Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

Location meublée ou non meublée ?

1 Reco 17/01/2018 à 20:41 par papapju

Bonjour,
J'habite en Île-de-France dans une maison de 80 m² qui compte 3 chambres d'une dizaine de m². Je voudrais louer 2 chambres tout en continuant à occuper l'une d'entre elles. Cette maison serait donc ma résidence principale mais également celle des personnes qui loueraient les chambres. Ma question est : quelle type de location est la mieux adaptée à cette situation ? A noter que la mensualité de mon crédit immobilier de 915 € et que je compte diviser les charges (électricité, gaz et eau) en autant de part que de locataires.

Je suis tombé sur un article du Figaro qui semble correspondre au cas présenté :

[http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1652138/exoneration-d-impot-pour-la-loc ation-de-sa-residence-principale-en-2017]

---
Les loyers perçus pour la location ou la sous-location de locaux d'habitation meublés sont exonérés d'impôt à trois conditions :

- les pièces louées, ou sous-louées, font partie de la résidence principale du propriétaire bailleur. Ce dernier doit, en principe, réduire le nombre de pièces qu'il occupe dans son logement principal ;

- les pièces louées constituent pour les locataires, leur résidence principale (ou temporaire s'il s'agit d'un travailleur saisonnier) ;

- le prix de location ne doit pas dépasser 184 € par an, par mètre carré, en Île-de-France et 135 € dans les autres régions, pour l'année 2017. Ces montants fixés par l'Administration fiscale s'entendent hors charges.
---

Quand il est question de prix de location au m² à ne pas dépasser, qu'inclut le calcul ? Juste la superficie des chambres à louer ou également le salon, la cuisine et les autres pièces que les locataires fréquenteront ?

Merci d'avance pour vos réponses ;)

papapju

0 Reco 17/01/2018 à 21:38 par MisterHadley

La réponse est dans ta question... ;)

Plus généralement, il y a (de mémoire) une BOI de l'Administration fiscale qui traite de ces questions-là spécifiquement...

En cherchant un peu, tu devrais la trouver sans problème

0 Reco 17/01/2018 à 22:49 par papapju

Merci MisterHadley,
en effet, il y a une BOI (http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/3610-PGP) et j'ai beau creuser mais cela ne répond pas à ma question sur le fait d'inclure le salon / la cuisine dans le calcul de superficie.

Cdt,
papapju

0 Reco 17/01/2018 à 23:44 par MisterHadley

A ton avis, si tu loues une chambre, est-ce que tu loues aussi le salon et autres avec..?

La première des trois conditions que tu as citées toi-même y répond :

Si tu loues une chambre, tu n'y as plus accès puisque tu dois réduire le nombre de pièces que tu occupes toi-même...

Donc, toi, tu es dans ta maison, moins la chambre louée...

La location ne porte donc que sur cette chambre, et pas sur le salon, etc, etc...

Donc, pour l'exemple, si tu loues une chambre de 12 m² :

Tu seras exonéré si tu ne dépasses pas 184 euros par an au m² loué...

Soit, pour 12 m² = 2208 euros par an...

Divisé par 12 mois, ça te fait un loyer mensuel de 184 euros pour ta chambre...

Si, pour l'exemple, tu loues une chambre de 15 m² :

184 euros par 15 m² = 2760 euros par an...

Soit un loyer mensuel de 230 euros pour ta chambre de 15 m²

Message edité 17/01/2018 à 23:54
0 Reco 18/01/2018 à 09:48 par marc19

papapjua écrit : Bonjour,
J'habite en Île-de-France dans une maison de 80 m² qui compte 3 chambres d'une dizaine de m². Je voudrais louer 2 chambres tout en continuant à occuper l'une d'entre elles. Cette maison serait donc ma résidence principale mais également celle des personnes qui loueraient les chambres. Ma question est : quelle type de location est la mieux adaptée à cette situation ? A noter que la mensualité de mon crédit immobilier de 915 € et que je compte diviser les charges (électricité, gaz et eau) en autant de part que de locataires.

