Forum
LaVieImmo.com

Forum Copropriété

Nouveau sujet

GRIGNY 2

0 Reco 16/11/2017 à 09:16 par MisterHadley

J'ai le grand plaisir de vous annoncer... mais pas en exclusivité... =)

L'imminence de la création de la toute nouvelle structure qui va gérer une partie de ce qu'était "GRIGNY 2", dans la ville éponyme de l'Essonne...

Une nouvelle vie va donc commencer pour quelques centaines de personnes...

Et va y avoir du changement, là, c'est sur...

4 fois moins de charges, oui, mais il n'y aura pas que ça comme changements..!

Message edité 16/11/2017 à 09:17
0 Reco 16/11/2017 à 16:43 par MisterHadley

Alors, n'est-on pas transi(e) de pur bonheur, hum..?

0 Reco 18/11/2017 à 17:49 par MisterHadley

Et nous avons maintenant le nom..!

Vous reprendrez bien une coupette pour fêter ça, n'est-ce pas..!?

Allez..!

=)

0 Reco 22/11/2017 à 13:22 par MisterHadley

Ah, mais quelle très belle journée, n'est-ce pas..?

;)

0 Reco 12/12/2017 à 23:54 par Ancien171526

C'est sûr qu'il y a beaucoup à faire pour remettre sur les bons rails les copropriétés de Grigny 2 mais je vous trouve aussi bien optimiste et je ne suis pas sûr du tout que les charges vont baisser comme ça du jour au lendemain !

Dans beaucoup de copropriétés, le problème c'est le niveau des impayés et les dettes, et à moins d'injecter beaucoup beaucoup d'argent public... ça prendra du temps, beaucoup de temps, à éponger !

Les bonnes nouvelles c'est le protocole avec la Lyonnaise qui réduit la dette pour l'eau et le transfert de la video-protection. Ce qui est compliqué c'est la procédure contre la mairie qui est un acteur incontournable...
Un dossier complexe qui n'a pas fini de donner lieu à des procédures et d'enrichir quelques avocats au passage ;)))

0 Reco 13/12/2017 à 00:30 par MisterHadley

Ah, on veut faire de la provoc..!

=)

Mais puisque tu veux faire style de ne pas être au courant, je vais faire comme si aussi, et t'annonce donc ce que tu fais mine d'ignorer, à savoir que GRIGNY 2 n'est plus une "copropriété" depuis 45 ans..!

Et oui, je suis particulièrement optimiste, et j'ai très largement de quoi l'être...

De plus, puisque plus de copropriété, plus de dettes (artificiellement créées de surcroit par de fieffés bras cassés pour mieux s'engraisser dessus)

Il était ainsi créé des "charges" scandaleusement élevées pour un service quasi inexistant, alors qu'il n'y avait plus de copropriété, c'est à dire plus de "syndicat principal", ni non plus de "syndicats secondaires"...

Ces charges artificielles et illégales mettant alors ensuite sur la paille les plus modestes, qui se retrouvaient alors, tout aussi artificiellement, et illégalement, dans des situations financières inextricables, et pour lesquelles des procédures de saisies judiciaires étaient systématiquement engagés contre eux par les "syndics" et autres "administrateurs", les rachetant ainsi à vil prix...

Mais plus de copropriété, c'est aussi plus d'ORCOD IN, puisque plus de Plan de Sauvegarde non plus...

500 millions d'euros d'argent public qu'il n'est plus utile ni légalement justifié de dilapider inutilement par ces mêmes bras cassés...

La mairie n'est rien du tout, à part une victime qui s'est fait refourgué un "lot" qui n'a jamais existé, mais que personne ne va plaindre, puisque elle aura été l'arroseur arrosé... le vendeur n'était plus propriétaire du "lot", celui-ci étant devenu Domaine Public par expropriation 30 ans plus tôt..!

Domaine Public qui est, ne l'oublions pas, inaliénable et imprescriptible...

Mairie dont la responsabilité, en plus de celles d'autres "acteurs incontournables", sera vraisemblablement recherchée dans ce qui est actuellement l'une des plus grosses escroqueries immobilières qu'il y aura eu en France...

