Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Fiscalité

Nouveau sujet

IFB pas terrible, adomos pas mieux

0 Reco 30/10/2007 à 18:29 par Ancien17403

... c'est la qquestion que l'on peut se poser ?

car le metier a l'air d'etre le meme, sur la soit disante gestion de patrimoine qui repose en fait sur des ventes d'appartements que les gens n'iront jamais voir, payes tres chers et loin de tout....que dire sur les loactaires qu'il faudra trouver...au dela des garanties de l'assurance

les apparts proposes sont souvent fin de programme, queue de programme, plein nord, rdc....payes bien plus par les promoteurs qui veulent s'en defaire (essayez de leur demander un denier etage grande terrasse expo plein sud ....,)

les conseillers ne sont que des vendeurs, "de moquette" j'ai lu sur le forum boursorama, qui n'ont fait aucune etude de fiscalite et qui sont payes a la commission, apres formation en 3 jours !

une operation borloo ou robien s'effectue en priorite dans une ville ou vous pourrez louer et surtout revendre un jour

avec un promoteur serieux qui vous proposera du choix et pas le dernier appart qui vient "subitement et miraculeusement" de revenir en stock

mon conseil : choisissez un pro independant de la gestion de patrimoine, un fiscaliste, un vrai

faby


1 Reco 13/11/2007 à 09:11 par Ancien18267

=)
Salut
Pourquoi parlez de defisc si tu n'y connais rien ? tu as lu sur bourso, ok mais tu as lu quoi au juste ?
Ce qui t' interressait , ceux qui dénigrent la profession !!!!!!!! mais regarde un peu sur d'autres forum
beaucoup sont très contents .
SALUT

0 Reco 26/11/2007 à 10:19 par Ancien17403

Bonjour carpediem
Je ne sais pas si faby s'y connait ou pas
Moi et sans dénigrer, c'est du vécu car j'ai été reçue par un commercial sympathique d'adomos le cheveu peut -être un peu long, il n'y connait rien apparemment en fiscalité, c'est certain. Il a éludé toutes mes questions techniques. Son seul but, me faire revenir pour un second rdv?
Moi : 47 ans, clerc de notaire j' y suis rompue depuis quelques années à ces points techniques
Lui : commercial jeune, un texte presque par coeur, pour me convaincre d' investir loin avec des loyers faibles alors qu'en région parisienne ou lyonnaise je paierai à peine plus cher mais avec un loyer bien supérieur. A terme je revendrai aussi je pense, bien plus facilement
Ma conclusion : pourquoi se baptisent ils conseillers ou spécialistes en défiscalisation, alors qu'ils ne sont que des vendeurs? Moi je vais la faire toute seule pas loin de chez moi, mon opération borloo, je ne veux pas prendre de risques.
Camille

0 Reco 01/12/2007 à 09:22 par Ancien11480

...une part de risque?faut lire les brochures d'IFB!!!..investissements sans risques, rentabilité assurée, 99% de locataires, garanties multiples etc..

au fait, çà s'appelle comment, quand on vend un investissement spéculatif sans informer le client, et qu'on se prétend créateur de patrimoine??

doivent pas avoir bien lu la loi de sécurité financière de 2003, ces boites là, ou s'assoir dessus
^^

0 Reco 01/12/2007 à 09:25 par Ancien11480

..capediem, merci de nous communiquer les liens internets de clients contents de leurs De Robien, du moins avec packages..mon google doit être détraqué

1 Reco 28/12/2007 à 10:12 par Ancien19896

a écrit : JE VIENS DE SIGNER UNE RESERVATION AVEC IFB,JE NE SUIS NI PASSER AU NOTAIRE NI RECUS D OFFRE DE PRET POUR LE MOMENT.
APRES TOUT CE QUE J AI LU JE VAIS ANNULER?Y AURA T IL DES CONSEQUENCES DUT A LA SIGNATURE DE LA RESERVATION.

MERCI POUR CE FORUM ET VOS INFOS
Aucune conséquences, logiquement, tu es coincé si tu as signé chez lz notaire

0 Reco 30/12/2007 à 09:45 par Ancien19896

a écrit : MERCI ECONO.J AI ENVOYE LE COUPON DE RETRACTATION.
JE VIENS D APPRENDRE QUE LES 7 JOURS DE RETRACTATION SONT EFFECTIF A PARTIR DU MOMENT OU J AI RECU PAR LETTRE RECOMMANDEE AVEC A R ,L ACCEPTATION DE L OFFRE SIGNEE PAR LE PROMOTEUR.
N AYANT PAS ENCORE RECU CE RECOMMANDEE JE SUIS DANS LES TEMPS.
VISITEZ CE BLOG IL EST TRES INTERESSANT SUR LES SURPRISES QUE L ON PEUT RENCONTRER> http://www.dhinne.com/
Très intéréssant ton lien Phil, Mais attention :tout projet DE ROBIEN NE SE TERMINE DE LA MEMEM FACON.

