Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

mais il est où le krach ?

0 Reco 23/05/2009 à 09:34 par Bernie

Bonjour saintgermain,

Ca dérape encore? Qui a écrit récemment "mongolo" sans raison apparente?

Faut s'attendre à une réponse du même niveau et ne pas s'en offusquer.

Allez, on efface et on recommence, il fait beau aujourd'hui, faut en profiter et peut-être que Brad Pitt viendra demain dans le Nord. Sauf que.... je ne saurai le reconnaître :/

Message edité 23/05/2009 à 09:34
0 Reco 23/05/2009 à 09:37 par pongolo

Bernichou, tu es mon ange gardien !! Brad pitt ??? non merci, perso je prefere P. Cruz et S. Johansson ... ahah

0 Reco 23/05/2009 à 09:52 par pongolo

copier-coller ??? why not ? mais moi je defend une idee, libre a toi de ne pas la partager et de la constester sur le fond en argumentant.

donc j'attend tes arguments et contre-arguments.

0 Reco 23/05/2009 à 10:14 par Bernie

a écrit : perso je prefere P. Cruz et S. Johansson ... ahahConnais pas non plus. Elles sont sans doute appétissantes. Aucune culture cinématographique. Honte à moi.....

0 Reco 23/05/2009 à 12:31 par pongolo

ba elles t'arrivent pas à la cheville ces 2 gazelles hollywoodiennes. Ta modestie légendaire te perdra Bernichoune.

0 Reco 23/05/2009 à 17:49 par jeanmarcwinner

a écrit : Bonjour saintgermain,

Ca dérape encore? Qui a écrit récemment "mongolo" sans raison apparente?

Faut s'attendre à une réponse du même niveau et ne pas s'en offusquer. :/
Bah, ça, c'est son côté "trisomique", il l'a avoué lui-même .....

maladie avouée à moitié pardonnée ah ah

0 Reco 23/05/2009 à 18:17 par Bernie

a écrit : ba elles t'arrivent pas à la cheville ces 2 gazelles hollywoodiennes. Ta modestie légendaire te perdra Bernichoune.:/

Message edité 23/05/2009 à 18:18
0 Reco 23/05/2009 à 18:24 par MisterHadley

Mon secret..? Je suis jean marc vinner, de lavieimmo...

Hi hi hi hi hi..! ;)

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-26821-nouvelles-fuites-sur-le-casting-de-secret-story-3.html

1 Reco 23/05/2009 à 20:01 par KIKI78

Bah alors saintgermain
vous n'avez pas encore compris que ce forum appartient aux baissiers aigris ?
Il faut pas essayer de parler avec eux, vous serez insulter, traiter de triso (çà c'est le style du gros loser)
Bah stgermain, allez ne soyez pas déçu, ils n'en valent pas la peine.
Attention la vieille bernie veille !!!!! devant son verre de pastis, c'est notre poivrotte de service , elle est sympa la bougresse LOL

0 Reco 23/05/2009 à 20:03 par KIKI78

MOI AUSSI COMME MH

Mon secret..? Je suis jean marc vinner, de lavieimmo...

Hi hi hi hi hi..! ;)

0 Reco 23/05/2009 à 20:04 par pongolo

Voila un article qui met bien en lumière le surendettement de nos économies qui est la principale cause de la surchauffe. A méditer :

Soigner le mal par le mal
LE MONDE |


Il faudrait donc se montrer aujourd'hui un peu moins pessimiste. Se persuader que le pire de la crise est passé, se réjouir de la remontée du moral des consommateurs japonais, se féliciter du frémissement des exportations de la zone euro, du retour au bénéfice des banques américaines ou se pâmer devant la meilleure tenue des indices boursiers. On doit quand même forcer son imagination pour ne plus voir les choses en noir.

Pas seulement parce que le chômage va continuer, c'est bien la seule certitude qu'on ait, à progresser encore de longs mois dans les pays industrialisés. Avec les risques d'explosion sociale que cela représente mais aussi une saignée du pouvoir d'achat des ménages qui compromettra durablement tout rebond de la consommation. Le plus inquiétant, c'est qu'on administre au malade les mêmes drogues que celles qui l'ont envoyé à l'hôpital. Le plus préoccupant pour demain, c'est qu'on soigne aujourd'hui le mal par le mal. Qu'on cherche à sortir d'une crise née d'un endettement excessif par de nouvelles dettes. A guérir une économie mondiale rongée par le crédit par une relance du crédit.

