : D'abord les acquéreurs potentiels, ensuite les prix...

Tellement évident
les deux:
les prix et les acheteurs potentiels

Honnetement ce qui me sidére le plus est de voir a quelle vitesse les médias ont retournés leurs vestes. Je me demande ce qu'ils vont sortir dans 3 mois

0 Reco 29/05/2008 à 10:14 par brestois29

..

Message edité 29/05/2008 à 10:50
0 Reco 29/05/2008 à 10:49 par brestois29

a écrit : Oui, il y a encore 2 mois, je me disais "c'est pas possible que les médias TV ne parlent pas de cette crise qui nous pend au nez depuis 3 ans"
Depuis, "les robiens de la colère", on peut dire qu'ils ont bien rattrapé leur retard. Mais il faut vraiment que les jeux soient faits pour qu'ils prennent leurs responsabilités, c'est pas normal.

L'été arrive, ils vont faire une petite pause pendant cette période....Par contre, dès le rentrée, des reportages au 20H surdes gens en pleure car accumulés par leur prêt relais et obliger de revendre la maison qu'il venaient de s'acheter avec une grosse perte, je le sens bien...

0 Reco 16/01/2013 à 15:40 par viroflay

bonoa écrit : « Les prix immobiliers ne baissent toujours pas »

C’est ce que l’on a pu entendre de la bouche de François de WITT sur France Info hier 26 mai. (voir le lien en bas d’article)
Et je trouve que Monsieur de WITT est bien courageux. Car il ne semble pas de bon ton en ce moment d’avancer de tels arguments alors que la plupart des articles prévoient ou constatent même une chute des prix.
En entendant Monsieur DE WITT je me suis senti un peu moins seul. Car sur ce point je suis d’accord avec le journaliste de France Info et au risque d’être à contre courrant j’ai eu l’occasion d’écrire sur certains forums qu’il n’y a aucune raison de voir les prix chuter lourdement et je continue à le soutenir.
En revanche un atterrissage était à prévoir et dès la fin de l’année 2005 certains pouvaient le lire dans quelques commentaires que j’ai pu écrire sur d’autres forums.
Alors pourquoi chez nous contrairement à d’autres pays les prix ne dégringolent-ils pas ?
La raison la plus évidente c’est que nous n’avons pas de crise de l’immobilier.
La demande en logement est toujours soutenue sur les grandes régions économiques. De plus rien ne laisse penser que la demande faiblira sur les régions de tension. D’abord parce que pour des raisons économiques (coût des déplacements) il me semble que l’on cherchera toujours à concentrer sur un espace restreint l’offre de travail avec l’offre de logement. Par conséquent la tension sur le foncier déjà rare sur certains centres économiques ne risque pas de faiblir. Comme tout ce qui est rare est cher…je vous laisse finir la phrase.
Alors si l’on ne peut pas parler de crise de l’immobilier pourquoi les professionnels constatent une forte régression des ventes ?
Il faut chercher les raisons ailleurs.

Comme dans une enquête pour trouver l’assassin il vaut savoir à qui profite le « crime »
Aux acheteurs bien évidemment mais on peut se demander quelle est leur marge de manœuvre de négociation dés lors que les offres ne sont pas pléthore sur les régions les plus recherchées.
Aux banques : n’oublions pas que le métier d’un banquier est de prêter de l’argent.
Prêter oui mais pas dans n’importe quelles conditions.
Depuis la crise de confiance - ou de défiance chacun appréciera – qui a ébranlé le monde de la finance après l’épisode des SUBPRIMES, on peut imaginer que les banques sont en recherche de sécurité. Face à cette exigence on a des emprunteurs dont la capacité de financement se réduit parce que le pouvoir d’achat baisse.
Quand sur certains dossiers assez tendus le banquier pouvait accepter un taux d’endettement légèrement supérieur à 33 %, aujourd’hui ces dossiers sont rejetés d’un trait de plume. D’où un volant d’affaires qui s’envolent pour le préteur de deniers.
Le seul levier qui reste actionnable est celui du prix des biens proposés à la vente.
Cela pourrait expliquer les annonces comme celle que vient de faire Madame Mathilde Lemoine* d’HSBC.
Si comme le dit François DE WITT «la prévision en immobilier est un art difficile » on peut se demander alors sous quelle rubrique intervient Mme Lemoine : prévisionniste ou adepte de la méthode COUE

Pascal BONO
Conseil juridique
CGPI
toujours d'actualité

0 Reco 16/01/2013 à 15:49 par Bernie

4 ans et demi plus tard....

0 Reco 16/01/2013 à 15:58 par marc19

Probablement faudra t-il adopter de manière systématique les usages du souk où ce que l'on te propose à 100 te reviendra à 50 ...........
Question d'habitude .

0 Reco 16/01/2013 à 16:02 par Bernie

Sauf ceux qui sont dans l'obligation de vendre, surtout en ayant acheté il y a 4,5 ou 6 ans en arrière, on ferait peut-être bien de garder nos petites "huttes" et de les bichonner....

Message edité 16/01/2013 à 16:03