A commencer par les Taxes Foncières qu'elle aura fait appeler chaque année, alors qu'il n'y avait plus de copropriété, et que l'emprise de celle-ci - qui n'existait plus depuis 45 ans - était majoritairement constituée par le Domaine Public, alors qu'il est non soumis à la moindre taxation de par sa nature-même..!

La sollicitation de fonds publics, en terme de subventions, plans de sauvegarde, ORCOD IN, pour une copropriété qui n'existait plus depuis 45 ans et le financement de son projet mégalomane de géothermie, dont les journaux se font ces dernières semaines les échos de toutes les canalisations (flambant neuves) qui cèdent les unes après les autres...

Et malgré ce que tu affirmes, c'est maintenant un dossier ultra light et limpide...

Qui ne donnera lieu à aucune procédures "complexes", puisqu'encore une fois, sans copropriété, il n'y a rien, tout bêtement : pas de contrats, pas d'engagements, pas de budgets, pas de dettes, pas d'impayés... pas de client(s) pour la très couteuse géothermie...

Pas d'administration judiciaire non plus... puisqu'il est impossible d'administrer une personne morale qui n'existe plus depuis 45 ans...

Par contre, oui, d'excellents avocats pénalistes auront surement de quoi encaisser de très confortables honoraires, parce qu'il va bien falloir que les responsables de cette monumentale arnaque se défendent ensuite, j'imagine...

Mais ça, cela ne nous regarde pas, c'est à la Justice de faire son travail...

En bref, une exceptionnelle année 2018 s'annonce..!

Voici ce qui te le prouve

;)

Message edité 13/12/2017 à 01:30
0 Reco 13/12/2017 à 11:16 par Ancien171526

Bonjour,

Mon commentaire n'avait rien de provocant non.
Je n'habite pas Grigny 2 et vous connaissez sans doute bien mieux ce dossier que moi. Si les choses s'arrangent et deviennent limpides, si les charges sont divisées par 4, tant mieux !

En attendant, je peux vous assurer qu'il y a encore des copropriétés sur Grigny 2 puisque j'y ai des clients et la dernière fois que j'ai vu les comptes c'était pas aussi joyeux. Mais gardez votre optimisme !!! Joyeuses fêtes :-)

0 Reco 13/12/2017 à 11:37 par MisterHadley

Andre78fra écrit : Bonjour,

Mon commentaire n'avait rien de provocant non.
Je n'habite pas Grigny 2 et vous connaissez sans doute bien mieux ce dossier que moi. Si les choses s'arrangent et deviennent limpides, si les charges sont divisées par 4, tant mieux !

En attendant, je peux vous assurer qu'il y a encore des copropriétés sur Grigny 2 puisque j'y ai des clients et la dernière fois que j'ai vu les comptes c'était pas aussi joyeux. Mais gardez votre optimisme !!! Joyeuses fêtes :-)
Toujours ta provoc... ;)

Et bien, non, tu n'as pas de "clients", puisqu'il n'y aura jamais eu le moindre "syndicats secondaires" de légalement créés...

Après, que tu fourgues ton logiciel à des "syndics" qui officient là-bas, en toute illégalité, ça, je ne dis pas...

Mais il y en a qui ont déjà plié bagages devant l'évidence... ;)

Pour qu'un "syndicat secondaire" puisse légalement exister, il faudrait que l'ensemble des "copropriétaires" concernés par cet éventuel syndicat "secondaire" le décident eux-mêmes dans le cadre d'une AG spéciale les réunissant eux exclusivement...

Et qu'il y ait également un règlement de copropriété qui leur soit propre...

Or, à GRIGNY 2, bah... voila, quoi, hein... =)

De plus, je rajoute qu'il n'y a plus aucune "copropriété" depuis 45 ans, c'est d'Ordre public, et pour cause d'Utilité Publique...

Donc, non, navré pour toi, mais tes clients ne représentent en réalité absolument personne... et leurs responsabilités pourraient être assez vite maintenant engagées s'ils devaient continuer de le prétendre...

Puisque sans "syndicat principal", il ne peut y avoir aucuns syndicats "secondaires", évidemment..!

Le premier étant obligatoire pour que puisse exister les seconds.