Dans Est-il trop tard pour sauver l'Amérique ? (La Découverte, 144 p., 12 €), Marie-Paule Virard et Patrick Artus rappellent quelques chiffres qui donnent le tournis en même temps qu'ils révèlent l'ampleur de la dérive du crédit aux Etats-Unis. En 1920, une famille américaine moyenne affichait une épargne de 1 232 dollars (convertis en dollars 2008) et un endettement de 4 368 dollars, soit un ratio de 1 à 4. En 1960, ce ratio était de 7, de 11 en 1990, de 38 en 2000 et de 300 en 2008, soit seulement 392 dollars d'épargne pour 117 951 dollars de dettes. En dix ans, l'endettement des ménages américains a augmenté de 8 000 milliards de dollars, faisant plus que doubler, dont 6 000 pour les seuls emprunts immobiliers.

Ce n'est plus vivre au-dessus de ses moyens, c'est vivre indépendamment d'eux, déconnecté de toute réalité, vivre comme un millionnaire avec un salaire de smicard. Les raisons en sont connues : excès d'optimisme dans l'avenir, dans la réussite personnelle. Mais surtout des revenus comprimés par la concurrence des pays émergents et insuffisants pour pouvoir satisfaire un appétit de consommation aiguisé par une offre surabondante de produits. La crise des subprimes, c'est d'abord une défaite de l'abstinence et de la privation. Ne pas résister à la tentation de s'offrir le dernier iPod.

Si les Américains ont été des grands maîtres à dépenser et à s'endetter, les Irlandais, les Espagnols et les Britanniques n'ont eu, en Europe, pas grand-chose à leur envier. Ils en paient aujourd'hui le prix. Sans atteindre les mêmes excès, la France n'a pas été non plus un modèle de vertu. Fin 2008, l'endettement des ménages représentait 74,4 % de leur revenu disponible (10 points de plus qu'en 2005), celui des entreprises atteignant un record historique de 121,4 %.

La bulle mondiale de crédit fut elle-même gonflée par un coût du crédit excessivement faible, la boulimie d'emprunts encouragée par les politiques de taux extrêmement bas menées pendant des années par les grandes banques centrales, aux Etats-Unis, bien sûr, mais aussi au Japon, et même en Europe.

Voilà pour les causes : trop de dettes et des taux trop bas. Et maintenant les réponses : encore plus de dettes et des taux encore plus bas.

La Réserve fédérale américaine a abaissé son taux directeur de 5,25 % à 0,25 %, la Banque du Japon à 0 %, la Banque d'Angleterre a fait passer le sien de 5,75 % à 0,5 %, et la BCE l'a réduit de 4,25 % à 1 %. Autrement dit, les conditions monétaires sont aujourd'hui infiniment plus généreuses qu'elles l'étaient avant le début de la crise. Et donc absolument idéales pour que de nouvelles et gigantesques bulles spéculatives se forment.

Les gouvernements, de leur côté, cherchent à forcer la main des banques pour qu'elles rouvrent à fond le robinet du crédit, quitte à ce qu'elles prennent des risques inconsidérés au vu de la situation économique générale. En Chine, où les banquiers sont plus obéissants qu'en Occident à défaut d'être forcément plus raisonnables, les nouveaux prêts bancaires explosent (511 milliards d'euros au premier trimestre).

Surtout, les Etats occidentaux ont pris, des mains des ménages et des entreprises, le relais de l'endettement. Ils vont emprunter, pour aider les banques et relancer les économies, des milliers de milliards de dollars. Les déficits budgétaires dérapent partout, et en Europe, le pacte de stabilité n'est plus qu'une vieillerie. En France, le niveau de dette publique, rapportée au PIB, va passer de 63,7 % en 2006 à 86 % en 2010. Celui du Royaume-Uni de 43 % à 82 %. Ce sont des tonnes de dettes publiques qui vont venir se déverser sur les monceaux de dettes privées. Résultat : la dette globale (privée plus publique) des pays industrialisés va s'envoler. Fin 2008, elle frôlait aux Etats-Unis les 53 000 milliards de dollars, soit la bagatelle de 700 000 dollars par famille, selon les calculs de l'économiste Loïc Abadie.

En choisissant de se lancer dans un expansionnisme budgétaire et monétaire jamais vu, les gouvernements et les banques centrales ont pris le contre-pied des stratégies restrictives et déflationnistes décidées en 1929, accusées d'avoir conduit au pire et à la Grande Dépression. Mais il n'est pas sûr que la fuite en avant actuelle permette mieux, à terme, d'y échapper.

0 Reco 23/05/2009 à 20:22 par marc19

Mais peut-être allons nous nous habituer à se passer de tout le superflu, ordinateur, téléphone portable, resto, ciné, concerts, vacances, la liste serait longue, une idée, non !

