Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

mensonge annonce immobilière ?

0 Reco 05/03/2018 à 20:26 par leadlg

bonsoir,

Etant étudiante je me suis installé cette année avec ma sœur sur Montpellier. Il m'a fallu donc trouver un appartement !
nous sommes donc installé ma sœur et moi depuis fin août dans un appartement de Montpellier.
Or voila, aujourd’hui nous rencontrons un problème: en effet l'annonce de l’appartement stipulait que le chauffage ( qui est "collectif" ) est inclus dans le loyer et lors de la visite la femme nous a bien dit que le chauffage était inclue. Cependant nous pouvons allumer et éteindre les radiateur ( situé dans la chambre,le salon, et le bureau) a notre guise.

cela veut dire que nous n'avons enfaîte pas de chauffage collectif ?
(radiateur electrique situé dans les pièces, je ne m'y connait pas du tout et ma mère non plus ! nous nous sommes peut etre faites arnaqué ?)
de plus nous avons reçu fin décembre une note très salé d’électricité (150 euro de plus qu'a la base) Ce qui veut dire que l'agence nous aurait menti et que le chauffage est a notre charge ?

si c'est le cas est ce que je peux porter plainte ou je ne sais pas ..? Etant etudiante je n'ai pas énormément de sous et je n'avait pas prévu de payer autant !

merci pour votre réponse,
bonne soiree !

0 Reco 06/03/2018 à 12:26 par Danielmmo

Porter plainte non (c'est du pénal), mais à condition que vous ayez gardé les preuves (annonce, mail...) demander une diminution du loyer.

0 Reco 06/03/2018 à 14:56 par pascal85

Bonjour
Un chauffage dit "collectif", c'est lorsqu'un immeuble est équipé d'une chaufferie commune à tous les logements avec un émetteur de chaleur à circulation d'eau chaude sous forme de radiateur ou de plancher chauffant.
Dans votre cas, ce sont des convecteurs électriques. C'est donc un chauffage individuel.
Ce qui peut se produire (je l'ai déjà vu), c'est que le système collectif est hors service, ou déficient, et que les convecteurs suppléent cette déficience.
Quoi qu'il en soit, l'agence vous a "vendu" un logement avec un loyer qui comprend les charges de chauffage, ce qui ne semble pas être le cas, quel qu'en soit la raison.
Demandez une réduction de votre loyer. Ce serait la moindre des choses.
Et si vous avez des documents qui font état de ce chauffage collectif, vous pourriez vous en servir pour les menacer d'intenter une action en justice pour le préjudice ou pour publicité mensongère.
Cordialement
PB

0 Reco 07/03/2018 à 13:44 par fred77

Que dit les autres locataires? etes vous les seules victimes? que dit le bailleur?

0 Reco 21/03/2018 à 13:37 par leadlg

merci a tous pour vos réponses ! j'ai contacté quelqu'un de l'agence immobilière qui m'a dit qu'elle en parlerais a sa supérieur et qu'elle me rappellerais. Deux semaines sans réponse je les appelles et ils me disent que ce n'est pas de leurs fautes etc. Ma mère a un peu crié au téléphone et je dois envoyer un mail avec tout les détails, preuves,etc ..
s'il ne veulent pas baisser le loyer je fais quoi ? :/

pour ce qui est des autres locataires je ne sais pas dutout ! Je sais que l'agence n'a pas de très bon avis par contre.

bonne journée

0 Reco 21/03/2018 à 14:08 par Danielmmo

Assignation du bailleur au tribunal pour diminution du prix.

0 Reco 22/03/2018 à 09:02 par chantebois

l'appel tel ne suffit pas , il faut les relancer par LRAR .servez vous des docs qui prouvent qu'il s'agit bien d'un chauffage collectif pour les menacer d'intenter une action en justice pour le préjudice ou pour publicité mensongère.je suis sur qu'ils réagiront autrement après çà ! courage !

0 Reco 22/03/2018 à 23:30 par recouvrementfacile

Bonjour Lea,

Chantebois a raison, les écrits restent et les paroles s’envolent. Pour prendre date pour ce problème, faites une lettre recommandée avec demande d´avis de réception à l’agence (et au propriétaire si vous avez son adresse) en joignant les preuves : annonce, contrat de location, état des lieux si nécessaire, documents de la copropriété mentionnant la nature du chauffage ! Laissez leur 10 jours pour vous répondre (et précisez ce délai dans votre lettre). Sans réponse, appelez au tribunal pour voir gratuitement un avocat de permanence ou pour demander les coordonnées d’un conciliateur car c’est une phase préalable obligatoire devant le tribunal d’instance (même si au final aucun terrain d’entente n’a été trouvé)

Cela ne vous empêche pas de relancer par téléphone en plus, mais l’écrit est indispensable ! Courage !

Message modéré 09/04/2018 à 07:20