Je connais beaucoup de gens qui l'on fait et qui sont ravis....

Tout dépends de ta situation et de tes objectifs vis a vis de ce projet.

A bientot

0 Reco 16/11/2008 à 16:50 par Ancien25109

http://info.france2.fr/complement-denquete/emissions/47895559-fr.php

Après Que choisir, Complément d'enquête pointe du doigt la méthode de vente d'IFB

0 Reco 26/11/2008 à 13:27 par Ancien28830

Malheureusement ce type de comportement (IFB & consorts) met l'opprobre sur toute une profession. Et pourtant... les lois fiscales sont des outils pertinents pour dynamiser ses placements et l'immobilier est un exemple rare, connaissez-vous un placement où des tiers participent au financement ? les tiers, le fisc bien sur le locataire. Aujourd'hui la crise est une chance pour les gens clairvoyants qui n'ont pas oublié qu'à la retraite ils auront au mieux la moitié de leur revenu. Une chance car les promoteurs font les soldes et qu'il y a de très belles opportunités et une chance car il existe des gens compétents dans ce métier dont la motivation première n'est pas la commission (de 5% à 12% et voir plus selon les promoteurs et les produits verreux) mais la satisfaction de leur client. Mesdames et Messieurs je vous salue.

1 Reco 26/11/2008 à 14:19 par Ancien25109

a écrit : Malheureusement ce type de comportement (IFB & consorts) met l'opprobre sur toute une profession.Oui, enfin, parmi tous les CGP "indépendants" qu'on trouve un peu partout, bcp d'entre eux ont fait parti de ces réseaux par le passé. Maintenant que le scandale a éclaté, ils crachent dans la soupe...

Un vrai CGP qui se respecte ne proposerait pas de placement dans l'immo neuf aujourd'hui, à moins d'être à plus de 30% de tranche marginale d'imposition et d'avoir déjà des revenus locatifs....

Combien sont aujourd'hui prêt à dire à un client : "non, c'est pas judicieux pour vous en ce moment"? Très très peu....

0 Reco 27/11/2008 à 11:25 par Ancien25335

a écrit : Malheureusement ce type de comportement (IFB & consorts) met l'opprobre sur toute une profession. Et pourtant... les lois fiscales sont des outils pertinents pour dynamiser ses placements et l'immobilier est un exemple rare, connaissez-vous un placement où des tiers participent au financement ? les tiers, le fisc bien sur le locataire. Aujourd'hui la crise est une chance pour les gens clairvoyants qui n'ont pas oublié qu'à la retraite ils auront au mieux la moitié de leur revenu. Une chance car les promoteurs font les soldes et qu'il y a de très belles opportunités et une chance car il existe des gens compétents dans ce métier dont la motivation première n'est pas la commission (de 5% à 12% et voir plus selon les promoteurs et les produits verreux) mais la satisfaction de leur client. Mesdames et Messieurs je vous salue.Un monde de philanthrope on vous dit!!!


0 Reco 27/11/2008 à 11:27 par Ancien13800

a écrit : Un monde de philanthrope on vous dit!!!Pas mieux.

J’aime bien tout ces tirs d’arrière garde… en ce moment je me regale

0 Reco 27/11/2008 à 12:46 par Ancien28830

a écrit : Oui, enfin, parmi tous les CGP "indépendants" qu'on trouve un peu partout, bcp d'entre eux ont fait parti de ces réseaux par le passé. Maintenant que le scandale a éclaté, ils crachent dans la soupe...

Un vrai CGP qui se respecte ne proposerait pas de placement dans l'immo neuf aujourd'hui, à moins d'être à plus de 30% de tranche marginale d'imposition et d'avoir déjà des revenus locatifs....