=)

Message edité 13/12/2017 à 11:43
0 Reco 13/12/2017 à 11:43 par Ancien171526

Oui, c'est ça, c'est bien...

En attendant, il y a bien des parties communes dans les immeubles de Grigny 2, des ascenseurs avec des contrats de maintenance, des factures d'électricité, du nettoyage, des fournisseurs à payer... et puis des travaux à décider, à voter...

Ce n'est pas un problème d'existence juridique mais des questions pratiques et quotidiennes. Allez, je vous laisse à vos convictions ;-)

0 Reco 13/12/2017 à 11:45 par MisterHadley

Andre78fra écrit : Oui, c'est ça, c'est bien...

En attendant, il y a bien des parties communes dans les immeubles de Grigny 2, des ascenseurs avec des contrats de maintenance, des factures d'électricité, du nettoyage, des fournisseurs à payer... et puis des travaux à décider, à voter...

Ce n'est pas un problème d'existence juridique mais des questions pratiques et quotidiennes. Allez, je vous laisse à vos convictions ;-)
Si tu t'imagines être plus malin qu'une Ordonnance d'Expropriation pour cause d'Utilité Publique, exécutoire, et publiée au fichier immoblier, et donc, opposable à tous, y compris à toi, c'est ton choix, hein...

GRIGNY 2 aura eu son lot de "professionels" comme toi, t'inquiètes...

=)

Sauf que tout ce que tu dis, justement, caractérise une bonne partie de l'escroquerie en bande organisée, détournement de fonds publics, j'en passe et des pires, que subissent les résidents de GRIGNY 2, puisque sans syndicat de copropriété, sans règlement de copropriété, plus rien n'est possible...

Comment définir quelle est l'emprise de la "copropriété", sans EDD..?

Comment décider de tel truc ou de tel autre sans AG..?

Comment définir les modalités de tout et n'importe quoi, y compris les "parties communes", les "services", les acquisitions de logiciels... ;) sans règlement de copropriété..?

Y a t-il un conseil syndical pour contrôler la gestion du syndic, et donner son éventuel avis sur l'utilité d'avoir tel service, ou de ne pas l'avoir, s'il n'y a pas de règlement de copropriété..?

Etc, etc, etc...

Donc, malgré ce que tu affirmes, non, c'est prioritairement une question juridique, justement...

Puisque déjà, sans copropriété, sans EDD, sans règlement de copropriété : pas de lots..!

Évidemment pas de syndics, ni d'administrateurs, puisqu'il n'est pas légalement possible de représenter une personne qui n'existe pas..!

Mais je comprends que ça puisse t'arracher la tête, là, c'est sur..!

Mais adresses-toi aux "acteurs incontournables", ils te le confirmeront... ;)

Message edité 13/12/2017 à 12:05
0 Reco 13/12/2017 à 12:05 par Ancien171526

Votre style et votre agressivité ne me donnent pas envie de poursuivre cet échange.

Message edité 13/12/2017 à 12:05
1 Reco 13/12/2017 à 12:11 par MisterHadley

Andre78fra écrit : Votre style et votre agressivité ne me donnent pas envie de poursuivre cet échange.C'est normal, et tu auras vraisemblablement énormément de mal à t'asseoir pour très longtemps.

Quant à l'échange, je ne vois pas ce que tu auras apporté à une situation de faits qui ne souffre d'aucune discussion, puisque c'est un fait indiscutable, que tu contredis - libre à toi - mais que tu ne peux contredire sans passer pour un margoulin de première, qui essuie ses pompes sur la loi de 65 - d'Ordre public - et une décision de Justice rendue pour cause d'Utilité Publique...

Donc, ton discours, malheureusement, les résidents de GRIGNY 2 l'entendent depuis des années à leur détriment...

Ce que tu tiens à être comme de "l'agressivité" n'est simplement que la joie et l'immense bonne humeur qui est la mienne, après des années de combativité pour faire tomber - et en un seul coup - l'ensemble de ce qui est actuellement l'une des plus grosses escroqueries immobilières qu'il y aura eu en France...

Dois-je donc en déduire que tu ne veux pas de coupette de la victoire des très grands jours..?

