Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Location

Nouveau sujet

travaux divers, personne âgée

1 Reco 18/02/2011 à 17:56 par qiqong

bonsoir,

je suis propriétaire d'un petit appartement en région parisienne que je loue à une personne âgée (qui ne l'était pas vraiment au moment du bail il y a une dizaine d'années).

cette personne a fait un avc peu avant noël; elle est revenue un peu diminuée dans son logement.

sa belle-soeur & elle-même souhaitent que je change un volet qui n'est plus adapté à sa situation cad qu'elle doit s'agenouiller sur son bloc cuisine pour atteindre le volet, lequel est rouillé & difficile à fermer-volet en accordéon métallique.
elles veulent un volet électrique.

évidemment, les autres volets sont rouillés, mais plus faciles d'accès.

le défaut d'entretien est-il de son fait?
l'entretien des volets m'incombait-il?

de plus, suis-je obligé de suivre l'évolution physique de mon locataire & d'adapter le logement au fur & à mesure?

évidemment, c'est une personne âgée, donc je me sens un peu gêné, mais je n'ai pas de trésorerie pour les travaux; je me suis endetté cette année pour changer ses fenêtres, & l'année d'avant ses radiateurs.

avez-vous qq conseils à me donner?

merci d'avance :)

3 Reco 18/02/2011 à 18:12 par marc19

Si j'ai bien compris, il s'agit de persiennes métalliques. Pour une grande facilité d'ouverture et de fermeture, il suffit de dégonder chaque éléments et de graisser (graisse épaisse et non huile fluide) les gonds .
L'effort pour plier et replier les persiennes sera diminué par 2 , c'est la formule économique .
Vous n'êtes pas responsable de l'état de santé de votre locataire et vous ne devez pas vous sen,tir coupable .
Vous faites au coup par coup en fonction de vos finances .

0 Reco 18/02/2011 à 19:15 par b2iret8te

Pourquoi ne pas tout simplement lui faire comprendre votre situation? A ce que vous dites le volet est dans la cuisine donc ne l'empêche pas de dormir. De plus, vous venez de changer ses fenêtres, c'est un plus que vous lui avez apporté. C'est déjà un effort que certains ne font pas. Faites le lui comprendre et promettez lui, que lorsque vous serez davantage en fond, vous ferez réparer ces volets. D'ailleurs, entre nous, il faudra bien à un moment que vous le fassiez afin que votre bien ne se dévalorisera pas. En ce qui concerne les réparations locatives, elle devait entretenir les pommelles. Si elle ne la pas fait, mieux vaut mettre cela sur le compte perte et profit car elle peut alléguer la vétusté puisque'elle est là depuis dix ans. Mieux vaut donc un dialogue pour arriver à un compromis.
Quand à réparer vous-même le volet, il faut évidemment être bricoleur.

1 Reco 18/02/2011 à 21:19 par qiqong

merci de vos réponses :)

lorsque je suis allé les rencontrer, elles m'ont dit considérer que c'est "mon devoir en échange d'un loyer" que de faire les travaux! Et que le loyer serait bloquer si pas de travaux!

y-a-t-il une loi qui m'oblige à adapter le logement?

dégripper & graisser les volets, oui, je peux m'en occuper.

1 Reco 18/02/2011 à 22:14 par b2iret8te

Posé ainsi, le problème est différent. Non aucune loi ne vous oblige à adapter votre logement à une personne âgée. En revanche, la loi oblige un locataire à payer son loyer. Vous faire du chantage n'est absolument pas admissible. Regardez le bail signé. Un locataire ne peut pas prélever d'un loyer le montant des travaux engagés. S'il le fait, il se met dans son tort. Et vous pouvez en appeler à la justice qui finira par vous donner raison. Mais à quel prix. Si vous êtes curieux, lisez ce que j'ai écrit en réponse à ma propriétaire qui voulait faire intervenir un huissier car son locataire ne payait plus. Dans votre cas, les frais de justice iront beaucoup plus loin que la pose d'un volet roulant. D'autant que je vois mal un tribunal ordonner l'expulsion d'une personne malade et le préfet demander à la police d'intervenir dans un cas comme celui-ci. Je ne veux pas vous alarmer mais le mieux est de donner contentement à votre locataire. Même en empruntant pour la pose d'un volet roulant, vos agios seront beaucoup moins élevés que ce que vous coûterait la justice et le non paiement de vos loyers.
Ce qui n'empêche absolument pas d'avoir un certaine rancoeur auprès de votre locataire. D'autant que puisque vous allez lui céder, elle ne s'arrêtera, sans doute pas là. A quand la douche au lieu de la baignoire, l'évier et le lavabo à hauteur de fauteuil roulant? Avec toujours la menace de ne pas vous payer. Je sais, je deviens parano mais mes locataires m'en ont fait voir, je vous assure. Le mieux serait donc de mettre le volet en conformité mais de le faire de très mauvaise grâce afin de la décourager pour d'autres tentatives. Et si vous pouviez la décourager tout court de rester dans l'appartement, cela serait encore mieux. Vous allez me dire que ce n'est guère charitable. Mais l'utilisation du chantage ne montre pas non plus beaucoup de grandeur d'âme. Votre locataire ne serait-elle pas mieux avec sa famille? Sa belle-soeur par exemple qui a l'air de prendre à coeur son confort.

1 Reco 18/02/2011 à 22:23 par MisterHadley

La première erreur est d'avoir fait remplacer les fenêtres par des charlots, vu que les volets ne l'auront donc pas été dans la foulée...

Lorsque l'on change une fenêtre qui disposait d'un volet, obligation est faite de remplacer cette fenêtre sans omettre le volet...

Or, remplacer une vieille fenêtre par un modèle performant actuel en ayant gardé ses vieux volets symboliques n'est ni une "économie", ni une bonne chose thermiquement parlant...

Non seulement le remplacement du volet aurait sérieusement amélioré la performance thermique de l'ensemble, agissant en renfort de la fenêtre (+ ou - 30% d'isolation thermique en plus de gagnée), mais il aurait ajouté une réelle plus value à l'habitation...

Dernier point :

Remplacer des fenêtres dans un soucis de performance thermique sans repenser également l'isolation des murs extérieurs ne servira au final à quasiment rien...

En terme de performance thermique, c'est la totalité de l'ensemble qui doit être envisagée, et non simplement la fenêtre, c'est à dire mur + fenêtre + volet, et non fenêtre sans le mur ni le volet.

