Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Fiscalité

Nouveau sujet

IN FINE pour investir?

0 Reco 18/12/2007 à 13:34 par OSCARITO

bonjour à tous,

Je me pose quelques questions sur le pret "in fine" pour investir dans la pierre.
j'avoue que jusqu'a aujourd'hui j'étais un adepte du pret classique amortissable et cela me réussit plutot bien.
J'ai lu que certain d'entre nous ont eu recour à ce type de pret.
Est ce que les banques font facilement ce type de montage?
Demandent t'elles systématiquement de placer un apport sur un contrat d'assurance vie?et en cas de coup dur peut on quand meme débloquer cet argent?
Quelle durée d'une manière générale?
si quelqu'un pouvait me donner un exemple concret de financement en "in fine" je suis preneur!

cordialement


0 Reco 18/12/2007 à 22:58 par econo

dans un montage in finé , , pendant la durée de ton pr^t tu paye que les interêts a la banque et a coté tu adosse sur un support assurance vie( apport de base +apports mensuels calculé de facon a se que la banque soit remboursée au therme du prêt : in fine= a la fin)

les interêts sont lissés pdt la durée du prêt donc sympa pour l'amortissemen

en ce qui concerne le support assurance vie:

il n'a jamais été question de support bloqué , il faut juste savoir qu il est plus intéréssant de vouloir récupérer ses billes après 8 ans ,pour la fiscalité a savoir
FISCALITE DE L ASSURANCE VIE/
si retrait effectué avant 4 ans:
-les prélévemnt forfaitaires libératoires (PFL) sur les plues values sont de 35 % + 11 % de csg crds
- PFL entre 4 et 8 ans = 15 %+ 11% csg crds
-après 8 ans: 7.5% + 11 % csg crds ( après abbattement annuel de 4600 € pour une personne célib et 9200 pour un couple )

exemple après 8 ans vous avez fais 10 000 € de plus values et décidez de les retirer: vous etes célib, donc abbattement de 4600 € soit
10 000 - 4600 = 5400 €
soit si vous etes dans des TMI forte et vous prenez donc le PFL cela donnera
5400 X 18.5 %( 7.5+11)= 999 € de fiscalité
soit vous etes qq'un de peux fiscalisé et vous l'integrée au revenu imposable ( catégorie des revenus de capitaux mobiliers)

cordialement

0 Reco 20/12/2007 à 17:47 par SABSYL

AVANTAGES DU PRET IN FINE

1-DAVANTAGE D'ECONOMIES D'IMPOT : pendant la durée du prét vous ne remboursez que des interets (constant pendant toute la durée du credit, donc par rapport à un amortissable sur 15 ans vous n'augmentez pas vos revenus fonciers et vos impots en année 7 et 8.

2- DIMINUTION DES REVENUS FONCIERS DE CETTE OPERATION

3- DES MENSUALITES DU PRÊT MOINS FORTES, évident le capital étant remboursé à la fin

4 UNE TRESORERIE EXCEDENTAIRE PERMANENTE, vous ne rembourser le capital qu'à la fin vous avez donc une trésorerie excédentaire / à un amortissable, plus des impots en moins.

5- UNE PROTECTION MAXIMALE ET PERMANENTE DE LA FAMILLE pendant la durée du prêt, en cas de decès, l'assurance remboursera votre pret dans son intégralité (tout le capital) et vos ayant droit auront en plus tout ce qu'il y a sur votre assurance vie qui à servie de nantissement au pret.

6- 2 SOLUTIONS DE REMBOURSEMENT DU PRÊT : soit vous vous servez de l'assu vie pour rembourser le capital soit vous vendez le bien immo. Quant'à moi, je préfère vendre le bien garder l'assu vie et me servir une rente, de plus en cas de décès, exo de droit de succession de 152500 Euros par bénéficiaire en plus des nouvelles dispositions successorales (si souscription avant 70 ans). Dans le cas de la rente vous diminuez l'impact fiscal.

7- REDUCTION DE L' ISF ; pendant la durée du pret, çà c'est top, pour l'administration fiscale comme vous n'avez toujours pas remboursé de capital avant la fin du pret, celà ne rentre pas dans vos actifs patrimoniaux...

