Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Fiscalité

Nouveau sujet

ACHAT RESIDENCE SECONDAIRE PORTUGAL

0 Reco 19/03/2008 à 16:09 par FILISPOT

Bonjour,
Nous souhaitons acquérir une résidence secondaire au Portugal. Nous avons déjà démarché les banques présentes sur le sol Portugais et en France. Sur notre premiére analyse, nous constatons qu'il n'y a pas photo entre les crédits proposés au Portugal (que du taux variable avec plein de clauses particulières d'une complexité telle que l'on ne se sent vraiment pas en sécurité avec des crédits et des banques comme çà !!!) et les crédits proposés en France (taux fixe, encadrés dans le cadre de la loi française, quoi de plus sécurisant !). Par contre, là ou l'on bloque c'est sur la manière dont cela se passera lorsque l'on aura signé la promesse d'achat. Certaines banques disent qu'elles s'occupent de tout avec leurs relais au Portugal, d'autres nous conseillent de faire appelle sur place au Portugal à un "solicitador" afin de mener à bien notre projet. Vous qui avez acheté au Portugal, merci de nous faire part de votre expérience. Merci d'avance.


2 Reco 19/03/2008 à 18:58 par delahaye

ton notaire est ton ami !

Message modéré 20/05/2015 à 14:33
2 Reco 19/03/2008 à 21:38 par rustyyd

La banque en france elle te prnd quoi comme garantie ?
une hypothèque sur un bien en france parceque ça m'etonnerait qu'ils prennent une hypothèque sur un bien sis au portugal

Message modéré 20/05/2015 à 14:33
2 Reco 07/03/2010 à 00:06 par georges4

Nous avons également acheté un appartement au Portugal (à l'ouest de Lisbonne).

Pour ce qui est du financement, nous avons mis en concurrence des banques évidemment en France mais également au Portugal. Finalement, en négociant bien, nous avons souscrit notre prêt auprès d'une banque britannique de premier plan.
Pour ce qui est des garanties, il n'y a pas que l'hypothèque. Il y a la caution.

Il n'y a aucun intérêt à passer par un "solicitor". Vous pouvez passer par un cabinet d'avocats d'affaires ou une étude notariale ou un conseil en immobilier.
Nous avons pris un cabinet d'avocats d'affaires pour établir l'acte et les formalités, réalisés en à peine 2 mois (là encore les taxes et honoraires sont moins élevés qu'en France).

En tout cas, nous sommes heureux d'avoir réaliser notre projet d'acquisition de résidence secondaire, comme nous le voulions et de profiter d'un cadre de vie exceptionnel sous le soleil. Nous venons de rentrer des vacances de février avec déjà l'impatience d'y retourner pour Pâques !

Message modéré 20/05/2015 à 14:34
0 Reco 04/11/2012 à 13:22 par bianca45

bonjour
nous sommes retraiter et sur le point d'acheter une maison au portugal quel est le montant des frais de notaire , et doit on prendre notre notaire en france ou un au portugal . nous ne voudrions pas faire une erreur cette maison sera sans doute notre dernier achat .
comme nous ne parlons pas le portugais les transactions vont etre difficile.
je vous remercie de votre reponse

a bientot de vous relire

3 Reco 18/12/2013 à 01:20 par MisterHadley

Réputé pour sa qualité de vie, le Portugal bénéficie d’un ensoleillement maximal (près de 320 jours par an). A 2 heures d’avion, nombreux sont les ménages et les retraités actifs qui envisagent de saisir leur chance et de goûter à la douceur de vivre portugaise. La dernière étude présentée par le Forum Economique Mondial, fin mars 2013, classe le Portugal en 7ème position sur les 140 pays notés pour la qualité de l'accueil de leurs touristes.

Enfin, le Gouvernement Portugais a choisi de faciliter l'accès à la propriété et depuis janvier 2013, un nouveau régime permet aux non-résidents au Portugal de bénéficier d’avantages fiscaux très compétitifs comme une imposition à 0% sur certains revenus perçus à l’étranger (comme les retraites) et 20% de taux d’imposition sur les revenus d’activités professionnelles au Portugal.

Alors, finalement, pourquoi secondaire, cette résidence, hum..?