1 Reco 18/02/2011 à 22:32 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Posé ainsi, le problème est différent. Non aucune loi ne vous oblige à adapter votre logement à une personne âgée. En revanche, la loi oblige un locataire à payer son loyer. Vous faire du chantage n'est absolument pas admissible. Regardez le bail signé. Un locataire ne peut pas prélever d'un loyer le montant des travaux engagés. S'il le fait, il se met dans son tort. Et vous pouvez en appeler à la justice qui finira par vous donner raison. Mais à quel prix. Si vous êtes curieux, lisez ce que j'ai écrit en réponse à ma propriétaire qui voulait faire intervenir un huissier car son locataire ne payait plus. Dans votre cas, les frais de justice iront beaucoup plus loin que la pose d'un volet roulant. D'autant que je vois mal un tribunal ordonner l'expulsion d'une personne malade et le préfet demander à la police d'intervenir dans un cas comme celui-ci. Je ne veux pas vous alarmer mais le mieux est de donner contentement à votre locataire. Même en empruntant pour la pose d'un volet roulant, vos agios seront beaucoup moins élevés que ce que vous coûterait la justice et le non paiement de vos loyers.
Ce qui n'empêche absolument pas d'avoir un certaine rancoeur auprès de votre locataire. D'autant que puisque vous allez lui céder, elle ne s'arrêtera, sans doute pas là. A quand la douche au lieu de la baignoire, l'évier et le lavabo à hauteur de fauteuil roulant? Avec toujours la menace de ne pas vous payer. Je sais, je deviens parano mais mes locataires m'en ont fait voir, je vous assure. Le mieux serait donc de mettre le volet en conformité mais de le faire de très mauvaise grâce afin de la décourager pour d'autres tentatives. Et si vous pouviez la décourager tout court de rester dans l'appartement, cela serait encore mieux. Vous allez me dire que ce n'est guère charitable. Mais l'utilisation du chantage ne montre pas non plus beaucoup de grandeur d'âme. Votre locataire ne serait-elle pas mieux avec sa famille? Sa belle-soeur par exemple qui a l'air de prendre à coeur son confort.
La vieille pourrait au contraire assez vite obtenir légalement le dernier mot, vu sa condition de vieille ayant eu un AVC, et donc, potentiellement "handicapée" suite aux séquelles...

Et de plusieurs façons :

Si l'électricité date de plus de quinze ans, par exemple...

La norme NF C15-100 en vigueur imposera la rénovation électrique qui, dans sa version actuelle, inclue les aménagements pour personnes handicapées...

Les normes d'accessibilités du logement pourraient très vite devenir un vrai cauchemard, genre largueur des portes, etc, etc...

Et la vieille, vu son état de santé pourrait tout simplement faire intervenir les services sociaux pour faire le tour de son logement afin d'accréditer sa demande par un rapport qui pourrait, suivant l'état de l'appartement, devenir problématique...

Donc, vaudrait mieux éviter de faire son malin pour tenter de faire une vague "économie" de bout d'chandelle, non..?

Parce qu'à ce jeu-là, ça pourrait très vite devenir quitte ou double de façon défavorable...

Message edité 18/02/2011 à 22:35
2 Reco 18/02/2011 à 22:38 par MisterHadley

Des travaux bien mieux pensés et réfléchis auraient permi de les financer par un éco-ptz, dont l'avantage est d'être sans intérêts...

Eventuellement une ou plusieurs subventions auraient pu être sollicitées...

... et surtout, il aurait alors été possible de faire "participer" financièrement la vieille par une prise en charge d'une partie du coût de ces travaux "performants" par un bakchich supplémentaire à devoir acquitter en plus de son loyer mensuel...

Message edité 18/02/2011 à 22:41
0 Reco 18/02/2011 à 22:43 par b2iret8te

vous avez raison pour les conséquences. Cependant d'après ce que je sais, un propriétaire ne peut pas bénéficier d'aides pour l'isolation d'un logement loué. Pour ce qui concerne les volets, il s'agissait de volet métalliques dont complètement indépendants de la fenêtre. Le changement n'était donc pas automatique. D'ailleurs de nombreux logements n'ont pas de volets dans les cuisines.

1 Reco 18/02/2011 à 23:11 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : vous avez raison pour les conséquences. Cependant d'après ce que je sais, un propriétaire ne peut pas bénéficier d'aides pour l'isolation d'un logement loué. Pour ce qui concerne les volets, il s'agissait de volet métalliques dont complètement indépendants de la fenêtre. Le changement n'était donc pas automatique. D'ailleurs de nombreux logements n'ont pas de volets dans les cuisines.Bah... d'après ce que tu sais, peut-être, hein... ;)

Tu devrais peut-être vérifier ce que j'ai dit, quand même...

On sait jamais, qui sait... ;)

A+

0 Reco 19/02/2011 à 01:05 par qiqong

merci à tous pour vos réponses; en gros, c'est un peu ce que je pensais: être conciliant avec fermeté...& ne pas faire trop de vague!

ce sont des personnes assez agressives, revendicatives, donc oui, il faut que j'évite toute escalade colérique ou de rancoeur; par contre, je les préviendrai que je ne renouvellerai pas le bail.

bon week-end!

0 Reco 19/02/2011 à 07:40 par marc19

MisterHadleya écrit : La vieille pourrait au contraire assez vite obtenir légalement le dernier mot, vu sa condition de vieille ayant eu un AVC, et donc, potentiellement "handicapée" suite aux séquelles...

Et de plusieurs façons :

Si l'électricité date de plus de quinze ans, par exemple...

La norme NF C15-100 en vigueur imposera la rénovation électrique qui, dans sa version actuelle, inclue les aménagements pour personnes handicapées...

Les normes d'accessibilités du logement pourraient très vite devenir un vrai cauchemard, genre largueur des portes, etc, etc...

Et la vieille, vu son état de santé pourrait tout simplement faire intervenir les services sociaux pour faire le tour de son logement afin d'accréditer sa demande par un rapport qui pourrait, suivant l'état de l'appartement, devenir problématique...

Donc, vaudrait mieux éviter de faire son malin pour tenter de faire une vague "économie" de bout d'chandelle, non..?

Parce qu'à ce jeu-là, ça pourrait très vite devenir quitte ou double de façon défavorable...
Le but de la manoeuvre n'est pas de tout changer ce qui va pas, c'est de calmer la vieille dame revendicative en dépensant au minima .
Et que je sache , rien n'oblige un propriétaire à adapter son logement pour satisfaire sa locataire devenue handicapée (si handicap il y a vraiment car on peut en rajouter pour bien culpabiliser son entourage , c'est trés courant chez les personnes âgées )
Cette locataire pourra bien saisir tous les bureaux sociaux de France, en vain .
Le propriétaire n'est pas une machine à payer .
Il faut, certes, composer, mais rester ferme en ne pas cédant à toutes les demandes .
Si vous donnez congés , faites le au dernier moment , c'est à dire 6 mois avant le terme du bail mais il faudra le motiver , soit pour vente ou pour loger un ascendant ou descendant .

