Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

Spécial banques centrales, à suivre

0 Reco 20/07/2007 à 12:37 par goldal

http://online.wsj.com/article/SB118470713201469384.html?mod=home_whats_news_us

Investors in two troubled Bear Stearns Cos. hedge funds that made big bets on subprime mortgages have been practically wiped out, the Wall Street firm said yesterday, in more evidence of the turmoil in this corner of the bond market.

Bear said one of its funds was worth nothing and another worth less than a 10th of its value from a few months ago after its subprime trades went bad, according to a letter Bear circulated and to people briefed by the firm. The Wall Street investment bank -- known for its bond-trading savvy -- has had to put up ...

#########################

From helicopter to hawk (The Economist)

In short, Mr Bernanke has risen to the challenges he has faced. On the other hand, thankfully, he has yet to confront a serious crisis. If the economy stumbles again before inflation is put back in its box, he will face a much tougher test.

http://www.economist.com/opinion/displaystory.cfm?story_id=9516452

##############

Pour M. Trichet, les propos de M. Jouyet sur la Banque centrale "ne sont pas acceptables"

Le ton monte entre l'équipe de Nicolas Sarkozy et la Banque centrale européenne (BCE) au sujet du statut et du rôle de l'institut d'émission. Mercredi 18 juillet, Jean-Claude Trichet a mis en garde depuis Francfort contre les discours français visant à limiter l'indépendance de la BCE qu'il préside. "Toute tentative ayant pour objet de chercher à influencer la BCE dans l'accomplissement de ses missions constitue une violation de l'article 108 du traité européen et que, par conséquent, ces déclarations ne sont pas acceptables", a fait savoir M. Trichet.
Cette mise au point très ferme est une réponse aux propos tenus par le secrétaire d'Etat aux affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, dans un entretien paru le même jour au quotidien International Herald Tribune.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-937219@51-914077,0.html

##########

Investors in two troubled Bear Stearns Cos. hedge funds that made big bets on subprime mortgages have been practically wiped out, the Wall Street firm said yesterday, in more evidence of the turmoil in this corner of the bond market.

Bear said one of its funds was worth nothing and another worth less than a 10th of its value from a few months ago after its subprime trades went bad, according to a letter Bear circulated and to people briefed by the firm. The Wall Street investment bank -- known for its bond-trading savvy -- has had to put up ...

0 Reco 20/07/2007 à 12:39 par goldal

Je lis Agefi que j'apprécie particulièrement.

Ils parlent aussi des subprimes et de l'inflation. Ils sont bien embêtés, les dirigeants des banques centrales.

ECO - USA: la Fed sceptique sur la modération de l'inflation (minutes 27-28/6)

La banque centrale américaine (Fed) s'est montrée sceptique face à la modération récente de l'inflation, jugeant que les chiffres pouvaient avoir été parasités par des facteurs transitoires, lors de sa dernière réunion dont les minutes ont été publiées jeudi.

"Les derniers indicateurs sur les prix à la consommation sous-jacents ont été jugés favorables, mais pas vus comme une preuve convaincante que la récente modération de l'inflation de base doive durer", souligne le compte-rendu de la réunion des 27 et 28 juin.

Message edité 20/07/2007 à 12:40
0 Reco 20/07/2007 à 12:46 par goldal

Crise du "subprime" : des pertes entre 50 et 100 milliards de dollars, selon Bernanke

La tribune (meilleurs morceaux)

La crise liée aux prêts hypothécaires accordés à des ménages peu solvables, appelés "subprime", pourrait entraîner des pertes financières comprises entre 50 et 100 millions de dollars, a estimé ce jeudi Ben Bernanke,

Les économistes s'inquiètent désormais d'une contagion de cette crise à l'ensemble de l'économie.

La perte de richesse des ménages commencera à produire ses effets avec retard. Sous l'hypothèse d'une baisse des prix de l'immobilier de 5 % entre la fin du premier trimestre 2007 et la fin de l'année, suivie d'une stagnation, la consommation ralentirait sensiblement fin 2007 et en 2008 "

http://www.latribune.fr/info/Crise-du--subprime---des-pertes-entre-50-et-100-milliards-de-dollars--selon-Bernanke-~-ID7C603699BA8BED1FC125731D005634DA