Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

Fin de la trêve hivernale

0 Reco 31/10/2010 à 07:35 par marc19

Nous sommes décidément un pays où la loi est trés protectrice pour le locataire
Ceux qui usent et abusent de cette protection, souvent de trés mauvaise foi, et sous le coup d'une expulsion, vont pouvoir dormir tranquille encore pendant 5 mois.
Cinq mois de plus d'impayés et l'addition monte trés vite .
Le bailleur, le plus souvent contraint par un crédit, il en pense quoi ? qu'il faut rester tolérant quoiqu'il arrive au nom d'un certain humanisme.
Et peu importe si vous avez la malchance d'héberger le dernier des voyous qui sait trés bien jouer de toutes les lois, qui vous massacre votre appart durement acquis, qui ignore complètement vos tentatives de conciliation, qui vous insulte même quand cela n'est pas un doigt levé .
Non, la loi ne doit pas protéger le malfrat.
Restons humains et compatissants avec ceux qui le méritent et intraitables avec les autres .
Il serait question en haut lieu de rendre obligatoire la GRL, qu'en pensez-vous ?

0 Reco 31/10/2010 à 08:34 par MisterHadley

Que c'est un pansement sur une jambe de bois, malheureusement...

Hier, aux infos, un reportage montrait une mère divorcée avec trois gamins à charges, avec CDI, vivant en HLM...

... et elle affirmait avoir de plus en plus de mal à payer son loyer, pourtant "modéré"...

Hormis la grosse pensée que j'ai eu pour des personnes qui n'en foutent pas une de toute la journée, et qui n'ont très curieusement pas ces soucis-là, je me suis demandé comment il lui était possible de ne pas y arriver malgré tout...

A sa question, très pertinente, de savoir ce qu'il adviendrait d'elle si elle se faisait virer de son HLM, je reste encore affecté par ce déséquilibre, non pas des prix, principalement, mais des attributions de ces logements... et surtout des inégalités flagrantes que cela génère...

Si le parc HLM était déjà bien mieux géré, dans ses attributions, ce serait là un bon début...

Le secteur privé ne venant qu'après...

C'est en quelque sorte mettre la charrue avant les boeufs, je trouve, pour ce qui est de tenter d'apporter quelque solution au "mal-logement"...

2 Reco 31/10/2010 à 09:09 par MisterHadley

Jusqu'ici, l'initiative privée que je trouve très objectivement la plus proche de ce qu'il serait souhaitable de faire, sera celle du "prêtre batisseur" qui aura tout abandonné, "gloire", richesse et autres futilités de kéké, pour se consacrer à mieux loger le bon peuple... mixer les "riches" et les "pauvres" ensemble dans ses projets...

En partant de là, sa réussite donc envers le bon peuple, il serait alors surement possible d'aller dans différentes directions mais en ayant toujours à l'esprit ce même vecteur...

Un exemple, comme ça, à l'arrache :

Tout le monde réclame la construction de "hlm", etc, etc...

Pipo, tout ça..!

D"après ce que tu dis, marc, il s'agirait maintenant de rendre "obligatoire" la GURL...

Encore du pipo..!

Et nous avons toujours ce "collectif" de "djeuns" qui squattent bêtement et surtout, inutilement, les propriétés privées de particuliers pour "médiatiser" leur "combat"...

Double pipo, là encore..!

Sans parler de la manipulation politique qui transpire à grosses gouttes derrière ces "djeuns"...

En réfléchissant une demi seconde à tout ça, un mix de ce qui fonctionne à peu près ne serait-il pas envisageable, finalement..?

Genre un truc comme ceci :

Oublions cette notion grotesque de devoir "construire des HLM"...

Oublions également cette très fumeuse idée de "rendre obligatoire la GURL", qui n'est une fois de plus que poudre aux yeux avant Noel, histoire de se donner bonne conscience "médiatiquement"...

Par contre, mixons donc ces deux principes de base qu'ils véhiculent l'un et l'autre, à savoir :

Il faut plus de logements, c'est indéniable...

