Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?
International
LaVieImmo.com
InternationalInternationallundi 6 mai 2019 à 11h17

Les États-Unis vont vendre une villa potentiellement achetée par l'argent volé au fonds souverain malaisien


Le financier Jho Low
Le financier Jho Low
Le financier Jho Low (©Taylor Hill - AFP)

Les autorités américaines vont mettre en vente un manoir à Beverly Hills estimé à 39 millions de dollars. Le bureau des procureurs et la holding de Jho Low, propriétaire du manoir, se sont mis d'accord pour le vendre pour éviter que le bien ne soit endommagé.

(LaVieImmo.com) - Les autorités américaines vont mettre en vente une luxueuse propriété, d'une valeur de 39 millions de dollars (34,8 millions d'euros), qu'elles soupçonnent d'avoir été achetée par un financier malaisien avec de l'argent volé au fonds souverain 1MDB, selon des documents judiciaires.

Le Premier ministre malaisien Najib Razak et des complices sont accusés d'avoir utilisé pour des achats fastueux, allant de l'immobilier à des oeuvres d'art en passant par un yacht, l'argent qu'on leur reproche d'avoir détourné du fonds 1MDB, initialement créé pour permettre le développement de l'économie malaisienne. Cerveau présumé de cette fraude, toujours en fuite, le financier Jho Low a été inculpé en Malaisie et aux États-Unis, qui cherchent à récupérer, dans le cadre d'une procédure au civil, les actifs dont ils présument qu'ils ont été acquis par le biais de cette fraude.

Parmi ces actifs se trouve un manoir situé à Beverly Hills, un quartier huppé de Los Angeles où habitent de nombreuses stars hollywoodiennes, qui aurait été acheté par Jho Low en 2012 avec de l'argent volé. Le département américain de la Justice, qui enquête sur un volet de l'affaire puisqu'une partie des fonds blanchis sont passés par les États-Unis, estime que 4,5 milliards de dollars au total ont été détournés du fonds.

Le produit de la vente sera mis sous séquestre

Le bureau des procureurs et la holding de Jho Low, propriétaire du manoir, se sont mis d'accord pour le vendre, selon des documents déposés vendredi devant un tribunal californien. "Le bien risque de se détériorer et d'être endommagé, car il sera probablement inhabité tant que durera la procédure en cours, à moins qu'il ne soit vendu", indiquent ces documents. "Les frais d'entretien du bien sont excessifs et/ou disproportionnés par rapport à sa valeur marchande", ont-ils ajouté.

La procédure de saisie se poursuivra malgré l'accord de principe sur la vente de la propriété. Le produit de sa vente éventuelle sera mis sous séquestre sur un compte public jusqu'à ce que la procédure judiciaire prenne fin, selon les documents déposés. Le porte-parole de Jho Low s'est félicité de "l'effort mutuel pour préserver la valeur de la propriété tout en veillant à ce que les droits des propriétaires soient protégés et puissent être traités en temps voulu".

On ignore où se trouve actuellement Jho Low, à la réputation bien établie de playboy de la jet-set. Il a nié tout acte répréhensible. Ce vaste scandale, qui a éclaboussé jusqu'à la banque américaine Goldman Sachs, a largement contribué à la défaite électorale l'an passé de la coalition emmenée par Najik Razak, qui dirigeait la Malaisie depuis six décennies. Le nouveau gouvernement malaisien a relancé les enquêtes classées sans suite sur cette affaire et s'est engagé à recouvrer l'argent volé. Les États-Unis s'apprêtent à restituer environ 200 millions de dollars de fonds récupérés à la Malaisie, a rapporté Bloomberg News cette semaine.

(Avec AFP)

LaVieImmo.com - ©2019 LaVieImmo

Estimation de bien

Estimation de bien
Donnez votre avis
Vous devez être enregistré pour pouvoir poster sur cet article
(il vous reste 2000 caractères)