Combien sont aujourd'hui prêt à dire à un client : "non, c'est pas judicieux pour vous en ce moment"? Très très peu....
Beaucoup de paroles, de lieux communs. Donc pour vous cher monsieur si je suis dans une tranche à 14% je n'ai pas le droit d'investir, de me faire un patrimoine immobilier, de ne pas penser à ma retraite.. mais si vous regardez les choses dans leur globalité, l'investissement peut être judicieux si je suis hébergé et n'ai pas de loyer et quand bien même je ne parle pas que le "de robien" comme vous victime des médias vous connaissez le LMNP ? et l'investissement immo en droit commun ? bref élargissez votre champs de vision, visez le long terme...vous y verrez plus clair

0 Reco 27/11/2008 à 12:53 par Ancien13800

a écrit : Beaucoup de paroles, de lieux communs. Donc pour vous cher monsieur si je suis dans une tranche à 14% je n'ai pas le droit d'investir, de me faire un patrimoine immobilier, de ne pas penser à ma retraite.. mais si vous regardez les choses dans leur globalité, l'investissement peut être judicieux si je suis hébergé et n'ai pas de loyer et quand bien même je ne parle pas que le "de robien" comme vous victime des médias vous connaissez le LMNP ? et l'investissement immo en droit commun ? bref élargissez votre champs de vision, visez le long terme...vous y verrez plus clairre-pirouette

"visez le long terme...vous y verrez plus clair"
fica, re-question : pour un investissement à long terme le prix de départ a t'il une importance?

Jack

0 Reco 27/11/2008 à 14:20 par Ancien26390

de toute façon quel que soit la formule
on achète pas en plein krach

comment reconnait une période de krach ?
l'apparition de spécialiste de la fiscalité sur des forums pour prêcher la bonne parole

:[:)=)=)

0 Reco 27/11/2008 à 14:31 par Ancien16787

Tu oublies les autres créateurs de sites, home staging, annonceurs de ventes dans le neuf et l'ancien, chasseurs d'appart, gestionnaires en division de terrain...........

0 Reco 27/11/2008 à 14:37 par Ancien25335

a écrit : Beaucoup de paroles, de lieux communs. Donc pour vous cher monsieur si je suis dans une tranche à 14% je n'ai pas le droit d'investir, de me faire un patrimoine immobilier, de ne pas penser à ma retraite.. mais si vous regardez les choses dans leur globalité, l'investissement peut être judicieux si je suis hébergé et n'ai pas de loyer et quand bien même je ne parle pas que le "de robien" comme vous victime des médias vous connaissez le LMNP ? et l'investissement immo en droit commun ? bref élargissez votre champs de vision, visez le long terme...vous y verrez plus clairoui, oui, je connais très bien le LMNP, et on risque de bien rigoler avec ça! Des cages à poules payées une fortune sous prétextes d'une récupération de TVA, avec des rendements pitoyables et des gestionnaires qui déposent le bilan facilement...

L'investissement en droit commun, il me semble que c'est vous qui l'avez évincé en nous parlant de CSG et d'imposition des revenus.

Perso, j'attends toujours une démonstration qui ne ressemble pas à une simulation gonflée de partout, sauf au niveau des charges...

Message edité 27/11/2008 à 14:41
0 Reco 27/11/2008 à 14:40 par Ancien25335

a écrit : de toute façon quel que soit la formule
on achète pas en plein krach

comment reconnait une période de krach ?
l'apparition de spécialiste de la fiscalité sur des forums pour prêcher la bonne parole

:[:)=)=)
Rectificatif, on n'achète pas en début de krach...
En plein krach, ça peut être très bon, une fois que la marrée à tout emporté...

C'est vrai que c'est impressionnant le nombre de commerciaux en tout genre qui pullulent sur les forums depuis la rentrée

0 Reco 27/11/2008 à 15:01 par Ancien28830

a écrit : oui, oui, je connais très bien le LMNP, et on risque de bien rigoler avec ça! Des cages à poules payées une fortune sous prétextes d'une récupération de TVA, avec des rendements pitoyables et des gestionnaires qui déposent le bilan facilement...

L'investissement en droit commun, il me semble que c'est vous qui l'avez évincé en nous parlant de CSG et d'imposition des revenus.

Perso, j'attends toujours une démonstration qui ne ressemble pas à une simulation gonflée de partout, sauf au niveau des charges...
Ben dis donc t'y connais vraiment pas grand chose à tout ça qui a fait faillite ? des noms, des exemples pas de paroles en l'air pour se donner l'air

0 Reco 27/11/2008 à 15:03 par Ancien28830

a écrit : Rectificatif, on n'achète pas en début de krach...
En plein krach, ça peut être très bon, une fois que la marrée à tout emporté...

C'est vrai que c'est impressionnant le nombre de commerciaux en tout genre qui pullulent sur les forums depuis la rentrée
un peu tôt pour parler de krach à ce stade c'est plus un atterrissage mais d'accord pour dire qu'attendre encore 6 mois ça me parait raisonnable histoire d'y voir plus clair

1 Reco 27/11/2008 à 15:07 par Ancien28830

a écrit : re-pirouette

"visez le long terme...vous y verrez plus clair"
fica, re-question : pour un investissement à long terme le prix de départ a t'il une importance?

