Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

SOS squatteur dans appartement à vendre

1 Reco 20/10/2018 à 12:10 par LUDO009

Bonjour,

Notre locataire a donné son préavis pour une fin de bail en décembre.
Depuis 6 mois il héberge un ami (sans emploi). Nous savons de sources sures qu'il souhaite rester sans payer. Nous allons mettre l'appartement en vente dès janvier en raison de difficultés financières graves.Il ne peut pas rester.
Que faire pour le faire dégager au moment de la fin du bailleur officiel (astuces, système D,..) ?

Une procédure serait trop longue (2 à 3 ans)

merci pour votre retour,

0 Reco 21/10/2018 à 17:54 par marc19

Comme tout est basé sur des supputations et que , entre-temps tout peut changer, et que , par ailleurs, votre locataire en titre peut héberger qui il veut chez lui , vous ne pouvez qu'attendre que l'appart se libère .

Il sera toujours temps d'agir ...................fin décembre .

0 Reco 21/10/2018 à 21:10 par LUDO009

Bonjour,

Merci pour ce retour,

En fait, le but de ce message est d'avoir une réponse sur la pire des hypothèses. Le bien est à 60km de notre domicile.

Dans le cas où l'ami devient squatteur à la date de fin de bail, que pouvons nous faire ?

Merci,

0 Reco 22/10/2018 à 09:37 par missvanille

bonjour ,tu dois attendre la fin du préavis pour réagir. Si vraiment le cas se présente dans ce cas ,il faut faire croire que le squatteur est rentré par infraction puisque les squatteur ne peuvent pas être virer si il ni a pas d'infraction.

1 Reco 22/10/2018 à 11:12 par pascal85

Bonjour
Il faudra être présent à l'état des lieux de sortie, s'assurer qu'il n'y a plus d'affaire du locataire, et remplacer les cylindres de porte. De la sorte, même si le co-locataire a fait un double de clef, il ne pourra pas venir investir les lieux (sans effraction)
Cordialement

0 Reco 22/10/2018 à 13:39 par Danielmmo

Il n'y a pas de raison qu'il y ait un squatteur si vous faites l'EDL et donc la remise des clés.

0 Reco 22/10/2018 à 18:31 par lael

Comme suggéré par d'autres au-dessus, faites l'EDL normalement.

Refusez de signer l'EDL tant que toutes les affaires et personnes accompagnant le locataire ne sont pas sorties de l'appartement.

S'il y a une autre personne et qu'elle refuse de sortir, mettez le locataire face à ses responsabilités : la perte de sa caution et l'engagement de sa responsabilité en cas de dégradation et pour les futurs loyers impayés.
Ça devrait le faire réfléchir. Personne n'est altruiste au point d'engager sa responsabilité pour quelqu'un d'autre en sachant pertinemment que la personne en question va faire une action malhonnête.

Car tant que l'EDL n'est pas signé le locataire est responsable de tout ce qui se passe dans l'appartement.

Si l'EDL se passe bien, changez bien évidemment la serrure immédiatement et venez vérifier régulièrement que ce n'est pas squatté. L'expulsion est immédiate dans ce cas et s'il y a effraction.

Également, si vous avez une assurance GLI, elle vous couvrira tant que l'EDL n'est pas signé mais ils ne vous couvriront pas si c'est squatté alors que vous avez signé l'EDL.
C'est une maigre compensation si vous souhaitiez vendre mais ça évitera au moins que ça ne vous coûte encore plus.

Message edité 22/10/2018 à 18:43
0 Reco 23/10/2018 à 14:03 par raillo

changer la serrure est en effet la solution pour les faire partir.Mais il faudrait que vous surveillez de près le lieu car si les squatteurs l'occupent au delà de 48h l'expulsion immédiate ne prend plus effet .Que vous êtes obligé de saisir le juge compétent,le seul habilité à délivrer une ordonnance permettant l'expulsion des occupants.

0 Reco 24/10/2018 à 14:44 par arion

l'article 53 du Code de procédure pénale bien confirme que si vous constatez une intrusion dans votre logement et que si le squatteur est présent dans le logement depuis moins de 48 heures, les forces de police seront en mesure de procéder immédiatement à l'expulsion des squatteurs car il s‘agit d'un flagrant délit