0 Reco 19/02/2011 à 08:18 par MisterHadley

marc19a écrit : Le but de la manoeuvre n'est pas de tout changer ce qui va pas, c'est de calmer la vieille dame revendicative en dépensant au minima .
Et que je sache , rien n'oblige un propriétaire à adapter son logement pour satisfaire sa locataire devenue handicapée (si handicap il y a vraiment car on peut en rajouter pour bien culpabiliser son entourage , c'est trés courant chez les personnes âgées )
Cette locataire pourra bien saisir tous les bureaux sociaux de France, en vain .
Le propriétaire n'est pas une machine à payer .
Il faut, certes, composer, mais rester ferme en ne pas cédant à toutes les demandes .
Si vous donnez congés , faites le au dernier moment , c'est à dire 6 mois avant le terme du bail mais il faudra le motiver , soit pour vente ou pour loger un ascendant ou descendant .
De façon directe, non, effectivement...

Mais dans la pratique, en fait, si, et c'est beaucoup plus incidieux...

Le bailleur doit remettre à son locataire un logement "décent" et conforme à son usage... ;)

Il doit également veiller à ce que la sécurité de son locataire de soit pas compromise... ;)

Etc, etc...

Ce qui, donc, revient à la même chose si le tolier tombe sur une locataire particulièrement retord, et que celle-ci est particulièrement bien informée et conseillée...

... par les services sociaux, par exemple, qui se feront un plaisir d'aider une "pauv'vieille" victime d'un AVC en ne laissant ensuite absolument rien passer des défauts de l'appartement loué...

Et une fois de plus, vouloir faire son malin à ce jeux-là mène tout droit "aux sentiments", c'est à dire au porte-monnaie...

Et du bailleur, biensur, hein, pas celui d'la "pauv'vieille"... ;)

Message edité 19/02/2011 à 08:20
0 Reco 19/02/2011 à 09:27 par marc19

Il n'est pas question de faire son malin mais de ne pas subir les conséquences de la dégradation de santé de la locataire , âgée et peut-être bonne comédienne.
Encore une fois, le propriétaire n'est pas une machine à payer , encore moins l'armée du salut ...................

0 Reco 19/02/2011 à 09:30 par marc19

L'orsque la dame âgée a signée le bail, le logement était tout à fait adapté , alors.................
Maintenant , c'est à elle de trouver un autre logement adapté .....................

2 Reco 19/02/2011 à 09:53 par MisterHadley

marc19a écrit : L'orsque la dame âgée a signée le bail, le logement était tout à fait adapté , alors.................
Maintenant , c'est à elle de trouver un autre logement adapté .....................
Et tu as complètement raison, sauf qu'en réalité, c'est là que se trouve le coté "piège incidieux" de la chose, en fait, et là où surtout ce genre de délire peut couter bonbon au tolier s'il a la "chance" de tomber sur une vieille bien retord...

Le bail étant initialement conclu pour une durée de trois ans...

Le bail étant "tacitement" reconduit ensuite pour la même période...

Légalement, c'est la dernière date de "tacite" reconduction qui met tout le monde d'accord...

Tu prends cette date là, qui correspond donc à un "nouveau" bail, et tu regardes quelles sont toutes les obligations du bailleur envers son locataire, c'est à dire diagnostiques obligatoires, normes de sécurité, de "décence", etc, etc...

Et ton logement, lui, à part quelques travaux vite fait effectués pendant sa période de location toujours en cours, n'aura biensur pas évolué "techniquement" ni en terme de normes de sécurité ni qualitativement sur le même rythme que les obligations du bailleur...

L'âge de la vieille aura également évolué aussi à la date de "tacite" reconduction, sa santé également... ;)

Donc, vaudrait mieux pas contrarier la vieille, parce que si elle ne déterre pas tout ça, d'autres à qui elle serait susceptible de se plaindre n'hésiteront pas à le faire pour elle...

C'est plus clair, là, ou pas..?

Donc, en gros, vaudrait mieux la jouer très finement, sous peine de vivre dans l'angoisse ensuite... ;)

Message edité 19/02/2011 à 09:57
0 Reco 19/02/2011 à 10:00 par MisterHadley

Ce qui est dommage, c'est d'avoir fait les fenêtres à l'arrache ainsi, parce que sinon, tu pouvais faire péter un éco-ptz sur les travaux, ce qui t'aurait ensuite permi de lui demander un bakchich supplémentaire en plus du loyer...

Et "incidieusement", l'inciter ensuite d'elle-même à chercher un autre logement moins cher... ;)

Tu trouveras bien quelque chose, j'imagine...

... mais en attendant, prudence, donc...

A+

0 Reco 19/02/2011 à 10:38 par Bernie

Est-ce qu'un locataire est légalement autorisé à solliciter un volet électrique auprès de son bailleur, sollicitation en rapport avec son état de santé dégradé?

Si l'actuel volet fonctionne après nettoyage et graissage, je ne vois pas pourquoi cette locataire serait en droit de demander un volet électrique.......

Le volet est principalement là comme mesure de sécurité, donc en conformité avec les exigences d'une assurance. Electrique ou pas......

0 Reco 19/02/2011 à 10:56 par Bernie

Par ailleurs, l'entretien des volets lui incombe. Si cette locataire n'a rien fait depuis 10 ans, c'est elle qui est en défaut, handicap ou pas.

1 Reco 19/02/2011 à 19:49 par MisterHadley

Berniea écrit : Est-ce qu'un locataire est légalement autorisé à solliciter un volet électrique auprès de son bailleur, sollicitation en rapport avec son état de santé dégradé?

Si l'actuel volet fonctionne après nettoyage et graissage, je ne vois pas pourquoi cette locataire serait en droit de demander un volet électrique.......

Le volet est principalement là comme mesure de sécurité, donc en conformité avec les exigences d'une assurance. Electrique ou pas......
Ah, les boulets, hein...

=)

Je cite :

"sa belle-soeur & elle-même souhaitent que je change un volet qui n'est plus adapté à sa situation cad qu'elle doit s'agenouiller sur son bloc cuisine pour atteindre le volet, lequel est rouillé & difficile à fermer-volet en accordéon métallique.
elles veulent un volet électrique."

Une vieille diminuée suite à un AVC doit-elle se mettre à genoux sur le plan de travail, ou assimilé, de sa cuisine pour avoir l'immense privilège de fermer un volet, qui, comme le rappelle si justement la bernie du samedi, est aussi là pour assurer sa sécurité..?

Non, hein..?

Est-ce l'usage normal d'un volet..?

Non plus, n'est-ce pas..?

Alors, encore une fois, faire ce type de pseudo économie pourrait couter muchos dineros à la tolière...

De plus, avoir changé les fenêtre sans les volets, bah comme dirait là aussi la bernie, "c'est balot"...