=)

0 Reco 26/11/2018 à 03:34 par mtex75

Bonjour, concernant cette nouvelle situation a grigny 2, ca semble être positif , soyons en ravi pour les résidents. D'autre part , je suis assez curieux sur cette notion que la. Copropriété n'existe pas, ou n'aurait pas existé légalement..., dois je en déduire que : pas de copropriété , pas de copropriétaires..., ce n est pas où plus du privé...?? Je m excuse pour mon ignorance mais j'aimerais être un peu plus éclairé sur l état d un des plus gigantesque ensemble immobilier de France.

Mister Hadley pourra certainement étaler sa connaissance sur grigny 2.

AU plaisir , merci

1 Reco 26/11/2018 à 09:17 par MisterHadley

C'est très simple à comprendre, en fait : une copropriété "multi-sites", ça n'existe pas en droit français..!

C'est à dire qu'une copropriété doit obligatoirement avoir une assise foncière constituée, tout aussi obligatoirement, par des parcelles contigües...

Le Syndicat des Copropriétaires de GRIGNY 2 a toujours eu son siège social sis 2 place Henri Barbusse...

Il s'avère donc qu'il est physiquement séparé, et enclavé, par le Domaine Public, de toute part : communal avec la Route de Corbeil qui appartient au DP de la ville de GRIGNY, départementale, avec la RD310, classée de surcroit à fort trafic par Décret, DP appartenant au département de l'Essonne, et enfin, par le RER D, DP ferroviaire qui appartient à la SNCF, et donc, indirectement à l'État...

Tous les documents qui le prouvent sont officiels, publics, et librement consultable - et gratuitement - à qui s'en donne simplement la peine...

Et il n'y a rien d'extraordinaire dans la démonstration juridique, il s'agit tout aussi simplement d'appliquer les lois en vigueur, ni plus, ni moins..!

Ce qui implique qu'à la vue, et au constat de cette situation de faits - définitifs et irréfutables - le SDC de GRIGNY 2 ne comporte en réalité que la Place Henri Barbusse, le centre culturel Sydney Bechet, et le centre commercial...

Tout le reste n'est pas inclus dans l'assise foncière du dit syndicat, et ne peut aucunement en faire partie légalement, puisque le DP sépare le siège social de toujours du SDC de GRIGNY2 de tout le reste...

Le DP étant imprescriptible, inaliénable, etc, etc, et ne peut en aucune façon être constitutif de "parties communes" du SDC de GRIGNY2 qui ne comporte donc, légalement, absolument AUCUN bâtiments à usage d'habitation dans son assise foncière...

Que toute personne vérifie de par elle-même : tous les documents qui le prouvent sont officiels, publics, et librement consultables...

Encore faudrait t-il les consulter, et surtout, vouloir le faire...

Et c'est ainsi depuis 46 ans : "GRIGNY2" n'a en réalité déjà plus aucune existence légale, et n'aura d'ailleurs jamais été conçu dès son origine pour être la soi-disant "2ème plus grande copropriété d'Europe", puisque dans son Règlement de Copropriété, page 6 et page 8, il aura toujours été prévu que des que telle ou telle parties communes seraient - comme prévu depuis toujours - classées dans le Domaine Public, elles ne seraient évidemment plus des "parties communes" à l'ensemble immobilier...

C'est écrit noir sur blanc dedans..! Là encore, encore faudrait-il le lire, et surtout, vouloir le lire...

Pour les "syndicats secondaires" : le centre commercial est le seul "syndicat secondaire" qui existe légalement, puisque le seul à disposer d'un Règlement de copropriété "secondaire", et à être inclus dans l'assise foncière réelle du syndicat "principal"...

Tous les autres "syndicats secondaires" ne sont que du pur vent, pour la simple et bonne raison qu'il ne peut exister de syndicats "secondaires" s'ils n'émanent pas déjà d'un "syndicat principal"...

Et comme il n'y a plus de "syndicat principal" (SDC de GRIGNY2) depuis déjà 46 ans, il n'y a donc pas de "syndicats secondaires" non plus, évidemment.