Je suis tombé sur un article du Figaro qui semble correspondre au cas présenté :

[http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1652138/exoneration-d-impot-pour-la-loc ation-de-sa-residence-principale-en-2017]

---
Les loyers perçus pour la location ou la sous-location de locaux d'habitation meublés sont exonérés d'impôt à trois conditions :

- les pièces louées, ou sous-louées, font partie de la résidence principale du propriétaire bailleur. Ce dernier doit, en principe, réduire le nombre de pièces qu'il occupe dans son logement principal ;

- les pièces louées constituent pour les locataires, leur résidence principale (ou temporaire s'il s'agit d'un travailleur saisonnier) ;

- le prix de location ne doit pas dépasser 184 € par an, par mètre carré, en Île-de-France et 135 € dans les autres régions, pour l'année 2017. Ces montants fixés par l'Administration fiscale s'entendent hors charges.
---

Quand il est question de prix de location au m² à ne pas dépasser, qu'inclut le calcul ? Juste la superficie des chambres à louer ou également le salon, la cuisine et les autres pièces que les locataires fréquenteront ?

Merci d'avance pour vos réponses ;)

papapju
C'est surtout, votre projet, un problème à une inconnue................mais quelle inconnue!

Louer des chambres dans sa maison, qui probablement n'a pas été prévue pour çà, c'est s'exposer à un tas de nuisances et le mot et faible .

Pour peu que vous louiez à un ou plusieurs casse- c...........qui vont rapidement devenir invasifs et s'arroger le droit d'investir le salon , la cuisine et tout le reste, vous ne serez plus chez vous mais chez eux ...................

0 Reco 18/01/2018 à 10:06 par MisterHadley

Surtout si tu as une vie de couple, c'est dead, là, c'est sur..! =)

Et pire encore, si tu as une vie familiale avec enfants et tout et tout...

Mais même si tu es célibataire, bah c'est dead aussi, parce que si tu veux pécho... =)

0 Reco 18/01/2018 à 10:57 par marc19

J'en connais qui se sont fait surprendre au lit avec une ou un locataire aviné.....
^^

0 Reco 18/01/2018 à 11:48 par Craon

Bonjour,

Dans ce cas de figure, il faut impérativement opter pour la location meublée (bail de 9 mois ou 1 an renouvelable, contre 3 autrement, dépôt de garantie de 2 mois hors charges, contre 1 autrement, 1 mois de préavis contre 2, 3 ou 6 autrement, etc...), d'autant que ça répond à la réalité de la situation. Pas d'impôts à payer non plus sous certaines conditions si 2 locations au maximum..
Attention à ce que ces locataires n'aient pas de revenus (sinon augmentation de la taxe d'habitation), donc privilégier des étudiants qui auront droit, le cas échéant à l'Allocation-logement.
La location se fait sur la base des locaux à usage privatif (donc chambre, éventuellement SdB privative ou moitié de celle-ci si elle est à l'usage exclusif de deux locataires), avec seulement accès aux parties communes (qui ne rentrent donc pas dans la base de calcul. Les parties communes doivent prévoir à la disposition du locataire tous les équipements nécessaires à la confection des repas y compris la vaisselle. En revanche, rien ne vous oblige à mettre à leur disposition d'autres équipements tels que machine-à-laver etc....
Pour les locations à étudiant, le bail est à priori de 9 mois, le loyer peut en tenir compte dans la mesure où le plafond des loyers est annualisé (année civile).
Je recommande de prévoir une provision pour charges mensuelle, un dépôt de garantie de 2 loyers hors charges, une assurance locative, une caution solidaire, l'accès wifi. En revanche, je vous déconseillerais de prendre deux locataires qui se connaissent d'avance.
Pour les charges, les diviser par 3 est une solution, mais peut être une solution à problème, notamment si en ayant plus de surface et d'équipements pour vous (bureau, garage, congélateur, télé, présence les week-ends...), vous y contribuez à la même hauteur. Si le chauffage est électrique, il peut-être installé des sous-compteurs par radiateur, voire par chambre.

Cordialement.