Pour répondre à vos questions :
Oui, il faut nantir une assu vie
Non, l'assu vie pendant la durée du nantissement n'est pas disponible
Vous pouvez soit :
avoir un capital de départ
avoir un capital de départ et faire en plus des versements programés.
Eviter les in fine avec taux variables, très dangereux...

Cdlt
Sylvie

0 Reco 20/12/2007 à 23:47 par OSCARITO

Merci beaucoup pour ces précisions,cela confirme ce que je pensais,mon prochain investissement sera en in fine!
tu parles d'exédent de trésorerie mais s'il est bloqué,ce n'est pas vraiment de la trésorerie?
En fait j'ai un apport,ce qui m'interresse c'est de dégager des revenus dès le départ puisque les mensualités sont faibles,penses tu que cela soit possible?
En in fine tu empruntes aussi sur 15 ans?

cordialement

0 Reco 21/12/2007 à 11:00 par SABSYL

a écrit : Merci beaucoup pour ces précisions,cela confirme ce que je pensais,mon prochain investissement sera en in fine!
tu parles d'exédent de trésorerie mais s'il est bloqué,ce n'est pas vraiment de la trésorerie?
En fait j'ai un apport,ce qui m'interresse c'est de dégager des revenus dès le départ puisque les mensualités sont faibles,penses tu que cela soit possible?
En in fine tu empruntes aussi sur 15 ans?
cordialement
Oscarito

Par rapport à un amortissable, comme il y a des mensualités moins forte en in fine, vous disposez de tresorerie. Je vous donne à titre indicatif le montage financier que j'ai fait pour acquérir un appart l'année dernière.

Prix achat : 103 000 Euros
Pas de frais d'agence
frais de notaire : 7210 Euros
Prix total : 110 000 Euros (arrondi)

Assu vie : 55 000 Euros (50 % de la somme empruntée et pas de versement pendant les 15 ans)
Pret : 110 000 Euros
Mensualité : 400 Euros (que des interets de pret) pour une durée de 15 ans, pret à 4,00 % ADI incluse
loyers : 650 Euros (dont 40 Euros de provision pour charge) soit 610 euros loyer seul. Soit 25, 41 Euros du m2 (appart 24 m2 loué en meublé, refait à neuf, electricité aux normes, meubles et electroménagers neufs, situation geo : 3 minutes RER PARC DE SCEAUX, 3 minutes commerces en tout genre).
Revenu : 650 - 40 (charges immeuble ancien, 1er étage sans ascenseur (très bon vis à vis du banquier en cas de vacance locative il n'y a que 40 euros de charge à sortir)) - 400 (interet pret constant sur toute la durée du pret) = 210 Euros de revenu mensuel Brut (déduire le foncier, cette année je ne paye pas de taxe d'habitation car au 1er janvier 2007 nous étions en travaux donc pas d'habitant)

Pour le banquier : actif (loyer) 610 Euros (ne considère que 80 % du loyer (vacance loc, foncier, travaux etc....) soit 488 euros
passif (pret) 400 Euros
RATIO : 400/488 euros = 81, 19 (le bien s'autofinance pas d'impact sur le taux d'endettement perso, çà permet de pouvoir en faire d'autre, acheter sa RP en gardant toute sa capacité d'emprunt, percevoir des revenus et diminuer les revenus locatifs et par la meme diminuer ses impots.

J'envoie cette réponse et la complète car j'ai peur que çà beuge...

1 Reco 21/12/2007 à 11:18 par SABSYL

a écrit : Merci beaucoup pour ces précisions,cela confirme ce que je pensais,mon prochain investissement sera en in fine!
tu parles d'exédent de trésorerie mais s'il est bloqué,ce n'est pas vraiment de la trésorerie?
En fait j'ai un apport,ce qui m'interresse c'est de dégager des revenus dès le départ puisque les mensualités sont faibles,penses tu que cela soit possible?
En in fine tu empruntes aussi sur 15 ans?
cordialement
Pour finir, en in fine on emprunte sur 15 ans (il y a aussi la possibilité avec certaines banques de prolonger en amortissable après, mais il faut que ce soit prévu au départ).
J'ai fait le choix d'un adossement à 50 % du montant car j'en avais la possibilité (revente RP en 2003) et que surtout je veux acheter ma RP et d'autres biens en loc meublé (3 en plus) et avoir le statut LMP (loueur meublé professionnel). Surtout avec ce montage pas d'impact sur ma capacité d'emprunt (le bien s'autofinance). Pour la sortie, je revends le bien après 15 ans (plus d'impot sur la plus value du bien, je garde l'assu vie pour faire une rente (diminution des droits de succession pour mes "ayant droit" en cas de dèces (assu vie et pas bien immo), souplesse des retraits(je prends sur l'assu vie les montants que je veux et au rythme que je veux, le reste continu à faire des petits).