Jack
Bien sur que le prix de départ a une importance, pas besoin de rechercher l'affaire du siècle au risque de passer un siècle à la chercher mais un prix dans le marché..que demande le peuple ?


0 Reco 27/11/2008 à 15:09 par Ancien28830

a écrit : oui, oui, je connais très bien le LMNP, et on risque de bien rigoler avec ça! Des cages à poules payées une fortune sous prétextes d'une récupération de TVA, avec des rendements pitoyables et des gestionnaires qui déposent le bilan facilement...

L'investissement en droit commun, il me semble que c'est vous qui l'avez évincé en nous parlant de CSG et d'imposition des revenus.

Perso, j'attends toujours une démonstration qui ne ressemble pas à une simulation gonflée de partout, sauf au niveau des charges...
Ok brestois envois moi les chiffres sur lesquels tu veux baser ta simul et si t'es honnête pas des chiffres fantaisistes STP

0 Reco 27/11/2008 à 15:10 par Ancien16787

Obstination quand tu nous tiens.........

0 Reco 27/11/2008 à 15:43 par Ancien26390

citation
un peu tôt pour parler de krach à ce stade c'est plus un
atterrissage mais d'accord pour dire qu'attendre encore 6 mois ça
me parait raisonnable histoire d'y voir plus clair

bon bah moi j'dis c bien avec toi on va pouvoir échanger

0 Reco 27/11/2008 à 15:49 par Ancien25109

Encore un qui va faire des affaires en passant sa journée sur le net!

^^

0 Reco 27/11/2008 à 15:52 par Ancien16787

T'es méchant là........ On peut être en RTTTTTT longue durée =)

0 Reco 27/11/2008 à 15:52 par Ancien25109

a écrit : un peu tôt pour parler de krach à ce stade c'est plus un atterrissage mais d'accord pour dire qu'attendre encore 6 mois ça me parait raisonnable histoire d'y voir plus clairUn attérissage en DOUCEUR, imortant l'adjectif...
-40% de vente sur le neuf! Un bel attérissage!

=)

0 Reco 27/11/2008 à 15:55 par Ancien25109

C'est comme la bourse, quand elle monte, elle flambe, quand elle descend, c'est une simple consolidation, une prise de bénéfices ^^

L'immo subit simplement une petite correction, un attérissage. Ayez confiance...=)

0 Reco 27/11/2008 à 16:00 par Ancien16787

Le dernier que j'ai entendu dire: ayez confiance, c'est fait bazoukayer il y a quelques années de cela. On connaît la suite.....

1 Reco 27/11/2008 à 17:15 par Ancien28830

a écrit : Le dernier que j'ai entendu dire: ayez confiance, c'est fait bazoukayer il y a quelques années de cela. On connaît la suite.....faut savoir lire dans le texte et pas seulement comprendre ce que vous voulez comprendre et je maintiens, persiste et signe "un peu tôt pour parler de krach à ce stade c'est plus un
atterrissage mais d'accord pour dire qu'attendre encore 6 mois ça
me parait raisonnable histoire d'y voir plus clair"

On en reparle dans 6 mois les voyantes et autres cartomanciennes

0 Reco 27/11/2008 à 17:20 par Ancien16787

M'excuse.. c'est qui la voyante ou cartomancienne qui propose des graphismes sur 40 ans?


0 Reco 27/11/2008 à 17:24 par Ancien28830

a écrit : M'excuse.. c'est qui la voyante ou cartomancienne qui propose des graphismes sur 40 ans?t'as raison de t'excuser et si t'étais plus rapide à la comprenette tu aurais déduit tout seul que c'est sur les 40 dernières années : " si tu connais ton passé, tu comprends ton présent et tu peux anticiper l'avenir" Ché Gevara :[

0 Reco 27/11/2008 à 17:34 par Ancien16787

Je m'explique: en quoi un graphisme sur les 40 dernières années peut être utile à prédire les disons 30 prochaines? Puisque nous sommes dans une situation sans précédent, étant passé tout juste à coté de la catastrophe comme l'a dit le président (encore que je ne suis pas sûre d'être complètement passé à coté..).....

Je pourrai faire un exposé sur la tulipomania au 17ème siecle......ça n'a pas empêché la bulle immobilière américaine avec les résultats que l'on connaît.

Je dis prudence, tout est relatif.

