Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

colocation haut de gamme

0 Reco 05/02/2019 à 13:19 par sophie6

Bonjour,

J'ai le projet d'investir dans un appartement pour faire une colocation.

J'ai visité un appartement de 90m2 dans lequel je pourrais faire 4 chambres, avec chacune une douche voire des wc si possible.

L'idée est de de tout refaire pour au final proposer une colocation haut de gamme, bien équipée, etc..
Concernant les charges, je compte tout inclure dans le loyer (internet, ménage des parties communes, eau, edf, etc..) afin de faciliter la vie des locataires. Quelqu'un a un retour d'expérience à ce sujet ?

Je me pose des questions concernant le bail. J'ai compris qu'il y a 2 types : individuel ou collectif.

Je ne saisis pas bien les avantages pour un propriétaire de choisir un bail individuel. Est-ce que cela me permettra de louer plus cher ?

Bref, quel bail parmi ces 2 serait plus adapté pour ce que je veux faire d'après vous ?

Merci à vous !

0 Reco 06/02/2019 à 09:56 par baond

Bonjour,

un bail individuel pour chaque colocataire me semble une bonne idée si chaque chambre a sa salle d'eau,cependant la superficie de chacune d'elle doit faire au minima 14m2, et les parties communes 35m2.

0 Reco 06/02/2019 à 11:16 par marc19

La colocation en général peut très vite tourner au désastre..................

mais , à tout prendre, je préfère le bail individuel , chaque locataire a sa partie privative et en est responsable , il paye individuellement son loyer .

Alors que le collectif, çà ressemble un peu au foutoir, tout le monde a accès à tout, sans contrainte, peut se pieuter où il veut , quant il veut .............donc , bien plus compliqué à gérer .

0 Reco 06/02/2019 à 11:19 par lael

Cela a été uniformisé à 9m² pour les baux individuels, au même titre que les studios, depuis le 25 novembre 2018.

Sinon le principal problème des baux individuels c'est l'absence de solidarité entre les locataires et donc l'impossibilité de souscrire à une GLI.
Mais ironiquement ça marche pour la garantie VISALE et elle est d'ailleurs acceptée en collocation uniquement en baux individuels.
Egalement, en bail individuel c'est compliqué de gérer la responsabilité de chacun dans les parties collectives. En cas de problème vous devez vous retourner contre chaque personne individuellement (plutôt que collectivement et solidairement) qui pourra rejeter la faute sur l'autre pour ne pas avoir à vous indemniser.

Et à l'inverse, un bail unique avec caution solidaire aura tendance à faire fuir votre clientèle "haut de gamme".

Message edité 06/02/2019 à 11:24
0 Reco 06/02/2019 à 16:24 par sophie6

Merci pour vos retours constructifs.

@ lael : pourquoi un bail individuel aurait tendance à faire fuir ce type de clientèle ?

J'ai l'impression en lisant les différents commentaires qu'il n'y a pas vraiment d'intérêt si ce n'est aucun, pour un propriétaire, de choisir un bail individuel.. Quels sont les avantages vs le collectif toujours du point de vue du proprio ?

0 Reco 06/02/2019 à 17:41 par lael

Un bail unique c'est ce que vous appelez un "bail collectif" par opposition au bail individuel.

Le bail unique les fera fuir car peu de gens sont à l'aise à l'idée d'être solidaires d'impayés de loyers d'inconnus.
Mais en colocation c'est en général compensé par le fait que la location est moins chère qu'un studio et que c'est meublé. Donc ceux qui se tournent vers de la colocation acceptent de base le fait qu'ils auront à faire des compromis.

A l'inverse quand tu paies plus cher pour une prestation de colocation dite "haut de gamme", c'est justement pour ne pas subir ce genre de désagréments.
A tirer les prix vers le haut, cela revient à s'aligner aux prestations similaires proposées pour des studios.
C'est à double tranchant donc.