;)

Après, chacun fait ce qu'il veut, c'est sûr...

Mais la réalité dans ce type de cas, c'est quitte ou double...

0 Reco 20/02/2011 à 11:27 par Bernie

Comme quoi une réflexion amène à une autre.....

Personne n'est à l'abri de la survenue d'un handicap....

Quand on est propriétaire de son logement, l'aménagement des locaux pour faciliter l'accès ainsi que la circulation dans les pièces est au choix.

Un propriétaire décide lui-même:
soit d'effectuer des aménagements,
soit de vendre afin d'acquérir un logement adapté.

Quand on est locataire, on a aussi un choix:
soit de déménager pour un logement adapté
soit de demander à son bailleur d'effectuer les aménagements.........

C'est là où le débat intervient: est-ce qu'un bailleur privé est obligé, voire même dans la possibilité d'adapter son logement au handicap?

Je te cite MH: "Une vieille diminuée suite à un AVC doit-elle se mettre à genoux sur le plan de travail, ou assimilé, de sa cuisine pour avoir l'immense privilège de fermer un volet, qui, comme le rappelle si justement la bernie du samedi, est aussi là pour assurer sa sécurité..?"

Quand elle n'avait pas ce handicap, cette locataire se mettait donc à genoux sur le plan de travail et ça ne la gênait pas plus que ça.....

Cette locataire peut aussi se réaliser que, l'âge venant, tôt ou tard, cette posture sur l'évier serait devenue impossible......

Qu'aurait-elle fait dans ce cas?

Autrement dit, un locataire, au fur et à mesure qu'il vieillit, serait donc restreint dans ses mouvements, peut demander au bailleur d'adapter son logement........

Ca ne lui coute rien. En revanche, celui qui est propriétaire de son logement et les bailleurs, bah, faut qu'ils se débrouillent......

Il y a quelque chose, au risque de choquer des âmes sensibles, qui me déplaît profondément dans ce raisonnement.

0 Reco 20/02/2011 à 11:49 par Bernie

Et tiens, je vais répondre à moi-même:

C'est pour cela, blindée comme je suis, n'est-ce pas, que je n'investirai jamais dans le "locatif".
Entre les djeunz qui font du bruit, les "assistés" en tout genre pour une répa de ceci et un petit joint par là, les personnes âgées qui ne peuvent plus et les handicapés qui peuvent encore moins, les impayés, les travaux à effectuer et la gestion dévoreuse de temps, non merci , je ne serai jamais "bailleuze".......

De toutes les façons le problème ne se pose pas. J'ai investi dans un bourrin, qui me le rend bien. Avec lui, je ne fais pas d'économies. De ce fait, je n'ai pas non plus l'équation du "trop plein" à résoudre. Ca s'est fait..... tout seul......

J'ai juste une assurance décès qui permettra à mes gamins de payer la pension du bourrin, le jour où il m'arrivera quelque chose de très fâcheux et définitif....
Ils ne seront pas dans l'obligation de l'amener à l'abattoir.....

Message edité 20/02/2011 à 11:55
0 Reco 20/02/2011 à 13:17 par MisterHadley

"Quand elle n'avait pas ce handicap, cette locataire se mettait donc à genoux sur le plan de travail et ça ne la gênait pas plus que ça...."

C'est toi qui le dit et en a la certitude...

;)

"Il y a quelque chose, au risque de choquer des âmes sensibles, qui me déplaît profondément dans ce raisonnement"

Effectivement, ton esprit de "contradiction", juste pour contredire, c'est assez curieux comportementalement parlant...

... mais depuis le temps, je m'y suis fait...

=)

Message edité 20/02/2011 à 13:21
1 Reco 20/02/2011 à 15:37 par Bernie

Détrompe-toi. Ce n'est pas pur esprit de contradiction.....

Personne ne peut prévoir ce qui se passera dans la vie. De là compter sur la collectivité, ce n'est pas mon jus.

Le "tout m'est du", comme tu le disais, et à juste titre, toi-même à maintes reprises, peut s'appliquer en bien de circonstances.

Quand on fait le choix d'être locataire, on en assume aussi les conséquences. Bien obligé aussi de le faire quand on est propriétaire.

Je peux te citer une liste d'exemples. En voici une:
Un couple habite dans un deux pièces à Paris. Ils sont locataires. La jeune femme est fonctionnaire. L'homme travaille quand ça lui convient.... Arrive le premier enfant......L'enfant dort, dans un premier temps, dans la chambre des parents.
Cet enfant a 18 mois. Arrive le deuxième enfant......Le couple commence à se sentir à l'étroit......Formule une demande de logement auprès de la ville de Paris en mettant en avant que la dame est fonctionnaire. Les gamines dorment dans le salon.......
Mais la liste d'attente est longue........
(En attendant pour la nourrice, ils font une demande d'aide financière à la Ville de Paris et l'obtiennent.)

Les commentaires du couple fusent. C'est une honte, on laisse des familles dans un deux pièces, c'est scandaleux etc. etc.

Pour appuyer la demande d'un logement plus grand, qu'est-ce qu'ils font? Bah, oui, ils mettent en route le troisième.......Et ils ont fini par l'obtenir aussi, ce logement 5 pièces.

Par rapport à il y a quelques années, on procède maintenant à l'envers. On fait les enfants d'abord pour obtenir un logement......

Qu'est ce qui aurait empêché le père de s'accrocher à un boulot pour bien loger sa famille sans l'assistanat de la collectivité? Rien.. mais non, j'y ai droit......

On trouve pas de logement à Paris quand on est étudiant? On squatte et si possible dans les beaux quartiers car j'y ai droit au logement........

On est locataire mais on diminue physiquement? On bascule son inconfort sur le bailleur car j'y ai droit........

Etc. etc.

On fume donc de temps en temps on passe un radio des poumons pour voir si tout va bien? C'est encore la collectivité qui paie parce que j'y ai droit.

(Ce en quoi je répétais inlassablement: vous venez chercher votre permis de fumer? Si la radio est normale, vous continuez de fumer car complèment rassuré?
Dites-vous bien que le jour où la radio ne sera plus tout à fait normale, il sera déjà trop tard
....)

Je peux en faire une disserte........

On a toujours de bonnes raisons pour dire "j'y ai droit". La collectivité n'est pas faite pour ça à la base.

A l'origine, les 5 risques étaient pour pallier les coups durs dans la vie. C'était très bien pensé. Mais le système a été totalement dévié.

Mais si ton coeur a envie de s'épancher sur les "malheurs" d'autrui, libre à toi, hein.

0 Reco 20/02/2011 à 16:49 par marc19

J'aurais pas fait mieux , Bernie, Bravo ! et comme je suis d'accord avec toi !

0 Reco 20/02/2011 à 18:02 par Bernie

MisterHadleya écrit : Le bail étant initialement conclu pour une durée de trois ans...

