Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
Dunkerque
LaVieImmo.com

jeudi 23 août 2012 à 09h23
Zoom des villes

Dunkerque survit grâce aux primo-accédants

Le quartier Petite-SyntheLe quartier Petite-Synthe (©Pichasso / Wikipedia)

La crise a fait son chemin, dans le Nord comme ailleurs. Mais malgré une demande moins importante et des budgets de plus en plus resserrés, le marché immobilier de Dunkerque réussit à résister.

(BFM Immo) - La crise conjuguée à un attentisme fort lié aux élections a ébranlé le marché, en particulier depuis janvier 2012. C’est ce que nous a expliqué Pascaline Duroux, responsable de l’agence La Clé en Nord, à Dunkerque : « Le marché est un peu morose, surtout depuis le début de l’année. Les gens attendent vraiment de voir les mesures du gouvernement pour se décider… ». Même si elle est habituée aux hauts et bas de son métier, Mme Duroux confirme que la situation actuelle est assez compliquée : « Tous les dix ans, on assiste à des petites crises, mais celle d’aujourd’hui est tout de même conséquente. Les prix ont aussi beaucoup baissé depuis janvier, on avait trop de vendeurs par rapport au nombre d’acheteurs ».

Les budgets se rétrécissent, et les agences n’ont que très peu affaire aux biens de prestige dorénavant. « Sur le haut standing, on a très de peu de demandes, et je ne pense pas que la clientèle sur ce secteur va augmenter cette année ! », nous confie Samuel Mycke, négociateur de l’agence Expert Immobilier. Pascaline Duroux est du même avis : « Pour des biens à partir de 300 000 euros, on a très peu de clients, beaucoup moins que par le passé ». Aucun doute, la crise s’est bien installée à Dunkerque, et a complexifié le marché immobilier.

Beaucoup de biens entre 120 000 et 140 000 euros

On l’aura compris, les budgets élevés ne sont plus monnaie courante ici. Cependant, les agences immobilières continuent de tourner grâce à d’autres types de biens. Mme Duroux, par exemple, a affaire à de nombreux primo-accédants, « avec un budget de 160 000 euros maximum ». Elle travaille aussi avec des personnes cherchant à revendre leur premier bien pour en acheter un autre autour de 200 000 euros. M. Mycke confirme : « Les primo-accédants cherchent des maisons entre 120 000 et 140 000 euros. Par exemple, j’ai vendu une maison de trois chambres à Saint-Pol-sur-Mer à 116 000 euros ».

L’agence Expert Immobilier a également beaucoup affaire à des résidences secondaires, en particulier durant l’été : « On est débordé en ce moment, en deux mois, on gagne l’équivalent du chiffre d’affaires du premier semestre ! 30 à 40 % de nos clients pendant la période estivale viennent pour une résidence secondaire. Par exemple, on a vendu un appartement à 169 000 euros, à deux pas de la mer ». Les quartiers tels que le centre-ville de Dunkerque, Malo les Bains, Rosendaël et Téteghem sont très demandés et demeurent assez cotés.

Une stabilisation pour 2014 ?

Malgré les difficultés que rencontrent le marché dunkerquois, Mme Duroux se montre optimiste : « Je veux rester confiante. L’immobilier est une valeur sûre et je pense que cela va finir par se stabiliser ». Au niveau des prix, une hausse lui semble peu probable pour le moment ...

Lire la suite
Interview

"Peut-être que le marché dunkerquois se relancera en 2014..."

L'agence Arcadim, à Coudekerque-BrancheComme dans de nombreuses autres communes françaises, le marché immobilier de Dunkerque, dans le Nord, connaît quelques difficultés. C’est ce que nous a expliqué Aymeric Barroy , le responsable de l’agence Arcadim.

Comment se porte le marché dunkerquois en ce moment ? Aymeric Barroy : Cela reste un avis personnel, mais je trouve que le marché est plus instable qu’avant. Le premier semestre a été assez compliqué, on verra bien comment cela se passe ...

Lire la suite
Tout savoir

Un nouveau cœur d'agglomération à Dunkerque

Le centre-ville de DunkerqueLa mairie de la ville a annoncé la mise en place d’un « nouveau plan de déplacement urbain », afin d’ « offrir aux Dunkerquois une nouvelle ambiance dans un centre-ville apaisé et agréable », un véritable cœur d’agglomération.

Dans un communiqué dédié aux projets et aux modifications prévues pour ce nouveau centre-ville, la mairie précise les changements pratiques qui attendent les habitants de l’agglomération à la rentrée prochaine. Pour rendre le cœur de la commune « plus confortable et plus vert », c’est ...

Lire la suite