Voilà, j'espère que mon expérience perso t'aidera à faire ce que tu juges le mieux pour toi et ta famille.

Cordialement.
Sylvie

0 Reco 21/12/2007 à 14:32 par OSCARITO

Formidable!
Merci beaucoup Sylvie,exactement le genre de témoignage que j'attendais...précis et pragmatique!
Mon idée de départ est confortée. Je pense etre dans le meme cas que toi (apport d'environ 50000 E car j'ai revendu ma RP il y a 2 ans)
j'suis locataire mais j'envisage l'achat de ma nouvelle RP dans 3 ans.
Par contre,puisque tu as adossé ton apport sur l'assurance vie,tu n'aura plus d'apport pour racheter ta RP puisqu'il est bloqué?
cordialement

0 Reco 21/12/2007 à 15:12 par SABSYL

a écrit : Formidable!
Merci beaucoup Sylvie,exactement le genre de témoignage que j'attendais...précis et pragmatique!
Mon idée de départ est confortée. Je pense etre dans le meme cas que toi (apport d'environ 50000 E car j'ai revendu ma RP il y a 2 ans)
j'suis locataire mais j'envisage l'achat de ma nouvelle RP dans 3 ans.
Par contre,puisque tu as adossé ton apport sur l'assurance vie,tu n'aura plus d'apport pour racheter ta RP puisqu'il est bloqué?
cordialement
Merci pour tes remerciements. J'ai plusieurs assu vie, j'en ai 4.
Une avec écrétage des plus values qui sont stockées à part ce qui permet de pouvoir piocher dans son sans aucune fiscalité lors des retraits (jusqu'à 80 % du capital). La masse de plus value appartient à l'assureur donc ne rentre pas dans l'isf de plus elle les protègent (support sécuritaire). Au bout des 8 ans on récupère la masse de plus value et le capital. But trésorerie souple et rentable. J'ai mis 16 000 Euros, j'ai 11 000 de plus dans la cagnote interet au bout de 3 ans.
Une 2 eme avec un systhème de "stop loss" (on détermine le % de baisse à partir duquel on souhaite que le support passe en sécuritaire (permet de prendre les hausses et basculer automatiquement en sécuritaire en cas de baisse)
Une 3eme classique (j'ai éffectué des rachat partiel et enlever les supports obligataires et les valeurs foncières) pour l'instant ils travaillent sur un compte à terme et vont me permettre de mon depot de 10 % pour l'achat de ma RP.
Une 4eme classique avec 50 % en fond de fond (gérés par un gestionnaire de banque d'affaire), je compte en ouvrir une autre avec encadrement de la performance (à la hausse comme à la baisse).

Voilà, j'ai positionner les pions, j'attends que çà baisse pour faire les soldes. Avec ce système, j'ai fait plus de gain que si j'avais gardé ma RP (plus value mobilières largement supérieures aux plus values immobilières, meme avant la chute de l'immobilier.

En ce qui te concerne, tout dépend du montant de ton achat locatif, d'autre part tu n'es pas obligé de mettre 50 % au départ tu peux décider de mettre 30 % et faire des versements sur ton assu vie (nanti pour ton in fine) puisque avec ce système tu as des revenus mensuels et constant dès le départ. Pour ton imposition, le mieux est d'acheter un bien avec bcp de travaux (moins cher à l'achat et en plus déductible de tes revenus locatifs, comme çà pas d'impot sur tes revenus locatif. Le mieux c'est de faire du LMNP quand tu n'auras plus de travaux à déduire, tu as un abattement d'environ 70 % + tes interets constants pas d'impact négatif sur ton imposition.