Le bail étant "tacitement" reconduit ensuite pour la même période...

Légalement, c'est la dernière date de "tacite" reconduction qui met tout le monde d'accord...

Tu prends cette date là, qui correspond donc à un "nouveau" bail, et tu regardes quelles sont toutes les obligations du bailleur envers son locataire, c'est à dire diagnostiques obligatoires, normes de sécurité, de "décence", etc, etc...

Donc, vaudrait mieux pas contrarier la vieille, parce que si elle ne déterre pas tout ça, d'autres à qui elle serait susceptible de se plaindre n'hésiteront pas à le faire pour elle...
Source : Anil

A compter du 12 août 2008, le propriétaire bailleur aura l’obligation d’annexer un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) à tout nouveau contrat de location d’un immeuble affecté en tout ou partie à l’habitation. Si la notion de « nouveau contrat » inclut le renouvellement du bail lorsqu’un nouveau contrat est conclu, elle écarte la tacite reconduction qui ne donne lieu à la production d’aucun document. (Rép. Min : JO Sénat du 28.2.08)

L’obligation de fournir ces différents diagnostics vise à améliorer l’information du locataire. Elle n’emporte pas toutefois l’obligation de faire des travaux, sauf pour ce qui concerne le plomb.

Le diagnostic de performance énergétique n’a qu’une valeur informative : le locataire ne peut se prévaloir des informations contenues dans ce diagnostic à l’encontre du propriétaire.

Voici en tableau

Alors, autant contrarier la "vieille" qui "considère que c'est "mon devoir en échange d'un loyer" que de faire les travaux! Et que le loyer serait bloquer si pas de travaux!"
..... ^^

Message edité 20/02/2011 à 19:04
0 Reco 20/02/2011 à 23:22 par MisterHadley

Berniea écrit : Source : Anil

A compter du 12 août 2008, le propriétaire bailleur aura l’obligation d’annexer un constat de risque d’exposition au plomb (CREP) à tout nouveau contrat de location d’un immeuble affecté en tout ou partie à l’habitation. Si la notion de « nouveau contrat » inclut le renouvellement du bail lorsqu’un nouveau contrat est conclu, elle écarte la tacite reconduction qui ne donne lieu à la production d’aucun document. (Rép. Min : JO Sénat du 28.2.08)

L’obligation de fournir ces différents diagnostics vise à améliorer l’information du locataire. Elle n’emporte pas toutefois l’obligation de faire des travaux, sauf pour ce qui concerne le plomb.

Le diagnostic de performance énergétique n’a qu’une valeur informative : le locataire ne peut se prévaloir des informations contenues dans ce diagnostic à l’encontre du propriétaire.

Voici en tableau

Alors, autant contrarier la "vieille" qui "considère que c'est "mon devoir en échange d'un loyer" que de faire les travaux! Et que le loyer serait bloquer si pas de travaux!"
..... ^^
Mais tu peux mettre tous les ^^ que tu voudras, et citer toutes les réponses ministérielles également, ça n'empêche en rien que c'est déjà plié, que tu l'admettes ou non...

Tu n'as qu'à simplement lire la loi de 1989 relative à la location, c'est inscrit noir sur blanc.

Le bailleur a l'obligation de remettre à son locataire un logement conforme à sa destination, et ne risquant pas d'attenter à sa sécurité...

Ce qui implique donc, qu'une "pauv'vieille" ne doit pas monter sur son plan de travail de cuisine, s'y mettre à genoux, pour tenter vainement de fermer un volet...

Hé hé hé hé hé...

Alors, faut quand même pas être radin au point de refuser à une vieille diminuée par un AVC un pauv'truc à 150€, tout d'même...

Si la vieille devait "glisser" de son plan de travail en ayant tenté de "fermer son volet rouillé", et qu'elle a l'audace de caner direct ensuite, t'auras l'air vachement malin avec son maccabé sur le carrelage... :)

D'ailleurs, j'y pense, la bernie, toi qui t'improvise avocaillone du dimanche... ;)

Le tolier, dans un cas comme celui-ci, risquerait sérieusement de tomber pour quel motif, d'après toi, s'il est démontré que la vieille aura laché définitivement en ayant tenté de "fermer son volet"..?

Hum..?

Donc, une fois encore, c'est quitte ou double...

Soit on est une pince extrême et on accepte le risque de jouer avec la sécurité physique de la vieille, soit on est un tantinet plus fûté, et on négocie pour éviter cette responsabilité de bailleur qui aura mis la vie de sa locataire en danger sciemment pour un truc à 150€ qu'il ne voulait pas lâcher...

;)

Mauvais(e) perdant(e), la bernie, hein...

Quant au reste, ça n'a rien à voir avec le sujet, mais si ça te soulage, perso, je n'y vois pas d'objection...

Sur ce...

;)

Message edité 20/02/2011 à 23:34
0 Reco 21/02/2011 à 07:39 par marc19

Alors , MH , si tu n'y vois pas d'objection................
Tu tombes dans tes travers habituels , des affirmations catégoriques qui seraient sensées ne pas appeler de réponse tant on baigne dans un univers de certitudes .

Aucune loi , AUCUNE, ne dit qu'un bailleur est tenu (par la loi) d'adapter son logement à L'EVOLUTION DE L'ETAT DE SANTE DE SON LOCATAIRE.

Alors, on peut toujours se "laisser embobiner" et ceder au chantage mais c'est un AUTRE PROBLEME .

Ce n'est pas qu'une malheureuse histoire de volet mais c'est révélateur, comme le dit Bernie, d'une catégorie de gens, handicapés ou pas, qui estiment que tout leur est dû .

Parce que cà commence par le volet, la suite, c'est quoi, la baignoire qu'il faut équipée de poignées, élargissement des portes etc ......

Tu manques un peu de maturité , sur ce coup là ...................

0 Reco 21/02/2011 à 11:16 par Bernie

marc19a écrit : Alors , MH , si tu n'y vois pas d'objection................
Tu tombes dans tes travers habituels , des affirmations catégoriques qui seraient sensées ne pas appeler de réponse tant on baigne dans un univers de certitudes .

Aucune loi , AUCUNE, ne dit qu'un bailleur est tenu (par la loi) d'adapter son logement à L'EVOLUTION DE L'ETAT DE SANTE DE SON LOCATAIRE.

Alors, on peut toujours se "laisser embobiner" et ceder au chantage mais c'est un AUTRE PROBLEME .

Ce n'est pas qu'une malheureuse histoire de volet mais c'est révélateur, comme le dit Bernie, d'une catégorie de gens, handicapés ou pas, qui estiment que tout leur est dû .

Parce que cà commence par le volet, la suite, c'est quoi, la baignoire qu'il faut équipée de poignées, élargissement des portes etc ......