0 Reco 18/01/2018 à 12:16 par MisterHadley

Le jeu en vaut-il la chandelle...

Sinon, pour Marcuccio : a t-on des noms, des photos, voir des films qui confirmeraient tes affirmations..?

Nan parce que le public a le droit de savoir..!

=)

Message edité 18/01/2018 à 12:17
0 Reco 18/01/2018 à 20:34 par papapju

Bonsoir et merci à tous pour vos réponses. Pour ce qui est des personnes à héberger, il n'y a aucuns risques car ce sont des membres de ma famille proche, ils ont un certain age et je les connais depuis toujours... Je m'absente beaucoup dans la semaine donc ça ne me gène pas du tout de procéder comme je pense le faire (ie : louer les chambres voir plus)

La raison pour laquelle je demandais s'il fallait inclure le salon, la cuisine, etc. est parce je serai payé d'un loyer quasi équivalent à la mensualité de mon crédit. Mais en comptant juste 2 chambres de 12m² et 15m² (bravo pour l'exemple qui tombe juste MisterHadley), je ne saurais exonéré d’impôts que si le loyer est inférieur à 4968€ bien loin des 915*12 = 10 980€ de loyers encaissés.

Que peut on faire dans ce cas ?

Merci

Cordialement,
papaju

0 Reco 18/01/2018 à 20:43 par MisterHadley

Plus de 450 euros la chambrette..!?

Mais pour ce prix-là, y a des danseuses topless incluses, j'espère..!?

=)

Tu restes dans le classique, et tu payes des impôts dessus, ou est le problème...

Ce ci dit, attention à une chose importance que je ne répèterai jamais assez :

"famille" et pognon...

Considères-les comme de parfaits inconnus, et préviens-les qu'ils seront considérés comme tel, sinon, tu y laisseras ta chemise et tes illusions...

Quand il y a du pognon dans l'histoire, il ne doit y avoir aucun sentiment, sinon, c'est foutu.

Message edité 18/01/2018 à 20:48
0 Reco 18/01/2018 à 20:46 par MisterHadley

T'es pas marié et n'a pas d'enfants, donc...

Parce que si tu comptes louer deux de tes trois chambres, dans une baraque de 80 m², le tout pour payer ta mensualité d'emprunt...

Et alors que c'est ta résidence principale...

Il ne te reste plus rien, dans l'histoire...

0 Reco 18/01/2018 à 21:02 par MisterHadley

En plus, ton truc me rappelle quelque chose qui est surement en cours en ce moment dans l'un de mes immeubles...

Une forte suspicion de clash ayant eu pour conséquence une redistribution des cartes à propos d'immobilier, donc...

Sachant donc que l'immobilier en question va prendre à terme muchos dineros...

Et qu'il faut bien payer les factures, à commencer par la fin de l'emprunt...

Tout étant censé être prévu depuis toujours pour se faire à deux, sauf que là, faut tout assumer seul(e)...

Sachant donc que mon humble personne aura déjà fait voler en éclat une bonne grosse partie bien juteuse des dépenses mensuelles qu'il devrait y avoir normalement, ainsi qu'une très grosse et double ardoise scandaleusement outrancière...

Qu'il faut donc trouver le moyen de tenir pour ce qui est de l'emprunt, puisqu'au final, méga jackpot assuré pour celui ou celle des deux qui n'aura rien lâché de la chose...

Ton histoire y ressemble quand même vachement, je trouve... ;)

Message edité 18/01/2018 à 21:05
0 Reco 18/01/2018 à 22:24 par Craon

Assumez votre crédit et si tout va bien avec vos locataires dans le durée (qui sont donc aussi de votre famille), alors c'est parfait !

0 Reco 18/01/2018 à 23:17 par papapju

merci à vous deux, j'ai la réponse à ma question initiale. Le cas que je vous expose peut paraître surprenant, simplement parce que je ne vous donne pas tous les paramètres mais on diverge ;)

Bonne soirée,

Cordialement

0 Reco 19/01/2018 à 08:02 par MisterHadley

C"est bien pour ça que toutes les possibilités ne te sont pas données.

=)



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...