Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Compiègne
LaVieImmo.com
InsoliteInsolitemercredi 23 septembre 2020 à 18h45

Les acheteurs se sont rués sur l'ancienne prison de Compiègne qui était mise aux enchères


La maison d'arrêt de Compiègne est vendue aux enchères
La maison d'arrêt de Compiègne est vendue aux enchères
La maison d'arrêt de Compiègne est vendue aux enchères (©MARTIN BUREAU / AFP)

La maison d'arrêt de 4.250 m2 avait fermé ses portes fin 2015. La meilleure enchère est trois fois plus élevée que le prix de départ. Le bâtiment sera transformé en logements.

(BFM Immo) - L'ancienne maison d'arrêt de Compiègne, mise aux enchères mercredi cinq ans après sa fermeture, a suscité l'intérêt de "nombreux" candidats qui ont enchéri 62 fois pour un montant maximum de 1.530.000 euros, l'Etat restant néanmoins maître du choix de l'acquéreur, a-t-on appris auprès de la plateforme d'enchères en ligne. Ce vaste bâtiment de 4.250 m2 a vu partir ses derniers détenus fin 2015 vers un nouveau centre pénitentiaire près de Beauvais.

Situé à quelques centaines de mètres du château de Compiègne, en plein centre-ville, le site a suscité de nombreuses marques d'intérêt. Une cinquantaine de personnes sont venues le visiter, selon Stéphane Régula, responsable du service des Domaines de l'Oise et correspondant départemental de la politique immobilière de l'Etat.

"Ce n'est pas une vente aux enchères traditionnelle, on n'est pas tenu de vendre à celui qui fait l'offre la plus élevée financièrement", précise-t-il. Chaque candidat a ainsi déposé un dossier exposant son projet, et l'examen des différentes offres devrait "prendre quelques jours". Le prix de départ - 527.000 euros - ou "premier pas d'enchères", avait été choisi "pour attirer un certain nombre d'investisseurs". L'enchère la plus élevée a finalement atteint 1.530.000 euros.

Transformation du bâtiment en logements

Pour vendre ce bien, l'Etat a choisi la société Agora Store, spécialisée dans la vente aux enchères en ligne de biens immobiliers appartenant à des collectivités ou entreprises. Pour la plateforme, une telle vente d'une ancienne maison d'arrêt est "inédite".

L'Etat dispose "d'assez peu d'informations sur l'historique du bâtiment. On sait que sa construction doit dater d'environ 1867", a précisé Stéphane Regula.

En fonction du projet, le bâtiment pourra être démoli ou réhabilité. Seuls les murs d'enceinte et le portail doivent être conservés. "C'est forcément pour faire de l'immobilier résidentiel avec une densité raisonnable, ce sont les exigences de l'urbanisme qui s'appliquent à cette partie de Compiègne", a ajouté Stéphane Regula.

(Avec AFP)

LaVieImmo.com - ©2020 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)