0 Reco 23/05/2009 à 21:01 par pongolo

d'accord pour tout ce que tu dis mais pas la peche, le bistrot et le restau !!!

pour le reste si les banques ne s'attribuaient pas des sommes exhorbitantes pour s'auto-engraisser, l'endettement n'en serait pas où nous en sommes, et les bulles ne fleuriraient pas tous les 15-20 ans assurant ainsi un progres économique equilibré :

à l'heure actuelle, le taux du livret A et LDD est de 1,75% (bientot 1,25%) pour le petit épargnant lambda autant dire une misère. La meme banque te prend 4,3% pour un pret immo sur 15 ans. Le differentiel de 3% c'est ce que le banquier se met dans la poche. Au nom de quoi, un privilege ecrit dans le marbre et d'essence divine ???

Donc la question que je pose, c'est pourquoi il n'y a pas d'etablissement public digne de ce nom (nationalisation ... oh le vilain gros mot) pretant à 2,5-3% et financant l'investissement et les projets immo, ce qui est me semble t'il leur raison d'etre, et pas d'engraisser au dela du raisonnable des membres de conseils d'administration lambda pour acheter leur chateau sur la cote d'azur. Les pays musulmans font encore mieux puisque il n'y a pas d'interet sur les operations bancaires incompatible avec les valeurs islamiques.

0 Reco 23/05/2009 à 23:10 par MisterHadley

Ce type de financements à taux préférenciels existe déjà, golo, en fait...

Il y a une composante essentielle que finalement, personne n'ose s'avouer dans tout ce m.....r, c'est que nous sommes tous responsables de la situation économique dans laquelle nous sommes.

La dette publique, qu'est ce que c'est..?

Une ligne comptable qui n'existe que pour continuer d'alimenter l'individualisme de chacun d'entre nous...

La dette des ménages, qu'est ce que c'est..?

Une ligne comptable qui n'est créée que parce que nous sommes tous nombrilistes et égocentriques...

L'Etat, qu'est ce que c'est..?

C'est toi, c'est moi, c'est nous tous...

Quand tout le monde aura bien compris que les dérives budgétaires de l'Etat ne sont que la conséquence de nos dérives toutes personnelles d'individus prétris d'arrogances et de narcissismes, les finances publiques, nos finances, ne s'en porteront que mieux...

Un exemple..?

La sécu et ses probables 10 à 15 milliards de passif atteints en 2010...

Pourquoi prendre un taxi, ou quelque chose de privé assimilé, ou demander à charge de revanche à quelqu'un de nous emmener à l'hopital ou ailleurs quand il est si simple, et forcément normal en bons gros bouffis d'individualismes que nous sommes, de solliciter un transport médicalisé pour trois fois rien, transport médicalisé qui n'est évidemment pas gratuit malgré que se soit "pris en charge" par la sécurité sociale, et qui s'avère plus que dispendieux dans la plupart des cas, surtout au regard de la "petite note" qui sera facturée sur les deniers publiques par ces boites privées qui en font leurs choux gras..?

Qui ne s'est jamais dit "pourquoi je me gènerais après tout", et en pensant de surcroit qu'il est bien normal "d'en profiter", "les autres" le font bien..?

Rester assis sur son gras séant en critiquant tout et à tout va en "attendant de voir" ne fera jamais avancer quoi que ce soit, dès lors que l'on aura pas tous compris que l'on doit tous se bouger les miches...

C'est aussi simple que ça...

;)

0 Reco 24/05/2009 à 08:13 par pongolo

je ne critique pas à tout va. Ce que je critique et ce depuis une trentaine d'années c'est la financiarisation outrancière de nos économies, la polarisation/surconcentration des pouvoirs et la montée en puissance d'une nouvelle forme d'aristocratie. Le "travailler plus pour gagner plus" et la valorisation du travail ne me dérangent pas, chacun étant libre de bosser ou de glander à sa guise. Mais en pratique c'est plutot le "travailler plus pour engraisser les gros" qui est devenue la règle, la part du revenu dans la valeur ajoutée tendant à diminuer sans cesse.

0 Reco 24/05/2009 à 08:18 par marc19

Il ne reste plus qu'à prendre les fourches, quoi... pour saigner le bourgeois .

0 Reco 24/05/2009 à 08:31 par pongolo

la fourche est une des solutions possibles et les jacqueries des manants irrévérencieux font partie intégrante de notre histoire. Et la noblesse n'a jamais été complètement abattue dans notre pays :

Henri Giscard d'Estaing président du club Méd
Christophe de Margerie président de Total
Baron de Seillères ancien président du MEDEF et de Wendel Ho.

etc etc ...

c'est fou comme les gens dotée de la particule gangrènent les conseils d'administration dans notre douce France

0 Reco 24/05/2009 à 10:18 par MisterHadley

En replaçant toutes ces dilapidations dispendieuses dans un contexte immobilier, voici donc un autre "détail" qui n'est curieusement jamais évoqué nul part alors qu'il y aurait déjà énormément à dire sur ces disfonctionnement et inégalités artificiellement provoquées...

Le revenu fiscal de référence...