Tu manques un peu de maturité , sur ce coup là ...................
Exactement.
Tiens, voici une histoire d'un bac à douche et un monsieur unijambiste chu.....
Locataire débouté

Message edité 21/02/2011 à 15:01
0 Reco 21/02/2011 à 11:20 par MisterHadley

marc19a écrit : Alors , MH , si tu n'y vois pas d'objection................
Tu tombes dans tes travers habituels , des affirmations catégoriques qui seraient sensées ne pas appeler de réponse tant on baigne dans un univers de certitudes .

Aucune loi , AUCUNE, ne dit qu'un bailleur est tenu (par la loi) d'adapter son logement à L'EVOLUTION DE L'ETAT DE SANTE DE SON LOCATAIRE.

Alors, on peut toujours se "laisser embobiner" et ceder au chantage mais c'est un AUTRE PROBLEME .

Ce n'est pas qu'une malheureuse histoire de volet mais c'est révélateur, comme le dit Bernie, d'une catégorie de gens, handicapés ou pas, qui estiment que tout leur est dû .

Parce que cà commence par le volet, la suite, c'est quoi, la baignoire qu'il faut équipée de poignées, élargissement des portes etc ......

Tu manques un peu de maturité , sur ce coup là ...................
Ah, les boulets, hein...

Ha ha ha ha ha..!

Je t'ai déjà répondu là dessus, il te suffira donc tout bêtement de relire ce qu'il y a déjà d'inscrit plus haut...

Aucune loi ne l'impose de façon directe, non, mais indirectement, si.

Apprends donc déjà à lire, et n'ais donc pas la paresse de ne pas consulter les messages juste au dessus, la discussion en sera un chouia plus intéressante.

Ensuite, puisqu'il y a de la feignasse de mauvaise foi et mauvaise perdante... ;)

... aujourd'hui, pour toi c'est cadeau...

Je cite :

Loi n°89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n° 86-1290 du 23 décembre 1986

Article 6

• Modifié par Loi n°2006-872 du 13 juillet 2006 - art. 48 (V) JORF 16 juillet 2006

Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation.


Les caractéristiques correspondantes sont définies par décret en Conseil d’Etat pour les locaux à usage d’habitation principale ou à usage mixte mentionnés au premier alinéa de l’article 2 et les locaux visés au deuxième alinéa du même article, à l’exception des logements-foyers et des logements destinés aux travailleurs agricoles qui sont soumis à des règlements spécifiques.


Le bailleur est obligé :


a) De délivrer au locataire le logement en bon état d’usage et de réparation ainsi que les équipements mentionnés au contrat de location en bon état de fonctionnement ; toutefois, les parties peuvent convenir par une clause expresse des travaux que le locataire exécutera ou fera exécuter et des modalités de leur imputation sur le loyer ; cette clause prévoit la durée de cette imputation et, en cas de départ anticipé du locataire, les modalités de son dédommagement sur justification des dépenses effectuées ; une telle clause ne peut concerner que des logements répondant aux caractéristiques définies en application des premier et deuxième alinéas ;


b) D’assurer au locataire la jouissance paisible du logement et, sans préjudice des dispositions de l’article 1721 du code civil, de le garantir des vices ou défauts de nature à y faire obstacle hormis ceux qui, consignés dans l’état des lieux, auraient fait l’objet de la clause expresse mentionnée au a ci-dessus ;


c) D’entretenir les locaux en état de servir à l’usage prévu par le contrat et d’y faire toutes les réparations, autres que locatives, nécessaires au maintien en état et à l’entretien normal des locaux loués ;


d) De ne pas s’opposer aux aménagements réalisés par le locataire, dès lors que ceux-ci ne constituent pas une transformation de la chose louée.

Article 20-1

• Modifié par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 87

Si le logement loué ne satisfait pas aux dispositions des premier et deuxième alinéas de l’article 6, le locataire peut demander au propriétaire leur mise en conformité sans qu’il soit porté atteinte à la validité du contrat en cours. A défaut d’accord entre les parties ou à défaut de réponse du propriétaire dans un délai de deux mois, la commission départementale de conciliation peut être saisie et rendre un avis dans les conditions fixées à l’article 20. La saisine de la commission ou la remise de son avis ne constitue pas un préalable à la saisine du juge par l’une ou l’autre des parties.

Le juge saisi par l’une ou l’autre des parties détermine, le cas échéant, la nature des travaux à réaliser et le délai de leur exécution. Il peut réduire le montant du loyer ou suspendre, avec ou sans consignation, son paiement et la durée du bail jusqu’à l’exécution de ces travaux. Le juge transmet au représentant de l’Etat dans le département l’ordonnance ou le jugement constatant que le logement loué ne satisfait pas aux dispositions des premier et deuxième alinéas de l’article 6.

Fin de citation.

Alors, "l'immature" aura une fois de plus botté l'séant de prétendu(s) "bailleur(s)"...

... hein, marc..!?

=)

Emballez, c'est pesé.

MsieurDames...

0 Reco 21/02/2011 à 11:23 par Bernie

Qu'est-ce que tu ne vas pas chercher pour avoir raison......

Il faut maintenir le logement en état, pas le locataire........

Message edité 21/02/2011 à 11:24
0 Reco 21/02/2011 à 11:26 par MisterHadley

Berniea écrit : Qu'est-ce que tu ne vas pas chercher pour avoir raison......Si tu ne reconnais donc pas la loi de 1989, dans ce cas, c'est que tu verses complaisamment dans l'anarchisme, la bernie du lundi, hein...

Hé hé hé hé hé...

Sinon, pas de chance pour toi, c'est celle-ci qui fait foi.

Faut t'y faire.

=)

0 Reco 21/02/2011 à 11:30 par MisterHadley

Berniea écrit : Qu'est-ce que tu ne vas pas chercher pour avoir raison......

Il faut maintenir le logement en état, pas le locataire........
Et le volet n'a pas été loué avec la précision qu'il fallait risquer sa peau en montant sur un plan de travail pour tenter vainement de le fermer.

Et toc..!

Tu peux dire ce que tu veux, c'est plié.

Et face à un juge, avec un joli rapport des services sociaux, le tolier pleurera...

Donc, pour la énième fois, quitte ou double...

Soit on fait face à ses responsabilités de tolier et on assume, soit on fait sa pince et on joue avec la vie d'la vieille en toute connaissance de cause avec les risques que cela comporte.

C'est aussi simple que ça.

;)

0 Reco 21/02/2011 à 14:20 par Bernie

Proverbe africain:
Si tu parles à quelqu'un et qu'il ne t'écoute pas, tais-toi...

Ecoute le, peut-être en écoutant tu sauras pourquoi lui,il ne t'écoutait pas.