Message edité 06/02/2019 à 17:44
0 Reco 08/02/2019 à 09:52 par David13

bail individuel et cloison phonique haute performance entre les studios.

Attention au Règlement de copropriété qui peux l'interdire et a la puissance électrique, au mode de chauffage...

le bail individuelle (meublé obligatoirement) devra être au forfait de charge (interdit de revendre électricité) si chauffage et eau chaude électrique .... aille

Message edité 08/02/2019 à 09:53
0 Reco 08/02/2019 à 12:03 par MisterHadley

Quelqu'un qui aurait les moyens financiers d'aller dans une collocation "haut de gamme", n'ira justement pas...

Puisqu'avec ses moyens, il louera directement un logement bien à lui, et pas en collocation...

0 Reco 08/02/2019 à 14:44 par lael

Oui et non, je pense qu'il y a malgré tout un aspect social en plus d'un aspect financier à ne pas négliger qui pourrait encourager certains locataires à privilégier une colocation "haut de gamme" à un studio ou un logement rien qu'à eux.

Mais l'aspect financier étant quand même prédominant, j'aurais tendance à considérer les colocations "haut de gamme" comme inutilement plus risquées que des colocations classiques et donc pas forcément intéressantes.

Ou alors il faut viser des niches très précises : Colocation "haut de gamme" à destination d'étudiants et très proche d'une école réputée par exemple.

Et l'intérêt financier d'un investissement de ce type ne me parait pas tellement justifié :
Il faut souvent faire des travaux lourds : redimensionner les pièces, refaire des cloisons, créer des salles d'eau.
Faire appel à un décorateur d'intérieur pour justifier du côté "haut de gamme"
Acheter des meubles plus chers et plus hauts de gamme pour les mêmes raisons.

Du coup il doit falloir plus de 5ans de location pour commencer à rentrer dans ses frais.
Et il sera plus difficile de revendre l'appartement derrière car un tel bien n'intéressera qu'un autre investisseur et probablement pas une famille.
Et de tels travaux ne créeront pas forcément de plus-value sur le bien pour cette raison.

Bref, je suis pas convaincu de l'intérêt.

Message edité 08/02/2019 à 14:59
2 Reco 08/02/2019 à 18:38 par MisterHadley

Dans une colocation, c'est justement le coté "social" qui, tôt ou tard, fait que les colocataires s'embrouillent et mettent fin à la colocation...

Sans compter que "haut de gamme", dans une colocation, ça ne veut rien dire...

Si c'est pour mettre tel ou tel équipements en plus, et qu'une colocation pas "haut de gamme" n'a pas, ça se répercute donc bien sur le prix qui sera "haut de gamme"...

Alors, déjà que lorsque le prix est correct, ça s'embrouille, alors pourquoi aller payer la peau des f.sses une colocation pour encore plus s'embrouiller...

Je n'y crois pas...

Le surcout du coté prétendument "haut de gamme" fait que le colocataire peut donc devenir simplement locataire, en étant chez lui, et sans s'embrouiller...

Sans compter que le coté "haut de gamme" est déjà une contradiction avec l'esprit de ce qu'est censée être une colocation...

Une colocation a pour but de "partager" quelque chose une habitation, des taches, éventuellement des courses, entre les colocataires... le tout pour que ce "partage" permette ensuite à tous les colocataires d'avoir quelques chose qu'ils ne pourraient pas s'offrir sans cette promiscuité, ce "partage"...

Quand tu as du pognon, tu ne partages pas..!

Donc, une "colocation haut de gamme" s'adressant à ceux qui en ont par définition, que vont-ils bien pouvoir -et surtout vouloir - partager entre eux...

Que dalle...

Surtout si la "colocation" est faite (habitation) comme différents studios indépendants regroupés en un seul logement les englobant tous...

Si chaque chambre dispose de sa salle d'eau, etc, etc, à quoi bon une "colocation"...

Pour moi, c'est un tantinet foireux dès le départ, tout ça...

Message edité 08/02/2019 à 18:45