International
LaVieImmo.com
InternationalInternationalmardi 6 novembre 2018 à 12h27

Airbnb : des propriétaires paient 2,25 millions de dollars pour des locations illégales à San Francisco


La réglementation s'est particulièrement durcie à San Francisco pour les locations Airbnb
La réglementation s'est particulièrement durcie à San Francisco pour les locations Airbnb
La réglementation s'est particulièrement durcie à San Francisco pour les locations Airbnb (©AFP)

Un couple louait sans autorisation 14 appartements via Airbnb. Ils ont dû signer un accord avec les autorités avec une énorme amende à clé.

(LaVieImmo.com) - Louer des appartements sur Airbnb sans respecter la loi peut coûter très cher à San Francisco. Un couple de propriétaires, Darren et Valerie Lee, qui avaient transformé sans autorisation 14 appartements en meublés de tourisme loués à temps plein sur Airbnb, va devoir payer 2,25 millions de dollars dans le cadre d'un accord judiciaire avec la ville, rapportait lundi le San Francisco Chronicle.

Ce montant recouvre à la fois les amendes et les frais d'investigation engagés par la municipalité. Par ailleurs, ces propriétaires n'auront plus le droit, pendant au moins 7 ans, de proposer des locations saisonnières dans l'un des 17 immeubles qu'ils possèdent ou gèrent. C'est la deuxième fois que ce couple de propriétaires se fait épingler par les autorités. En 2014, ils avaient déjà été condamnés pour avoir converti illégalement une propriété en logements pour de la location de courte durée. Ils avaient alors signé un accord judiciaire avec une amende de 276.000 dollars à la clé. Ils s'étaient engagés à ne plus faire de location de ce type dans leurs 17 propriétés, qui représentent plus de 45 logements. Mais Darren et Valerie Lee n'ont jamais respecté les termes de cet accord.

Ces derniers ont au contraire mis en place un système frauduleux de locations saisonnières, qui a généré 900.000 dollars de loyers au cours des seuls 11 premiers mois de son existence, selon les informations dévoilées par le procureur de la ville. Afin d'échapper à la réglementation, le couple Lee avait tenté de tromper les autorités en faisant croire que les appartements en question étaient loués sur de longues durées dans le cadre de baux classiques. Plusieurs amis, membres de leur famille ou associés prétendaient ainsi y vivre. La plupart des appartements étaient loués de 250 à 500 dollars (et certains jusqu'à 595 dollars) la nuitée.

"Nous vous attraperons"

"Cela envoie un message clair à ceux qui cherchent à profiter illégalement de la crise du logement à San Francisco : n'essayez pas. Nous vous attraperons", a commenté le procureur de San Francisco Denis Herrera. Avec cette sanction record, la mairie de San Francisco tente ainsi de dissuader les propriétaires peu scrupuleux de se lancer dans la location saisonnière. "Ce ne sont pas le type d'hôtes dont nous voulons sur notre plateforme et nous sommes contents que la ville dispose des outils nécessaires pour faire respecter les règles", a réagi de son côté Airbnb.

Depuis le début de l'année, la législation locale sur les locations saisonnières s'est durcie. Les hôtes doivent désormais s'enregistrer auprès de la municipalité de San Francisco. Il s'agit de vérifier que seuls des résidents proposent leur logement sur Airbnb et qu'il n'y ait pas d'appartement proposé en permanence en location de courte durée.

A San Francisco, les hôtes Airbnb doivent en effet vivre dans le logement proposé à la location saisonnière, et ils ne peuvent louer l'ensemble du logement plus de 90 jours par an.

LaVieImmo.com - ©2018 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien






Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)