Combien essayent, et parviennent, à grands coups de déductions par ci, abattements par là, à "abaisser" leurs véritables revenus pour au final, arriver à un revenu fiscal de référence complètement dérisoire alors que ces mêmes personnes gagnent muchos dineros..?

Combien de ces mêmes personnes, ensuite, puisqu'ils ont un revenu fiscal de référence dérisoire au regard de leurs véritables revenus, peuvent prétendre, et obtiennent, d'autres "aides" et/ou "facilités" accordées de façon directes ou indirectes sur deniers publiques..?

Il y a un tas de postes budgétaires, peut-être élevés comptetenu des dépenses ainsi générées, qui s'en trouveraient surement très allégés, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, si déjà l'argent publique allait véritablement dans les bonnes popoches...

Et il ne s'agit pas juste simplement d'une meilleure gestion des fonds et des circuits administratifs qui les délivrent et les gèrent, mais aussi et surtout de bien gérer les cibles censées les recevoir...

Si l'on a tout en haut quelqu'un qui signe un très gros chèque, il n'est déjà évidemment pas normal que ce très gros chèque transitent par un nombre inconsidéré "d'intermédiaires"...

Et comme tout intermédiaire, il y a des "couts de gestions" de ce très gros chèque qui ne fait que transiter qu'il serait plus que souhaitable de réellement justifier...

Si au final, au bout de je ne sais combien de temps passé dans les mains de ces "intermédiaires", il ne reste de ce très gros chèque que quelques piécettes...

Et si en plus, au final, ces quelques piécettes ne se retrouvent pas forcément dans les bonnes popoches au regard du revenu fiscal de référence étant donné qu'il est vraiment facile pour pas mal de gens de l'abaisser à grands coups de déductions et d'abattements divers et variés, trustant ainsi bien indûment une bonne grosse partie bien juteuse de ces piécettes, que reste t-il vraiment au final au bon peuple qui, lui, ne peut pas déjà toujours claquer des ronds en abonnement internet, ne peut se payer le luxe de se plaindre, virtuellement ou non, ne peut se permettre de cracher dans la soupe quand il cherche déjà à loger et nourrir les siens, les piécettes n'allant pas dans sa popoche personnelle alors que le gros chèque initialement signé tout en haut l'a été pour cette principale raison...

Nous avons tous une part de responsabilité dans les dérives actuellement pointées du doigt, et surtout une part encore bien plus grande dans celles dont personne ne parlent jamais...

Même actuellement.

;)

0 Reco 24/05/2009 à 11:13 par saintgermain

bien sûr MisterHadley

Il est toujours plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin, plutôt que la poutre qui est dans le notre.

0 Reco 24/05/2009 à 11:54 par MisterHadley

Si l'on compare deux couples bien distincts...

Le premier est composé par deux personnes gagnant chacune un salaire, chaque salaire étant indexé sur le smic horaire... Soit le cas de quelques millions de gens, mine de rien...

Ce couple est en location, pour un logement en rapport avec leur revenu fiscal de référence...

Ils ne sont que locataires, ne possèdent aucun bien immobilier...

Avec deux jeunes enfants, ils aimeraient comme une écrasante majorité de gens, acheter une maison avec un jardin pour que leurs gamins puissent y faire un tas de bétises de gamins que le daron s'empresseraient de filmer avec son camescope afin d'avoir de quoi saouler tout le monde aux fêtes de familles que ce couple pourraient donner, entre autres, dans cette maison si ils pouvaient enfin l'acquérir...

Ils s'efforcent donc de ne pas lacher leur rêve et se crêvent pour l'obtenir...

La grande tendance ces derniers temps est même de se trouver deux jobs, le second complémentaire au premier...

Le second couple est composé par deux personnes mais une seule travaille...

Salariée, cette personne gagne un peu plus que le smic horaire, étant passer il y a deux trois ans "cadre"...

La seconde personne ne travaille plus depuis à peu près la même période, il y a aussi deux enfants en bas age, dont les naissances coincident presque avec l'achat que le couple à fait lorsque la personne qui travaille dans ce couple est passée "cadre"...

Les quelques mois que la personne qui ne travaille plus à quand même effectués dans sa boite avant que les enfants n'arrivent lui ont donc permis de se constituer un petit quelque chose pour leur acquisition...

Ce couple ayant finement calculé qu'avec le petit studio qu'il avait acquis "pour l'avenir" très vite après leur rencontre, puis le second qu'ils ont aussi loué dans la foulée, plus le nouveau statut de "cadre" et le salaire qui va avec, leur permettraient d'acheter la maison de leur rêve, surtout si l'un des deux s'arrête de travailler ensuite "pour les enfants"... ;)

Le déficit foncier généré par leur deux studios en location ayant pour objectif de leur créer effectivement de bons atouts pour l'avenir, puisque les loyers remboursent sagement ces acquisitions, ce déficit aura donc aussi la conséquence de baisser leur revenu fiscal de référence...

le "cadre" gagnant très bien sa vie, les deux loyers remboursant sans effort financier les deux studios initiaux, le salaire de la seconde personne ayant, avant que celle ci ne s'arrete de travailler, générer "l'apport", ce couple a donc pu ensuite acheter la maison qu'il convoitait...

