Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Brest
LaVieImmo.com

jeudi 9 août 2012 à 09h09
Zoom des villes

Brest : Un marché différent d'un quartier à l'autre

Port de plaisance de BrestPort de plaisance de Brest (©Gaëlle Fily / Wikimédia)

Le marché immobilier de Brest est hétérogène. Les ventes se concentrent essentiellement dans le centre-ville. C’est là aussi que les prix sont les plus élevés.

(BFM Immo) - Le bilan que font les professionnels du marché immobilier de cette ville du Finistère dans la région bretonne est mitigé. Ils s’accordent tous à dire que les ventes s’inscrivent dans une tendance baissière depuis maintenant deux ans. Frank Thibaud, de l’agence ORPI 101 Jaurès, semble avoir compris la raison de cette accalmie de la part des acheteurs : « il y a moins de mutations, notamment de la part des fonctionnaires, qui représentent la majeure partie des acquéreurs à Brest ». En effet, la ville est un haut lieu de la marine militaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Beaucoup de fonctionnaire de l’Etat y habitent.

Les prix brestois évoluent très légèrement, mais il est désormais difficile de trouver un appartement à moins de 1 200 €/m² dans les secteurs périphériques, vers le quartier de Saint Marc, et entre 1 600 /2500 € dans le centre de Brest, indique une note du Crédit Foncier, qui date de mars 2012. Au centre ville, vers Dourjacq ou Montaigne, la situation est totalement différente du reste de l’agglomération. « Parfois, il nous arrive d’avoir plus de demande que d’offre dans cette partie de la ville », nous explique M. Thibaud. Une idée que partage Jean-François Cadiou, négociateur chez l’Agence centrale immobilière Brest, qui observe un « retour vers le centre ville ». Ce dernier a vendu un appartement de 72 m² dans le centre ville sur la rue de Siam à 124 500 euros, soit 1 730 euros/m². Ce quartier est principalement plébiscité par les primo-accédant et les séniors. « Ces deux catégories investissent essentiellement dans cette partie de la ville », nous déclare M. Cadiou.

Les prix s’envolent à côté de la mer

Malgré un bâti souvent obsolète, le centre-ville reste apprécié, notamment entre le cours d'Ajot et la rue de Siam. Certains secteurs de Saint-Marc et de Saint-Michel sont également recherchés. En périphérie, les communes ont également du succès : Bohars, certains quartiers de Gouesnou, Plougastel et Le Relecq Kerhuon. « Dans leurs secteurs côtiers surtout », affirme M. Cadiou, qui remarque aussi un réel intérêt des acheteurs pour les maisons en bord de mer. La vue sur l’océan influe sur le prix comme l’illustre l’exemple de cet appartement de 50 m² avec vue, vendu par l'Agence centrale de Brest à 123 000 euros, soit 2 460 euros le mètre.

Mais malgré cela, Brest demeure l'une des villes les moins chères de France, notamment en raison de la qualité très satisfaisante de ses équipements. Son éloignement de la capitale devrait aussi se réduire avec l’arrivée dans les années à venir du TGV.

Lire la suite
Interview

"Le centre-ville est fédérateur en temps de crise"

Jean-François Cadiou de l'Agence centrale immobilière de BrestTrois questions à Jean-François Cadiou, négociateur chez l’Agence centrale immobilière de Brest. Il observe une baisse des ventes et une faille entre les différents quartiers de la ville.

Comment se porte le marché immobilier à Brest ? Jean-François Cadiou : Le marché stagne depuis quelques temps. Nous observons une légère baisse générale des ventes. Et même si certains quartiers marchent mieux que d’autres, une tendance baissière est de plus en plus perceptible. Cependant, la vue sur mer est en effet partout un « plus » importan ...

Lire la suite
Tout savoir

Le plateau des Capucins pour un renouvellement urbain

Le plateau des CapucinsLe plateau des Capucins fait désormais partie du patrimoine civil de Brest. Il a été cédé à la ville par la Marine nationale et sera fin prêt en 2015.

Les Brestois tiennent leur grand projet urbain. Pour un prix de 2,2 millions d’euros, la ville de Brest a acquis en 2011 les onze hectares du plateau des Capucins. Et l’ambition d’aménager cet espace ne date pas d’hier. En effet, le dossier, ouvert depuis 1997 a fait l’objet de plusieurs années d’études et de concertation. Les travaux ont commencé en mars 2011 sur les espaces situés en ava ...

Lire la suite