Mais perso, si j'avais du être un décideur de tout en haut de ces trente dernières années, j'aurais pris la peine de vérifier - et gratuitement donc - avant d'y déverser ensuite plus de 800 millions d'euros d'aides publiques...

Message edité 26/11/2018 à 09:48
0 Reco 26/11/2018 à 09:31 par MisterHadley

La toute nouvelle structure évoquée dans ce sujet a bien été créée il y a maintenant 6 mois, mais ne concerne actuellement que 484 logements sur les 4985 qu'il y à là-bas au total...

484 logements qui ne sont plus maintenant soumis juridiquement au statut du régime de la copropriété, puisqu'au visa de l'alinéa 2 de l'article 1er de la loi n°65-557 du 10 juillet 1965, ils bénéficient d'une "organisation différente" qui les en exclue d'office, et donc, les sauve et les protège du désastre.

Elle pourra malgré tout monter jusqu'à à peu près 1000 logements, mais pas plus, puisque justement, le Domaine Public matérialisé par la RD310, DP départementale, ne lui permettra pas juridiquement d'aller plus loin... ;)

Message edité 26/11/2018 à 09:35
0 Reco 26/11/2018 à 10:46 par MisterHadley

Je rajouterai également que cette toute nouvelle structure créée il y a 6 mois a vocation à porter la création d'une nouvelle commune, après scission d'avec la ville de GRIGNY...

4 fois moins de charges...

2 fois moins d'impôts locaux...

Et nous avons dès à présent la possibilité d'aller encore bien plus loin en terme de performances sociale, écologique, et surtout, financière...

Nous avons développé - par principe - deux périmètres différents relatif à cette nouvelle commune en devenir...

L'une comporte 484 logements, l'autre les quasi 1000 logements...

Dans les deux versions, nous aurons la possibilité de créer de surcroit une bonne soixantaine d'emplois - dans le secteur privé - et de faire que cette nouvelle commune se finance ensuite elle-même sereinement en vitesse de croisière...

Cette toute nouvelle structure - et par extension cette nouvelle commune en devenir - a donc une véritable vocation et une utilité publique...

Si nous revenons à la logique du promoteur à l'origine de la création de "GRIGNY2" en 1969, il y a deux types d'immeubles différents...

La séparation de toujours étant justement la RD310, DP départementale, entre ces deux types d'immeubles...

L'unité architecturale est d'une logique implacable, dans la version de la nouvelle commune à 1000 logement, puisqu'elle absorbe ainsi la totalité d'un des types de bâtiments historiquement créés...

Parfaitement desservie par les transports, et le DP auquel elle accède de façon direct sans autre forme de modification à prévoir, elle garantira la véritable résurrection d'une partie non négligeable de ce territoire (volontairement) sinistré depuis toujours...

Ce n'est maintenant plus qu'une simple question de paperasses, et de délais (excessivement longs) pour que nous passions alors aux étapes suivantes...

Les unes après les autres, sachant que tout ça est quand même d'une exceptionnelle complexité, surtout pour faire en sorte que ce soit in fine d'une déconcertante simplicité pour les résidents et futurs administrés...

Nous allons donc remettre une bonne fois pour toute les compteurs à zéro, et repartir cette fois-ci - comme si c'était depuis l'origine en 1969, les erreurs en moins - d'une feuille vierge, avec des bases saines et solides, garantissant un avenir aux résidents de cette toute nouvelle structure, et administrés de cette toute nouvelle commune...

Nous démontrerons qu'avec des moyens financiers (mesurés) de départ, il est réellement possible de redynamiser très concrètement un territoire socialement sinistré, pour en faire un pôle d'excellence, qui ne sera plus perverti par la tentation de solliciter des pouvoirs publics et autres assimilés, "subventions", aides "exceptionnelles" et autres financements divers et variés, pour tout et n'importe quoi ensuite...

Nous serons financés une seule fois à la création, et ensuite, nous serons alors un exemple de réussite, nous auto finançant, le tout en ayant un cadre de vie diamétralement opposé au tas d'm.rde que l'on nous propose actuellement comme seule "solution" si nous n'étions pas intervenu nous-même ici...

Et tout ça, pas en 2030, cela va sans dire...

Message edité 26/11/2018 à 11:07