Bordeaux
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobiliervendredi 5 janvier 2007 à 17h30

L'effet tramway continue


(LaVieImmo.com) - les transformations du paysage immobilier se poursuivent dans la capitale de la Gironde. Les prix commencent à stagner... sauf sur le parcours du tram.

Estimez votre bien
Estimez votre bien

Type de bien :

Bordeaux se métamorphose au gré des avancées du tramway. « Les trois lignes seront bientôt prolongées, dopant les prix de l'immobilier sur leur passage : elles rejoindront Bacalan, mais aussi Bordeaux-Lac (zone commerciale). En périphérie, Pessac et Mérignac seront mieux desservis et auront droit à un arrêt en centre-ville », explique Didier Chabrouty, responsable d'une agence Laforêt. Bref, l'effet tramway fonctionne toujours. En effet, certaines zones s'étaient déjà bien valorisées sous l'impulsion des rails : la rue d'Ornano ou encore le quartier Mériadeck, autrefois très hétéroclite, en sont des exemples typiques. le coeur Historique reste très prisé « Mis à part ce tracé dynamisant, les prix stagnent », constate Marie de Gordon, responsable de l'agence immobilière ERA Saint-Jean. Partout, le ralentissement du marché est sensible : « Les mandats de vente sont passés de trois à six ou sept mois », poursuit-elle. « Les prix sont négociés à la baisse d'environ 15 % en moyenne », complète Didier Chabrouty. Le palmarès des quartiers les plus prisés reste inchangé : le Bordeaux historique (qui comprend un important secteur classé en loi Malraux), Jardin-Public, le Triangle-d'Or (allées de Tourny - cours de l'Intendance - cours Clemenceau), les quais des Chartrons ou encore Saint-Genès affichent des prix proches de 3 000 euros le mètre carré. Les belles maisons traditionnelles ne sont pas accessibles à moins de 500 000 euros. Peu de zones bon marché Les quartiers bon marché sont peu nombreux : « Les prix abordables de Bacalan (au-delà des bassins à flot), de Nansouty ou encore des zones du Sacré-Coeur et de Saint-Martial intéressent les jeunes ménages », note Didier Chabrouty. La Bastide, sur l'autre rive, présente également des prix inférieurs de 20 % à ceux qui sont observés au centre, malgré la forte hausse des dernières années. « Derrière la gare, le quartier Saint-Jean pourrait encore se valoriser », estime Marie de Gordon. Des projets de rénovation y sont lancés et l'arrivée du TGV pourrait également donner un coup de pouce au quartier... en 2013 !

Caroline Truc

LaVieImmo.com - ©2017 LaVieImmo
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)