0 Reco 21/02/2011 à 14:42 par Bernie

MisterHadleya écrit : Et le volet n'a pas été loué avec la précision qu'il fallait risquer sa peau en montant sur un plan de travail pour tenter vainement de le fermer.Ca fait 10 ans, DIX ans, que la locataire et le volet cohabitent......Et que ce même locataire n'a donc rien fait pour en assurer son entretien régulier. Cette locataire avait donc largement le temps de se rendre compte que la fermeture de ce volet n'était pas simple. Cependant elle a accepté le logement en toute connaissance de cause, il y a DIX ans, où cette même locataire n'était pas encore âgée, selon l'auteur du message..
Cette locataire pouvait donc prévoir qu'elle allait vieillir ou tout du moins espérer de vieillir....

Le bail a été renouvellé par tacite reconduction. Ce qui veut dire qu'aucun élément nouveau n'est intervenu. La locataire et le volet cohabitent toujours ensemble dans les mêmes conditions donc.........

Si la locataire avait des difficultés à entretenir ou à la fermeture de son volet, il aurait fallu qu'elle en fasse part à son proprio et pas DIX ans après. AVC ou pas. Tôt ou tard elle n'aurait pas davantage pu le fermer.....

Si l'on se réfère à l'histoire du bac à douche, le juge s'est bien positionné en faveur du bailleur.

C'est balot.....

Message edité 21/02/2011 à 15:11
0 Reco 21/02/2011 à 15:33 par MisterHadley

Berniea écrit : Ca fait 10 ans, DIX ans, que la locataire et le volet cohabitent......Et que ce même locataire n'a donc rien fait pour en assurer son entretien régulier. Cette locataire avait donc largement le temps de se rendre compte que la fermeture de ce volet n'était pas simple. Cependant elle a accepté le logement en toute connaissance de cause, il y a DIX ans, où cette même locataire n'était pas encore âgée, selon l'auteur du message..
Cette locataire pouvait donc prévoir qu'elle allait vieillir ou tout du moins espérer de vieillir....

Le bail a été renouvellé par tacite reconduction. Ce qui veut dire qu'aucun élément nouveau n'est intervenu. La locataire et le volet cohabitent toujours ensemble dans les mêmes conditions donc.........

Si la locataire avait des difficultés à entretenir ou à la fermeture de son volet, il aurait fallu qu'elle en fasse part à son proprio et pas DIX ans après. AVC ou pas. Tôt ou tard elle n'aurait pas davantage pu le fermer.....

Si l'on se réfère à l'histoire du bac à douche, le juge s'est bien positionné en faveur du bailleur.

C'est balot.....
Il y a dix ans, il y avait bien des volets...

Il y avait aussi des fenêtres...

Dix ans plus tard, le tolier a changé les fenêtres, mais pas les volets, dont au moins un qui est depuis rouillé et inutilisable...

Celui là même que la vieille souhaiterait électrique pour ne pas se viander directe...

Ce qui est balot, c'est d'être aussi optu que tu l'es devant l'évidence...

Les fenêtres actuelles n'étaient pas là il y a dix ans puisqu'elles ont été renouvelées, elles...

Le tolier pouvait donc le faire...

De plus, tu ne te focalises que sur la vieille, et ce qui est d'autant plus balot que l'objet du bail, c'est l'appartement, et pas la vieille...

=)

Et à la différence de ton unijambiste, il ne s'agit pas d'un caprice de confort, mais d'une nécessité ne portant que sur un seul volet qui, de plus, est foutu, et rouillé.

Et dans cette loi de 1989 que tu nies, il est pourtant bien précisé que le locataire doit effectivement prendre soin de l'entretien de ce qui lui incombe, SAUF EN CAS DE FORCE MAJEURE...

Et re toc..!

Fais donc ton show comme d'habitude, par pur esprit de contradiction pour ne faire que contredire, mais la réalité est bien là.

Alors, oui, là, c'est balot, c'est sûr...

Hé hé hé hé hé...

Message edité 21/02/2011 à 15:39
0 Reco 21/02/2011 à 15:56 par Bernie

Tu t'obstines à lui reprocher de ne pas avoir changé le volet en même temps que les fenêtres......Mais le garçon, il fait ce qu'il veut non?

Le changement des fenêtres n'impose pas forcément le changement du volet.... Tu l'aurais peut-être fait, parce que toi aussi tu es blindé de thunes, d'autres non. Tout dépend de la situation financière du propriétaire.

A sa décharge, des réparations ont déjà été effectuées. Selon ses moyens. Il ne laisse donc pas son logement à l'abandon.

L'histoire ne dit pas quel était l'état du volet il y a dix ans. Qui avait la charge d'entretenir le volet? Qui devait empêcher la formation de rouille? Bah...la locataire. Qu'a fait cette dernière depuis 10 ans? Rien, puisqu'il est rouillé.

Il s'agit bel et bien d'un caprice de confort. Marc a mille fois raison, cette-fois ci c'est un volet, la prochaine fois l'élargissement des portes etc. etc.

Seule solution: changer la cuisine de place ou changer la fenêtre de place......

Moi perso, j'opterai pour le changement de la locataire....... ;)

Message edité 21/02/2011 à 15:59
0 Reco 21/02/2011 à 16:03 par b2iret8te

Bravo pour vos réponses. Vous êtes vraiment des pros. Dommage que je n'ai pas connu ce forum quand j'avais des ennuis avec mon locataire. Mais si vous savez tout, pouvez-vous me dire comment faire pour changer mon horrible pseudo. Merci.

0 Reco 21/02/2011 à 16:04 par MisterHadley

Berniea écrit : Tu t'obstines à lui reprocher de ne pas avoir changé le volet en même temps que les fenêtres......Mais le garçon, il fait ce qu'il veut non?

Le changement des fenêtres n'impose pas forcément le changement du volet.... Tu l'aurais peut-être fait, parce que toi aussi tu es blindé de thunes, d'autres non. Tout dépend de la situation financière du propriétaire.

A sa décharge, des réparations ont déjà été effectuées. Selon ses moyens. Il ne laisse donc pas son logement à l'abandon.

L'histoire ne dit pas quel était l'état du volet il y a dix ans. Qui avait la charge d'entretenir le volet? Qui devait empêcher la formation de rouille? Bah...la locataire. Qu'a fait cette dernière depuis 10 ans? Rien, puisqu'il est rouillé.

Il s'agit bel et bien d'un caprice de confort. Marc a mille fois raison, cette-fois ci c'est un volet, la prochaine fois l'élargissement des portes etc. etc.

Seule solution: changer la cuisine de place ou changer la fenêtre de place......

Moi perso, j'opterai pour le changement de la locataire....... ;)
Tu vois, quand tu veux, tu sais rentrer dans le rang... ;)

Qu'à fait la vieille pendant dix ans pour ne pas, d'après toi, avoir entretenu ce volet..?

