Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Café

Nouveau sujet

Un classique à relire : catabulle

0 Reco 14/08/2007 à 15:55 par Ancien9180

Très bonne idée Fanny, il est en effet tr`s incisif, mais très drôle.

0 Reco 14/08/2007 à 16:31 par Ancien12133

certes il n'a pas tord, pour autant je m'interroge sur la distinction à faire entre la bulle internet (qui n'est que du vent) et la pierre (qui est réelle, matérialisée et visible).
Il est vrai que certains logements ont été hautement et injustement vendus très au delà de leur prix réel dans certains arrondissements et d'autres villes.

0 Reco 14/08/2007 à 19:42 par Ancien12133

je continue nous avons été coupés.

....mais qu'est ce que le prix réel si ce n'est la logique de l'offre et de la demande?
un deuxième point m'interpelle, il annonce qu'après enquête il ne voit pas pourquoi le prix augmente à Lyon de façon spéctaculaire car pas de hausse démographique ou autre.
mais que l'on me reprenne si j'ai tord, le nombre de famille divorcés augmente, donc le nombre de ménage également ce qui crée une tension sur le marché mais pas une augmentation de la démographie.
Si vous voyez autre chose.

0 Reco 14/08/2007 à 19:44 par Ancien12133

pardon pour les fautes, j'ai honte.:/

0 Reco 16/08/2007 à 09:57 par Ancien8545

L'augmentation du nombre de foyers pour cause de divorces est un argument pour justifier de l'envolée des prix immo à la fois juste et dans le même temps inexact . En effet, la multiplication des foyers a une limite (remise en couple avec d'autres partenaires, après un divorce dans un certain nombre de cas) qui risque un jour d'être atteinte. L'effet sur la demande de logement peut jouer à la fois sur les petites surfaces (séparation simple) que sur de plus grandes (regroupement de deux individus avec "tribues" respectives). L'impact de la collocation après divorce sur le marché immo, même s'il reste marginal, a peu été étudié mais il se pourrait qu'il prenne de l'ampleur dans les prochains mois avec l'augmentation prévue du coût de la vie et la volonté de conserver un minimum de pouvoir d'achat.
En outre, un des aspects souvent éludé est qu'en cas de divorce, les revenus sont également divisés ce qui réduit d'autant le pouvoir d'achat.

0 Reco 16/08/2007 à 18:44 par Ancien10013

a écrit : pardon pour les fautes, j'ai honte.:/Franchement cela n'est vraiement pas important. Ce qui compte ce sont tes idées, et je les partage.

0 Reco 16/08/2007 à 18:52 par Ancien12133

a écrit : Franchement cela n'est vraiement pas important. Ce qui compte ce sont tes idées, et je les partage.je t'assures que sans fautes c'est mieux.

0 Reco 16/08/2007 à 18:54 par Ancien12133

a écrit : je t'assures que sans fautes c'est mieux.oh purée je recommence

0 Reco 16/08/2007 à 18:55 par Ancien10013

a écrit : je continue nous avons été coupés.

....mais qu'est ce que le prix réel si ce n'est la logique de l'offre et de la demande?
un deuxième point m'interpelle, il annonce qu'après enquête il ne voit pas pourquoi le prix augmente à Lyon de façon spéctaculaire car pas de hausse démographique ou autre.
mais que l'on me reprenne si j'ai tord, le nombre de famille divorcés augmente, donc le nombre de ménage également ce qui crée une tension sur le marché mais pas une augmentation de la démographie.
Si vous voyez autre chose.
Le nombre de foyers n'augmente pas si rapidement que cela, pas au point de créer de la pénurie dans un pays qui construit de plus en plus.

0 Reco 17/08/2007 à 08:52 par Ancien12133

personne ne me gave de ce genre d'analyse, et encore moins une AI. AI qui ont entamés ma confiance en très peu de temps cela dit.
Je tente juste de comprendre certaines choses, par ailleurs il existe un prix du m2 pour les locations si je ne trompe? qui est ce qui le fixe et comment est il fixé?
pour les ventes c'est malheureusement le jeu de l'offre et de la demande. Tout ce que je souhaite c'est que les fous n'arrivent plus à vendre à des prix de gaga.
j'ai un exemple en tête, à Créteil il y a un énorme programme immo neuf vers le lac et bien presque 2 ans plus tard ils n'ont pas tout vendus (4000e le m2 tout de même, et je crois que cela a encore augmenté).
A alfortville pareil la Cogedim n'a pas tout liquidé et vend a des prix faramineux, presque 5000 euros le m2, alors qu'elle a construit et mis en vente en même temps que d'autres qui ont tout vendus à 3200 e le m2.
Donc ces épiphénomènes me laissent esperer mais je peux me brosser je pense.

0 Reco 20/08/2007 à 15:35 par Ancien10013

a écrit : pour les ventes c'est malheureusement le jeu de l'offre et de la demande. Tout ce que je souhaite c'est que les fous n'arrivent plus à vendre à des prix de gaga.On est tous pareils, je vois :):):)