0 Reco 06/12/2008 à 14:38 par Ancien28958

a écrit : Bien sur que le prix de départ a une importance, pas besoin de rechercher l'affaire du siècle au risque de passer un siècle à la chercher mais un prix dans le marché..que demande le peuple ?Après lecture de dizaines et de dizaines de messages portant tous sur les ARNAQUES en Robien via les grands défiscalisators (je pense que maintenant, vous les connaissez tous...), juste quelques précisions pour les connaitre depuis maintenant environ 10 ans et après avoir moi-même investi (expérience bien chère dans tous les sens du terme !).
D'abord le Robien ou Borloo, ou Besson ou Perisol. Et oui, à 98%, c'est la loi "facile" à vendre n'importe comment, voilà pourquoi on s'acharne sur elle. En dehors de toute polémique, chacun pourrait réaliser un bon investissement ; mais c'est un métier et on ne peut prétendre tout maîtriser. Si il y a autant de mauvaises affaires, c'est que ces défiscalisators représentent en France quelques milliers de personnes (impossible de parler de conseiller, encore moins de CGP. Ces gusgus sont à 99% des charlots doublés d'escrocs ; ET ils le savent eux-mêmes, sauf le pauvre débutant à qui on a bourré le mou comme il le fallait. D'ailleurs, ils vous font lire des livres de marketing direct américains. Et oui, ce sont des sectes au sens réel du terme).

Etre en capacité à réaliser un AUDIT PATRIMONIAL relève d'une vraie compétence. Et même en possession d'un Master II en Gestion de Patrimoine, rien ne garanti que le CGP saura faire ! On en est là... Beaucoup de personnes dans ce forum exprime leur opinion certainement de bonne foi ; mais savent-elles ce qu'est un Audit Patrimonial ? Connaissent-elles TOUTES les possibilités de placement, financiers et immobiliers ? Sont-elle juridiquement compétentes ? savent-elles analyser une situation matrimoniale ? Savent-elles... Etc.Etc.Etc. Quand on ne connaît pas, on ne peut prétendre COMPARER. Encore moins prétendre à un conseil objectif.
Pourtant, il existe quelques cabinets de professionnels capables non seulement d'une grande déontologie, mais faisant preuve de compétences tangibles et qui apportent des solutions complètes. Nous ne sommes pas dans le même monde... En conclusion, toutes ces mauvaises "histoires" et ces drames (car ce sont des drames plus que regrettables et mettent de nombreuses familles dans de vraies difficultés) n'auraient pas existé si un certain chinois n'avait pas eu l'idée d'appliquer le marketing de réseau à l'immobilier via la défiscalisation. Parti de Pau, 4 sociétés se sont montées à partir de là (pour ceux qui se demandent pourquoi elles ont toutes leur siège social à Toulouse, sauf une qui est à Aix) et sont passés de la vente de produits ménagers (vous voyez de quoi je parle) ou de produits soi disant bio (herba life, ca vous rappelle quelque chose) à la vente d'immobilier défiscalisant. Ecouté leur CD de vente, à pleurer ou à rire, selon situation personnelle. Des réseaux entiers de centaines de personnes... Un jour peut-être, certains d'entre eux seront célèbres ; je crois qu'en cette période, ils commencent à comprendre. Qu'ils profitent bien de leur millions (et oui, pour gagner, ils ont gagné ! Ils en avaient les moyens, et pour cause, c'était les nôtres).
Un point positif pour conclure ; la fin de ces réseaux de défiscalisators est arrivée, ce sera chose faite dans les prochains mois. Place aux professionnels, les CGPi.

0 Reco 06/12/2008 à 15:06 par Ancien16787

En gros: le Tupperware de la défisc....

0 Reco 06/12/2008 à 19:34 par Ancien28958

a écrit : En gros: le Tupperware de la défisc....Oui Monsieur, et ils ne valent pas mieux !
Ce sont ni plus ni moins que des vendeurs de salades ; il faut les voir tous ensemble (managers galaxies : j'en ri encore...) avec leur méthode de vente par entonnoir. Mais PATIENCE, le jour viendra où ils seront EXCLUS totalement et n'auront plus le droit d'arnaquer de pauvres gens. l'AVIDITE est le caractère premier (pour ne pas dire unique) de ces gens là...

0 Reco 08/12/2008 à 14:16 par Ancien25335

[citer]
Un point positif pour conclure ; la fin de ces réseaux de défiscalisators est arrivée, ce sera chose faite dans les prochains mois. Place aux professionnels, les CGPi.[citer]

C'est vite dit...
Vous pensez vraiment que tous les commerciaux qui sévissent dans ces sociétés de défiscalisation ne vont pas réapparaître sous une autre forme, en tant que CGPI?
C'est déjà le cas, ils ne vont pas lâcher ce business lucratif si facilement. Et ce seront les 1er à descendre les groupes pour lesquels ils étaient mandatés...