;)

1 Reco 18/12/2013 à 08:56 par marc19

C'est quand même drôle parce que , pas plus tard qu'hier , mon couvreur , portugais à 2 ans de la retraite, venu remettre une ardoise ,
m'a dit qu'ils ne comptaient pas , sa femme et lui, revenir au Portugal , qu'ils étaient beaucoup mieux en France .

A tort ou a raison , comme quoi ................................
avoir une résidence secondaire est une chose mais...............................

1 Reco 18/12/2013 à 11:10 par MisterHadley

C'est normal, c'est pour les non-Portugais, surtout, que c'est grave avantageux... ;)

0 Reco 18/12/2013 à 11:19 par MisterHadley

"Les pensions de source étrangère : une double exonération potentielle

Par ailleurs, les pensions de source étrangère perçues par les résidents non habituels peuvent être totalement exonérées d’IRS au Portugal si :

- Ces pensions sont effectivement imposées dans l’État de la source en application des règles prévues par la convention fiscale ; ou si,
- Ces pensions versées à l’étranger ne sont pas finalement de source portugaise (par exemple si l’établissement payeur étranger a son siège, sa direction effective ou dispose d’un établissement stable au Portugal).

Dès lors que les pensions ne peuvent être considérées comme attribuées par le Portugal, elles seront totalement exonérées d’IRS au Portugal. Par conséquent, ce dispositif permet souvent d’aboutir à une double exonération dans l’État de la source et au Portugal, dans la mesure où la plupart des conventions fiscales conclues par le Portugal, sur la base du modèle OCDE, prévoient une imposition exclusive de l’État de résidence du contribuable en ce qui concerne les pensions privées. Seules les pensions publiques sont, en principe, exclusivement imposables dans l’État de l’organisme payeur.

Ainsi, la convention fiscale conclue entre la France et le Portugal attribue le droit exclusif d’imposer les pensions privées à l’État de résidence. Les personnes pouvant résider plus de 183 jours au Portugal et n’ayant jamais été résidentes fiscales portugaises durant les cinq dernières années pourront donc bénéficier du statut de résident non habituel au Portugal. Dans ces conditions, les pensions de retraite privées de source française ne seraient pas imposables en France et seraient en outre exonérées au Portugal."

Tiré de cette source très spécialisée sur la question:

http://www.august-debouzy.com/fr/flash/00771-flash-droit-fiscal.html

Alors, marcuccio, elle est pas belle, la vie, hum..?

^^

Et ya pas que la vie qui le soit...

;)

Allez, tous en coeuuuur..!!!

Could you be loooooooved...!!!

=)

0 Reco 21/06/2017 à 23:44 par jmenfouspas

Réhabilitation à Mouraria, entre rêve et cauchemar
L’expérience d’un suisse venu s’installé à Lisbonne

