Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
France
LaVieImmo.com
Prix immobilierPrix immobilierlundi 4 janvier 2021 à 06h36

Immobilier: ces villes moyennes plébiscitées en 2020


Un lac situé au Mans
Un lac situé au Mans
Un lac situé au Mans (©Wikicommons)

En exclusivité pour BFM Immo, Meilleurtaux.com révèle les villes qui connaissent un véritable engouement depuis la crise sanitaire et qui voient surtout leurs prix grimper en flèche.

(BFM Immo) - Victimes de leur succès, les villes moyennes perdent des mètres-carrés en matière de pouvoir d'achat immobilier ! Concrètement, la surface que l'on peut acquérir tend à diminuer avec une mensualité similaire. Alors que les grandes agglomérations sont plébiscitées depuis plusieurs années, davantage d'urbains se tournent désormais vers des villes de province à taille humaine et plus accessibles financièrement comme Angers, Nîmes ou Le Mans.

Et cette année 2020, marquée par les deux confinements, a encore renforcé cette attractivité, principalement pour les villes proches de Paris. Résultat, les prix s'envolent, selon les données de Meilleurtaux.com qui dévoile pour BFM Immo son bilan annuel du pouvoir d’achat immobilier dans les 20 plus grandes villes de France entre décembre 2019 et décembre 2020.

>> Estimez le prix de votre bien immobilier avec notre simulateur gratuit

153 m2 à Saint-Etienne

En tête de ce classement : Saint-Etienne, qui reste la ville la plus accessible avec un prix au mètre-carré à 1.455 euros. Les acquéreurs ont toutefois perdu 6 mètres carrés de pouvoir d'achat immobilier sur un an pour atteindre 153 m2. Meilleurtaux calcule ici le pouvoir d'achat immobilier en partant d'un emprunt d'une mensualité de 1.000 euros sur 20 ans à taux fixe (en l'occurrence 0,75% hors assurance). Ce qui correspond actuellement à un budget de près de 223.000 euros.

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec notre comparateur gratuit

En seconde position, Le Mans illustre bien l'intérêt des Franciliens pour les villes moyennes proches de la capitale. Signe de cet attrait pour le chef-lieu de la Sarthe, situé à une heure de TGV de Paris, le pouvoir d'achat immobilier y a reculé de 14 mètres carrés entre décembre 2019 et décembre 2020 pour s'élever à 109 m2. En effet, le prix au mètre-carré est passé sur la période de 1.800 euros le m2 à plus de 2.000 euros, soit une progression de 13%.

Un pouvoir d'achat qui augmente à Paris

Nîmes et Le Havre sont les villes qui offrent ensuite le meilleur pouvoir d'achat immobilier. Les acheteurs peuvent, avec un emprunt sur 20 ans et une mensualité de 1.000 euros, s'offrir des logements de respectivement 102 et 100 mètres carrés. Mais ils perdent sur un an 7 et 8 mètres carrés de pouvoir d'achat immobilier.

A Reims et Dijon, le repli du pouvoir d'achat immobilier est moindre (-4 mètres carrés entre décembre 2019 et décembre 2020), du fait de prix immobiliers qui s'envolent moins vite qu'ailleurs. C'est aussi ce qu'observe dans certaines grandes métropoles française, comme Nice, Bordeaux ou Lyon, où les prix sont déjà très élevés et le pouvoir d'achat immobilier très bas. A Paris, le pouvoir d'achat immobilier, grâce à la baisse des taux d'intérêt et des prix en très léger repli, progresse même d'un petit mètre carré pour atteindre 21 m2.

Angers continue d'attirer

Inversement, c'est à Angers, souvent citée comme une des communes les plus agréables de France, que le pouvoir d'achat immobilier a le plus reculé: -16 mètres carrés sur un an. En cause, des prix immobiliers qui grimpent en flèche. Alors qu'il valait 2.340 euros en 2019, le mètre carré s'y négocie désormais à 2.847 euros en 2020, soit une flambée de près de 22%.

"Le confinement a été déterminant pour bon nombre d’acquéreurs. Ils préfèrent quitter leurs logements exigus, comme c’est souvent le cas dans les grandes villes, pour davantage d’espace" explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. "En outre, le développement croissant du télétravail facilite aussi les départs des grandes métropoles. C’est donc pour cela que les villes qui attirent font face à une hausse des prix auxquelles elles n’étaient pas forcément préparées".

N.B. : les prix immobiliers retenus dans cette étude sont ceux du baromètre LPI - SeLoger

LaVieImmo.com - ©2021 BFM Immo

Estimation de bien

Estimation de bien


Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)