Il faut que le bon peuple puisse s'y loger sans que ça ne le mette sur la paille, tant que la situation financière des locataires ne leur permet pas de poursuivre leur vie dans de meilleures conditions...

Et bien, où est le problème..?

Mixons donc déjà les deux, et pas plus tard que maintenant..

Le "collectif", pas vendredi c'est ravioli, hein, l'autre... ;)

... se plaind des logements "vides", n'est-ce pas..?

Bah moi, je dis bien mieux, avec le miens, de "collectif" au nom précité juste avant... ;)

Voila ce que je dis, moi :

Sur le principe de la GURL dans ses bases, ne construisons pas de HLM, mais laissons donc se construire n'importe quel programme immobilier du secteur privé...

Ensuite, louons donc au prix du marché (du secteur privé) n'importe quel logement, toujours du secteur privé, à leurs propriétaires pour y loger des locataires "HLM"...

Et compensons simplement la différence entre le loyer réel du secteur privé et le secteur HLM par une sorte de "super GURL" au niveau, non pas local et/ou départemental, voir régional dans les attributions, mais national...

Pourquoi..?

Centralisation des demandes et des attributions, non pas des logements HLM, mais de cette compensation "super GURL", avec l'informatique, c'est complètement possible, donc gain de temps, gain d'argent, gain de compétences, gain de rapidité pour loger celles et ceux qui en ont besoin...

On n'a plus à construire "au rabais" et à susciter de sempiternelles débats sans fins et stériles afin de savoir si telles ou telles communes acceptent, ou non, des HLM, on n'en construit plus, on construit des programmes classiques du secteur privé dans lesquelles on attribuera la "super GURL" pour que le bon peuple puisse AUSSI s'y loger, et ce donc, N'IMPORTE OU, dans N'IMPORTE QUELLE VILLE sur le territoire nationale, que ça plaise aux vieilles rombières ou non, c'est pareil, puisque le DROIT DE LA PROPRIETE EST UN DROIT CONSTITUTIONNEL... ;)

L'Etat, avec sa "super GURL", devient locataire du secteur privé en quelque sorte, au travers de chaque locataire modeste, en assurant avec sa "super GURL" au bon peuple un "statut" de locataire du secteur privé garanti, d'une part, mais surtout SOLVABLE avec cette "super GURL", celle-ci assurant donc la double qualité d'apporter la différence de thunes et de garantie pour les bailleurs du secteur privé...

Quand le "collectif" des "djeuns" se ramasse sur ce droit fondamental qu'ils bafouent avec leurs baskets de kéké, moi, avec le collectif "Vendredi c'est ravioli", je l'utilise légalement pour mener à bien leur prétendu "combat", c'est bien plus efficace et inattaquable que de "squatter" bêtement et illusoirement comme eux l'auront toujours fait depuis des années sans aucun résultat... ;)

Et en plus, ça coute moins cher que leurs bétises...

Donc, cette "super GURL" pourrait alors s'appliquer sur n'importe quel programme du secteur privé, mais AUSSI SUR L'ANCIEN pré-existant..!

Laissons donc tomber ces niaiseries habituelles de "il faut plus de logements HLM"...

Logeons plutôt le bon peuple en compensant la différence de loyer, en le logeant dans les meilleurs délais, dans de meilleures conditions d'habitation également et pour pas plus cher que de "construire des HLM", surement même bien moins de thunes publiques, en fait...

N'importe où, dans n'importe quelle ville, dans le neuf comme dans l'ancien...

Et il ne faut pas cent-sept ans pour le mettre en pratique, dès 2011, ça pourrait très bien être une réalité effective...

Et ce n'est qu'un exemple de ce qu'il est dès maintenant possible de faire, pour le bien collectif du plus grand nombre, sans que cela coute plus cher, au contraire...

Donc, question : qu'attendons-nous..? ;)

Message edité 31/10/2010 à 09:24
0 Reco 31/10/2010 à 09:12 par MisterHadley

Ah, au fait...

Je précise, au cas où... ;)

J'enregistre systématiquement les idées de "Vendredi c'est ravioli", hein...