Bah elle a très vite compris qu'il n'était pas simple de devoir monter sur un plan de travail pour l'entretenir, en plus de l'utiliser manuellement...

Et maintenant qu'elle ne peut plus y monter sans prendre de risque aggravé suite à son AVC, sa demande est donc bien fondée...

CQFD.

;)

0 Reco 21/02/2011 à 16:05 par MisterHadley

b2iret8tea écrit : Bravo pour vos réponses. Vous êtes vraiment des pros. Dommage que je n'ai pas connu ce forum quand j'avais des ennuis avec mon locataire. Mais si vous savez tout, pouvez-vous me dire comment faire pour changer mon horrible pseudo. Merci.Faut demander à la bernie du lundi après midi, c'est elle la tolière ici... ;)

0 Reco 21/02/2011 à 16:15 par Bernie

MisterHadleya écrit : Tu vois, quand tu veux, tu sais rentrer dans le rang... ;)

Qu'à fait la vieille pendant dix ans pour ne pas, d'après toi, avoir entretenu ce volet..?

Bah elle a très vite compris qu'il n'était pas simple de devoir monter sur un plan de travail pour l'entretenir, en plus de l'utiliser manuellement...

Et maintenant qu'elle ne peut plus y monter sans prendre de risque aggravé suite à son AVC, sa demande est donc bien fondée...

CQFD.

;)
Et qu'est-ce qui aurait empêché cette locataire de demander de l'aide, en première instance auprès de son salaud de propriétaire plein aux as, pour l'entretien de ce volet depuis DIX ans? Pourquoi a-t-elle loué l'appart si elle n'était pas en mesure d'en assurer l'entretien? A-t-on lui mis le couteau sur la gorge pour l'accepter cet appart avec son bloc évier sous la fenêtre? Elle ne peut pas dire, je ne savais pas.......

Tu vois bien que c'est un caprice.......

0 Reco 21/02/2011 à 16:19 par MisterHadley

Berniea écrit : Et qu'est-ce qui aurait empêché cette locataire de demander de l'aide, en première instance auprès de son salaud de propriétaire plein aux as, pour l'entretien de ce volet depuis DIX ans? Pourquoi a-t-elle loué l'appart si elle n'était pas en mesure d'en assurer l'entretien? A-t-on lui mis le couteau sur la gorge pour l'accepter cet appart avec son bloc évier sous la fenêtre? Elle ne peut pas dire, je ne savais pas.......

Tu vois bien que c'est un caprice.......
Si c'était un caprice, elle aurait exigé l'ensemble des volets en motorisé, ce n'est pas le cas, juste celui qu'elle ne peut atteindre sans risquer sa peau...

Elle n'a rien demander d'autre, alors qu'elle est pourtant diminuée.

Le volet existant de plus à la signature du bail, elle ne demande donc pas un nouvel équipement lié à sa nouvelle condition d'handicapée, mais simplement qu'il soit motorisé puisqu'il est mort et que le tolier à l'obligation de le changer (cf art 6 et 20.1 cités ce matin)

Tout est dit.

:p

Message edité 21/02/2011 à 16:19
0 Reco 21/02/2011 à 16:27 par Bernie

Le volet n'est pas mort...... il nécessite un peu de graissage et remise en état (voir messages plus haut).

Manquerait plus que la locataire attribue son AVC au volet rouillé......

L'unijambiste était déjà unijambiste en prenant sa location. C'est qu'il se sentait en état de le faire.
Malheureusement, il s'est cassé la margoulette. C'était peut-être du à la perte de sa savonnette.... Ce qui ne l'a pas empêché de demander réparation par voie de justice......Jugé sans objet.

Not' locataire avécéenne n'avait rien, il y a DIX ans......

Pendant ce temps je me suis dégotée un petit voyage en Tunisie. Tiens, je t'invite. Pour une semaine achetée par une personne, l'autre semaine est gratuite pour la deuxième personne.
Multi-mégamillionnaire comme tu es, je prends la semaine gratuite..... ^^

Message edité 21/02/2011 à 16:37
1 Reco 21/02/2011 à 16:40 par MisterHadley

Berniea écrit : Le volet n'est pas mort...... il nécessite un peu de graissage et remise en état (voir messages plus haut).

Manquerait plus que la locataire attribue son AVC au volet rouillé......

L'unijambiste était déjà unijambiste en prenant sa location. C'est qu'il se sentait en état de le faire.
Malheureusement, il s'est cassé la margoulette. C'était peut-être du à la perte de sa savonnette.... Ce qui ne l'a pas empêché de demander réparation par voie de justice......Jugé sans objet.

Not' locataire avécéenne n'avait rien, il y a DIX ans......

Pendant ce temps je me suis dégotée un petit voyage en Tunisie. Tiens, je t'invite. Pour une semaine achetée par une personne, l'autre semaine est gratuite pour la deuxième personne.
Multi-mégamillionnaire comme tu es, je prends la semaine gratuite..... ^^
Et je le suis encore plus maintenant...

;)

0 Reco 21/02/2011 à 16:49 par Bernie

Raison de plus de ne pas te monter radin... Deux semaines à la place d'une =) :p

Message edité 21/02/2011 à 16:50
0 Reco 21/02/2011 à 16:54 par MisterHadley

Berniea écrit : Raison de plus de ne pas te monter radin... Deux semaines à la place d'une =) :pChez moi, dans ce qui est donc le tout premier parc maritime mondiale protégé, c'est le paradis, alors pourquoi aller faire le touriste occidental et prétentieux dans un pays qui a d'autres choses à faire que de satisfaire les caprices outranciers de "vacanciers" low cost..?

Hum..?

:p

0 Reco 21/02/2011 à 16:57 par Bernie

Pas faire le touriste.... faire preuve de solidarité, c'est pas pareil... ;)

Y aura-t-il des requins dans ton parc maritime?

0 Reco 21/02/2011 à 17:00 par MisterHadley

Berniea écrit : Pas faire le touriste.... faire preuve de solidarité, c'est pas pareil... ;)

Y aura-t-il des requins dans ton parc maritime?
Le seul et unique parc maritime protégé au monde...

Elle est pas belle, la vie..?

Hum..?

Si tu viens pas, non, il n'y en aura pas...

=)

0 Reco 21/02/2011 à 17:01 par Bernie

Merci, je prends ça pour un immeeeeense compliment de ta part.. ^^

0 Reco 21/02/2011 à 17:05 par MisterHadley

Berniea écrit : Merci, je prends ça pour un immeeeeense compliment de ta part.. ^^Ce smiley ^^ ne serait-il pas celui qui indiquerait qu'un peu de bifidus actif serait vivement requis..?

Hi hi hi hi hi....