Cordialement
Sylvie

0 Reco 21/12/2007 à 17:34 par SABSYL

toutes les banques font du in fine et les taux sont pareil que les prets classiques ?
peut on faire in fine avec un cel ?
j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un pour chaque studio) ?

citer JEAN MARCOU

1) toutes les banques en font, (j'ai fait le tour des popotes) mais certaines banques n'apprécient que moyennent ce genre de montage. Rendez vous compte, un petit rien du tout comme moi qui vient leur dire, je vais faire travailler mon argent à 6% et mieux si je peux (pas mal de sécuritaire rémunéré à 4voir 4,5 % + 20 à 30 % d'action) et je vais vous emprunter la somme dont j'ai besoin à 4 %... La ils vous disent, il nous faut une assu vie maison (si c'est LCL, c'est du LCL, CA idem, BRED idem) avec des fonds euro et rien que sur de l'euro... Ben voyons... Il y a le credit foncier mais sur du "in fine" que du pret à taux variable, par contre pour l'assu vie vous pouvez prendre ce que vous voulez (pour les supports que vous y mettez pas mal de sécuritaire un peu d'action). GE Money Bank idem.
Quant'à moi? J'ai fait affaire avec une banque alsacienne habituée à ce type de montage, j'ai mis en nantissement l'assu vie que je voulais, avec les supports que je voulais à l'interieur (mettre un maximum de support pour mutualiser les risques...
2) un CEL : rémunération 2 % depuis AOUT 2007 (avant 1,75 %). La rémunération ne couvre meme pas l'inflation, perte d'argent tous les jours.... C'est en faisant travailler votre argent que le capital se développe et vous permet de rembourser à la fin. En plus le droit au pret sur un CEL est de 23000 Euros maximum. Le seul avantage c'est le droit au pret à 3,25 % sur les interets de pret acquis depuis le 1er aout 2006. Hors dans le cadre d'un pret pour faire du locatif aucun interet fiscal à avoir un pret à taux très bas. (faible déduction impact sur vos impots perso).
3) Cel peut se concevoir pour RP, pour un pret additionnel, à ma connaissance pas de "in fine" avec un CEL.

Le mieux est de faire le calcul de vos droits à pret + prime d'état (maxi 1144 euros/cel), la prime d'état est versée uniquement pour un pret. De toute façon, un CEL ne peut etre le seul pret (maxi 23 000 Euros), vous pouvez choisir la technique du mille feuille, plusieurs type de pret, cel, pel, amortissable in fine, 1 % patronal (RP) avec des taux et des durées différentes.

Cordialement
Sylvie

0 Reco 21/12/2007 à 17:54 par SABSYL

Pour les prets immo, un conseil que j'ai appris en discutant avec des directeurs de banque, un peu bavard c'est que quand une succursale de banque ouvre elle bénéficie de taux de credit à faire à leurs nouveaux clients beaucoup plus avantageux que leurs confrères. Un credit étant le meilleur moyen de fideliser la clientèle et dans le cas d'une nouvelle agence, il faut bien un moyen pour conquérir de nouveaux clients. Faire marcher la concurrence tout azimut, j'ai meme eu le cas en 2000, ou un courtier m'a proposé moins cher que ma banque en passant par la meme enseigne...Je suis retournée à ma banque et j'ai obtenu le meme taux.

0 Reco 22/12/2007 à 01:12 par rustyyd

a écrit : salut

respect sylvie
quel talent ( d'ailleurs j'ai pas tout compris, faudra que je relise)

toutes les banques font du in fine et les taux sont pareil que les prets classiques ?
peut on faire in fine avec un cel ?
j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un pour chaque studio) ?

econo, tu m'apprends quelque chose : ass vie après 8 ans : 7.5 % plus prélèvements sociaux après abbattement
c'est les 7.5 que je savais pas
merci à vous

a +
7,5 % mais abbatement de 4600 euros pour un individu seul ou 9200 pour un couple!!


0 Reco 22/12/2007 à 01:13 par rustyyd

a écrit : salut

respect sylvie
quel talent ( d'ailleurs j'ai pas tout compris, faudra que je relise)

toutes les banques font du in fine et les taux sont pareil que les prets classiques ?
peut on faire in fine avec un cel ?
j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un pour chaque studio) ?

econo, tu m'apprends quelque chose : ass vie après 8 ans : 7.5 % plus prélèvements sociaux après abbattement
c'est les 7.5 que je savais pas
merci à vous

a +
7,5 % mais abbatement de 4600 euros pour un individu seul ou 9200 pour un couple!!