... donc si les adeptes du Care pensaient nous les piquer, bah... raté, quoi... ;)

0 Reco 31/10/2010 à 09:20 par marc19

Il fut un temps où payer son loyer était primordial, avant toute autre chose . Et si par malheur, des difficultés survenaient, il était généralement d'usage d'en avertir le propriétaire pour lui demander des facilités au lieu de faire l'autruche .
Le plus souvent, aprés avoir constater la bonne foi du locataire, le bailleur cosentait des paiements différés et cela , dans un climat de confiance réciproque.
En ces temps révolus, légiférer était l'exception .
Il fut un temps où proprios et locataires se parlaient autrement que lettre recommandée .................

2 Reco 31/10/2010 à 09:26 par MisterHadley

Soit l'on s'accroche à des "modèles" périmés du passé, soit l'on est réactif, l'on s'adapte pour affronter à peu près tout et n'importe quoi, l'on est et reste au taquet afin d'avancer et d'atteindre nos objectifs de vie...

C'est une question de choix, rien de plus...

Quand on veut, on peut... ;)

Message edité 31/10/2010 à 09:36
0 Reco 31/10/2010 à 11:19 par marc19

Je ne me considère pas comme rétrograde mais force est de constater la déliquescence du monde.
Cela ne présage rien de bon.
Ton optimisme et ta volonté sans faille t'honorent mais affirmer la fameuse expréssion " quant on veut on peut " , je crois que tu prend un peu facilement un raccourci .
Ce serait bien trop simple ...................

0 Reco 31/10/2010 à 11:21 par MisterHadley

Parce que tu penses que c'est compliqué de loger le bon peuple, peut-être..?

=)

0 Reco 31/10/2010 à 11:51 par marc19

Oui, compliqué et même trés compliqué si l'on tient compte des intérêts (pas forcément financiers) de chacun, cela s'appelle de la politique ..............

2 Reco 31/10/2010 à 12:01 par MisterHadley

marc19a écrit : Oui, compliqué et même trés compliqué si l'on tient compte des intérêts (pas forcément financiers) de chacun, cela s'appelle de la politique ..............Mais je conçois tout à fait que ces messieurs refusent de faire ce qu'ils sont censé faire, puisque c'est quand même leur boulot, et qu'ils sont payés grassement pour le faire... afin de maintenir les budgets dispendieux dans lesquels ils tapent sans vergogne pour ne brasser que du vent, et tenter de justifier leurs salaires et autres avantages...

Et comme la plupart des questions "logements" se tiennent au niveau des Régions... et des départements... ;)

Mais il s'agit donc bien de "politique", et non d'une impossibilité tant financière que technique...

Nous revenons donc bien au seul et unique "problème", la volonté...

Et j'affirme, une fois encore, que lorsque l'on veut, on peut...

Mais évidemment, si ces messieurs ne veulent pas, on ne peut pas...

La nuance sera qu'à l'approche de 2012, va falloir expliquer au bon peuple que "l'on ne veut pas"...

... et là, ça change tout..! ;)

Message edité 31/10/2010 à 12:02
0 Reco 31/10/2010 à 12:06 par marc19

Tout est lié, politique et finance et l'on ne peut habiller "déshabiller Pierre pour habiller Paul , volonté ou pas .
La démocratie ne peut s'exercer bon en mal en que dans la recherche d'un "certain équilibre", précaire et souvent injuste mais on a pas encore trouvé mieux .

0 Reco 31/10/2010 à 12:08 par marc19

En 2012, changement , s'il y a, ne rimera pas avec amélioration, j'ai peur que cela soit pire, a suivre .............

0 Reco 31/10/2010 à 12:13 par MisterHadley

marc19a écrit : Tout est lié, politique et finance et l'on ne peut habiller "déshabiller Pierre pour habiller Paul , volonté ou pas .
La démocratie ne peut s'exercer bon en mal en que dans la recherche d'un "certain équilibre", précaire et souvent injuste mais on a pas encore trouvé mieux .
Ah mais si, marc, et ce n'est pas d'aujourd'hui que cela se pratique, justement..!