Je suis venu de Suisse pour habiter la capitale la plus ensoleillée d’Europe et j’ai acheté sur plan un appartement dans un ancien immeuble entièrement restauré qui s’annonçait merveilleux : au centre historique de Lisbonne dans le typique quartier de Mouraria berceau du Fado, avec jardin et piscine pour les résidents.
Inutile de préciser que le prix de ce genre d’appartement considéré comme faisant partie du segment luxe, est très cher pour Lisbonne et que dans la grande majorité les acheteurs sont étrangers tout comme moi, suisses, français, suédois, brésiliens, sud africains…
Ma première déception durant la longue phase de travaux fut de constater que ce développeur pourtant très connu aux noms de Maison au Portugal ou Libertas, n’a montré ni considération, ni le moindre sens du service malgré mon paiement complet en avance. Par exemple, j’ai dû lutter comme un damné pour obtenir un parquet de couleur différente que le pin standard (qui présente une faible densité, donc une qualité plutôt médiocre de résistance). « Trop compliqué ! » Me répondait-on. Ah bon, poser un parquet différent c’est compliqué ?? Ils ont donc préféré poser leur parquet en pin, et ensuite j’ai dû tout faire décoller et jeter pour reposer le mien… très logique. Ayant acheté d’autres appartements à Lisbonne, je peux certifier que pour les autres développeurs, choisir son parquet ne posait strictement aucun problème. Je vous fais grâce de bien d’autres détails qui ont attestés de la pauvreté misérable du sens du service de Maison au Portugal Libertas. Je vous jure qu’au Mc Donald de Rossio on est incomparablement mieux considéré qu’en tant qu’acheteur à plusieurs centaines de milliers d’euro chez Maison au Portugal Libertas ! Je me suis ainsi senti humilié durant toute la durée des travaux par des gens manifestement débordés par leurs nombreux chantiers en cours et manquant cruellement de respect pour leur client. J’ai eu la faiblesse de penser que mes capitaux suisses qui participaient à l’embellissement de Mouraria seraient marqués en retour d’une certaine reconnaissance, et bien, j’ai vite déchanté !
Maison au Portugal Libertas a terminé avec plusieurs mois de retard mon appartement, sans que je ne touche aucune indemnité (pour cela, il aurait fallu que je résilie la promesse et perde donc mon appartement), mais sans toutefois terminer la partie parking piscine. Je passe les défauts de l’appartement, dont un balcon qui a une pente négative, soit en cas de pluie, l’eau rentre directement dans la maison… ou encore la cabine de douche sans aucun carrelage, il paraît que c’est un concept d’un fameux architecte de Lisbonne très demandé ! Evidemment, après trois jours la peinture se craquelait partout, vous imaginez de la peinture dans une cabine de douche… j’ai insisté pour mettre du carrelage, mais non, il ont remis une couche de peinture. Qui elle aussi a craquelée. La troisième fois fut la bonne, mais j’ai dû payer moi même un carrelage qu’ils ont péniblement fait poser par un ouvrier roumain. Ah oui, le peintre était pakistanais si jamais… Chez Maison au Portugal Libertas, apparemment on ne se soucie pas de donner du travail aux jeunes talents portugais…
Aujourd’hui, je n’ai toujours pas pu signer les papiers pour la partie parking piscine, cela fait donc 6 mois de retard par rapport à la promesse (que j’ai payée 100% d’avance rappelons-le). Ah, j’ai demandé quand est-ce que je peux signer ? Pascal Gonçalves, le board member de Libertas, ne répond pas. Et aujourd’hui, c’est le chaos dans la propriété. Maison au Portugal Libertas nous laisse profiter de la piscine et du parking, mais n’administre rien. Ne gère rien. A ce jour, plusieurs mois après la remise des clés de l’appartement, on n’a toujours pas de local poubelle, un sac éventré a été jeté parmi d’autres détritus dans le parking, les escaliers menant à la piscine sont d’une saleté répugnante, on trouve un peu partout des mégots de cigarette ou bouteille de bière, y compris dans la piscine, le joli jardin pas entretenu a le gazon désormais brûlé et le chêne nouvellement planté est en train de mourir. On entre dans la propriété et à la piscine comme dans un moulin, aujourd’hui un toxicomane a été filmé dans mon couloir par ma caméra de surveillance en train de fouiller partout… Je l’avais repéré en face de l’immeuble quelques semaines auparavant, en train de se préparer une pipe de crack… Super !
Pourtant, j’envoie des emails presque quotidiennement à M. Pascal Gonçalves de Libertas Maison au Portugal. Il ne répond pas. Ils en ont donc rien à foutre pour parler en bon français. Ils ont pris mon argent et maintenant débrouillez-vous ! Pas d’administrateur ? C’est normal. Un toxico dans la propriété ? C’est aussi normal. Des ordures qui traînent partout ? C’est encore normal donc…
Et pourtant il était beau le projet de Rua dos Lagares à Mouraria. Quelle belle façade ! Quel beau jardin en terrasse ! Mais que c’est triste qu’il soit géré de façon aussi médiocre par des gens qui, tout pousse à le croire, ne pensent qu’au fric, alors qu’il y aurait beaucoup de jeunes portugais qui auraient à cœur de travailler dure et bien, avec passion, comme j’en ai aussi rencontrer. Mais pas chez Maison au Portugal Libertas, c’est certain !

0 Reco 22/06/2017 à 06:03 par MisterHadley

Les bonnes affaires au Portugal, c'était il y a 5 ans, voir même un chouia avant...

Maintenant, c'est un tantinet corrompu par les Français qui s'y sont installés, et qui essaient de se faire des c.uilles en or sur le dos de leurs compatriotes qui veulent maintenant s'y établir...

Un truc tout bête pour s'en apercevoir : le prix des locations de voitures...