La fin de ces réseaux peut-être, la fin de ceux qui y sévissent, faut pas rêver...

0 Reco 08/12/2008 à 14:34 par Ancien16787

Question: comment repérer un vrai CGPI (celui qui a fait de longues études universitaire/Grande Ecole) d'un faux (celui à une formation Tupperware)?

0 Reco 08/12/2008 à 15:04 par Ancien25335

a écrit : Question: comment repérer un vrai CGPI (celui qui a fait de longues études universitaire/Grande Ecole) d'un faux (celui à une formation Tupperware)?Bonne question...

Pour ma part, un bon professionnel n'est pas forcément celui qui a un Bac+5 en finances. On peut très bien avoir appris sur le tas et maîtriser son sujet.
On eut très bien être bardé de diplôme et vendre (car il s'agit bien de cela) des produits inappropriés à ses clients. Vu les commissions qu'ils touchent sur un bien immo, le choix est vite vu pour l'immense majorité d'entre eux...

Je pense que c'est avant tout une histoire de déontologie. Les CGP qui vendent leur soupe comme des produits sans risques, et à tout le monde, ce sont des charlatans

De toute façon, tant que ces "conseillers" seront payés à la commision, il n'y aura pas de conseils objectifs pour la majorité d'entre eux...

Message edité 08/12/2008 à 15:13
0 Reco 08/12/2008 à 15:09 par Ancien25335

a écrit : Question: comment repérer un vrai CGPI (celui qui a fait de longues études universitaire/Grande Ecole) d'un faux (celui à une formation Tupperware)?Tous ceux qui ont suivi les formations tupperware ne sont pas non-plus dépourvus de diplômes. Comme je le disais plus haut, on retrouve bcp de CGPI qui ont fait parti de ces réseaux, et il y en aura bcp plus maintenant que ces réseaux sont montrés du doigt....

0 Reco 08/12/2008 à 15:10 par Ancien19988

Le terme de CGP est normalement protégé, il faut être accrédité par l'AMF et disposer d'un agrément CIF pour être un vrai CGP...
Cela nécessite au minimum un niveau grade de master européen (DESS / DEA, grande école ou plus).
Les commerciaux qui vendent du robien ne sont rien d'autres que d'anciens vendeurs de petits pois avec un BTS action co grand maximum.


0 Reco 08/12/2008 à 15:15 par Ancien25335

a écrit : Le terme de CGP est normalement protégé, il faut être accrédité par l'AMF et disposer d'un agrément CIF pour être un vrai CGP...
Cela nécessite au minimum un niveau grade de master européen (DESS / DEA, grande école ou plus).
Les commerciaux qui vendent du robien ne sont rien d'autres que d'anciens vendeurs de petits pois avec un BTS action co grand maximum.
Une validation des acquis et le problême est réglé pour celui qui veut être agrémenté CIF...

0 Reco 08/12/2008 à 16:00 par Ancien16787

a écrit : Une validation des acquis et le problême est réglé pour celui qui veut être agrémenté CIF...Dans ce cas: mieux vaut placer ses billes sur un livret A ou les garder dans une vieille chaussette au fond de son armoire à linge.......

0 Reco 10/12/2008 à 10:25 par Ancien25335

a écrit : Dans ce cas: mieux vaut placer ses billes sur un livret A ou les garder dans une vieille chaussette au fond de son armoire à linge.......Il y a aussi la possibilité de prendre son temps, de s'instruire et de comprendre ces lois relativement simples. C'est pas sorcier de faire soi-même un investissement Robien sans passer par un intermédiaire qui va se sucrer sur votre dos

Y a pas de secret, gagner de l'argent demande un minimum d'effort et de savoir...

Message edité 10/12/2008 à 10:25
0 Reco 10/12/2008 à 15:07 par Ancien28830

a écrit : Le terme de CGP est normalement protégé, il faut être accrédité par l'AMF et disposer d'un agrément CIF pour être un vrai CGP...
Cela nécessite au minimum un niveau grade de master européen (DESS / DEA, grande école ou plus).
Les commerciaux qui vendent du robien ne sont rien d'autres que d'anciens vendeurs de petits pois avec un BTS action co grand maximum.
FAUX il faut une maitrise 4 ans ou moins mais avec une expérience pro. pour être à l'AMF il faut passer par un syndicat pro agréé AMF type "chambre des indépendants du patrimoine". Pour faire de la transaction il faut aussi 4 ans d'étude ...bref c'est un métier encadré et (mal) réglementé.