La maison acquise, la seconde personne ne travaillant plus, le foyer fiscal est donc de quatre personnes, les darons et les deux enfants, il n'y a plus qu'un seul et unique salaire, même si il est confortable, les loyers étant des revenus mais n'étant consacrés qu'au renboursement des studios, pour lesquels ce couple va donc faire valoir tout un tas de frais et dépenses pour créer un "déficit" fiscal, ce déficit ayant alors la conséquence d'être déductible de leurs revenus, abaissant ainsi au final leur revenu fiscal de référence...

Avec ce revenu fiscal de référence artificiellement abaissé, et malgré la réalité de leurs revenus, ils pourront donc prétendre à d'autres prestations sur deniers publiques, ou avantages, directes ou indirectes...

Le revenu fiscal du premier couple, bien plus en rapport avec la réalité de leurs vrais revenus, procurera t-il les mêmes avantages que le revenu fiscal de référence artificiellement obtenu par le second couple, si l'on considère la réalité des revenus de celui-ci..?

Cette situation est-elle équitable..?

Lequel de ces deux couples "critiquera" et/ou "se plaindra" si l'on touche à quoi que ce soit de ce qui lui procure ses "avantages"..?

Qui des deux serait vraiment légitimer à s'en plaindre si la façon d'obtenir ce revenu fiscal de référence devait être repensé..?

;)

0 Reco 24/05/2009 à 23:48 par cocoyalex

=)

Ha oui, ce fameux déficit...de plus en plus difficile a créer quand t'as déjà tout fait....Reste plus qu'à investir dans la poignée de porte en or....Et avec trois enfants, donc 4 parts, t'imagines? le seul hic, c'est que les fameuses "prestations sur deniers plublics" je sais pas où tu les trouves???

0 Reco 25/05/2009 à 01:46 par MisterHadley

a écrit : =)

Ha oui, ce fameux déficit...de plus en plus difficile a créer quand t'as déjà tout fait....Reste plus qu'à investir dans la poignée de porte en or....Et avec trois enfants, donc 4 parts, t'imagines? le seul hic, c'est que les fameuses "prestations sur deniers plublics" je sais pas où tu les trouves???
J'imagine que tu as déjà entendu parler du prêt à taux zéro, par exemple...

Tu dis vivre à Paris, tu as surement dû savoir également qu'il existe des prêts similaires réservés aux Parisiens et délivrés par la Mairie de Paris...

Et comme ces deux exemples parmi d'autres sont attribués suivant les ressources annuelles, le revenu fiscal de référence fait partie des conditions, cocoyalex...

http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article=4078

Le revenu fiscal de référence sert aussi pour d'éventuelles subventions, comme pour l'ANAH par exemple...

http://www.logement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=1463

Etc, etc...

Bonne nuit.

0 Reco 25/05/2009 à 17:42 par Bernie

a écrit : Si l'on compare deux couples bien distincts...

Le premier est composé par deux personnes gagnant chacune un salaire, chaque salaire étant indexé sur le smic horaire... Soit le cas de quelques millions de gens, mine de rien...

Ce couple est en location, pour un logement en rapport avec leur revenu fiscal de référence...

Ils ne sont que locataires, ne possèdent aucun bien immobilier...

Avec deux jeunes enfants, ils aimeraient comme une écrasante majorité de gens, acheter une maison avec un jardin pour que leurs gamins puissent y faire un tas de bétises de gamins que le daron s'empresseraient de filmer avec son camescope afin d'avoir de quoi saouler tout le monde aux fêtes de familles que ce couple pourraient donner, entre autres, dans cette maison si ils pouvaient enfin l'acquérir...

Ils s'efforcent donc de ne pas lacher leur rêve et se crêvent pour l'obtenir...

La grande tendance ces derniers temps est même de se trouver deux jobs, le second complémentaire au premier...

Le second couple est composé par deux personnes mais une seule travaille...

Salariée, cette personne gagne un peu plus que le smic horaire, étant passer il y a deux trois ans "cadre"...

La seconde personne ne travaille plus depuis à peu près la même période, il y a aussi deux enfants en bas age, dont les naissances coincident presque avec l'achat que le couple à fait lorsque la personne qui travaille dans ce couple est passée "cadre"...

Les quelques mois que la personne qui ne travaille plus à quand même effectués dans sa boite avant que les enfants n'arrivent lui ont donc permis de se constituer un petit quelque chose pour leur acquisition...

