Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Forum
LaVieImmo.com

Forum Crédit immo

Nouveau sujet

Prêt immobilier et futur licenciement économique

0 Reco 05/03/2018 à 14:48 par Passager

Bonjour,

Ma question est:
Mon futur licenciement économique est-il rédhibitoire auprès d'une banque pour obtenir un prêt immobilier, ou y-a-t-il une chance qu'un banquier me fasse confiance, en regardant de près les arguments positifs de mon dossier?

Plus précisemment, mon cas est le suivant:
Je comptais faire un prêt immobilier pour acheter l'appartement dans lequel je suis locataire.
Entre temps, j'apprends mon futur licenciement économique. Je précise que le licenciement n'est pas encore effectif. A ce jour, je suis toujours salarié en CDI, je n'ai pas encore reçu le courrier officiel de licenciement en recommandé, je ne suis pas en préavis de licenciement. Toutefois, mon employeur m'a mis en dispense d'activité et, fait important, ceci est indiqué sur ma dernière fiche de paie.

Raisons pour lesquelles je pense assurer le remboursement du prêt malgré le licenciement économique:
- maintien de salaire pendant 1 an suite au licenciement
- prime de licenciement équivalente à 2 ans de salaires en plus au bout d'1 an
- je travaille dans l'informatique, je devrais retrouver un emploi, notamment grâce à une formation financée par le P.S.E pour me mettre à jour professionnellement, et au pire, je toucherai les Assedic quelques mois, si je ne trouvais pas tout de suite.

J'avais un bon dossier financier (avant l'annonce du licenciement à venir):
- un apport de 25% du prix d'achat de l'appartement
- pas de crédit en cours
- aucun découvert depuis au moins 15 ans
- placement régulier d'argent sur le P.E.L, relevés à l'appui!
- pas de dépenses "farfelues" sur mes relevés de compte

Voilà, si vous êtes du métier, ou si par votre expérience personnelle, vous pensez qu'une banque serait prête à m'octroyer un prêt immobilier malgré ce licenciement à venir, ou au contraire, vous pensez qu'il n'y a vraiment aucune chance d'obtenir un prêt dans ces conditions, qu'aucun banquier ne prendrait ce risque, je serais intéressé d'avoir des idées, des conseils, sachant que mon souhait est vraiment de faire cet achat d'appartement.

Merci.

0 Reco 06/03/2018 à 12:21 par brigitteb

bonjour
hélas je dirai qu'aucune banque ne vous financera dans ce cas de figure

pour en être certain, vous pouvez faire 2 choses
1) interroger votre banque qui vous connait
2) voir un courtier

mais j'ai peu d'espoir
bonne chance

1 Reco 06/03/2018 à 12:30 par Danielmmo

La banque ou courtier va demander les 3 dernières fiche de paie, de vos comptes pour voir d'éventuel prêt à la consommation et votre impôt sur le revenu.

Comment voulez vous que la banque sache que vous allez être licencié si ce n'est pas marqué sur les fiches de paie?

Tant que la banque ne peut rien savoir, vous aurez votre prêt. Le jour où vous avez le malheur de le dire, votre dossier sera refusé.

Donc si vous voulez un prêt et que vous êtes certain de pouvoir le rembourser, vous avez tout intérêt à monter le dossier rapidement et de vous taire.

2 Reco 06/03/2018 à 13:23 par MisterHadley

Ce qui est une manœuvre dolosive, ayant pour but de vicier le consentement de la banque...

Qui s'empressera ensuite de faire annuler le contrat de prêt, et d'en réclamer immédiatement le remboursement, sans compter les éventuelles poursuites envers l'emprunteur...

2 Reco 06/03/2018 à 14:18 par Danielmmo

Tant qu'on n'est pas licencié il n'y a pas dol, ce qui est la question de "Passager".

De plus celui qui prend le risque c'est "Passager" car la banque a toujours une garantie sur le prêt.

C'est justement pour éviter ces situations que les assurances chômages emprunteur attendent entre 1 ou 2 ans avant de pouvoir être activées.

0 Reco 06/03/2018 à 14:22 par MisterHadley

La banque apprendra les détails lors du licenciement...

Et comprendra alors que l'emprunteur aura fait de fausses déclarations pour obtenir ce prêt...

Ce qui contrevient, non seulement aux conditions de la banque aux fins d'obtention du prêt, mais aussi - et surtout - à celles de l'assurance...

1 Reco 06/03/2018 à 16:09 par brigitteb

Avec cette mention sur son bulletin de salaire

Toutefois, mon employeur m'a mis en dispense d'activité et, fait important, c Eci est indiqué sur ma dernière fiche de paie.

il n y a plus rien à cacher......

0 Reco 06/03/2018 à 16:12 par MisterHadley

Oui, quelle excellente idée avec ce très beau soleil d'aujourd'hui..!

Ne cachons plus rien..!

=)

0 Reco 06/03/2018 à 16:13 par MisterHadley

Sinon, dans ce cadre-là, celui d'un licenciement à intervenir, ce sera déjà pas mal de pouvoir rester locataire, et d'avoir de quoi payer son loyer sans embrouilles...

Un tien vaut mieux que deux tu l'auras...