0 Reco 10/12/2008 à 15:08 par Ancien28830

a écrit : Il y a aussi la possibilité de prendre son temps, de s'instruire et de comprendre ces lois relativement simples. C'est pas sorcier de faire soi-même un investissement Robien sans passer par un intermédiaire qui va se sucrer sur votre dos

Y a pas de secret, gagner de l'argent demande un minimum d'effort et de savoir...
Ce qui n'est pas donné à tout le monde mais la vrai question est : qui est prêt pour payer une étude patrimoniale objective et réélle pour 500 €HT ?

0 Reco 10/12/2008 à 15:46 par Ancien25335

a écrit : Ce qui n'est pas donné à tout le monde mais la vrai question est : qui est prêt pour payer une étude patrimoniale objective et réélle pour 500 €HT ?Comment fonctionnez-vous Fisca, quel est votre mode de rémunération? 500 euros HT paraît pourtant correct (pour une étude de patrimoine non-biaisée) quand on les compare aux commissions des commerciaux qui vendent de l'immo ou de l'assurance-vie

0 Reco 11/12/2008 à 14:24 par Ancien25109

http://www.bakchich.info/article6128.html

Immobilier : ces gloutons de la défiscalisationPIERRE / jeudi 11 décembre par Marc Endeweld
Version imprimable Recommander à un ennemi


Comment des milliers de particuliers ont pu investir dans des dispositifs de défiscalisation (le « Robien ») au mépris de toute prudence ? Enquête sur des méthodes commerciales bien huilées.

Pour les gouvernements successifs, ça devait être « la » solution miracle pour soutenir l’immobilier : les différentes niches fiscales, notamment les lois Robien en 2003 et Borloo en 2006, instaurant le marché de « l’investissement locatif », ont ainsi permis la construction de 325 000 logements entre 2000 et 2006, soit près de la moitié des chantiers réalisés. Oui mais voilà…

Un nombre important de programmes immobiliers assurés par ces dispositifs ont été construits en dépit du bon sens, dans des secteurs peu porteurs de locations. Résultat, aujourd’hui, des milliers d’appartements restent désespérément vides, et des milliers de particuliers « investisseurs » se retrouvent coincés. Car forcément, s’ils ont acheté des appartements, c’est pour ensuite les louer. Pourquoi ? Tout simplement parce que dans le cadre du « Robien », s’ils ne trouvent pas de locataire au final, ils ne peuvent pas bénéficier de la tant espérée défiscalisation… Malin !

Ces dernières années, la défiscalisation est devenue le premier objectif des investissements dans l’immobilier, sans qu’aucune autre considération ne soit prise en compte par les acquéreurs… Les conseillers en patrimoine, les banquiers n’ont pas hésité à mettre en avant la fiscalité de l’investissement locatif pour vendre des produits formatés, exclusivement à destination de ceux qui recherchent l’économie d’impôt.

« Des réseaux commerciaux très gloutons »
Cet emballement général est aussi la conséquence du développement des promoteurs spécialisés dans les dispositifs de défiscalisation. Dans le métier, ça s’appelle même les « promoteurs défiscalisateurs ». Et des groupes plus importants, intégrés, véritables majors de l’immobilier offrant toute une palette de services financiers aux investisseurs, ont également misé sur ce marché d’une manière agressive. C’est le cas du groupe Akerys, mis en cause en juillet par le magazine UFC-Que Choisir, pour avoir produit d’une manière excessive des logements défiscalisés, et par de plus en plus de particuliers sur Internet.

Car le groupe Akerys a assuré la commercialisation de ce type de programme via sa filiale IFB France. « Les promoteurs spécialisés n’auraient pas pu écouler leur production, avec les méthodes traditionnelles de vente, explique un ancien dirigeant de la promotion défiscalisation. C’est pour ça qu’ils ont fait appel à des réseaux commerciaux très gloutons du type d’IFB qui dispose de plate-formes de télémarketing ». Des « gloutons »… Cet ancien décideur du secteur a même des tremblements dans la voix quand ils les évoquent. Les rendements de ventes étaient au rendez-vous. « Normal on est payé au rendez-vous, un téléconseiller d’Adomos, un groupe concurrent d’Akerys, Notre but c’est de tirer de l’argent où on peut avec le système de commissions ».