Ce couple ayant finement calculé qu'avec le petit studio qu'il avait acquis "pour l'avenir" très vite après leur rencontre, puis le second qu'ils ont aussi loué dans la foulée, plus le nouveau statut de "cadre" et le salaire qui va avec, leur permettraient d'acheter la maison de leur rêve, surtout si l'un des deux s'arrête de travailler ensuite "pour les enfants"... ;)

Le déficit foncier généré par leur deux studios en location ayant pour objectif de leur créer effectivement de bons atouts pour l'avenir, puisque les loyers remboursent sagement ces acquisitions, ce déficit aura donc aussi la conséquence de baisser leur revenu fiscal de référence...

le "cadre" gagnant très bien sa vie, les deux loyers remboursant sans effort financier les deux studios initiaux, le salaire de la seconde personne ayant, avant que celle ci ne s'arrete de travailler, générer "l'apport", ce couple a donc pu ensuite acheter la maison qu'il convoitait...

La maison acquise, la seconde personne ne travaillant plus, le foyer fiscal est donc de quatre personnes, les darons et les deux enfants, il n'y a plus qu'un seul et unique salaire, même si il est confortable, les loyers étant des revenus mais n'étant consacrés qu'au renboursement des studios, pour lesquels ce couple va donc faire valoir tout un tas de frais et dépenses pour créer un "déficit" fiscal, ce déficit ayant alors la conséquence d'être déductible de leurs revenus, abaissant ainsi au final leur revenu fiscal de référence...

Avec ce revenu fiscal de référence artificiellement abaissé, et malgré la réalité de leurs revenus, ils pourront donc prétendre à d'autres prestations sur deniers publiques, ou avantages, directes ou indirectes...

Le revenu fiscal du premier couple, bien plus en rapport avec la réalité de leurs vrais revenus, procurera t-il les mêmes avantages que le revenu fiscal de référence artificiellement obtenu par le second couple, si l'on considère la réalité des revenus de celui-ci..?

Cette situation est-elle équitable..?

Lequel de ces deux couples "critiquera" et/ou "se plaindra" si l'on touche à quoi que ce soit de ce qui lui procure ses "avantages"..?

Qui des deux serait vraiment légitimer à s'en plaindre si la façon d'obtenir ce revenu fiscal de référence devait être repensé..?

;)
Le sens de ton message me semble limpide. Je crois pouvoir avancer que personne ne conteste le fait de moraliser certaines dérives mettant en danger l'équité sociale.

Sous quel régime que cela soit, communisme, socialisme, libéral ou ultralibéral la perfection n'existe malheureusement pas.

Une prise de mesure entraîne invariablement une possibilité de contournement.
L'on reconnait une société qui progresse démocratiquement à son pouvoir de légiférer selon l'évolution de la société. Une société figée, voire archaïque, ne légifère pas.

Ton exemple fait appel au sens moral. C'est tout à fait légitime de le rappeler.

Est-ce pour autant que toutes les personnes sans revenu élevé passent systématiquement à coté?

Je soumets un exemple que l'on m'a récemment raconté:

Une jeune femme est embauchée dans une entreprise en CDD renouvelé pour un salaire de 1200€.
Depuis son embauche, elle vise un CDI. En toute logique. Lorsqu'un poste en CDI se libère, elle postule et obtient le poste.

Au bout de 3 mois de présence, elle tombe enceinte. Suit le congé de maternité etc. A la fin de son congé de maternité, sans avoir repris le travail, elle fait un deuxième enfant et prend un congé parental de 3 ans. Entre temps, s'étant déclarée seule à élever ses enfants, les organismes sociaux lui attribuent un logement. Elle bénéficie des aides diverses (au logement, allocation parent isolé). Pas d’imposition.
Le papa des enfants habite le même logement, sans avoir été déclaré aux instances. Il travaille de temps à autre d’une façon ponctuelle.

Après 3 ans de congé parental, suivi d'une période de maladie, cette jeune femme reprend son travail depuis le mois de mars dernier. Et annonce qu'elle fera un troisième bébé au mois de juillet prochain, suivi d’un congé parental de 3 ans. Ensuite elle ne réintègrera plus l'entreprise. Elle projette de s'installer en province.

Pendant cette période d’inactivité professionnelle mais par ailleurs productive, avec l'aide de son ami, papa des enfants rappelons le, elle a réussi à investir en l’achat de 2 studios à Paris, mis en location.

Quelle conclusion peut-on en tirer?
Heureusement qu'elle a contribué à la sauvegarde de l'espèce humain français en faisant des enfants?
Qu'elle a poursuivi sa contribution à la consommation donc à l'économie du notre pays?
Que grâce à leurs efforts, 2, voire plus, de personnes ont été logées, sur incitation de l’Etat qui de ce fait se désengage de cette responsabilité en déléguant sur le bailleur privé?
Que l’Etat légitime ces « opportunités » en négligeant son de devoir de contrôle donc de coercition ?
L’absence de contrôle soutient la pérennité de fraudes ?
La liste est exhaustive…..