1 Reco 06/03/2018 à 16:44 par Passager

brigitteb
Merci de vos réponses claires, c'est ce que je craignais:
aucune banque ne prendrait le risque de me faire un crédit selon vous, je le comprends bien, mais je voulais avoir d'autres avis, au cas où il y avait une possibilité. J'irai voir le courtier demain, mais au moins, je sais à quoi m'attendre.

Il y a 15 jours, ce serait passé comme une lettre à la poste, car aucun papier officiel ne stipulait quoi que ce soit. Mes 3 dernières fiches de paie étaient normales, mon dossier de financement très bon. gros apport, aucun crédit en cours, zero découvert, plus une réserve d'argent supplémentaire sur mon assurance vie etc.
Et puis, tout à coup, ils ont rajouté la mention "dispense d'activité" sur ma toute dernière fiche de paie, alors que je l'étais déjà avant, et que rien n'avait été inscrit sur celle de janvier, j'étais juste un salarié ordinaire.
Le souci, c'est que je n'avais pas pu finalisé mon projet à temps mi-février, des paramètres indépendants de ma volonté ont prolongé de plusieurs semaines le projet.

0 Reco 06/03/2018 à 16:51 par Passager

Danielmmo
Bonjour, merci pour votre réponse, 15 jours avant, ce serait passé avec les 3 fiches de paie précédentes, mais ils ont rajouté la mention "dispense d'activité" sur ma toute dernière fiche de paie, donc la banque va forcément voir qu'il y a quelque chose,
Comment justifier une dispense d'activité autrement?
C'est souvent le fait d'une période de préavis en vue d'une rupture de contrat, peu importe que ce soit une démission ou un licenciement, ou encore une rupture conventionnelle.

1 Reco 06/03/2018 à 17:06 par Passager

MisterHadley
Payer 100€ de plus par mois pour être propriétaire du logement ou j'habite, sur lequel je ferai probablement une plus-value dans quelques années, (c'est la petite couronne parisienne et je devrais l'avoir à un prix correct, sans frais d'agence), ce n'est pas un si gros risque, c'est un risque raisonnable et calculé.
C'est bien d'être prudent, et je vous remercie de me le rappeler, c'est ce que je suis souvent dans la vie, mais quand une opportunité très intéressante se présente, il faut aussi savoir aller de l'avant. D'autant plus, que j'ai en réserve de quoi payer 1 à 2 ans de remboursement de prêt, au cas où je ne retrouverai pas un travail tout de suite! Qui plus est, dans le secteur de l'informatique en région parisienne.... Il y a pire comme risque, non? ;)

2 Reco 06/03/2018 à 17:32 par Danielmmo

Comme votre employeur peut avoir écrit sur votre fiche de paie "dispense d'activité" si vous n'avez toujours aucun LRAR comme quoi vous feriez partie de la charrette....

0 Reco 06/03/2018 à 18:10 par MisterHadley

Passagera écrit : MisterHadley
Payer 100€ de plus par mois pour être propriétaire du logement ou j'habite, sur lequel je ferai probablement une plus-value dans quelques années, (c'est la petite couronne parisienne et je devrais l'avoir à un prix correct, sans frais d'agence), ce n'est pas un si gros risque, c'est un risque raisonnable et calculé.
C'est bien d'être prudent, et je vous remercie de me le rappeler, c'est ce que je suis souvent dans la vie, mais quand une opportunité très intéressante se présente, il faut aussi savoir aller de l'avant. D'autant plus, que j'ai en réserve de quoi payer 1 à 2 ans de remboursement de prêt, au cas où je ne retrouverai pas un travail tout de suite! Qui plus est, dans le secteur de l'informatique en région parisienne.... Il y a pire comme risque, non? ;)
Ce n'est pas une recommandation, mais un constat...

Tu vas te faire virer, et en plus, tu nous dit que l'acquisition augmenterait de 100 euros le loyer que tu payes déjà...

Va falloir aussi penser aux impôts que tu ne payais pas en tant que locataire, aux charges, qui vont encore plus augmenter à l'avenir...

Avoir un à deux ans de pognon devant toi, c'est bien...

Mais acheter quand on en a les moyens, c'est beaucoup mieux...

Tu sais déjà que tu ne trouveras pas de banques, vu le risque que tu représentes...

Quant à l'éventuelle plus value que tu dis faire dans quelques années... pour l'instant... elle n'est que très hypothétique...

0 Reco 08/03/2018 à 04:06 par Passager

Danielmmoa écrit : Comme votre employeur peut avoir écrit sur votre fiche de paie "dispense d'activité" si vous n'avez toujours aucun LRAR comme quoi vous feriez partie de la charrette....En fait, ils ferment le service complet, on est tous dans la charrette.
Pour faire simple, on nous a annoncé le licenciement à venir, on nous a dit de rester chez nous "en dispense d'activité rémunérée" et qu'on recevrait notre courrier de licenciement prochainement.
A ce jour, je suis toujours salarié tant que ce courrier n'est pas arrivé, mais sur ma fiche de paie, il est mentionné "dispense d'activité" pour les derniers jours de février.
Cette mention est fatale pour les banques, j'en ai eu la confirmation par un courtier.