Un extrait du « guide de vente » d’IFB. Ici, la page 4.
À IFB, le guide d’entretien de vente 2006 vaut le détour. D’emblée, les objectifs de l’appel sont exprimés par des questions : « Comment créer des revenus supplémentaires ? » ; « Comment préparer un complément de retraite ? ». Et bien sûr, les réponses ne tardaient pas à arriver : « Vous n’avez sûrement pas attendu après moi pour apporter des solutions. Mais chaque fois, vous y êtes parvenu en risquant votre argent. L’originalité de ma démarche consiste à y parvenir en utilisant l’argent de vos impôts. L’idée est de placer l’argent de vos impôts ailleurs que chez le précepteur ! ». Pour l’instant, le dispositif Robien et la possibilité d’investir dans l’immobilier n’est pas encore évoqué clairement au futur client…

« Cimenter le rendez-vous »
Le commercial devait également jouer avec la convivialité lors d’un futur rendez-vous en face-à-face : « Sauf si vous être célibataire, notre étude implique obligatoirement une réflexion familiale. Voulez-vous faire venir votre conjoint à votre bureau ou comme la plupart de vos collègues préférez-vous que je vienne chez vous ? C’est plus sympa ! ». Ah la famille, ma brave dame, c’est des soucis : « Doit-on constituer un complément de retraite ? (…) Il faut se protéger et protéger sa famille », pouvaient ainsi rappeler les commerciaux. Au téléphone, l’essentiel pour eux était de « cimenter le rendez-vous », comme le rappelle la méthode de vente IFB. Pour amadouer la cible, le commercial proposait alors « une étude financière gratuite ». Et toujours la pression : « En matière de réduction d’impôt, un écart de quelques jours peut entraîner un décalage d’une année fiscale à un autre, il serait dommage de perdre une année ». Une fois que la cible était ferrée, alléchée par les perspectives de larges « économies » d’impôts, le « conseiller » révèle la solution : « comment est-il possible de concrétiser cette mécanique financière ? (…) Avec IFB nous avons raisonné dans un cadre de loi rattaché à l’acquisition d’un logement neuf à usage locatif ».

Après plusieurs entretiens, le commercial devait alors sortir la grosse artillerie pour inspirer confiance en évoquant l’intervention de « 6 intervenants » : promoteur, banque, notaire, administrateur de bien, compagnie d’assurance. Ne vous inquiétez pas, on s’occupe de tout…

« Dans notre langage, ça s’appelle une RESA »
L’infantilisation est pratiquée sans scrupule : « Au début de notre entretien, j’étais un conseiller parmi d’autres, maintenant j’ai le sentiment d’être devenu VOTRE CONSEILLER. Avez vous le même sentiment ? ». C’est beau, non ? Le moment fatidique arrive enfin : « dans notre langage ça s’appelle une RESA ». Et après tant de « novlangue », le ton se fait martial, presque menaçant : « à la fin de notre prochain entretien si toutes les conditions sont requises, il sera indispensable d’effectuer une réservation ». Forcément, en tant que « conseiller » gratuit, je n’ai pas envie de perdre mon temps…

Les villes saturées par l’investissement locatif
Agen, Albi, Alès, Angoulême, Annonay, Auch, Auxerre, Bergerac, Béziers, Bourges, Brive-la-Gaillarde, Cahors, Carcassonne, Castres, Caussade, Charleville-Mézières, Clermont-Ferrand, Cognac, Colmar, Dax, Dieppe, Épinal, Figeac, Gap, Langon, Laval, Lisieux, Lons-le-Saunier, Marmande, Montauban, Mont-de-Marsan, Mulhouse, Périgueux, Pontivy, Quimper, Roanne, Saint-Étienne, Saint-Gaudens, Saint-Paul-lès-Dax, Saintes, Sedan, Tarbes, Tulle, Valence, Verdun-sur-Garonne, Vesoul, Vierzon, Villefranche-sur-Saône, Villeneuve-sur-Lot, Uzès. À ces villes s’ajoute la zone du Genevoix français.

(sources : Enquête annuelle du Crédit Foncier mars 2008)

Et à la moindre incertitude de la part de la cible, le document propose au vendeur « d’écouter l’objection avec beaucoup d’intérêt » et de « ne jamais répondre directement » et surtout de « transformer l’objection en question ». Et si l’interlocuteur prêt à signer un contrat n’avait pas compris, son « conseiller » pouvait en rajouter une couche, juste pour la route : « Vous avez compris qu’une opération comme celle-ci est sans risque et n’implique aucune dépense personnelle ». Bien voyons… À aucun moment donné, le vendeur d’IFB ne soulignera qu’un logement acheté dans le cadre d’un régime fiscal qui ne trouve pas de locataire aux conditions requises ne peut générer aucune réduction d’impôt. Mais dans le monde merveilleux d’IFB, ça n’existait pas…