La Taxe Professionnelle, par exemple, et tout le battage qui aura été fait sur ce "scandale" quant à sa "suppression"...

Elle existe toujours, en fait, sauf qu'elle a juste changé de nom et se voit en partie scindée...

Donc, déshabiller Pierre pour habiller Jacques, ça se fait très couramment chez ces messieurs..!

En plus, là, il ne s'agirait justement pas de "déshabiller", mais de loger cette fois ci VRAIMENT et pour MOINS CHER le bon peuple...

Et n'est-ce pas là l'objectif, finalement..?

Ces messieurs n'auront qu'à faire autre chose ailleurs, surtout vu leur "efficacité"... ;)

Comment peut-on croire sincèrement que depuis toutes ces années, aucune solution n'ait été trouvée, hum..?

Allons, allons...

Particulièrement quand des initiatives privées y parviennent avec la faiblesse de leurs moyens, elles...

Donc, va falloir répondre aux questions du bon peuple lorsqu'elles vont se poser... et elles le seront, justement... ;)

Message edité 31/10/2010 à 12:14
0 Reco 31/10/2010 à 13:14 par marc19

On pourrait aussi recevoir chez soi...... chez toi .... un "malheureux" mal logé , lui donner le gîte et le couvert..............
si l'on veut on peut ................

1 Reco 31/10/2010 à 13:33 par MisterHadley

Je loge déjà quelqu'un ainsi...

Reste plus que chez toi, donc... ;)

Sinon, pour revenir au sujet, des "élus" sont élus...

Et s'ils le sont, c'est donc pour régler les problèmes de leurs électeurs...

Donc, pourquoi ne le font-ils pas..?

Nan, parce que pour critiquer tout et n'importe quoi, là, il y a du monde, mais par contre, lorsque l'on pose les questions embarassantes habituelles, curieusement, là, ça ne se bouscule pas, étrangement... ;)

Quelle légitimité peut-on avoir à geindre sans cesse lorsque l'on sait pertinemment comment faire pour que l'on ait donc plus à geindre, et que l'on refuse de le faire, tout en soutenant malgré tout faussement qu'il faille X fortune en budget pour "y remédier"..?

Des trompettes, tout ça..!

Et 1 français sur 6 de mal-logé, in fine, ça fait beaucoup d'électeurs, tout ça... ;)

0 Reco 31/10/2010 à 14:14 par marc19

Et les logements vides existent sauf que ils veulent tous aller au même endroit

2 Reco 31/10/2010 à 14:42 par MisterHadley

Tiens, par exemple...

Une "élue" de province, qui n'a donc rien à faire dans la capitale, hein...

... se fait "offrir" un loyer de 7000€ par mois pour une petite centaine de m² afin d'y maintenir une "permanence", le tout biensur dans les "beaux" quartiers...

Hormis le fait que l'on est franchement en droit de s'interroger sur le bien-fondé de cette "permanence", que pourrions-nous faire avec ces 7000€ mensuels de loyers inutilement dilapidés..?

Divisons-les par 20, déjà...

Ca nous donnerait déjà 350€ chaque mois, et ces 20 fois 350€ mensuels seraient bien plus productifs s'ils étaient versés à des "djeuns", étudiants et/ou "travailleurs pauvres", afin de leur permettre de se loger bien plus décemment, non..?

Donc, le loyer inutilement offert à cette "élue" de province qui n'a rien à faire officilellement sur Paris, pourrait déjà servir 20 locataires qui en auraient la nécessité, eux...

20 locataires...

Avec chacun 350€ de plus par mois dont ils disposeraient pour mieux se loger dans le secteur privé, dans le cadre d'une "super GURL", leurs vies changeraient directement... et immédiatement, sans que l'on ait la nécessité de devoir construire 20 logements "HLM" pour eux, avec un délai de quatre ans d'attente, ni des budgets pharaoniques pour y parvenir d'ici là...

Simple, rapide, efficace, meilleur marché, immédiat...

CQFD.