0 Reco 22/12/2007 à 01:25 par rustyyd

a écrit : Pour le banquier : actif (loyer) 610 Euros (ne considère que 80 % du loyer (vacance loc, foncier, travaux etc....) soit 488 euros
passif (pret) 400 Euros
RATIO : 400/488 euros = 81, 19 (le bien s'autofinance pas d'impact sur le taux d'endettement perso, çà permet de pouvoir en faire d'autre, acheter sa RP en gardant toute sa capacité d'emprunt, percevoir des revenus et diminuer les revenus locatifs et par la meme diminuer ses impots.

J'envoie cette réponse et la complète car j'ai peur que çà beuge...
l'endettement patrimonial (c'est à dire qu'on ne prend pas en compte la charge car on estime qu'elle est couverte par les revenus) n'est pas systématique. En général on fait plutot un endettement classique.

l'endettement patrimonial permet de réduire l'endettement
exemple: 100 de revenu, 20 de credit maison on fait un investissement locatif: 10 de credit pour le locatif et 10 de revenus fonciers
endetemment classique 100+10= 110 de revenus et 30 de charges soit un endettement de 27 %
avec un endettement patrimonial on considère que le locatif est transparent puisqu'autofinancé donc endettement =20 %.

l'endettement patrimonial est donc une tolérance du banquier mais en général le banquier ne doit faire de l'endettement patrimonial que s'il y a plusieurs biens qui sont déja loués depuis un bout de temps, les risques sont ainsi répartis.

faire de l'endettement patrimonial lorsqu'un client n'a qu'un seul bien est pour moi une stupidité, car s'il y a un sinistre sur le bien ou un soucis pour trouver un locataire, l'endettement a beau avoir été fait de façon patrimoniale le client va devoir quand même payer les mensualités plein pot.

0 Reco 22/12/2007 à 01:25 par rustyyd

a écrit : Pour le banquier : actif (loyer) 610 Euros (ne considère que 80 % du loyer (vacance loc, foncier, travaux etc....) soit 488 euros
passif (pret) 400 Euros
RATIO : 400/488 euros = 81, 19 (le bien s'autofinance pas d'impact sur le taux d'endettement perso, çà permet de pouvoir en faire d'autre, acheter sa RP en gardant toute sa capacité d'emprunt, percevoir des revenus et diminuer les revenus locatifs et par la meme diminuer ses impots.

J'envoie cette réponse et la complète car j'ai peur que çà beuge...
l'endettement patrimonial (c'est à dire qu'on ne prend pas en compte la charge car on estime qu'elle est couverte par les revenus) n'est pas systématique. En général on fait plutot un endettement classique.

l'endettement patrimonial permet de réduire l'endettement
exemple: 100 de revenu, 20 de credit maison on fait un investissement locatif: 10 de credit pour le locatif et 10 de revenus fonciers
endetemment classique 100+10= 110 de revenus et 30 de charges soit un endettement de 27 %
avec un endettement patrimonial on considère que le locatif est transparent puisqu'autofinancé donc endettement =20 %.

l'endettement patrimonial est donc une tolérance du banquier mais en général le banquier ne doit faire de l'endettement patrimonial que s'il y a plusieurs biens qui sont déja loués depuis un bout de temps, les risques sont ainsi répartis.

faire de l'endettement patrimonial lorsqu'un client n'a qu'un seul bien est pour moi une stupidité, car s'il y a un sinistre sur le bien ou un soucis pour trouver un locataire, l'endettement a beau avoir été fait de façon patrimoniale le client va devoir quand même payer les mensualités plein pot.

0 Reco 30/12/2007 à 12:48 par econo

a écrit : j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un pour chaque studio) ?

econo, tu m'apprends quelque chose : ass vie après 8 ans : 7.5 % plus prélèvements sociaux après abbattement
c'est les 7.5 que je savais pas
merci à vous

a +
Je crois que pour tes cel tu as fais une erreur:
petite précisions plusieurs cel peuvent etre souscris au sein d'une meme famille mais un seul par personne!!!!!!

cordialement

0 Reco 04/01/2008 à 11:27 par econo

a écrit : salut

c'est juste écono
je peux quand même utiliser le droit à pret

j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un
pour chaque studio) ?

merci

a +
Le prêt in fine a été mis au point pour résoudre les problèmes des investisseurs locatifs. Son principe est simple : pendant la durée du crédit, vous ne remboursez que les intérêts. Ainsi le capital emprunté reste intact jusqu'au terme du crédit et, à l'échéance, vous le remboursez en une seule fois. En augmentant le montant total des intérêts, il présente un avantage d'ordre fiscal destinés aux personnes fortement imposées (en général, taux marginal d'imposition supérieur à 42 %) et qui perçoivent déjà des revenus fonciers.