Pourtant son revenu du départ ne rentrait pas tout à fait dans le cadre de l'ISF.

0 Reco 25/05/2009 à 18:50 par MisterHadley

Cette personne a toujours su les risques qu'elle a pris et prend toujours par les fausses déclarations qu'elle a faite sciemment pour prendre de la thune lui permettant de devenir propriétaire bailleur et d'en vivre, en plus des aides publiques indûment perçues suite aux fausses déclarations...

Il y a un moyen extrêmement simple d'apporter déjà un bon début de solutions à ces "évasions" de thunes publiques volontairement diverties par des gens sans scrupules...

Ne plus simplement exiger la production de l'avis d'imposition, ou de non-imposition sur le revenu...

Mais exiger AUSSI la, ou les, déclaration(s) de revenu(s) en plus de l'avis d'imposition, ou de non-imposition...

C'est simple, rapide, ça ne couterait rien sur les budgets de l'Etat, et ce serait déjà bien moins évident ensuite de pouvoir justifier de l'octroi de telle ou telle aide et tel ou tel avantage...

Avis d'imposition avec un revenu fiscal de référence dérisoire associé à la déclaration d'impot sur le revenu de l'année considérée ayant justement permi ensuite de générer cet avis d'imposition dérisoire...

Si la déclaration de revenu fait donc apparaitre en page 3, par exemple, les "revenus fonciers" de cette personne, ce sera déjà bien moins évident alors de s'imaginer pouvoir prétendre à ces aides indûments perçues, non..?

Si cette personne devait se voir bien gentiment contrôlée, en vertu de ce qu'elle n'ignore aucunement, généralement c'est indiqué sur les documents, style "... s'expose en cas de fausses déclarations à x € d'amendes et à des poursuites pénales, etc, etc... ", il n'est pas à exclure qu'elle trouverait que c'est "dég"... ;)

C'est un excellent exemple en fait... Pointer de son gros doigt boudiné ces salauds d'riches, etc, etc, etc... mais en "oubliant" les autres, la fraude "ordinaire" du tout venant... et qui s'avère calamiteuse en déficit public ensuite...

Celle du " pourquoi je me gènerais, les autres le font bien..."

Message edité 25/05/2009 à 18:51
0 Reco 25/05/2009 à 19:29 par Bernie

Rien à rajouter, entièrement d'accord avec toi.
(Je songe sérieusement à un nain de jardin à ton effigie, d'une taille supérieure à ce qui se pratique d'habitude) :)

0 Reco 25/05/2009 à 19:40 par MisterHadley

Quoi... il y aurait donc un nouveau marché éventuellement porteur sur un biz de nains d'jardins dédiés à ma gloire personnelle..!?

Surement un coup d'vinner..!

Ya des royalties d'prévus pour le modèle original au moins..?

;)

0 Reco 25/05/2009 à 19:51 par pongolo

les voleurs de nains de jardin vont faire leur retour ...

0 Reco 25/05/2009 à 20:00 par Bernie

a écrit : Quoi... il y aurait donc un nouveau marché éventuellement porteur sur un biz de nains d'jardins dédiés à ma gloire personnelle..!?

Surement un coup d'vinner..!

Ya des royalties d'prévus pour le modèle original au moins..?

;)
De ce pas je dépose le brevet!! Et pour tranquilliser pongolo, tout nain à l'effigie de MH sera miné.......

0 Reco 25/05/2009 à 20:03 par Bernie

Forum LaVieImmo.com

Celui-ci te convient? Il s'appelle Martin (le M de MH)

0 Reco 25/05/2009 à 20:07 par MisterHadley

Bon... Bah ça veut surement dire que les royalties me seront très odieusement spoliés, quoi... Tsss...

De toute façon, je retiens cette idée pour justifier mon futur atelier d'où sortiront les modèles exclusifs de nain d'jardin et surtout la fidèle reproduction de sa naine d'jardaine, bah voila..!

Sauf que... Le coté "jardin" ne pourra être que d'intérieur... Hi hi hi hi hi..! :p

0 Reco 25/05/2009 à 20:09 par MisterHadley

Ouais bof...

T'aurais pas un truc plus conforme à l'original quand même, style demi-dieu de la Rome Antique ou quelque chose comme ça..?

Nan parce que là, comment dire... ;)

0 Reco 25/05/2009 à 20:13 par Bernie

a écrit : Ouais bof...

T'aurais pas un truc plus conforme à l'original quand même, style demi-dieu de la Rome Antique ou quelque chose comme ça..?

