Bordeaux
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitevendredi 19 octobre 2018 à 16h46

Quand des logements sont chauffés grâce à des ordinateurs à Bordeaux


Les systèmes de chauffage traditionnels ont un nouveau concurrent
Les systèmes de chauffage traditionnels ont un nouveau concurrent
Les systèmes de chauffage traditionnels ont un nouveau concurrent (©RI - Pixabay)

L'entreprise Qarnot Computing va installer 346 radiateurs-ordinateurs dans une résidence à Bordeaux. La start-up a déjà installé un millier de ces appareils.

(LaVieImmo.com) - Des logements sociaux à Bordeaux vont être dotés de chauffages plutôt insolites. La résidence Florestine, dans le quartier du Grand-Parc, est en construction depuis deux ans et demi. Si le bâtiment n'a rien d'exceptionnel, sa méthode de chauffage, elle, sort de l'ordinaire puisque ce sont des ordinateurs qui vont chauffer les logements. 346 radiateurs-ordinateurs de la société Qarnot Computing seront installés.

La start-up a déjà installé un millier de ces appareils en France, mais c'est la première fois qu'ils le seront dans une résidence neuve. "Le Q.rad peut chauffer une pièce de 14 à 28 m² dans un bâtiment répondant aux normes standards d’isolation. Radiateur à inertie, il produit une chaleur dite douce haut de gamme supérieure à celle des convecteurs et panneaux rayonnants électriques", explique la société Qarnot Computing. Mais surtout, ce chauffage sera gratuit, ainsi que le wifi.

En effet, lorsqu'un ordinateur fonctionne, il émet de la chaleur. Qarnot a donc décidé de mettre dans ses radiateurs des micro-processeurs, connectés à internet, qui réalisent à distance des calculs informatiques pour des entreprises tierces. "Qarnot computing vend la puissance de calculs de ses Q.rads à des entreprises et centres de recherche. La vente de ces services finance l’électricité utilisée par les Q.rads et par conséquent le chauffage qui est produit. Chaque Q.rad enregistre en continu sa consommation énergétique (kWh) et informatique (CPU) ce qui permet de facturer nos clients en calcul et de rembourser l’occupant de l’électricité consommée", explique Qarnot sur son site internet.

Risque de piratage?

Une idée innovante et écologique puisqu'elle permet de se passer des systèmes de refroidissement dans les data centers. Mais qui peut encore en rebuter certains. En effet, tout d'abord, un radiateur coûte de l'ordre de 2.700 euros pièce à Gironde Habitat (l'organisme HLM bailleur), selon 20 Minutes. L'investissement ne sera donc rentabilisé qu'au bout de sept à huit ans. De plus, pour les entreprises qui acceptent de réaliser leurs calculs informatiques via ce système, il y a évidemment un risque de piratage. Mais le risque zéro n'existe nulle part, précise Qarnot et les pirates n'auraient accès qu'à une partie des données. Dans cette résidence de Bordeaux, c'est BNP Paribas qui s'est prêté au jeu. Les données ne concernent pas ses clients mais les cours de Bourse.

Pour maintenir un niveau élevé de performance de calculs, Qarnot doit changer les radiateurs tous les 3 à 5 ans. Mais cela ne l'empêche pas de continuer à se développer. Il a développé le même système avec la crypto-monnaie. Le crypto-radiateur coûte 2.900 euros. Si Qarnot installe ses ordinateurs-radiateurs dans les bâtiments pour un minimum de 20 unités, il est en revanche possible d'acheter un seul crypto-radiateur. Et l'entreprise pense lancer au premier trimestre 2019 le même système pour les chauffe-eau.

LaVieImmo.com - ©2018 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien




Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)