Pour solder le capital, vous allez constituer une épargne en versant chaque mois pendant toute la durée du crédit une mensualité sur un produit de placement associé et prévu à cet effet. Cette épargne est nantie en faveur de la banque qui détermine le type de support adéquat (assurance vie, bon de capitalisation, ou autre). La banque dispose ainsi d'une garantie réelle puisqu'elle s'assure que l'épargne sera bien destinée au remboursement du capital et que la qualité du support est suffisante.

Les différentes lois de finances favorisent les investisseurs qui achètent un ou plusieurs logements pour les louer : en sus des déductions fiscales spécifiques aux mesures de Robien), l'emprunteur investisseur peut déduire de son revenu locatif les intérêts de son emprunt immobilier.

Plus le montant total des intérêts déductibles est important, plus l'opération est rentable sur le plan fiscal :

* avec un prêt amortissable classique, le montant des intérêts diminue à chaque échéance puisqu'il est calculé sur le capital restant dû et que celui-ci se réduit également à chaque échéance du prêt,
* avec un prêt in fine, le capital reste identique puisque non amorti jusqu'au terme du crédit : le montant total des intérêts payés est beaucoup plus important.

Comparaison entre un prêt amortissable et un prêt in fine :

- Exemple -

Voici un comparatif entre un prêt amortissable et un prêt in fine, basé sur les hypothèses suivantes :
Montant du prêt : 100 000 €
Durée : 10 ans
Taux du prêt amortissable : 3,15 %
Taux du prêt in fine : 4,30 %
Taux de rendement de l'épargne : 3,50 % Taux d'imposition : 28,26 %
Intérêts supplémentaires : 20 935 €
Gain fiscal total : 6 071 €
Gain fiscal mensuel : 51 €
Epargne mensuelle Epargne fin
de période Mensualités
du prêt Total échéances Total intérêts déductibles
Prêt amortissable - - 973 € 973 € 16 706 €
Prêt in fine 697 € 100 000 € 358 € 1 056 € 43 000 €
Différence - - - 83 € 22 264 €

Avec le prêt in fine, le total des versements mensuels (mensualité + épargne = 1 056 €) s'avère légèrement supérieur à la mensualité du prêt amortissable (973 €). En revanche, l'emprunteur pourra déduire de ses revenus fonciers 22 264 € d'intérêts supplémentaires.

En fonction de la situation fiscale de l'emprunteur (revenus fonciers, taux marginal d'imposition), le prêt in fine peut se révéler extrêmement avantageux.

Le prêt in fine est destiné aux investisseurs locatifs. Il leur permet de réduire le bénéfice foncier et donc de diminuer le montant de leur imposition.

Nous avons volontairement simplifié au maximum l'exemple ci-dessus afin de vous faire mieux appréhender le mécanisme de fonctionnement du prêt in fine. Des montages très pointus et personnalisés pourront vous être proposés en fonction de votre situation fiscale et financière.

La fiscalité étant un domaine très spécialisé, chaque situation doit s'analyser de manière particulière.

0 Reco 04/01/2008 à 11:32 par econo

a écrit : salut

c'est juste écono
je peux quand même utiliser le droit à pret

j'ai 3 cel , est ce que je peux acheter 3 studio avec ces 3 cel (un
pour chaque studio) ?

merci

a +
De plus

Tu peux te servir de tes Cel qui présente un taux sympatique pour les prêts pour chacun de tes studios.

Mais voila le montage in finé est spécifique et présente des avantages quand tu investi ton apport en assurance vie capitalisation car cet apport va fructifier ( nous savons doubler un apport en 15 ans....en étant bien évidemment sur du sécuritaire )

Si tu le souhaite, tu peux me donner la valeur approximatif de tes CELet de la valeur des biens auquels tu aimerais etre le propriétaire pour que je puisse faire une évaluation sous forme d'exemple.

restant a ta disposition, cordialement