Nan parce que là, comment dire... ;)
Si, j'ai mais chûûûût, c'est mon jardin secret! :[

0 Reco 25/05/2009 à 20:19 par cocoyalex

:)

Il est vrai que ce nain m'a l'air un peu trop sage.......
En fait, il a l'air d'en avoir deux (des airs)

Message edité 25/05/2009 à 20:20
0 Reco 25/05/2009 à 20:19 par MisterHadley

Ton jardin, peut-etre...

Sauf que le coté secret, c'est un peu dead, là... :)))

0 Reco 25/05/2009 à 20:22 par MisterHadley

je suis quand même sceptique sur un ou deux détails...

C'est à propos de la naine d'jardaine, en fait...

Si le modèle original de la naine en question mesure 1.65m, peut-on alors la considérer comme une naine d'jardaine..? ;)

0 Reco 25/05/2009 à 20:22 par Bernie

a écrit : :)

Il est vrai que ce nain m'a l'air un peu trop sage.......
En fait, il a l'air d'en avoir deux (des airs)
Heureusement que tu as précisé coco!

0 Reco 25/05/2009 à 20:24 par Bernie

a écrit : je suis quand même sceptique sur un ou deux détails...

C'est à propos de la naine d'jardaine, en fait...

Si le modèle original de la naine en question mesure 1.65m, peut-on alors la considérer comme une naine d'jardaine..? ;)
Je ne peux pas te dire, je mesure 1m80......

0 Reco 25/05/2009 à 20:27 par MisterHadley

a écrit : Je ne peux pas te dire, je mesure 1m80......Bah mince... Tu portes des talonettes de bonhomme alors..!? :)))

0 Reco 25/05/2009 à 20:29 par Bernie

Ne fantasmes pas...........

0 Reco 25/05/2009 à 20:30 par MisterHadley

a écrit : :)

Il est vrai que ce nain m'a l'air un peu trop sage.......
En fait, il a l'air d'en avoir deux (des airs)
Un nain d'jardin air-air...

ah là là... Bon, on papote on papote mais ça va être l'heure de stéphane plazza, là, mine de rien... :)

0 Reco 25/05/2009 à 20:31 par Bernie

a écrit : Heureusement que tu as précisé coco!En y regardant de plus près....... ce sont ses pieds, tu as du confondre coco.

0 Reco 25/05/2009 à 20:32 par MisterHadley

a écrit : Ne fantasmes pas...........Aucun risque... les talonettes de bonhomme et les bonhommes qui vont avec ne m'interessent vraiment pas... C'est comme qui dirait incompatible avec ma notion toute personnelle de naine d'jardaine... :)))

0 Reco 25/05/2009 à 20:33 par Bernie

a écrit : Un nain d'jardin air-air...

ah là là... Bon, on papote on papote mais ça va être l'heure de stéphane plazza, là, mine de rien... :)
Tu as raison, je vais regarder Stéphane avec un intérêt certain.......

A +

0 Reco 25/05/2009 à 20:34 par MisterHadley

Tant qu'c'est qu'avec les zoeils... ;)

A+

0 Reco 25/05/2009 à 20:35 par Bernie

a écrit : Aucun risque... les talonettes de bonhomme et les bonhommes qui vont avec ne m'interessent vraiment pas... C'est comme qui dirait incompatible avec ma notion toute personnelle de naine d'jardaine... :)))Je suis sûre que tu as bon goût en matière de naine de jardaine =)

0 Reco 25/05/2009 à 20:38 par MisterHadley

J'ai toujours aimé les stars... ;)

0 Reco 25/05/2009 à 22:29 par cocoyalex

a écrit : ah là là... Bon, on papote on papote mais ça va être l'heure de stéphane plazza, là, mine de rien... :)J'viens de voir la fin, comme quoi y a des jeunes qu'on vraiment des goûts de vieux qui auraient des goûts de chiottes....

Bon alors on en est où dans la décoration de jardin? ce qu'est pas mal aussi, c'est la sculpture d'âne en véritable pierre synthétique qui porte de chaque côté un panier ousqu'on peut mettre des fleurs, et puis quitte à fantasmer, c'est quand même un âne quoi, des fois ça a plus d'arguments qu'un nain, enfin je suis pas spécialiste, mais les allemands adorent....

0 Reco 25/05/2009 à 22:38 par clementine750015

salut bernie la pochetrone
bon alors vive le 15eme
vive plaza et M6
hahahah

0 Reco 26/05/2009 à 21:43 par jeanmarcwinner

vive la courneuve ah ah

Bah, oueps ..... les nains d'jardin ....

mais ... c'est pas la taille qui compte ....

0 Reco 26/05/2009 à 22:12 par copro60

http://fr.news.yahoo.com/4/20090526/tts-france-chmage-unedic-ca02f96.html

639 000 de plus en 2009 (chiffre à la hausse encore une fois ...), voilà qui va contribuer à topper la chute des prix de l'immo